Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Christine Jordis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Christine Jordis   Lun 11 Nov 2013 - 17:03




Christine Jordis est un écrivain, journaliste et éditrice française, spécialiste de la littérature anglaise, née le 4 janvier 1942 à Alger.

Biographie

Fille de Henry Morel de Foucaucourt, colonel de cavalerie, banquier et journaliste, et de Charlotte Goüin, Marie-Christine Morel de Foucaucourt épouse Alexander Jordis-Lohausen.

Diplômée de la Sorbonne et à Harvard, elle s'installe à Londres pour préparer la thèse de son doctorat sur l'humour noir dans la littérature anglaise et y enseigne pendant plusieurs années.

À son retour en France, elle devient responsable de la littérature anglaise au British Council (1979-1991).

Elle collabore à La Nouvelle Revue française, puis à La Quinzaine littéraire et au Monde.

De 1991 à 2012, Christine Jordis est directrice de la fiction anglaise chez Gallimard et membre du Comité de lecture des éditions Gallimard. Elle est aussi membre des jurys du prix Baudelaire de la traduction depuis 1985, du prix du Meilleur livre étranger depuis 1992, du prix Fémina depuis 1996, du prix Caze depuis 2006 et du prix du Roman arabe depuis 2008. Elle est aujourd'hui entrée au comité de lecture de Grasset.

Elle est officier de l'ordre national du Mérite depuis le 15 mai 2009 et de l'ordre des Arts et des Lettres, ainsi que Member of the British Empire.



Œuvres
Une vie pour l’impossible, Gallimard, 2012
L’Aventure du désert, Gallimard, 2009
Un lien étroit, Seuil, 2008 (Prix Cabourg)
Promenades anglaises, Points, 2008
Birmanie, Seuil, 2006
Gandhi, Gallimard, 2006
Une passion excentrique : Visites anglaises, Seuil, 2005 (Prix Valery-Larbaud et Prix Anna de Noailles)
Promenade en terres bouddhistes de Birmanie, Seuil, 2004
La Chambre blanche, Seuil, 2003
Bali, Java, en rêvant, Éditions du Rocher, 2001
Gens de la Tamise et d'autre rivages : le roman anglais au XXe siècle, Seuil, 1999 — Prix Médicis essai
Le paysage et l’amour dans le roman anglais, Seuil, 1999
Jean Rhys, la prisonnière, Stock, 1996
De petits enfers variés, Seuil, 1989 (Prix Femina Vacaresco et Prix Marcel-Thiébaut)
L'humour noir dans le roman anglais au XXème siècle et ses origines: jusqu'en 1950, 1974

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Christine Jordis   Lun 11 Nov 2013 - 17:09



Quatrième de couverture :



"En dépit des efforts que nous faisions pour marcher droit, chaque pas nous soulevait du sol, nous projetant l'un contre l'autre, et les chevaux ailés du pont et les réverbères à trois branches, la coupole transparente du Grand Palais et les grands troncs des marronniers avec leur haut feuillage sombre, toutes ces formes s'élançaient dans le ciel pâle, étirées, dansantes, allègres comme notre démarche, tandis que nous croisaient des passants sans épaisseur ni consistance, simples figurants dans notre rêve éveillé. La vie. Être présent à la vie, intensément. Notre amour nous la révélait. Peut-être sa splendeur se tient-elle "prête à côté de chaque être", comme Kafka l'avait écrit dans son Journal, mais - j'avais lu ces lignes avec nostalgie - "voilée, enfouie dans les profondeurs, invisible, lointaine". Je pensais ce jour-là que l'amour est bien cette magie qui nous dévoile l'autre monde - le monde d'au-delà du monde, celui qui en permanence se tient prêt à nos côtés, mais que d'ordinaire nous ne savons pas voir."

Lorsque Camille rencontra Julien, elle pensait que rien ne la prédisposait à la passion. C'est pourtant une véritable cérémonie qui se célèbre dans la chambre blanche où les amants se retrouvent. Désirant la possession et s'en défiant tous deux, ils deviennent les acteurs d'un théâtre dont ils croyaient ne devoir être que les témoins. La narratrice, à laquelle, Camille confie son secret et son manuscrit, réfléchit sur l'absolu et le lyrisme de toute passion et l'écueil de la réalité.

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Christine Jordis   Lun 11 Nov 2013 - 18:18

Tu l' as lu ce livre ?
C. Jordis fait partie du comité de rédaction de la Quinzaine Littéraire et j' aimerai
savoir ce qu' en pensent ses lecteurs.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Christine Jordis   Lun 11 Nov 2013 - 19:39

bix229 a écrit:
Tu l' as lu ce livre ?
C. Jordis fait partie du comité de rédaction de la Quinzaine Littéraire et j' aimerai
savoir ce qu' en pensent ses lecteurs.
Oui je l'ai lu ...
Une analyse brillante , subtile , d'une extrême finesse de l'amour charnel sublimé , proche de de la quête spirituelle :

""Car, aujourd'hui, où nous nous étions en vain efforcés de rétablir un contact entre nous , comme ces autres fois où , me livrant au plaisir , je lui demandais de combler un creux aussi vaste que mon désir , le sexe s'était révélé impuissant à satisfaire l'exigence de l'esprit dont il était associé.Ainsi m'apparut avec une clarté fatale l'erreur qu'il y avait à vouloir apaiser la faim que j'avais de cet homme et de son amour dans la brève illusion de fusion que dispense la volupté lorsqu'elle est limitée à elle-même.Chaque fois que je cherchai à me perdre dans la jouissance pour trouver la paix , elle me laissa plus seule qu'auparavant , et plus désemparée.Je constatai qu'elle ne faisait que creuser , exaspérer le sentiment dans lequel je l'avais absorbée , fureur,isolement , désespoir .Et pourtant , je ne doutais pas que le corps fût innocent (innocence qui m'était apparue de façon éclatante quand j'aais faitl'amour, sans rien attendre que le plaisir, avec des hommes que je n'aimais pas ou aimais peu), mais ma passion , dans sa rigueur totale , avait induit ces complications où je me perdais "

Ce passage me semble assez représentatif de l'ensemble de l'oeuvre : Christine JORDIS décortique avec intelligence cet état d'amour passionné que seule l'élevation quasi mystique (recherche d'unité....)peut légitimer ....
Un sujet profond bien traité par l'auteure : les mots sont justes , et ne restent pas à la surface !
Mais une lecture difficile à conseiller .........J'avoue même que je n'avais pas l'intention d'en faire un commentaire : mais en créant ce fil , je souhaitais créer une ouverture  ........ En tous cas , ce fut pour moi ,une très belle découverte et je serais ravie de pouvoir en discuter avec d'autres parfumés  ! (malgré un style un peu trop "clinicien"à mon goût....)

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Christine Jordis   Lun 11 Nov 2013 - 20:25

Merci Eglantine, je le note et si le trouve en bibliothèque, j' y penserai !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Christine Jordis   Mar 12 Nov 2013 - 11:06

Je découvre...Je ne connaissais pas du tout...Ce passage cité retient mon attention...Merci Eglantine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Christine Jordis   Mar 12 Nov 2013 - 16:48

coline a écrit:
Je découvre...Je ne connaissais pas du tout...Ce passage cité retient mon attention...Merci Eglantine!
C'est un regard féminin introspectif ,d'une lucidité quelquefois dérangeante ,porté par une écriture soucieuse de retranscrire au plus juste la passion amoureuse, de ces débuts jusqu'à la fin !


Aucune fantaisie littéraire certes,(bien que ce soit très bien écrit, mais dans un style sans fioriture , ni recherche ..... une volonté de l'auteur peut-être pour être au plus près d'une vérité , celle de cette femme qui raconte avec recul son histoire "d'amour"sans tabou ,ni pudeur mais avec une forme" d'élégance naturelle ")mais cette dissection des sentiments et des relations sexuelles est faite avec une telle sincérité  , honnêteté que je suis  vraiment admirative ....oui 

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unmotbleu
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1329
Inscription le : 08/03/2013
Age : 58
Localisation : Normandie Rouen

MessageSujet: Re: Christine Jordis   Dim 29 Déc 2013 - 16:19

J'ai bien entamé ma lecture de la chambre blanche.
Le point de vue de la narratrice est intéressant et l'auteur dissèque parfaitement le parcours de cette femme, le cheminement que creuse en elle ce qu'elle éprouve.
Là où j'en suis, je crains déjà le pire pour elle et j'en avais l'intuition dès le début.
Sa recherche d'absolu lui donne accès à toutes les démesures mais Camille ne voit pas (ou ne veut pas voir) les germes de ce qui, à mon avis, prédisent déjà l'échec d'une telle relation.
Je n'ai nulle confiance en l'amour que lui porterait ce Julien.
Ce n'est qu'hypothèse de ma part et me reste à vérifier si j'ai raison ou tort.
Une introduction assez courte, nous fait entrer très vite et de plain pied dans l'histoire d'une relation amoureuse, du point de vue féminin.
Il est bien écrit, sans fioritures comme il est dit dans le commentaire d'Eglantine mais ce n'est pas gênant, au contraire peut être car la simplicité des mots ne retire rien à leur justesse et réduit la distance qui nous sépare de Camille.
A suivre, je continue...

_________________
unmotbleu

"J'approuve par lassitude, je contredis par impatience." Jean ROSTAND
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Christine Jordis   Dim 29 Déc 2013 - 18:00

De Christine Jordis, j'ai lu, et conservé :Gens de la Tamise et d'autre rivages : le roman anglais au XXe siècle, c'est passionnant et une vraie mine de renseignements sur la littérature anglaise.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unmotbleu
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1329
Inscription le : 08/03/2013
Age : 58
Localisation : Normandie Rouen

MessageSujet: Re: Christine Jordis   Lun 30 Déc 2013 - 22:41

Suite de la lecture de la chambre blanche.

Mes craintes se confirment.
Je ne plains pas Camille qui a choisi délibérément de s'isoler de la réalité pour vivre son amour.
La réalité nous rattrape toujours.
Je suis moins attentive dans ma lecture et je crois bien que je me détache de plus en plus de Camille, ce qui nuit à ma concentration car l'intérêt du roman réside, pour une grande partie, dans l'identification qu'on peut avoir avec la protagoniste.
Ceci étant dit, l'analyse de Christine Jordis est très juste. Je la perçois comme une démonstration et je crois savoir où elle mène.
Camille admire en Julien la passion qu'il a de la vie, elle se sent démesurément vivante depuis leur rencontre et pourtant je sens, au contraire, tout l'artificiel qu'il peut y avoir dans leur relation.
Etrange...

J'aime beaucoup la photo choisie pour la couverture de la collection Point des Editions du Seuil que j'ai entre les mains.


_________________
unmotbleu

"J'approuve par lassitude, je contredis par impatience." Jean ROSTAND
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unmotbleu
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1329
Inscription le : 08/03/2013
Age : 58
Localisation : Normandie Rouen

MessageSujet: Re: Christine Jordis   Mar 31 Déc 2013 - 12:50

Je viens de tourner la dernière page.
La démonstration est faite mais la fin plus heureuse que je ne l'imaginais.
Ce livre est assez déroutant pour susciter l'intérêt.
L'énigme de l'amour n'est toujours pas résolue (ne le sera jamais) mais peu importe.

Je suis curieuse et j'aurais bien voulu lire l'histoire de cette relation vue par Julien.
Je crains que, de sa part, la quête fût moins spirituelle
et j'aurais bien eu envie de vérifier ce que je pense de son amour.
Cette démonstration là, Christine Jordis ne peut, assurément, pas la faire.

_________________
unmotbleu

"J'approuve par lassitude, je contredis par impatience." Jean ROSTAND
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Christine Jordis   Jeu 2 Jan 2014 - 17:34

unmotbleu a écrit:
Je viens de tourner la dernière page.
La démonstration est faite mais la fin plus heureuse que je ne l'imaginais.
Ce livre est assez déroutant pour susciter l'intérêt.
L'énigme de l'amour n'est toujours pas résolue (ne le sera jamais) mais peu importe.

Je suis curieuse et j'aurais bien voulu lire l'histoire de cette relation vue par Julien.
Je crains que, de sa part, la quête fût moins spirituelle
et j'aurais bien eu envie de vérifier ce que je pense de son amour.
Cette démonstration là, Christine Jordis ne peut, assurément, pas la faire.
Merci UNMOTBLEU pour ton commentaire !
Pour ma part l'intérêt de ce livre réside  dans la maitrise spectaculaire de Christiane JORDIS  pour exprimer l'intime avec audace, abandonnant les voiles de la pudeur , sans jamais tomber dans la trivailité , le vulgaire , l'indécence .....Bien au contraire , c'est d'un raffinement absolu .......

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 68
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Christine Jordis   Jeu 2 Jan 2014 - 17:48

Il me semble fortement que je l'ai lu à une époque où moi aussi je traversais les contrecoups post-passion et voulais en décortiquer les mécanismes. Mais c'est trop ancien (lol) et je n'en ai plus de souvenirs (du livre).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
unmotbleu
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1329
Inscription le : 08/03/2013
Age : 58
Localisation : Normandie Rouen

MessageSujet: Re: Christine Jordis   Jeu 2 Jan 2014 - 19:16

Citation d'Eglantine
"Pour ma part l'intérêt de ce livre réside  dans la maitrise spectaculaire de Christiane JORDIS  pour exprimer l'intime avec audace, abandonnant les voiles de la pudeur , sans jamais tomber dans la trivailité , le vulgaire , l'indécence .....Bien au contraire , c'est d'un raffinement absolu ......."

Tu as raison mais je ne sais pas rester objective quand je lis(surtout sur un tel sujet traité du point de vue féminin)
et j'ai réagi vivement par rapport aux choix de Camille. Je parle de ses choix amoureux.
On ne se refait pas.  jypeurien

_________________
unmotbleu

"J'approuve par lassitude, je contredis par impatience." Jean ROSTAND
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christine Jordis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Christine Jordis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» anniversaire Marie Christine
» Je me présente : Christine
» Bon anniversaire Marie Christine
» Christine Lagarde
» Christine Ockrent, ministre de l'audiovisuel extérieur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: