Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Présentation de la Laryngale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Laryngale
Espoir postal


Messages : 36
Inscription le : 15/12/2013
Age : 21
Localisation : Chez Socrate, en train de boire la ciguë.

MessageSujet: Re: Présentation de la Laryngale   Mer 15 Jan 2014 - 11:31

Sullien a écrit:
J'étais tout aussi passionné que toi par les langues quand j'ai commencé les lettres classiques, et je me dirigeais également vers la grammaire comparée. J'ignore comment, mais j'ai égaré cette passion en prépa, et me voilà aujourd'hui qui cours après... J'ai commencé l'hébreu biblique très récemment, et je compte bien m'engager sur d'autres voies (langues chamito-sémitiques en particulier, mais aussi le vieux-norrois, le vieil-anglais, quel vivier !)...

Au plaisir de te lire !

Beaucoup de gens dise que je devrais cesser d'étudier plusieurs langues en même temps, car cela pourrait me brouiller et me faire perdre mon temps. Mais quand on se prépare à une carrière universitaire, du moins je l'espère, il est alors plus logique de commencer maintenant l'étude de langues non-étudiées à la faculté que de les travailler après, pour un doctorat. Je ne suis peut-être qu'en L2, mais j'ai déjà mon sujet de thèse, il ronronne dans ma tête. Je l'accouche longuement sur le papier, surtout en période de grandes vacances. Mais pour ce sujet de grammaire comparée, j'ai besoin d'un florilège de langues, essentiellement celtiques et germaniques. Pour mon mémoire je resterai dans quelque chose de plus classique, je ferai du Virgile. J'ai déjà presque fini le gros de mon mémoire en littérature latine, ce qui me permettrait de faire un second mémoire, mais en linguistique (je n'arrivais pas à me départager entre littérature et linguistique et les profs m'achètent ! rire Du coup je ferai deux mémoires.)

J'en viens maintenant aux langues sémitiques. Elles sont belles, j'ai commencé à les étudier il y a de cela trois voire quatre ans. J'ai commencé avec l'arabe et j'ai poursuivi avec un peu d'hébreu, mais trop superficiellement. Puisque j'étudiais l'Ancien Testament en faculté l'année dernière, je prenais toujours avec moi la Septante, mais aussi un merveilleux livre de Fabre d'Olivet sur la langue hébraïque (titre : La Langue Hébraïque Restituée). Il avait une manière de traduire la Genèse qui me plaisait tant elle est originale bien que désuète mais elle m'a beaucoup servie à comprendre ce texte regorgeant d'énigmes.

Ce qu'il y a de drôle avec les langues germaniques telles que le vieux-norrois et le vieil anglais, c'est que ce sont des langues tellement proches, que leur apprentissage peut se faire en même temps. Bien qu'elles aient leur grammaire parfois plus ou moins complexe, elles restent assez simples à apprendre, surtout quand on fait du sanskrit depuis deux ans, "un monstrueux assemblage" si je puis reprendre les mots de La Bruyère à mon compte. Je ne peux donc que t'encourager à travailler ses langues qui pour moi, sont les plus belles de toutes, plusieurs facteurs font que chez moi, ces langues sont miennes depuis fort longtemps et qu'il fallait que nous nous rencontrassions.

Quelque part, j'aimerais avoir fait les classes préparatoires. Non pas pour me retrouver à Normal Sup', mais pour avoir de la rigueur dans mon travail. Je tends trop à l'oisiveté. Du coup je me prélasse dans ma fainéantise, laissant derrière-moi une montagne de livres. Je ne lis plus beaucoup ces temps-ci, mais je me suis dit qu'une relecture intégrale de A la Recherche du Temps Perdu ne me ferait pas de mal. Il ne me manque qu'une seule chose : l'organisation. A l'heure où je te parle, je devrais être entrain de réviser des partiels de latin-grec qui se dérouleront demain, mais au lieu de ça, je me distrais ici rire .

Nous n'avons qu'à poursuivre ici notre discussion sur les langues, nous avons encore tant à dire sur ce sujet et je pense qu'il aurait sa place, non pas dans un topic prévu à cet effet. J'avoue ne pas savoir parler d'auteurs comme ça, sur le tas, je préfère parler de langues ou de Tolkien ou d'auteurs classiques. Je suis un lecteur acerbe, essentiellement en ce qui concerne le XXe siècle. C'est le côté Lettres Classiques qui ressort !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chymère
Sage de la littérature


Messages : 2000
Inscription le : 21/07/2013
Age : 33
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Présentation de la Laryngale   Mer 15 Jan 2014 - 11:47

Citation :
Beaucoup de gens dise que je devrais cesser d'étudier plusieurs langues en même temps, car cela pourrait me brouiller et me faire perdre mon temps.

Il faudrait que j'approfondisse et que je retrouve des études sur le cerveau, mais je pense que c'est faux...
En fait, quand on a une compétence que l'on utilise beaucoup - dans ton cas, l'apprentissage des langues - la zone du cerveau sollicité se "muscle" et au contraire, l'on devient encore plus compétent là-dessus. Donc, en vertu de ce qu'on appelle la plasticité cérébrale, je pense que ça serait justement le contraire...  scratch 
De toute façon, tu le sens bien toi-même...
Et on se rend compte aussi que les linguistes/polyglotte réussissent à apprendre facilement plusieurs langues justement parce qu'ils peuvent les comparer entre elles etc...  jypeurien 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire


Messages : 5060
Inscription le : 16/02/2013
Age : 28
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Présentation de la Laryngale   Mer 15 Jan 2014 - 12:29

Chymère a écrit:
Donc, en vertu de ce qu'on appelle la plasticité cérébrale, je pense que ça serait justement le contraire...  scratch  

Ou plasticité neuronale.

Et oui, plus on se spécialise dans un domaine particulier, plus on peut engranger d'informations à ce sujet et facilement. Laryngale, tu vas pouvoir préparer une troisième thèse grâce à nous.  rire 

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laryngale
Espoir postal


Messages : 36
Inscription le : 15/12/2013
Age : 21
Localisation : Chez Socrate, en train de boire la ciguë.

MessageSujet: Re: Présentation de la Laryngale   Mer 15 Jan 2014 - 13:01

Heyoka a écrit:
Laryngale, tu vas pouvoir préparer une troisième thèse grâce à nous. rire 

Je ne pense pas, à moins que vous vouliez la faire à ma place content .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire


Messages : 5060
Inscription le : 16/02/2013
Age : 28
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Présentation de la Laryngale   Mer 15 Jan 2014 - 14:11

Laryngale a écrit:
Heyoka a écrit:
Laryngale, tu vas pouvoir préparer une troisième thèse grâce à nous. rire 

Je ne pense pas, à moins que vous vouliez la faire à ma place content .

Je laisse la primeur à Chymère.


_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chymère
Sage de la littérature


Messages : 2000
Inscription le : 21/07/2013
Age : 33
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Présentation de la Laryngale   Mer 15 Jan 2014 - 18:06

Je bafouille à peine suffisamment d'anglais et d'espagnol pour me dépatouiller (et encore... avec un dico à côté), donc non, je ne vais pas faire de thèse de linguistique...  Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire


Messages : 6797
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Présentation de la Laryngale   Mer 15 Jan 2014 - 19:30

Je suis scotchée : à 19 ans autant de culture déjà !  bonjour

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laryngale
Espoir postal


Messages : 36
Inscription le : 15/12/2013
Age : 21
Localisation : Chez Socrate, en train de boire la ciguë.

MessageSujet: Re: Présentation de la Laryngale   Mer 15 Jan 2014 - 21:27

églantine a écrit:
Je suis scotchée : à 19 ans autant de culture déjà !  bonjour

Ton humble serviteur te remercie chaleureusement content . Mais je ne pense pas être aussi cultivé que cela, je suppose que bien des gens ici le sont en plus que je ne puis l'être. J'ai tout simplement commencé très tôt à me construire une culture, mais je doute avoir réussi, il y a tant à découvrir que notre savoir renaît à chaque instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire


Messages : 6797
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Présentation de la Laryngale   Mer 15 Jan 2014 - 21:32

Quelle humilité ....
Je doute là encore d'arriver à tes chevilles !  sourire 

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de la Laryngale   Aujourd'hui à 16:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de la Laryngale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Présentation de l'association IDEAL73
» Présentation du Mouvement Démocrate
» Superbe présentation illustrée des Corons
» Présentation de la Wii Fit
» Présentation de la boutique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Forum du forum :: Présentation et accueil des nouveaux-
Sauter vers: