Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Par les villages (Stanislas Nordey)

Aller en bas 
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Par les villages (Stanislas Nordey) Empty
MessageSujet: Par les villages (Stanislas Nordey)   Par les villages (Stanislas Nordey) Icon_minitimeDim 15 Déc 2013 - 17:34

Par les villages

Texte de Peter Handke- Mise en scène de Stanislas Nordey

Par les villages (Stanislas Nordey) Par_le12

A l’heure où les multi médias investissent la scène du théâtre, il faut aujourd’hui un sacré courage pour choisir de monter Par les villages de Peter Handke. Pièce composée de très longs monologues denses et magnifiques.
On revient à l’origine du théâtre : seulement un texte et des comédiens, leur présence, leur énergie et leur voix. Leur engagement pour que le texte soit entendu dans toute sa beauté, la langue en est classique. Il s’agit d’un long poème dramatique. Drame. Poème. Un texte immense. Un théâtre de la parole.
Alors on ne s’étonnera pas d’apprendre qu’avant Stanislas Nordey, en France, c’est Claude Régy qui l’avait mis en scène en 1982.

L’adresse de ces monologues va soit vers un autre personnage, soit directement même vers le spectateur qui écoute. Comme dans le théâtre antique.
On n’est plus dans les courtes répliques, les échanges rythmés et l’action.
Le corps est tout entier dans le don du texte, corps placé dans un décor minimal (des baraques de chantiers).
Un musicien toutefois (Olivier Mellano) assure une présence subtile tout au long de la pièce. Quelque chose du choeur antique? C’est une première chez Stanislas Nordey. Et c’est une réussite.

«Mon frère m’a écrit une lettre. Il s’agit d’argent ; de plus que d’argent : de la maison de nos parents morts et du bout de terre où elle se trouve.»

Dans ce texte fortement autobiographique, un homme, Gregor, un écrivain, revient dans son pays d’origine pour régler une succession à la mort de ses parents. Il est l’aîné, lui seul a étudié, lui seul vit à la ville. Auprès de son frère Hans, ouvrier, et de sa sœur Sophie, vendeuse, il apparaît comme un étranger. Il ne reconnaît pas le pays, il ne connaît rien de leurs existences. Il ne sait rien de leurs frustrations, de leurs blessures. Un fossé s’est creusé, qui ne pourra être comblé semble-t-il. Il y aura comme « une guerre » entre eux et lui. Une guerre qui passe par la parole.
Et celui qui devrait avoir les mots, lui donc, dans son affrontement avec son frère Hans, va laisser la place pour le long cri puissant de ce dernier. Un cri empreint de lyrisme et d’une rare beauté, qui est le cri des simples, des humiliés.
Par les villages (Stanislas Nordey) Par_le14
C’est Stanislas Nordey lui-même qui incarne le personnage de Hans, lui donnant une puissance enfiévrée, presque hallucinée. Sidérante. Fascinante. J’étais béate d’admiration devant tant de générosité de jeu et de charisme. J’étais au premier rang. Je n’ai rien perdu de ce qui se passait. Le texte traverse tout son corps, ses bras et ses mains tremblent, pour porter l’énergie jusqu’au bout de ses doigts. Son visage se transforme, son visage se tend, vieillit...Sa diction est extraordinaire mais tout à coup ressurgit ce qui est peut-être un défaut de diction combattu qu’il ne maîtrise plus : les sons S  deviennent des CH….Le chiel…Un cheul jour…Ils chont là…
Stanislas Nordey ne lâche rien, jamais, c’est fou ce qu’il donne  et c’était d’autant plus surprenant de le retrouver si calme et souriant, plus jeune, dans la discussion qui a suivi le spectacle (et sans défaut de prononciation!).

Son frère Gregor dans la pièce, Laurent Sauvage, par contraste (quatre heures sur la scène !) a une présence décontractée, forte cependant.
Par les villages (Stanislas Nordey) Par_le13

C’est un esprit de troupe, de famille, qui anime Stanislas Nordey dans le choix de ses dix comédiens : sa mère, Véronique Nordey,  Laurent Sauvage « son frère de théâtre », Richard Sammut  ami depuis le Conservatoire, Raoul Fernandez et Moanda Daddy Kamono qui ont déjà travaillé avec lui, Emmanuelle Béart (Sophie) qui retrouve Nordey pour la troisième fois (je l’ai trouvée excellente). Une nouvelle venue, avec une voix incroyable, Annie Mercier. (Tout le monde s’accorde à la trouver remarquable, moi j’ai un peu de mal avec sa gouaille.)
Jeanne Balibar qui interprétait Nova à Avignon, est remplacée par Claire Ingrid Cottanceau.

Par les villages (Stanislas Nordey) Par_le15
Véronique Nordey

Par les villages (Stanislas Nordey) Par_le16

Par les villages (Stanislas Nordey) Par_le17
Emmanuelle Béart.

Par les villages (Stanislas Nordey) Par_le18
Claire-Ingrid Cottenceau

Par les villages (Stanislas Nordey) Par_le19
Annie Mercier



Cette pièce parle de la filiation, de la transmission, mais aussi de la  solitude des êtres. De leur difficulté à se comprendre, à panser les blessures anciennes, les frustrations, les déceptions, les rêves inassouvis.
La haine, et donc la guerre, en fait son terreau. L’espoir réside dans la force de l’Art.

“Mets-toi dans tes couleurs, sois dans ton droit,
et que le bruit des feuilles devienne doux.”


J’ai beaucoup aimé, beaucoup pris dans ce spectacle. Le texte est si beau ! Et les comédiens l’ont porté magnifiquement sous le modèle d’engagement et la conduite de leur chef de troupe, Stanislas Nordey. Epoustouflant.
Je ne le conseillerais cependant pas à n’importe qui. Sa densité et sa durée (4 heures) sont exigeantes et particulières. Il faut vraiment aimer le théâtre du verbe.
Après l’entracte des spectateurs ne sont pas revenus. J’ai entendu leurs récriminations et mesuré leur ennui dans les files pour aller aux toilettes à la pause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Par les villages (Stanislas Nordey) Empty
MessageSujet: Re: Par les villages (Stanislas Nordey)   Par les villages (Stanislas Nordey) Icon_minitimeDim 15 Déc 2013 - 21:45

Comme j'espère voir ce spectacle! Merci Coline pour ce résumé alléchant.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Par les villages (Stanislas Nordey) Empty
MessageSujet: Re: Par les villages (Stanislas Nordey)   Par les villages (Stanislas Nordey) Icon_minitimeDim 15 Déc 2013 - 21:48

Oui, merci Coline.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Par les villages (Stanislas Nordey) Empty
MessageSujet: Re: Par les villages (Stanislas Nordey)   Par les villages (Stanislas Nordey) Icon_minitimeLun 16 Déc 2013 - 11:15

Par les villages (la tournée):

Le spectacle sera en tournée toute la saison prochaine :

Théâtre de la Colline (du 5 au 30 nov.),
Maison de la culture de Bourges (5 à 7 déc.),
Filature de Mulhouse (12 au 14 déc.),
Parvis de Tarbes (19 et 20 déc.).

Puis en 2014 : Reims, Chambéry, Clermont-Ferrand, Grenoble, Sain-Quentin-en-Yvelines, Orléans et Saint-Etienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Par les villages (Stanislas Nordey) Empty
MessageSujet: Re: Par les villages (Stanislas Nordey)   Par les villages (Stanislas Nordey) Icon_minitimeLun 16 Déc 2013 - 14:49

coline a écrit:
Par les villages (la tournée):

Puis en 2014  : Reims, Chambéry, Clermont-Ferrand, Grenoble, Sain-Quentin-en-Yvelines, Orléans et Saint-Etienne.
Parfait Reims. En plus leur salle est très bien.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Par les villages (Stanislas Nordey) Empty
MessageSujet: Re: Par les villages (Stanislas Nordey)   Par les villages (Stanislas Nordey) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Par les villages (Stanislas Nordey)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hymnes de vos villages
» vidéo sur la normandie
» les Villages du HOGGAR en 1963
» Pierre Stanislas POUPEL
» Monographie de nos villages ( Mayenne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Théâtre, spectacles :: Pièces vues par des parfumés-
Sauter vers: