Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Thomas McGuane

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Thomas McGuane Empty
MessageSujet: Thomas McGuane   Thomas McGuane EmptyJeu 19 Déc 2013 - 13:37

Thomas McGuane A844

Né en 1939, « McGuane, doit, sans doute, à son ascendance irlandaise ses galeries de forts en gueule, à sa succession de séjours en Floride, dans les Keys, et au Montana, des espaces toujours réexplorés et ses personnages hauts en couleur. Son monde est un monde viril de l'énergie et de la dépense ; au-delà des avatars géographiques c'est l'Ouest mythique que ses héros poursuivent. Ses romans prolongent nombre de traditions américaines : nature tragique à la Hemingway, humour à la Mark Twain. Ses héros violents sont des bavards et des hâbleurs. Ils sont souvent cruels, un peu perdus, attachants, le langage de McGuane tente de faire saisir le contraste qui est au centre de son œuvre : la barbarie d'une civilisation matérialiste face aux beautés tragiques et passionnées d'une nature toute-puissante ».
Source : Editeur

son site


Bibliographie

1990 Comment plumer un pigeon, nouvelles,
1990 Embuscade pour un piano,
1990 L'homme qui avait perdu son nom,
1992 Le Club de chasse,
1992 Panama,
1994 La Source chaude,
1994 Rien que du ciel bleu,
1996 Outsider,
1997 L'Ange de personne,
1999 33° à l'ombre,
2003 Intempéries,
2004 À la cadence de l'herbe,
2006 En déroute,
2012 Sur les jantes,

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Thomas McGuane Empty
MessageSujet: Re: Thomas McGuane   Thomas McGuane EmptyJeu 19 Déc 2013 - 13:39

Thomas McGuane A843
La source chaude
Citation :
Présentation de l’éditeur
Si vivre, c'est avant tout ne pas manquer de parole à l'éternité, on pratiquera bien sûr la pêche à la mouche dans les rivières du Montana tout en élevant des bouvillons sur un ranch de cow-boy. Mais pour Lucien Taylor, les choses ne sont pas aussi simples: deux femmes au moins se partagent son cœur et, lorsque après des années tumultueuses il devient enfin riche et respectable en créant un établissement thermal, une question le taraude: est-ce vraiment ça, le rêve américain? Thomas McGuane raille ici le kitsch des rapports sociaux et des émotions humaines avec une verve corrosive, un sens du burlesque et une compassion inégalables.

Cela fait bon nombre d’années que j’ai vu lors de différentes occasions le nom de Thomas McGuane et j’étais intriguée de le découvrir.
C’est fait avec cette lecture !

Tout au long de l’histoire j’avais l’impression qu’il s’agit d’une écriture qui tient le lecteur à distance. Il laisse apparaître son narrateur assez flou,  probablement parce que celui-ci est pendant la plupart du livre en train de chercher son chemin, son destin, sa voix…

Mais cette distance ne crée pour autant pas une mauvaise impression, au contraire. Cela donne plus la possibilité de se faire des idées personnelles en ce qui concerne ce Lucien Taylor et même si en fin de compte il n’est pas le mec le plus sympa, on arrive à être intéressé par ce qu’il vit.

Par moment j’ai pensé à un scénario de film. Le tout est très visuel et j’ai adoré bon nombre d’images qu’il a peint dans ma tête. C’est certain que je vais continuer avec cet auteur ! Très bon moment de lecture.

Et j'attends les impressions d'Igor et sa lecture de Sur les jantes...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Thomas McGuane Empty
MessageSujet: Re: Thomas McGuane   Thomas McGuane EmptyJeu 19 Déc 2013 - 16:06

Je trouve qu' il y a pas mal de déchets chez McGuane et qu' il est surestimé par rapport à des écrivains
comme Harrison, Kittredge, Hugo ou Sheppard.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Thomas McGuane Empty
MessageSujet: Re: Thomas McGuane   Thomas McGuane EmptySam 21 Déc 2013 - 13:31

Sur les jantes
C'est difficile de lutter contre les préjugés dans les bourgades du Montana.
Même devenu médecin, Berl Pickett, doit constamment se défendre d'attaques sournoises. Mais faut dire que sa vie ne s'inscrit pas complètement dans les canons de la "respectabilité bourgeoise".
Un livre plaisant ou se mêle anecdotes sociales, randonnées et parties de pèches, sans oublier la séduction et les ébats amoureux.
Un bon moment de lecture...

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Thomas McGuane Empty
MessageSujet: Re: Thomas McGuane   Thomas McGuane EmptySam 21 Déc 2013 - 14:25

Merci pour ton avis Igor, cela me confirme que je vais en tout cas encore continuer avec lui pendant un autre livre

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Thomas McGuane Empty
MessageSujet: Re: Thomas McGuane   Thomas McGuane EmptyDim 7 Sep 2014 - 13:31

Thomas McGuane A998
L’homme qui avait perdu son nom
Citation :
Présentation de l’éditeur
Originaire du Montana, Joe Sterling quitte le ranch familial pour se consacrer à la peinture, à New York puis à Key West. Il rencontre un succès rapide mais dépense aussitôt sa petite fortune. Il cesse alors de peindre et devient illustrateur de modes d'emploi pour gadgets électro - ménagers. Ayant le sentiment d'avoir perdu son âme, Joe décide de rentrer dans ses terres natales pour y récupérer son héritage et retrouver son patronyme, qu'il a égaré au fil de ses pérégrinations.

La mention que Thomas McGuane est influencé par Raymond Carver prend tout son sens dans ce roman. Comme chez Carver, beaucoup de non-dits, des silences, des sauts de scènes dont le lecteur doit trouver les raccords lui-même. Cela peut agacer plus qu’un lecteur, moi j’aime bien.

Joe Sterling figure parmi ces personnages de romans qui ont perdu leur chemin. Il voit les gens autour de lui qui semblent savoir comment une vie doit se vivre tandis qu’il continue à chercher. Cette recherche l’amène à la terre de ses origines. Et pendant une saison il essaie de trouver un sens, sinon au moins un moyen de continuer sa vie.

C’est l’Amérique du Midwest que Thomas McGuane dépeint devant les yeux du lecteur. Une terre jolie mais rude.

Un roman cru et sans sentimentalisme. Faut aimer cette approche. Si on s’y prête on peut faire de très belles lectures avec cet auteur.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Agnès
Main aguerrie
Agnès

Messages : 343
Inscription le : 11/07/2015
Age : 47
Localisation : Nord-Isère

Thomas McGuane Empty
MessageSujet: Re: Thomas McGuane   Thomas McGuane EmptyMar 14 Juil 2015 - 14:36

Je n'ai lu pour l'instant que Sur les jantes mais j'ai beaucoup aimé - c'est un peu fourre-tout il me semble, au moins du point de vue de la structure de la narration, pas de ligne très forte, pas mal de digressions, mais le personnage de Berl Pickett, médecin de campagne et coureur de jupons, m'a semblé très attachant. Un extrait pour se faire une idée (Jocelyne est une femme avec laquelle le narrateur a une liaison, et Jinx une amie et collègue avec laquelle il n'a pas de liaison) :

Citation :
Le désespoir et l'humiliation qui marquaient mes relations avec Jocelyne me consumaient, et je m'attendais à des paroles de consolation et d'apaisement dès que Jinx aurait compris la situation. Elle eut l'air de saisir tout de suite ce qui se passait : en s'asseyant face à moi avec son sandwich et son verre de jus de fruits, elle resta silencieuse tout en me fixant du regard. Je me dis alors qu'il fallait que je me lance mais je fus surpris par ma propre véhémence quand j'entamai mon récit.

Tandis que je déversais mon désarroi, et toute l'amertume de mon sentiment d'abandon, Jinx m'écoutait attentivement - je suis très gêné par cet épisode, je ne sais pas très bien pourquoi j'ai résolu de le coucher sur le papier. Ce fut sans doute cette attention paisible qui me poussa à lui donner tous les détails. [...] Cependant, rien au monde n'aurait pu me laisser prévoir la réaction de Jinx.

Elle me dit d'aller me faire foutre. Elle avait enfin craché le morceau.

"Mais, Jinx, qu'est-ce qui te prend ?

- Demande-toi un peu pourquoi j'aurais une seconde l'envie d'entendre ton histoire avec ta putain de harpie castratrice !

- Mais tu ne la connais même pas !"

[...] Sur ce, elle éclata en sanglots. Je tentai de terminer dignement mon thé, mais ses pleurs n'avaient pas l'air de s'apaiser. Je me levai pour gagner son côté de la table. Pour je ne sais quelle raison, mes yeux se posèrent sur son sandwich aux œufs durs. Je passai un bras sur les épaules de Jinx et lui demandai ce qui n'allait pas. Sa réponse m'abasourdit.

"Je ne comprends pas pourquoi tu ne m'aimes pas."

En entendant ces mots, je compris enfin quel monstre de narcissisme j'avais été, mais je me détestai pas pour autant. Je me sentis juste extrêmement las de moi-même. J'avais l'impression de peser des tonnes. Un vrai boulet. Étrangement, je continuai d'essayer de croire à une once de valeur personnelle, sans doute en vain.

Je me dis que si je pouvais faire revivre toutes les forces qui avaient agi sur ma vie - mes parents, ma tante nymphomane, le Dr Olsson, mes professeurs, mes avocats, collègues, voisins, Jocelyne, même mes patients, mes rêves les plus fous, mon amour de la terre, mes érections les plus fortuites, mes tentatives d'aller à l'église, et mon travail -, par déduction, je finirais par savoir qui j'étais. J'avais volontairement laissé Jinx hors de cette liste, parce que, pour l'y inclure, il m'aurait fallu sortir de l'ombre de toutes ces choses qui me disaient ce que j'étais pour tenter d'en émerger comme un véritable être humain. C'était un peu comme ployer sous le vent et cela me faisait peur. Jinx s'était avancée vers moi à découvert. Pourquoi étais-je incapable du même courage ?

Pas inoubliable, mais pour l'instant je ne l'ai pas oublié...
Revenir en haut Aller en bas
http://orbispictura.wordpress.com
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Thomas McGuane Empty
MessageSujet: Re: Thomas McGuane   Thomas McGuane EmptyMar 14 Juil 2015 - 14:57

Agnès a écrit:
Pas inoubliable, mais pour l'instant je ne l'ai pas oublié...
je n'ai pas (encore) lu celui dont du parles, mais les deux livres de lui que j'ai lu, ils me restent aussi très bien en mémoire...

Il dégage une atmosphère dans ses romans que j’aime bien

puisque je suis une grande adepte de nouvelles, son dernier livre paru en français, La fête des corbeaux (Crow Fair en anglais), se trouve tout en haut de ma LAL
très curieuse de voir comment il s'y prend dans ce genre...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Agnès
Main aguerrie
Agnès

Messages : 343
Inscription le : 11/07/2015
Age : 47
Localisation : Nord-Isère

Thomas McGuane Empty
MessageSujet: Re: Thomas McGuane   Thomas McGuane EmptyMar 14 Juil 2015 - 14:59

Ah merci beaucoup pour le tuyau kenavo, je n'avais pas entendu parler de cette parution respect
Revenir en haut Aller en bas
http://orbispictura.wordpress.com
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Thomas McGuane Empty
MessageSujet: Re: Thomas McGuane   Thomas McGuane EmptyMar 14 Juil 2015 - 15:06

j'aime bien garder un oeil sur les nouveautés chez certaines maisons d'édition, Christian Bourgois en fait partie...
ensuite ce livre a comme couverture une image de John Register  coeur  (qui m'enchante, mais je vais le lire en anglais ce qui ne m'aide pas) et finalement, des nouvelles, genre littéraire que j'adore tellement... tout pour que je ne pouvais pas louper une telle nouveauté Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Agnès
Main aguerrie
Agnès

Messages : 343
Inscription le : 11/07/2015
Age : 47
Localisation : Nord-Isère

Thomas McGuane Empty
MessageSujet: Re: Thomas McGuane   Thomas McGuane EmptyMar 14 Juil 2015 - 15:10

Eh bien j'ai lu un certain nombre de livres de Laura Kasischke sans faire attention à qui avait contribué à l'illustration de couverture, je serai désormais et grâce à toi plus attentive Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://orbispictura.wordpress.com
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Thomas McGuane Empty
MessageSujet: Re: Thomas McGuane   Thomas McGuane EmptyMar 14 Juil 2015 - 15:16

si tu vas continuer de faire partie de notre forum, tu vas vite réaliser que la couverture d'un livre est souvent un facteur très important pour moi Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Agnès
Main aguerrie
Agnès

Messages : 343
Inscription le : 11/07/2015
Age : 47
Localisation : Nord-Isère

Thomas McGuane Empty
MessageSujet: Re: Thomas McGuane   Thomas McGuane EmptyMar 14 Juil 2015 - 15:18

J'espère rester parmi vous, on y est bien Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://orbispictura.wordpress.com
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Thomas McGuane Empty
MessageSujet: Re: Thomas McGuane   Thomas McGuane EmptyMar 14 Juil 2015 - 15:19

Thomas McGuane Kuss_m10

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Agnès
Main aguerrie
Agnès

Messages : 343
Inscription le : 11/07/2015
Age : 47
Localisation : Nord-Isère

Thomas McGuane Empty
MessageSujet: Re: Thomas McGuane   Thomas McGuane EmptyMar 14 Juil 2015 - 15:28

impatient content
Revenir en haut Aller en bas
http://orbispictura.wordpress.com
Contenu sponsorisé




Thomas McGuane Empty
MessageSujet: Re: Thomas McGuane   Thomas McGuane Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Thomas McGuane
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Thomas Gordon
» Les peintures de Dominique Piot-Thomas
» [77] Seine et Marne
» Thomas Kinkade
» [88] Vosges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: