Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Le démantèlement [Sébastien Pilote]

Aller en bas 
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Le démantèlement [Sébastien Pilote] Empty
MessageSujet: Le démantèlement [Sébastien Pilote]   Le démantèlement [Sébastien Pilote] Icon_minitimeMar 3 Déc 2013 - 21:31

Le démantèlement [Sébastien Pilote] 21047010

Le démantèlement de Sébastien Pilote
Citation :
Gaby est éleveur de moutons dans une ferme qu'il a héritée de son père. Il y vit seul depuis que ses filles sont parties s'installer à Montréal. Dans cette région reculée, la crise économique contraint de plus en plus les paysans à céder leurs propriétés. Gaby, lui, résiste. Sa ferme est sa seule raison de vivre. Jusqu'au jour où sa fille, acculée par des problèmes financiers, lui demande de l'aide.
Pour le démantèlement, Sébastien Pilote a eu pour inspiration initiale Le père Goriot de Balzac. C’est l’histoire d’un fermier québécois qui va littéralement se dépouiller pour permettre à l’une de ses filles de s’en sortir financièrement. C’est un magnifique film dans une veine bluesy, dans lequel le réalisateur n’hésite pas à traquer l’émotion. L’acteur principal, Gabriel Arcand, est formidable et donne à cet homme généreux une incroyable humanité. Ses deux filles sont aussi merveilleusement interprétées. On retrouve parfois dans Le démantèlement, avec la vente aux enchères d’une ferme, une atmosphère similaire à celle de la grande littérature du sud ou de certains films américains des années 30 et 40. Les moutons et le chien jouent aussi avec un naturel parfait. Un signe de plus de la grande qualité de ce film tristement beau.

Le démantèlement [Sébastien Pilote] 21001510
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Le démantèlement [Sébastien Pilote] Empty
MessageSujet: Re: Le démantèlement [Sébastien Pilote]   Le démantèlement [Sébastien Pilote] Icon_minitimeDim 29 Déc 2013 - 14:58

Le démantèlement [Sébastien Pilote] Articl10

Le démantèlement

   Malheureusement incapable de réviser mon Père Goriot ou mon cinéma des années 30-40 (quoique ça fasse une bonne raison supplémentaire pour le faire) je ne peux néanmoins que me joindre à Traversay pour louer les qualités du film. Ne force pas l'émotion (pourtant c'était jouable), ne force pas ses paysages (pourtant c'était jouable aussi), ne force pas ses discours (pourtant c'était jouable encore), ne qualifie pas trop son contexte (pourtant on pourrait laisser faire). Laisse toute la place à l'histoire de ce bonhomme et à ce qu'on aperçoit des vies d'à côté. Imperfection sans jugement dans des temps en mutation. ça pourrait s'appeler l'usure d'une vie mais c'est bien plus beau que ça. A l'écart de nombreuses analyses ça ressemble beaucoup à des photos de famille.

Ce qui n'empêche pas le film d'être très bien construit avec ces deux parties autour des deux filles. les acteurs sont excellents (et Sophie Desmarais extrêmement mimi).

Juste très beau film qui nous vient du Québec. 

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

Le démantèlement [Sébastien Pilote] Empty
MessageSujet: Re: Le démantèlement [Sébastien Pilote]   Le démantèlement [Sébastien Pilote] Icon_minitimeMer 20 Avr 2016 - 7:02

Je suis en retard par rapport à Traversay et Animal... je viens tout juste de visionner Le démantèlement. Je dois l'avoir vu sur une étagère plus ou moins 10-15 fois avant de me décider à le voir pour de bon. J'imagine que la version DVD ne devait pas avoir de sous-titres français, mais je n'en suis plus sûr...

Il faut parfois un peu de recul et d'années pour apprécier la qualité d'un film qui deviendra un classique. À mon sens, Le démantèlement apporte quelque chose d'assez unique dans son genre. Les meilleurs films traversent les époques à force de côtoyer la renaissance d'un certain cinéma national survenue au tournant des années 2000. Les films québécois ont été généreusement subventionnés par les fonds fédéraux étant donné qu'ils connaissaient beaucoup de succès aux guichets - nous pouvons penser aux Invasions barbares, à La grande séduction et autres films du genre...

Le démantèlement est un film qui m'a profondément ému sans que la larme me vienne vraiment à l'oeil. Il y a plusieurs aspects humains présents dans le film qui nous attendrissent et comme Animal le dit, Gabriel Arcand y est assez exceptionnel comme acteur. Il s'agit d'un des meilleurs acteurs québécois qui traversent les âges. J'ai particulièrement apprécié le côté indépendant de son personnage et le détachement avec lequel il prend la décision de procéder au démantèlement de sa ferme pour sacrifier quelques sous au profit de sa fille aînée et mère de deux jeunes enfants qui vient de se séparer...

Nous voyons les travers de notre époque, le capitalisme effréné et les contraintes financières à lesquelles les fermiers non-industriels font face. Nous avons pu faire état d'une certaine cupidité à l'oeuvre. Une autre chose... Gabriel Arcand est prêt à préconiser une forme de simplicité volontaire. Il fait contraste par rapport à sa fille aînée qui est prise dans la spirale de l'endettement et qui veut entretenir un train de vie propre aux grandes villes. Lucie Laurier et Sophie Desmarais sont deux bonnes actrices et j'ai également apprécié cette dernière qui a offert une pièce d'anthologie des scènes du cinéma en se rapprochant de son père. Il y a une sobriété de jeu qui s'épouse bien avec celle d'Arcand.

Cote... ****, 5

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Le démantèlement [Sébastien Pilote] Empty
MessageSujet: Re: Le démantèlement [Sébastien Pilote]   Le démantèlement [Sébastien Pilote] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le démantèlement [Sébastien Pilote]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sébastien Loeb
» Sébastien Roch dans Sous le soleil
» rechercher injecteur pilote chrysler voyager de 1996
» Caudebec-en-Caux - Le pilote Polonais Ilinski
» [ DIVERS - LES FLOTILLES ET ESCADRILLES ] Tenues des pilotes années 60 en Polynésie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Films-
Sauter vers: