Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Deon Meyer [Afrique du Sud]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
JLN
Espoir postal
JLN

Messages : 26
Inscription le : 03/08/2007

Deon Meyer [Afrique du Sud] Empty
MessageSujet: Deon Meyer [Afrique du Sud]   Deon Meyer [Afrique du Sud] Icon_minitimeVen 3 Aoû 2007 - 22:58

Deon Meyer [Afrique du Sud] Deon2010

Deon Meyer est né à Pearl, en Afrique du Sud. Après des études à l’université de Potchefstroom, il a été journaliste au Die Volkablad de Bloemfontein. Il est l’auteur de plusieurs romans policiers publiés aux éditions du Seuil.

Pour l'instant, je n'en ai lu qu'un, "Les soldats de l'aube", mais j'ai été scotché par l'univers et la profondeur de personnages. Un auteur à découvrir pour ceux qui aiment les ambiances noires, poisseuses. Belle présentation de l'Afrique du sud moderne également. On retrouve un peu l'ambiance de certains passages africains de Mankell, comme dans "La lionne blanche" par exemple.


Dernière édition par le Sam 4 Aoû 2007 - 9:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Deon Meyer [Afrique du Sud] Empty
MessageSujet: Re: Deon Meyer [Afrique du Sud]   Deon Meyer [Afrique du Sud] Icon_minitimeSam 4 Aoû 2007 - 1:24

Ah, je suis contente de trouver un autre amateur! J'ai lu aussi "Jusqu'au dernier ", et j'aime beaucoup cet écrivain!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathria
Sage de la littérature
Nathria

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 51

Deon Meyer [Afrique du Sud] Empty
MessageSujet: Re: Deon Meyer [Afrique du Sud]   Deon Meyer [Afrique du Sud] Icon_minitimeLun 27 Oct 2008 - 21:26

"Lemmer, l'invisible":

Deon Meyer [Afrique du Sud] A455

Afrique du sud, journal télévisé : Emma Le Roux, riche consultante à Cap town, tombe sur une information essentielle pour elle : on recherche activement son frère Jacobus pour meurtres. Or, son frère a disparu il y a près de vingt ans dans la réserve naturelle nationale de Kruger peu après la mort accidentelle de ses parents. Emma décide de retrouver coûte que coûte ce frère, dernier membre de la famille. Pour ce faire, elle fait appel aux services d’une entreprise de gardes du corps : « Body armor ». Lemmer hérite de l’affaire. Il essaie de refaire sa vie avec ce travail, il a déjà fait de la prison pour meurtre et veut juste devenir invisible (« un invisible » est le terme qui désigne également le garde du corps dont le travail n’est pas d’être dissuasif juste par la seule présence des muscles en représentation). Lemmer protège donc Emma dans son enquête jusqu’au jour où Emma est directement inquiétée et en danger de mort. Qui cherche à nuire à Emma ? Le « Jacobus » de la télévision, est-il le frère espéré ? Les parents d’Emma sont-ils réellement décédés dans un accident de voiture ?

En dehors de l’enquête, Déon Meyer nous présente l’Afrique du sud, à travers le regard des différents peuples qui se partagent la terre, leurs passés avec leurs dissensions, les tensions qui en résultent et l’obligation de vivre sur un même territoire. On y trouve les problèmes de corruption, d’ écologie confrontée au capitalisme galopant, la volonté de prendre en main l’avenir et la difficulté de se libérer d’ un lourd carcan culturel.

Le petit plus :ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Deon Meyer [Afrique du Sud] Empty
MessageSujet: Re: Deon Meyer [Afrique du Sud]   Deon Meyer [Afrique du Sud] Icon_minitimeLun 15 Fév 2010 - 23:11

Deon Meyer [Afrique du Sud] Arton16461-dfe40

13 heures

Citation :
Le Cap. 5:36 - Une femme monte la côte de Lion’s Head en courant. Elle est jeune, belle, Américaine, et terrifiée. Des hommes la traquent, comme une bête.
5:37 - L’appel réveille l’inspecteur Bennie Griessel. Il y a eu un meurtre. Une femme, la gorge tranchée. Elle gït à deux pas de St Martini, l’église luthérienne de Long Street.
7:02 - Saoule, l’ex-sensation du chant Alexa Barnard découvre le cadavre de son mari volage à côté d’elle, par terre. Et un pistolet juste à côté d’elle.A neuf heures, avec deux meurtres à résoudre et une insupportable envie de boire, Griessel comprend soudain qu’entraîner une nouvelle génération d’inspecteurs risque d’être un rien plus compliqué que ce qu’il escomptait.
Passé midi, la course contre la montre engagée pour sauver une jeune touriste de la mort vire au cauchemar.
Et à cinq heures et demi de l’après-midi, on tire sur Griessel, en plein coeur.
Soit treize heures bien ordinaires dans la vie d’un inspecteur des Homicides du Cap.

La cote de Deon Meyer n'a cessé de monter au cours des dernières années auprès des amateurs de polar et ce n'est que justice.
Ses romans ne sont pas uniquement riches en montée d'adrénaline mais composent un portrait, parfois politiquement incorrect, de l'Afrique du sud de l'après apartheid.
13 heures, son petit dernier, est un thriller plus que classique, basé sur un contre la montre échevelé qui laisse peu de temps à l'analyse sociale et au développement des personnages (une bonne vingtaine aux côtés de Griessel, inspecteur alcoolique en voie de rédemption).
Rien à dire sur le suspense, haletant, mais l'intrigue aurait pu être resserrée et simplifiée avec des moments de pause.
De la belle ouvrage, soit, mais sans l'ambition qui caractérisaient Les soldats de l'aube et Le pic du Diable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
dalchmad
Espoir postal
dalchmad

Messages : 29
Inscription le : 23/01/2010
Age : 60
Localisation : Bretagne

Deon Meyer [Afrique du Sud] Empty
MessageSujet: Re: Deon Meyer [Afrique du Sud]   Deon Meyer [Afrique du Sud] Icon_minitimeDim 26 Sep 2010 - 11:04

Deon Meyer [Afrique du Sud] 41mnbt10

"Thirteen Hours"

Il s'agit d'un livre de genre, un polar dont l'action se déroule en Afrique du Sud.
Le personnage principal est l'inspecteur vedette des livres de Deon Meyer, Benny Griessel, un afrikaner alcoolique fraichement repenti,, mis provisoirement sur la touche, et chargé de superviser les enquêtes de 3 jeunes inspecteurs noir (d'ethnies différentes).

Il y a 2 histoires qui s'enchevêtrent dans le roman, une jeune américaine blanche traquée par des tueurs et une histoire de meurtre dans le milieu de la chanson Sud Africaine.

L'ensemble est mené tambour battant, sans une minute de répit, avec un suspense haletant tout au long du livre. C'est du bel ouvrage, le genre de livre que vous lâchez épuisé au petit matin après une bonne nuit de lecture.

Par contre, je suis un peu resté sur ma fin concernant le coté anthropologique du roman, c'est à dire sur la description de la vie de tous les jours en Afrique du Sud.

J'ai donc réinvesti dans un 2nd livre de DEON MEYER, " Devil's peek", afin d'explorer un peu plus profondément les méandres de la police locale.

A suivre donc......

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Deon Meyer [Afrique du Sud] Empty
MessageSujet: Re: Deon Meyer [Afrique du Sud]   Deon Meyer [Afrique du Sud] Icon_minitimeLun 4 Oct 2010 - 20:06

Deon Meyer a-t-il écrit essentiellement des polars?
Je suis sur Le Pic du diable (Seuil policier). Avec 3 scénarios qui se croiseront probablement très vite :
Thobela, ex-combattant de la lutte anti-apartheid, courant après les tueurs de son fils adoptifs que la justice n'a pas su juger, vient de descendre un criminel pédophile relâcher pour vice de procédure lors de son procès.
L'inspecteur Griessel se voit confier l'enquête. Policier atypique qui, pour supporter le cri qu'il visualise en chaque victime qu'il doit visiter sur les lieux des crimes avant autopsie, boit pour oublier. Griessel que son épouse finit par mettre dehors et qui pénètre un soir chez les Alcooliques Anonymes. Griessel toujours inspecteur malgré un passif exemplaire (il n'est pas monté en grade à cause de la discrimination positive.
Enfin, dans une petite ville sud-africaine, un pasteur recevant le témoignage d'une jeune fille, Christine.
Un découpage qui vient entremêler les trois fils avec finesse (on s'y fait très vite) et des portraits réussis de personnages pris à la gorge par des émotions fortes à des moments clefs de leur évolution.
Par contre, la 4ème de couverture au Seuil est en dessous de tout et ne donne pas envie. ça fait imbroglio. Ils auraient pu faire un effort pour synthétiser.
Deon Meyer [Afrique du Sud] 97820210

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Cassiopée
Main aguerrie
Cassiopée

Messages : 347
Inscription le : 28/07/2011
Localisation : France

Deon Meyer [Afrique du Sud] Empty
MessageSujet: Re: Deon Meyer [Afrique du Sud]   Deon Meyer [Afrique du Sud] Icon_minitimeSam 3 Sep 2011 - 21:41

Deon Meyer [Afrique du Sud] 13_heu11


Amateurs de polars de qualité, c'est-à-dire bien construits mais pas trop prise de tête, préparez-vous !

D’abord, mettez vous dans l’ambiance. Écoutez un ou deux refrains du zoulou blanc, Johnny Clegg, ensuite installez vous confortablement, avec une boisson à proximité, puis choisissez une période où vous aurez le temps de lire et alors lancez-vous !


Dès les premières lignes, c’est sur un rythme échevelé, effréné, que Deon Meyer va nous emmener au Cap, en Afrique du Sud où nous resterons treize heures.
Treize heures, c’est court ou c’est long, c’est selon…
Si on est traqué c’est interminable ….

Nous rencontrerons des personnages marqués, marquants, attachants, parce qu’humains.
Il est fini le temps des policiers bien rangés, lisses, aseptisés, sans aucun défaut. Ce sont des hommes et des femmes ordinaires avec une vie comme la nôtre, parfois un peu compliquée, qu’ils voudraient « autrement » mais …. on ne maîtrise pas tout n’est ce pas ?

« Une vague de compassion submergea Joubert tandis qu’il observait son collègue, son ami, cet homme qu’il connaissait depuis toujours. La carcasse de Griesel avait toujours été trop petite pour contenir toute son énergie, de sorte que parfois on avait l’impression qu’elle vibrait, comme traversée par des ondes de choc passionnées, tel un tsunami…. »

Ce que maîtrise parfaitement l’auteur par contre, c’est le sens de l’intrigue à plusieurs entrées, avec des rebondissements bien agencés, des faits qui se mêlent, s’entremêlent, des événements qui se croisent, se choquent, se bousculent, s’enchaînent, des « à côtés » intéressants ….. Entendez par là que dans ce livre, au-delà des agissements des uns et des autres, au-delà de l’enquête, vous allez côtoyer une partie de la population du Cap : Afrikaners, Zoulous, Xhosas, etc … et que vous aurez envie d’aller plus loin dans la compréhension des relations entre les ethnies en lisant d’autres livres de Deon Meyer.

Un roman découpé en « tranches horaires » regroupant chacune plusieurs chapitres.
Une écriture au cordeau, parfois seulement quelques mots, un vocabulaire ciblé, bien choisi et une traduction excellente.


« Des livres. Comme chez ses parents. Elle était forcément en sécurité avec quelqu’un qui aimait les livres. »


Vous rentrez immédiatement en contact avec les protagonistes et vous n‘avez qu’une hâte : comprendre, savoir…
Griessel, un des flics qui mène l’enquête, est décidé à tenir la promesse qu’il a fait un homme, à savoir lui ramener sa fille vivante. Il n’aura de cesse d’aller au fond des choses, de ne rien laisser passer pour réussir sa mission.
Il agit peut-être ainsi pour se « racheter » car il regrette certains choix qu’il a fait comme homme, mari, père ….
Les relations avec son ex femme, ses enfants sont évoquées et auraient pu être plus creusées.

Rachel qui fuit toujours, tout le temps … ne faisant confiance à personne …
Que fuit-elle, pourquoi ? De quoi a-t-elle peur ?
Qui peut l’aider, comment …. si elle n’accepte aucun contact ?

Des personnages secondaires de tous bords, qui nous feront découvrir les tensions raciales, la place des uns et des autres dans l’Afrique du Sud post apartheid… Ceux qui pensent avoir trouvé leur place, ceux qui la cherchent …

« Si vous ne vous intégrez pas, personne ne le fera pour vous. C'est ça le problème avec ce pays, tout le monde se plaint, personne ne veut rien faire, personne ne veut oublier le passé. »


J’ai trouvé cet ouvrage excellent, bien écrit, bien pensé. Il m’a vraiment donné le souhait de découvrir d’autres titres de cet auteur.

Si je devais mettre un bémol, petit bémol d’accord ? Ce serait, que peut-être Deon Meyer aurait pu approfondir les relations entre les différentes ethnies pour une découverte multiculturelle plus profonde, mais c’est simplement parce que j’aurais voulu en savoir un peu plus ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Deon Meyer [Afrique du Sud] Empty
MessageSujet: Re: Deon Meyer [Afrique du Sud]   Deon Meyer [Afrique du Sud] Icon_minitimeSam 3 Sep 2011 - 23:21

Cassiopée, pour moi, c'est l'un des plus faibles de Deon Meyer (mais je l'aime bien quand même). Pour quelque chose de plus robuste et politique, lis Les soldats de l'aube Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Cassiopée
Main aguerrie
Cassiopée

Messages : 347
Inscription le : 28/07/2011
Localisation : France

Deon Meyer [Afrique du Sud] Empty
MessageSujet: Re: Deon Meyer [Afrique du Sud]   Deon Meyer [Afrique du Sud] Icon_minitimeSam 3 Sep 2011 - 23:22

traversay a écrit:
Cassiopée, pour moi, c'est l'un des plus faibles de Deon Meyer (mais je l'aime bien quand même). Pour quelque chose de plus robuste et politique, lis Les soldats de l'aube Very Happy

Merci du conseil, je vais le retenir à la médiathèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Deon Meyer [Afrique du Sud] Empty
MessageSujet: Re: Deon Meyer [Afrique du Sud]   Deon Meyer [Afrique du Sud] Icon_minitimeSam 3 Mar 2012 - 19:20

Deon Meyer [Afrique du Sud] 16437710

A la trace
Citation :
Milla Strachan, lasse de vingt ans de mariage-maltraitance, plaque son mari et est embauchée par la Presidential Intelligence Agency, branche des services secrets. Lemmer est chargé par un défenseur des espèces animales menacées d'assurer le transfert à la frontière du Zimbabwe de deux inestimables rhinocéros noirs. Mat Joubert, au service d'une agence de détectives privés enquête sur la disparition de Davie Flint, cadre d'entreprise.

Deon Meyer vit désormais à l'écart, dans le désert de Karoo, sans télévision ni internet. Pour un ancien consultant en informatique, la démarche semble surprenante, mais s'éclaire à la lecture d'A la trace, son polar le plus ambitieux à ce jour (pas le plus jouissif, hélas), dans lequel les nouvelles technologies jouent un rôle prééminent, traquant les moindres faits et gestes de tout un chacun. Construit de façon plus élaboré que ses romans précédents, le livre raconte quatre intrigues successives, avec des protagonistes différents, qui ne seront reliées entre elles qu'in extremis, dans une conclusion hâtive et frustrante. D'autant plus regrettable que l'on retrouve par ailleurs le Deon Meyer que l'on apprécie : un style sec et sans fioritures, un récit aux ramifications complexes qui emprunte à plusieurs genres : aventure, espionnage, policier, une approche psychologique fouillée de ses personnages et, last but not least, un tableau réaliste de la situation socio-politique d'une Afrique du Sud loin d'avoir réglé ses problèmes de violence (euphémisme) et de tensions raciales (évidence). Sur plus de 700 pages, le canevas que Meyer a tissé présente quelques faiblesses et plusieurs chutes de rythme (les pages consacrées à la menace terroriste tirent en longueur). C'est quand il revient à l'enquête pure, dans sa dernière partie, qu'il est le plus brillant, irrésistible dans le crescendo dramatique qu'il impose. D'une grande richesse thématique, son polar déconstruit atteint en grande partie son objectif -il ne se lâche pas facilement- mais ne fait pas oublier quelques uns de ses livres précédents, certes bien plus classiques et directs, mais d'une limpidité narrative parfaite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Cassiopée
Main aguerrie
Cassiopée

Messages : 347
Inscription le : 28/07/2011
Localisation : France

Deon Meyer [Afrique du Sud] Empty
MessageSujet: Re: Deon Meyer [Afrique du Sud]   Deon Meyer [Afrique du Sud] Icon_minitimeSam 5 Mai 2012 - 10:52

Deon Meyer [Afrique du Sud] Jusqu_10

Jusqu'au dernier

Nom : Joubert
Prénom : Marcus
Surnom : Mat
Profession : Inspecteur de Police, a reçu un avertissement donc « à surveiller »
Poids : 15 kilos de trop
Caractéristique principale : déprime en permanence depuis le décès de son épouse.
Défauts : fume, boit, ne prend pas soin de lui.
Situation familiale : veuf (sans enfant) depuis plus de deux ans, n’arrive plus à avancer, se noie dans sa tristesse, ne sait pas à quoi se raccrocher pour tenir…
Qualités : aime les livres rares, a été excellent nageur, attachant parce que très humain.

Déclic : un nouveau patron : Bart de Wit.

Le chef qui vient d’arriver:
On ne sait pas trop si sa nomination est due à ses qualités mais il est là et il faut faire avec…
Il vient « secouer le cocotier », que ce soit Mat, ou son ami Benny Griesel (qui lui boit beaucoup trop et dont les cures sont des échecs) en priorité et le reste de l’équipe aussi.

Régime, rencontres avec un psychologue, sport, pas de tabac, « un esprit sain dans un corps sain » sont les solutions proposées (imposées ?) par le nouvel arrivant de la brigade pour « redorer » le blason du groupe et améliorer l’image de marque.

Deux directions possibles:
Soit Mat continue, inexorablement, de s’enfoncer.
Soit il tape du pied au fond de la piscine, remonte, nage et décide de réagir.

Le grand patron lui confie deux enquêtes, comme une dernière bouée (restons dans l’eau ;-) à saisir afin de rester à la surface….

C’est peut-être ce qui m’a le plus étonnée dans le livre, Mat décide très vite de se « bouger ».
Bon, d’accord, s’il n’avait pas répondu présent, il n’y avait pas d’histoire ou alors pas avec lui….
Je pense aussi que parfois, faire un choix rapidement, en évitant de réfléchir, évite à la personne de s’appesantir, donc cela peut expliquer que Mat, du jour au lendemain, se prend en mains, nage, pèse sa viande et ses légumes, essaie d’oublier ses cigarettes….

Citation :
« Quelque part aux abords du sommeil il comprit que la vie voulait revenir. Mais il passa de l’autre côté avant que la peur puisse le vaincre. »

Mat s’est pris en mains et de ce fait il m’a pris par la main, par le cœur.
Cet homme blessé, ravagé par le chagrin, loin du beau gosse, musclé, tatoué parfois, bien propre sur lui, m’a séduite (pourtant je déteste les bedonnants ;-)

J’ai lu avec intérêt son approche des faits, participé à ses états d’âme, j’avais le souhait de l’aider à lutter, de lui redonner le sourire, je voulais profondément qu’il s’en sorte.

Dans ce livre, Deon Meyer nous offre un regard sur l’Afrique du Sud, il ne s’arrête que de temps à autre sur les clivages entre les blancs et les noirs mais il le fait avec clairvoyance. Son propos n’a pas pour but de nous donner un éclairage sur les tensions, mais on assiste avec lui à l’évolution de cette nation en pleine mutation.

Le personnage principal, ses émotions, ses interrogations, ses troubles, son mal-être font part égale avec l’enquête et son avancement. Les deux sont parfaitement, intelligemment, imbriqués et apportent du « caractère » au récit.

Les autres personnes croisées dans le roman ont-elles aussi, des façons d’être bien à elles. On les apprivoise, on cherche à mieux les cerner et ainsi on avance dans la connaissance avec Mat.

Mat aime son travail lorsqu’on lui laisse un peu de liberté. Trop de discipline lui pèse, il préfère parfois suivre son instinct.

Citation :
« Chaque affaire était une espèce de montagne qu’il fallait gravir. Parfois les prises pour les mains et les pieds étaient faciles et monter jusqu’au sommet ne présentait aucune difficulté : preuves, mobiles, s’emboîtent ……. Parfois les parois étaient lisses et glissantes ….. Alors on montait et dérapait, remontait et dérapait à nouveau, sans résultat…. »
Il tâtonne, il réfléchit, il extrapole, il envisage encore et encore les différentes possibilités, il explore tout ce qu’il peut sans rien lâcher quitte à retomber plus bas pour repartir…

Sur la fin le rythme s’accélère, l’histoire vous prend de plus en plus aux « tripes » et vous n’avez qu’un souhait : comprendre ….

Pour conclure, une mention particulière au traducteur qui n’a pas fait de faute de goût et a parfaitement su se mettre dans la peau de Deon Meyer pour trouver un vocabulaire adapté aux différentes situations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Deon Meyer [Afrique du Sud] Empty
MessageSujet: Re: Deon Meyer [Afrique du Sud]   Deon Meyer [Afrique du Sud] Icon_minitimeVen 8 Mar 2013 - 10:52

A la trace
Un (gros) bouquin qu'on ne lâche pas!
Le commentaire de Traversay dit tout ce qu'il y a à en dire, un peu sévèrement peut être.
Le commentaire de Cassiopée me fait remarquer qu'il vaut mieux respecter l'ordre dans lequel Meyer écrit ses polars.
"A la trace" rassemble les personnages fétiches de l'auteur et appelle d'autres opus voire une suite. Je vais donc prendre garde aux dates d'édition pour le prochain.
Détail rigolo, comme dans certains bâtiment où le 13° étage n'est pas mentionné, ici c'est la page 666 qui n'est pas numérotée. :apeur:

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Deon Meyer [Afrique du Sud] Empty
MessageSujet: Re: Deon Meyer [Afrique du Sud]   Deon Meyer [Afrique du Sud] Icon_minitimeSam 8 Juin 2013 - 22:22

Deon Meyer [Afrique du Sud] 97820210

7 jours
Citation :
Déchiré entre les échecs de sa vie privée et son exceptionnelle conscience professionnelle, Griessel est ici confronté à un ultimatum : un mystérieux imprécateur menace, dans des mails délirants, de tuer un policier par jour tant que le meurtrier de la jeune et belle avocate d'affaires Hanneke Sloet n'aura pas été arrêté.

Deon Meyer écrit des polars. Très bons, en général. Mais ce qui l'intéresse avant tout c'est bien de parler de son pays, en perpétuelle reconstruction, l'Afrique du Sud. 7 jours ne fait pas exception à la règle et son aspect le plus passionnant, bien que loin d'être le sujet principal, est la cohabitation au sein de la police de cultures éminemment différentes (voir le glossaire en fin d'ouvrage) qui n'est pas sans poser de problèmes. De ce point de vue, 7 jours est aussi éclairant qu'un documentaire. Mais bon, il s'agit d'un thriller, survitaminé comme à l'accoutumée, peut-être moins ambitieux que ses précédents, cependant, et qui patine un peu à mi-distance tant il doit jongler entre deux intrigues, le meurtre d'une jeune et brillante juriste et les menaces d'un sniper fou et insaisissable. Sans compter avec un personnage du flic qui doute de ses capacités, son sevrage alcoolique n'y étant pas pour rien. Il y a là comme un air de déjà bu. Nonobstant ces imperfections et quelques digressions ennuyeuses dans le monde de la finance, l'amateur de polar psychologique trouvera aisément sa pitance dans 7 jours, rondement mené en quasiment 500 pages chrono. Et puis Deon Meyer possède un avantage sur beaucoup de ses confrères. Lui, il sait boucler ses intrigues avec une rare efficacité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Madame B.
Zen littéraire
Madame B.

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 45

Deon Meyer [Afrique du Sud] Empty
MessageSujet: Re: Deon Meyer [Afrique du Sud]   Deon Meyer [Afrique du Sud] Icon_minitimeMer 12 Juin 2013 - 20:43

Ce 7 jours me fait envie. J'ai lu il y a peu 13 heures (mon 1er Meyer) j'ai apprécié (malgré quelques facilités). J'ai trouvé l'histoire très efficace et j'ai été très intéressée par ce qu'écrit Meyer sur la société sud-africaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Deon Meyer [Afrique du Sud] Empty
MessageSujet: Re: Deon Meyer [Afrique du Sud]   Deon Meyer [Afrique du Sud] Icon_minitimeMer 12 Juin 2013 - 20:46

Fait il suite à "A la trace" ?

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Deon Meyer [Afrique du Sud] Empty
MessageSujet: Re: Deon Meyer [Afrique du Sud]   Deon Meyer [Afrique du Sud] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Deon Meyer [Afrique du Sud]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Percheron étalon de l'année en Afrique du Sud.
» Poulet aux papayes ( Afrique du sud)
» Le Biryani (afrique du sud)
» Les éléphants
» MASUMU DEMANDE PARDON AUX COMBATTANTS.SANS RIVAL NA POINTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature africaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: