Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 LC Arthur Koestler : La lie de la terre

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Arthur Koestler : La lie de la terre   LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 13:18

A vous lire, je regrette de ne pas avoir participé à cette LC, tant vous donnez envie de découvrir l'auteur et de partager avec vous les impressions que suscitent cet ouvrage si riche. Le sujet est passionnant, l'auteur et sa lucidité désespérée semblent l'être encore plus. Je le commande, c'est décidé.

Merci à Aaliz pour cette LC ! J'attends maintenant que tu nous fasses découvrir plein de choses sur les fils d'auteurs. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Arthur Koestler : La lie de la terre   LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 14:56

shanidar a écrit:
Juste un petit mot pour vous rappeler que vous pouvez aussi laisser un mot sur vos impressions finales ici (juste histoire de donner envie à d'autres !!)  bonjour

C'est d'ailleurs là que je posterai la suite de mes impressions, je ne vais pas vous obliger à revenir lire ce fil puisque vous avez terminé depuis longtemps. En dépit de mon retard chronique, j'ai été ravie de participer avec cette LC marquante avec vous.

Juste une remarque, vous n'avez pas été étonnées qu'il ne mentionne pas l'appel du 18 juin? Il n'était pas encore sur les routes, mais en ville (Limoges ou Périgueux, je ne sais plus) à ce moment et avait accès à la radio.  
Ce qui me fait me fait me demander quelle est la proportion de gens en France qui en ont eu connaissance.
Jusqu'à présent je croyais qu'elle était assez importante. Par exemple ma grand-mère l'a retranscrit en sténo quand elle l'a entendu, puis en a fait des copies qu'elle a distribuées autour d'elle.
Mais finalement peut-être pas tant de gens que ça ?


Armor-Argoat a écrit:

Merci à Aaliz pour cette LC ! J'attends maintenant que tu nous fasses découvrir plein de choses sur les fils d'auteurs. Very Happy

Oui, merci Aaliz! Je comptais continuer avec un de ses romans, mais finalement, ayant été impressionnée par la qualité de son esprit d'analyse, c'est avec un essai que je poursuivrai: Les Somnambules!
Revenir en haut Aller en bas
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Arthur Koestler : La lie de la terre   LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 15:14

Armor-Argoat a écrit:
A vous lire, je regrette de ne pas avoir participé à cette LC, tant vous donnez envie de découvrir l'auteur et de partager avec vous les impressions que suscitent cet ouvrage si riche. Le sujet est passionnant, l'auteur et sa lucidité désespérée semblent l'être encore plus. Je le commande, c'est décidé.

J'ai reçu mon exemplaire hier, on va pouvoir se faire une LC à deux.  rire 

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Arthur Koestler : La lie de la terre   LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 15:56

je compte bien me procurer la même édition que celle de la médiathèque, car je veux lire toutes ses oeuvres autobiographiques.

Les critiques disent que ses romans sont moins bons, ce qu'il assume d'ailleurs lui-même (mais je ne sais plus où j'ai lu cela.

Oui il y a l'info dans les préfaces que les noms sont changés.

Tu as certainement raison Nezumi en ce qui concerne l'appel du 18 juin. D'ailleurs il me semble que De Gaulle n'est pas cité du tout

je ferai aussi un petit comm sur le fil d'auteur.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche


Dernière édition par Bédoulène le Mer 29 Jan 2014 - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Arthur Koestler : La lie de la terre   LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 16:50

En effet, rien sur De Gaulle et le fameux appel ne semble pas avoir été beaucoup entendu, peut-être parce qu'il a été diffusé à 22h... et détail curieux, il n'existe aucun enregistrement sonore de ce discours (mais un prononcé quelques jours plus tard, je crois) !! (ta grand-mère était où nezumi ?). 

Heyoka et Armor, si vous voulez laisser quelques mots ici pendant votre lecture, je suis sûre que nous serons ravis de vous suivre et de réagir.

Bédoulène : les deux romans que j'ai lu de Koestler valait La lie de la terre (je crois que Aaliz en revanche a été un peu moins conquise par Spartacus...), à suivre donc...

nezumi : je suis très très curieuse de savoir ce que tu vas penser des Somnambules...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Arthur Koestler : La lie de la terre   LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 17:16

Ma grand-mère était à Marseille à l'époque. Je ne peux malheureusement pas lui demander de renseignements sur la date exacte car elle n'est plus là. A moins que je me trompe et qu'elle ait recopié l'affiche  "A tous les français" scratch . En tous cas je sais qu'elle a reproduit un texte de de Gaulle au début de la guerre, qu'il y avait une histoire de sténo là-dedans, et qu'elle l'a distribué, courant un certain risque je pense.

De Gaulle est bien cité par Koestler, mais brièvement:

Citation :
Peu de gens connaissaient le nom du général de Gaulle avant que Reynaud ne le fasse entrer dans son cabinet, ceux qui avaient une opinion de lui le considéraient avant tout comme un excellent technicien et un homme courageux; mais son nom était loin d'être un cri de ralliement. Et de toutes façons, il était encore trop tôt pour sonner le ralliement. (p.285, édition Calmann-Lévy).

C'est intéressant de constater comment, le recul aidant, nous prêtons une dimension symbolique et un retentissement si importants à un événement, qui à l'époque, a été soit ignoré par 3/4 des gens, soit considéré comme mineur.

shanidar a écrit:

nezumi : je suis très très curieuse de savoir ce que tu vas penser des Somnambules...

Moi aussi je suis très curieuse....Tu as lu Les Somnambules (et les deux autres volumes de cette trilogie) ?
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Arthur Koestler : La lie de la terre   LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 21:30

nezumi a écrit:


shanidar a écrit:

nezumi : je suis très très curieuse de savoir ce que tu vas penser des Somnambules...

Moi aussi je suis très curieuse....Tu as lu Les Somnambules (et les deux autres volumes de cette trilogie) ?

Non, j'ai lu Le zéro et l'infini sur son expérience du communisme et La tour d'Ezra sur les débuts du sionisme en Israël, deux romans que je considère comme tout particulièrement intéressant pour comprendre l'une et l'autre idéologie (et surtout leurs limites...).

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Arthur Koestler : La lie de la terre   LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 22:04

L'intérêt que vous avez porté à cette lecture m'incite à vous conseiller vivement Histoire d'un allemand, souvenirs 1914-1933 de Sebastian Haffner. (en poche aux éditions Actes Sud). Un livre particulièrement marquant lui aussi, porté par une lucidité et un esprit d'analyse constants.

Sebastian Haffner a quitté l'Allemagne et écrit son livre dans la foulée. Celui-ci ne fut pas publié car la guerre éclata, il ne fut retrouvé que dans les années 2000. C'est donc un témoignage "à chaud" d'un homme qui tente de comprendre les raisons de la dérive autoritaire et antisémite de son pays. Certains passages sur sa formation de magistrat gangrenée par le national-socialisme, ou sur l'antisémitisme envahissant l'espace public autant que privé, donnent lieu à des passages édifiants. Il n'était pas juif, mais très sensibilisé à leur sort.
C'est absolument passionnant, pour moi l'une des oeuvres majeures que j'ai pu lire sur le sujet. En plus, l'auteur est aussi un écrivain, j'avais trouvé son style superbe.


Dernière édition par Armor-Argoat le Mer 29 Jan 2014 - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Arthur Koestler : La lie de la terre   LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 22:11

moi vos commentaire me font penser sans cesse à Béatrix Beck (oui, encore et toujours) et Une mort irrégulière ou ce titre d'un manuscrit perdu Tout le monde s'appelle Aronovitch, et cette mort jamais élucidée de son mari juif et communiste alors qu'il était soldat... 

(aussi à un documentaire d'époque ( ?), élogieux, sur les transatlantiques allemands diffusé il y a peut-être une dizaine d'années maintenant sur arte ?)

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Arthur Koestler : La lie de la terre   LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Icon_minitimeMer 29 Jan 2014 - 10:43

Armor, tu as raison d'évoquer le livre d'Haffner (je crois que Bédoulène l'a lu également), qui est en effet très intéressant à lire et que de mon côté je rapproche de La mort est mon métier de Robert Merle, où il est également beaucoup question de l'état d'esprit et de l'état économique de l'Allemagne dans les années 20.

et je note les titres de Beck dont tu parles animal... toujours intéressant de revenir à un auteur qui n'a jamais déçu  sourire 

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Arthur Koestler : La lie de la terre   LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Icon_minitimeMer 29 Jan 2014 - 13:12

non ce n'est pas moi qui l'ai lu !

mais je note

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Arthur Koestler : La lie de la terre   LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Icon_minitimeMer 29 Jan 2014 - 15:20

si vous êtes intéressés pour continuer avec ce sujet du côté allemand, il y a les journaux de Victor Klemperer, persécuté pendant toute la guerre, mais qui est resté en Allemagne jusqu'à 1945... intéressant, terrible, affreux, mais inévitable pour illustrer ses années

Citation :
"Plutôt une fin épouvantable qu'une épouvante sans fin". Tels sont les mots d'un homme accablé par la déchéance physique et morale ; celle d'un intellectuel juif allemand, témoin de la montée en puissance et de l'avènement monstrueux du IIIe Reich. Converti au protestantisme mais persécuté en raison de ses origines hébraïques par le régime nazi, Victor Klemperer restera en Allemagne jusqu'à la fin du second conflit mondial et trouvera dans ses prises de notes quotidiennes le moyen de résister en Homme au tourbillon de brimades qui s'abattent sur la communauté juive dès 1934. Ces cahiers, qu'il parvint à conserver tant bien que mal au milieu des persécutions, ne furent jamais retouchés et nous offrent aujourd'hui un récit aussi authentique qu'effroyablement précis de la descente vers l'enfer de la Shoah. De la sorte, puissance littéraire et intérêt historique se combinent dans ces journaux de bord où l'émotion prend souvent le pas sur le témoignage atone de l'universitaire. Mémoires d'un être revenu de la nuit noire et dont l'écriture en porte encore les cruels stigmates. --J-S Félix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Arthur Koestler : La lie de la terre   LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Icon_minitimeJeu 30 Jan 2014 - 9:14

Lire Koestler est un art qui se déguste avec douceur. Tout autant mon côté poétique est interpellé pendant que mon sens d'histoire politique s'aiguise... Il me reste 65 pages environ, et je ne suis pas pressé de finir... lire ça dans les transports est l'idéal... on peut tout aussi lire rapidement, mais ça se prête bien à une lecture en tranches. Pour le moment, Weygand a suscité mon intérêt dans La lie de la terre. Vous parlez de De Gaulle... pourtant Weygand me laisse interrogateur... il semblerait bien qu'on ait conclu au non-lieu dans son cas... là-dessus, nous pouvons voir le côté journaliste de Koestler.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Arthur Koestler : La lie de la terre   LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Icon_minitimeDim 2 Fév 2014 - 1:46

Revenant sur mon dernier commentaire, je souligne que Bédoulène a déjà cité un passage sur les généraux rhumatisants que furent Pétain et Weygand aux yeux de la postérité.

Tout d'abord, pour circonscrire la teneur de mon commentaire, j'insiste sur l'écriture du roman que nous pouvons classer comme relevant de l'autobiographique.

Arthur Koestler peut être qualifié de témoin lucide face à l'histoire et face aux périls de société. Il faut prendre valeur de caution de ne pas trop apposer d'étiquettes pour limiter la portée de nos remarques sur tel ou tel roman.

D'aucuns ont beaucoup parlé du style journalistique employé par Koestler dans ses romans. C'est un fait qui est assez incontestable sauf dans la mesure où nous pourrions mettre quelques bémols sur l'exactitude des faits rapportés. À l'instar d'un Jack Kerouac, Koestler peut sacrifier un peu de vérité des faits pour mieux faire ressortir la valeur littéraire de son oeuvre.

Comme futur écrivain, je peux témoigner du fait qu'un romancier peut être porté à utiliser une aptitude qui relève du journalisme. Dans cette mesure, je saisis mieux le défi d'un écrivain qui n'est pas «reporter». Narrer les épisodes dans la trame romanesque prend valeur de cohérence et d'unité dans le récit. Arthur Koestler se fait le chroniqueur des périls de son époque et à l'instar d'un Camus, il prend parti d'un contexte de crise et/ou des périls pour mieux s'illustrer comme écrivain.

La lie de la terre apparaît a posteriori comme un témoignage sur son époque. Koestler utilise manifestement beaucoup d'éléments historiques français pour insérer son roman dans le canon des grandes oeuvres littéraires attestant de cette époque. Nous pouvons aussi le classer parmi les témoignages juifs et dans la lignée des romans russes.

Globalement, je retiens de La lie de la terre qu'Arthur Koestler est avant tout écrivain dans sa destinée. En parlant de ses compatriotes écrivains juifs avec l'élévation et la distance, Koestler acquiert une sobriété de ton dans le traitement littéraire. Nous remarquons dans l'usage du code que Koestler use de ces mêmes éléments et acquiert une valeur ludique. La matière a beau être grave et tragique, le témoignage de Koestler nous permet de regarder ces événements avec des yeux nouveaux.

Au sujet du contexte français, il faut donner du mérite à Arthur Koestler pour avoir été implaçable dans son analyse des événements politiques. Nous voyons une différence de ton entre l'oeuvre de mémorialiste de Charles De Gaulle et l'analyse de Koestler. Nous pouvons certes remarquer des similitudes, mais Koestler n'en a rien à foutre de l'image de la France. Il s'est fait implacable de la lâcheté française et il a déploré la tragédie humaine dans laquelle cette époque, toute millénariste qu'elle fut dans l'imaginaire occidental, fut plongée.

À votre place, je n'aurais pas trop le heurt de parler de lâcheté. Il faut comprendre l'époque dans laquelle ces même Français vivaient. Je pense que le péché mortel fut le conservatisme social, les moeurs réactionnaires face à l'évolution industrielle et le brassage des cultures - notamment en ce qui concerne les minorités au sein de la société française - qui fit en sorte que les Français restaient accrochés à une idée du passé. Le féodalisme et la «noblesse d'esprit» ne peuvent pas rivaliser si nous ne nous adaptons pas au plan économique et/ou sur le plan des capacités techniques.

Depuis Napoléon 1er, les Français ne furent plus au 1er rang. Les Anglais, les Américains (des É.-U.), les Russes et les Allemands pour ne pas parler des Chinois ont tous rivalisé sur le plan des ambitions d'Empire. La France est à peu de chose près restée fière de son identité culturelle même malgré les défaites et la perte de prestige constatée. Le Général De Gaulle incarne ce sursaut dans l'ambition politique et la fierté victorieuse. Il faut tout de même prendre acte que le Général s'est illustré dans une période historique où la division et les dissensions prédominaient.

Comme dernière remarque, je serais curieux de voir où se situe Imre Kertesz dans la lignée des écrivains hongrois. Est-il un continuateur de l'oeuvre de Koestler ou pas...?

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Arthur Koestler : La lie de la terre   LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Icon_minitimeDim 2 Fév 2014 - 8:22



merci JHB pour le décorticage, ton regard plus lointain adoucit la perception.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Arthur Koestler : La lie de la terre   LC Arthur Koestler : La lie de la terre - Page 7 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
LC Arthur Koestler : La lie de la terre
Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» 49 livres à avoir lu absolument et vous ?
» Betameche, Arthur, E.T, Stitch et Jack (Mes ratous)
» Nous resterons sur terre - Film.
» Purée de pommes de terre au kiri
» Pommes de terre au roquefort et aux oignons nouveaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Nos lectures en commun :: Par titre ou auteur-
Sauter vers: