Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Suétone [Rome]

Aller en bas 
AuteurMessage
titete
Envolée postale


Messages : 136
Inscription le : 04/07/2012

Suétone [Rome] Empty
MessageSujet: Suétone [Rome]   Suétone [Rome] Icon_minitimeJeu 9 Jan 2014 - 15:26

Suétone

Suétone est un auteur romain qui vécut entre le premier et le deuxième siècle après J-C. On situe sa naissance vers 69-70. Né d'un père qui fit partie de l'ordre équestre et qui combattit sous Othon, il se destine à une carrière moins guerrière. Il semblerait qu'il devint avocat, puis professeur de grammaire. Il était très ami avec Pline le Jeune qui lui offrit sa protection et lui permit d'obtenir au près des empereurs (Trajan notamment) régnant des privilèges. A la mort de Pline le Jeune, Caius Septicius Clarus, devient son nouveau protecteur et lui permet d'entrer au service de l'empereur Hadrien en tant que responsable des études juridiques, responsable des bibliothèques de Rome puis de chargé de la correspondance impériale. Il tombe en disgrâce en même temps que son protecteur en 122. Après cela les informations sur sa vie sont presque inexistantes et la date de sa mort n'est pas connue.

Un petit mot sur son caractère. Grand érudit, il n'avait pas le goût pour les charges militaires. Suétone s'intéressait beaucoup à la culture de son époque plus qu'à l'histoire en elle-même, faisant grand cas durant sa vie des présages et des superstitions.

Peu de ses œuvres nous sont parvenues :
Des Hommes illustres (De viris illustribus) :  qui comportent des biographies de poètes, orateurs, historiens, grammairiens, rhéteurs et philosophes et dont il ne reste qu'une toute petite partie.

La Vie des douze Césars (De vita duodecim Caesarum libri) (titre latin approximatif puisqu'on a perdu le début de l'ouvrage, le début de la vie de César).

Oeuvres qu'on lui attribue et qui ont été perdues :
-un traité des rois
-un traité sur l'institution des offices
-des livres sur les jeux grecs et romains
-une étude sur l'armée romaine
-des livres sur des points précis d'histoire naturelle
-un défense de "la république" de Cicéron
-une étude sur les signes de critique ou d'abréviations
-une étude sur les costumes romains
-une étude sur les injures
-des livres sur les usages et les moeurs romains
-un livre sur les courtisanes célèbres
-un livre sur les défauts corporels
-des livres sur des problèmes de grammaire

Il semblerait que Suétone cherchait à écrire une sorte d'encyclopédie (nommée Prata, les prés).

Pour les sources  :
wikipedia
encyclopédie de l'agora (avec des avis de certains écrivains sur l'écriture de Suétone)
Plusieurs notices sur Suétone
et on trouve sur ce même site la vie des douze césars numérisée, annotée et surtout avec le texte latin mis à côté de la traduction (une sorte de version bilingue)  :
La vie des douze césars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titete
Envolée postale


Messages : 136
Inscription le : 04/07/2012

Suétone [Rome] Empty
MessageSujet: Re: Suétone [Rome]   Suétone [Rome] Icon_minitimeJeu 9 Jan 2014 - 16:16

La vie des douze Césars, Suétone

La vie des douze Césars est donc l’œuvre la plus connue de Suétone. Elle est composée de douze biographies des empereurs s'étant succédé de César à Domitien. Il manque les 15 premières années de la vie de César mais l'ouvrage est sinon complet. Une petite liste des empereurs :

6 premiers livres
-César (-49 à -44)
-Auguste (-31 à 14)
-Tibère (14 à 37)
-Caligula (37 à 41)
-Claude (41 à 54)
-Néron (54 à 68)

Livre 7
-Galba (68 à 69)
-Othon (69)
-Vitellius (69)
Livre 8
-Vespasien (69 à 79)
-Titus (71 à 81) - il a donc été un temps associé à Vespasien
-Domitien (81 à 96)

Quand Suétone écrit l'ouvrage, voilà 25 ans que Domitien est mort. Le père de Suétone servit sous Othon et son grand-père était haut placé du temps de Tibère. Pourquoi toutes ces précisions ? Parce qu'il est intéressant de voir d'où Suétone tire ses informations. Il a accès à toutes les archives de l'empire, donc les histoires écrites par les empereurs ou d'autres auteurs mais aussi les compte-rendus des séances du sénat. Enfin il était à l'affut de toutes les rumeurs ou histoires courant sur les empereurs dont il raconte la vie, qu'il apprenait notamment grâce à ses parents.

D'où quelques critiques sur la véracité de certains faits. Il n'empêche Suétone s'est documenté et une majeure partie de l’œuvre peut être considérée comme véridique. D'autant que l'auteur a l'air honnête, émettant des doutes sur un fait à cause de sources divergentes, expliquant parfois au lecteur d'où sont tirées certaines informations ou les raisons qui ne lui permettent pas de conclure sur certains sujets.

Les biographies ne sont pas chronologiques mais faites de façon thématiques : (dans le désordre : les jeux donnés par l'empereur, les présages de son avènement au trône et de sa mort, les guerres, la jeunesse, leurs vertus, leurs vices, leur famille...). Les récits sont donc très peu romancés mais prennent la forme de suite d'anecdotes ou souvent de listes. Pourtant Suétone, en choisissant bien ce qu'il dit, parvient à être très intéressant.

On se rend compte la place primordiale qu'occupait les jeux du cirque pour la popularité de l'empereur, quel instrument de communication s'était. On entrevoit un peu le fonctionnement de l'armée romaine et les problèmes qu'elle pouvait poser. Il est aussi étonnant de voir à quel point les présages avaient une importance et, même si certains sont sans aucun doute faux, à quel point le peuple devait y accorder de l'importance pour que de telles rumeurs circulent encore du temps de Suétone.

Plus que tout c'est le caractère des empereurs qui ressort. Leurs vertus d'une part mais surtout leurs vices. On voit la déchéance de l'empire au travers des 6 premiers empereurs appartenant tous à la même famille. Les vices prennent de plus en plus d'importance. En lisant les anecdotes de Suétone, on se rend compte à quel niveau allait la cruauté, le vice et l'on retrouve finalement beaucoup de ressemblances avec les hommes politiques ou de pouvoirs d'aujourd'hui (vices sexuels, cruauté qui ne concernent d'ailleurs pas que les hommes de pouvoir).

Tibère rassemblait par exemple des troupes de jeunes filles et hommes pour qu'ils s'accouplent devant lui selon ses désirs. Caligula était complètement sadique, torturant et tuant sur un coup de tête, Claude absolument faible contrôlé par sa femme et ses affranchis, et Néron un mélomane qui obligeait le peuple à l'écouter chanter dans le cirque des heures durant, participant à tous les concours de chant possibles n'hésitant pas à éliminer ses concurrents.

Et pourtant les portraits ne sont pas noirs ou blanc. Suétone arrive à décrire l'évolution de l'empereur (Néron par exemple). Il peut trouver un empereur bon mais ne s'empêche pas de dépeindre les mauvais traits de son caractère (Auguste).

On aimerait parfois cependant un peu plus de faits, de vision globale ou d'anecdotes à la place de pages sur les jeux du cirque ou sur les présages parfois un peu longues pour un lecteur contemporain. Difficile parfois de savoir qui est qui tant les romains ont tendance à tous s'appeler de la même façon au sein d'une même famille, ne se différenciant qu'à partir du n-ième nom ; même avec les notes ce fut parfois ardu.

Féru d'histoire, envie d'en savoir plus sur les empereurs romains (Othon, c'est qui ? une salade ?), ce livre est un bon moyen de se plonger dans cette époque, d'autant que les biographies peuvent se lire indépendamment les unes des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

Suétone [Rome] Empty
MessageSujet: Re: Suétone [Rome]   Suétone [Rome] Icon_minitimeJeu 9 Jan 2014 - 16:23

Chouette communication titete !
titete a écrit:
(Othon, c'est qui ? une salade ?)
A pisser de rire comme le dirait notre bon Vespasien  dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Invité
Invité



Suétone [Rome] Empty
MessageSujet: Re: Suétone [Rome]   Suétone [Rome] Icon_minitimeJeu 9 Jan 2014 - 18:36

Ah oui, je confirme, très chouette commentaire !

J'ai regardé ça d'un peu plus près, et je le note dans ma LAL. Des informations de l'époque sur le caractère des empereurs romains, c'est quand même fascinant, d'autant plu qu'en tant que secrétaire d'Hadrien, Suétone a eu accès aux archives impériales.
Comme tu l'as dit, certaines anecdotes rapportées sont sujettes à caution, l'auteur ayant apparemment eu une prédilection pour les ragots… Loin de la rigueur historique de Tacite.
Mais quand même, que nous soient parvenus des récits un peu cancaniers sur l'intimité de ces hommes qui ne seraient sinon que de froids bustes de marbre, je trouve cela formidable.

D'après les quelques extraits que j'ai pu trouver, le style m'a l'air assez alerte et facile à lire. Qu'en as-tu pensé ?
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Suétone [Rome] Empty
MessageSujet: Re: Suétone [Rome]   Suétone [Rome] Icon_minitimeJeu 9 Jan 2014 - 21:02

Je l'ai lu il y a très très longtemps, et me suis dit en rangeant que ce serait peut être pas mal de m'y replonger. Le côté parfois un peu anecdotique, je m'en souviens. Un autre petit souvenir qui me reste, c'est que dans l'introduction de l'édition dans laquelle je l'avais lu, il était indiqué que sa présentation de tel ou tel empereur n'était pas forcément objective, dans le sens qu'il essayait de bien se faire voir par le pouvoir en place à son époque. Mais là ce serait à creuser.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

Suétone [Rome] Empty
MessageSujet: Re: Suétone [Rome]   Suétone [Rome] Icon_minitimeJeu 9 Jan 2014 - 22:32

Arabella a écrit:
Le côté parfois un peu anecdotique, je m'en souviens. Un autre petit souvenir qui me reste, c'est que dans l'introduction de l'édition dans laquelle je l'avais lu, il était indiqué que sa présentation de tel ou tel empereur n'était pas forcément objective, dans le sens qu'il essayait de bien se faire voir par le pouvoir en place à son époque. Mais là ce serait à creuser.
Bien sûr, c'est un élément capital, qui rend la lecture de son oeuvre problématique au premier abord. Il manque d'objectivité non seulement parce qu'il cherche à se faire bien voir de l'empereur présent (la ritournelle habituelle : tous les empereurs qui ont précédé l'actuel sont mauvais, ou ne lui arrivent pas à la cheville), mais surtout parce qu'il est loin de partager un idéal monarchique. Notre Suétone est un fidèle républicain, amoureux des institutions anciennes (ou de ce qu'il en reste) et convaincu que le principat a enclenché un mouvement de décadence.
C'est vraiment une oeuvre difficile à lire, parce qu'il faut savoir lire entre les lignes, ne pas être trop dur avec Suétone (comme l'a été la critique moderne et continue à l'être trop souvent), ni trop complaisant. C'est un véritable travail herméneutique, très grisant d'ailleurs quand on accepte de fouiller un peu et de se laisser prendre au jeu (c'est-à-dire ne pas évacuer trop facilement ses propos en prétextant la rumeur infondée, mais l'accepter et tâcher de dépasser la vision qu'en offre l'historien pour en comprendre la teneur*). Quant aux vices des empereurs, ne vous y laissez pas tromper, ce sont des ragots très répandus dans l'Antiquité. Quant on n'aime pas un empereur, et qu'on veut le salir, on dit qu'il a couché avec sa soeur, qu'il a perpétré les crimes les plus barbares, qu'il casse du sénateur, etc. Il y a un livre de Jerphagnon, Au bonheur des sages je crois, qui l'explique fort bien.

* Je pense en particulier à l'épisode de la récolte des coquillages, dans Caligula (l'empereur aurait, nous dit Suétone, convoqué plusieurs légions pour ramasser des coquillages sur la plage et les ramener à Rome). Plutôt que d'en rester à un rejet de principe, on peut essayer d'accepter le fait, et d'en comprendre les enjeux. Il semble en effet que cette même année, Caligula aurait décidé une manœuvre pour récupérer la Bretagne (l'actuelle Grande-Bretagne), mais aurait été arrêté dans ses desseins par une armée boudeuse, peu cavalière. "A défaut de ramener un butin, récoltez donc des coquillages !"... Quel meilleur moyen de narguer ces légions, de pointer leur couardise ? Bien sûr, Suétone en reste à une présentation très sommaire, qui décrédibilise complètement l'empereur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Suétone [Rome] Empty
MessageSujet: Re: Suétone [Rome]   Suétone [Rome] Icon_minitimeJeu 9 Jan 2014 - 22:34

Merci pour ces précisions Sullien, c'est passionnant !
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Suétone [Rome] Empty
MessageSujet: Re: Suétone [Rome]   Suétone [Rome] Icon_minitimeJeu 9 Jan 2014 - 22:40

Oui, merci Sullien. Cela me conforte dans mon avis de m'y replonger.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Suétone [Rome] Empty
MessageSujet: Re: Suétone [Rome]   Suétone [Rome] Icon_minitimeJeu 9 Jan 2014 - 22:46

On a des petits jeunes d'une érudition épatante sur ce forum ! (je me demande d'ailleurs ce que devient Lara...)  bonjour 


_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

Suétone [Rome] Empty
MessageSujet: Re: Suétone [Rome]   Suétone [Rome] Icon_minitimeJeu 9 Jan 2014 - 23:05

Un fil à suivre donc avec attention ... Merci Sullien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
titete
Envolée postale


Messages : 136
Inscription le : 04/07/2012

Suétone [Rome] Empty
MessageSujet: Re: Suétone [Rome]   Suétone [Rome] Icon_minitimeVen 10 Jan 2014 - 0:20

Armor-Argoat a écrit:
Ah oui, je confirme, très chouette commentaire !

D'après les quelques extraits que j'ai pu trouver, le style m'a l'air assez alerte et facile à lire. Qu'en as-tu pensé ?

C'est facile à lire. Il y a assez peu de fioritures (les phrases sont assez directes, donc pas de virtuosité) et j'ai trouvé que cela permettait à l'ensemble d'être assez rythmé. Je ne sais pas si ça peut dépendre la traduction. J'avais acheté la traduction de Henri Ailloud (folio) qui a été très agréable à lire mais je ne peux pas faire de comparaison avec une autre.

Merci Sullien pour ces précisions. Je ne suis pas connaisseur de l'histoire romaine et n'ayant aucune note dans mon livre sur l'anecdote de Caligula, j'étais passé à côté (même si je me suis dit que c'était trop gros, je ne pensais pas que c'était une vérité déformée). C'est vrai que lire Suétone donne envie de se plonger dans l'histoire pour démêler le faux du vrai ou voir les approximations qu'il fait (prochaine étape peut-être : Tacite). En tout cas même sans faire le travail de recherche dont tu parles, j'ai pris grand plaisir à lire ces biographies et je dois avouer que tu me rassures un peu quant à la cruauté des empereurs : certains des crimes exposés paraissent abominables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

Suétone [Rome] Empty
MessageSujet: Re: Suétone [Rome]   Suétone [Rome] Icon_minitimeVen 10 Jan 2014 - 9:38

titete a écrit:
Merci Sullien pour ces précisions. Je ne suis pas connaisseur de l'histoire romaine et n'ayant aucune note dans mon livre sur l'anecdote de Caligula, j'étais passé à côté (même si je me suis dit que c'était trop gros, je ne pensais pas que c'était une vérité déformée). C'est vrai que lire Suétone donne envie de se plonger dans l'histoire pour démêler le faux du vrai ou voir les approximations qu'il fait (prochaine étape peut-être : Tacite).
Cela étant, se plonger dans l'histoire ne le permet pas toujours, les sources étant souvent insuffisantes. Pour ce qui est de l'anecdote dont j'ai parlé, ce n'est rien qu'une hypothèse, très ingénieuse, de Pierre Renucci, qui accepte de lire la biographie de Suétone autrement que comme un simple comput de commérages infondés. Au fond, Caligula est le pourfendeur de l'hypocrisie ambiante (en particulier celle des sénateurs, qui s'agenouillent devant lui pour mieux lui planter un poignard dans le dos), qu'il ne fait que dévoiler et dénoncer (en désignant son cheval consul, par exemple, Caligula ne fait que décrédibiliser le prestige de la fonction et narguer ceux qui s'en glorifient ; le message est clair : le seul maître, c'est moi ; Suétone, lui, n'y voit qu'un symptôme de sa folie). Cet empereur semble avoir été imprégné d'un idéal monarchique typiquement oriental imprégné du mysticisme égyptien, et pour qui ne partage pas ou ignore cette culture, comme Suétone, son comportement ne peut que paraître extravagant voire délirant.

Citation :
En tout cas même sans faire le travail de recherche dont tu parles, j'ai pris grand plaisir à lire ces biographies
C'est vrai, tu as raison de m'y reprendre.

Citation :
et je dois avouer que tu me rassures un peu quant à la cruauté des empereurs : certains des crimes exposés paraissent abominables.
Certains sont vrais, malheureusement. Caligula, pour en rester à lui, a éliminé une grande partie des descendants d'Auguste, sa propre famille, jusqu'à ses cousins, dans leur jeune âge. La soif du pouvoir entraîne les pires monstruosités.[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Suétone [Rome] Empty
MessageSujet: Re: Suétone [Rome]   Suétone [Rome] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Suétone [Rome]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amiral Paul Romé
» Bon anniversaire Jérome
» Présentation de mon site "Track 'N Tone"
» Bon Samedi
» CLAUDE LEBET – "Rome est un choix de cœur"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature antique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: