Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Hakan Günday [Turquie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Hakan Günday [Turquie]   Mer 20 Jan 2016 - 15:49

Encore

Un peu too much.

Certes ce roman est intéressant mais j'ai trouvé que Günday en faisait parfois un peu trop avec son personnage. Il est possible d'écrire 370 pages introspectives sans lasser son lecteur, d'autres l'ont fait, mais je dois avouer que par moment cette plongée univoque dans la vie du jeune Gazâ a été un peu asphyxiante. Pas seulement parce qu'il a vécu de sombres horreurs mais surtout à cause de l'accumulation, de la surabondance de ces horreurs. Qu'on en juge : viols, meurtres et lynchage, passeur de clandestin, enfant surdoué, joueur d'échecs, angoissé post-traumatique, enfoui vivant sous un monceau de cadavres, trahissant son seul ami, passant par la folie, la drogue et le sulfate de morphine… un père alcoolique, une mère morte (c'est salé), un passage brillant à l'école, puis l'internat, puis l'asile psychiatrique pour finir (presque) à l'hôtel, un trésor enfoui dans le sable, trois jours en cellule, une étude sur le pouvoir sous forme de spirale, une grenouille en papier, etc.

Cela fait tout de même vraiment beaucoup…

Alors la langue !! L'écriture !! Le style parviennent-ils à sauver de l'asphyxie programmée le lecteur apnéique ?? Pas vraiment… D'abord parce que Günday ne nous épargne aucun détails, aucun des nombreux questionnements qui hantent Gazâ, aucune des nombreuses péripéties qui jalonnent son existence. Et de temps en temps, je me suis demandée (avec un peu d'effroi) si ce livre n'était pas en partie autobiographique... La haine de Gazâ trouvant dans la logorrhée de Günday comme un écho troublant, une ressource hallucinatoire, un bienfait morphinique fait trembler le lecteur au bord de la crise de nerfs…

Finalement, c'est dans le recours à la gémellité que j'ai trouvé le plus d'intérêt à ce texte. Le double étant dans l'imaginaire de Gazâ le lieu possible de la joie, du partage, de l'amitié. Ainsi de sa relation avec les deux frères Dordor et Harmin ; ainsi de la grenouille en papier offerte par un clandestin et qui une fois dépliée offre le dessin gémellaire des Bouddhas de Bâmiyân. Comme si Gazâ pouvait trouver un exutoire, une sortie, une possible rédemption, s'il acceptait de confier à son double la part hideuse de son existence et de pouvoir ainsi continuer à vivre, solitaire, scindé mais (un peu) pardonné.

Et bien sûr, la solution que retient Günday est de passer par la gémellité détruite pour atteindre l'unicité qui apporte une sorte de paix à Gazâ.


En tout cas après cette lecture on rêverait presque de trouver une capsule de sulfate de morphine ou de voir reconstruire les deux Bouddhas de Bâmiyân… Et puis on pense à tous ces clandestins confiés aux mains de salauds et on voudrait alors inverser les règles des mouvements migratoires, exactement comme nous y invite Günday.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Hakan Günday [Turquie]   Mer 20 Jan 2016 - 16:02

Un extrait :

Citation :
Les guerres de sectes sont comme la mode. Du moins au Proche-Orient. En Occident, les gens ont depuis longtemps appris à s'habiller selon leur goût et ne font plus couler le sang que pour des raisons valables., par exemple les carburants fossiles. Mais comme il est particulièrement difficile d'effacer les traces de sang sur les tapis du Parlement européen ou de la Maison-Blanche, on ne fait pas la guerre chez soi. Seulement ces gens-là aussi étaient des hommes, et comme tous les humains ils avaient envie de faire la guerre à leurs semblables. Ils se murmuraient dans le creux de l'oreille : "Je t'attends à la sortie !" et dès qu'ils avaient laissé derrière eux les frontières de la civilisation occidentale, ils n'hésitaient pas à s'entre-tuer chez les autres. Israël, qui croyait être le Greenwich politique du monde, était un cas particulier. Il s'attendait à ce qu'on règle sur lui non seulement l'horaire, mais aussi les saisons. Il voulait à tout prix qu'on se vête en fonction du climat qu'il créait. Tout vêtu de noir, le ninja névrosé du désert émergeait des brumes en brandissant l'étoile de David. Quant à la Turquie, c'était une jouvencelle boulimique et dépressive. Se voyant obèse dans le miroir de l'Orient et décharnée dans celui de l'Occident, elle ne trouvait pas de vêtements à sa mesure.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Hakan Günday [Turquie]   Mer 20 Jan 2016 - 16:55

shanidar a écrit:


Un peu too much.

Certes ce roman est intéressant mais j'ai trouvé que Günday en faisait parfois un peu trop avec son personnage. Il est possible d'écrire 370 pages introspectives sans lasser son lecteur, d'autres l'ont fait, mais je dois avouer que par moment cette plongée univoque dans la vie du jeune Gazâ a été un peu asphyxiante. .

Merci pour ta lecture, shanidar, et pour ton commentaire.

A vrai dire le sujet est tellement brûlant et en prise direct avec l'actualité que je ne savais plus si c'était ma sensibilité personnelle qui apportait ce sentiment d'excès  qui submerge. Si je ne souhaitais pas simplement me voiler la face en disant, c'est trop.

Ca me fait le plus grand bien d'avoir pu partager cette lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Hakan Günday [Turquie]   Mer 20 Jan 2016 - 17:11

Au début j'ai fait un rapprochement hasardeux avec le personnage de Karoo, déglingué, haineux, pitoyable mais la distance que Tesich offre au lecteur par l'ironie est plus ou moins absente dans Encore. En revanche, la brutalité des rapports humains décrits dans Encore ne pouvaient pas souffrir (à mon avis) une ironie trop légère, le dosage devenant presque impossible, Günday propose un livre dur mais auxquelles, comme tu le soulignes dans ton commentaire, les dernières pages apportent une faible respiration.

En tout cas je ne regrette pas du tout cette lecture qui me fait découvrir en roman la voix d'un écrivain turc vraiment intéressant et qui s'attaque à des sujets plus qu'épineux.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Hakan Günday [Turquie]   Ven 22 Jan 2016 - 18:30

shanidar a écrit:
Encore

Un peu too much.

C'est exactement le sentiment que j'avais eu après la lecture D'un extrême l'autre, je m'étais tout de même promise de suivre cet auteur et son 2ème livre Ziyan est dans ma PAL.
Il me tend les bras et pourtant j'appréhende cette lecture tout en souhaitant poursuivre avec Hakan Günday...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Hakan Günday [Turquie]   Sam 23 Jan 2016 - 14:30

J'ai vu que Ziyan était à la médiathèque et je suis assez curieuse de lire un autre livre de Günday... On se retrouvera peut-être un peu plus tard pour en parler, silou...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Hakan Günday [Turquie]   Sam 23 Jan 2016 - 23:13

Je peux aussi facilement cercler D'un extrême, l'autre, s'il te tente, n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Hakan Günday [Turquie]   Lun 25 Jan 2016 - 10:16

Merci silou, je note au cas ou...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hakan Günday [Turquie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hakan Günday [Turquie]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Manifestations en Turquie
» La Turquie autorise le port du voile à l'université
» Turquie : flore
» Un beau livre: Hungry planet : what the world eats
» Chasseurs de mines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: