Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Ernst Pawel

Aller en bas 
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Ernst  Pawel Empty
MessageSujet: Ernst Pawel   Ernst  Pawel Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 18:41

Ernst  Pawel Ernst_11
 
Ernst Pawel, né à Breslau, (actuellement en Pologne) en 1920, mort à New York en 1994.Il était autodidacte et polyglotte.
En 1934, il dut fuir Berlin, avec ses parents juifs sous la pression de l' antisémitisme et ils trouvèrent refuge
à Belgrade. Un pis aller, puisque ils durent assez rapidement gagner les Etats Unis où E. Pawel passa le reste
de sa vie.

Pawel est reconnu comme un maître de la biographie et celle qu' il écrivit sur Kafka, Le cauchemar de la raison, est un classique du genre. Il en va de même pour celle de Heine : Le Poète mourant : les
dernières années de Heinrich Heine à Paris, publiée chez Actes Sud.


BIBLIOGRAPHIE

- Theodor Herzl ou le Labyrinthe de l' exil. - Seuil, 1992

- Franz Kafka ou le cauchemar de la raison. - Seuil, 1988 et Points/Seuil, 2006

- Le poète mourant : les dernières années de Heinrich Heine à Paris, Actes Sud, 2006

- Jours heureux dans les années noires, récit. - Flammarion


_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz


Dernière édition par bix229 le Mar 28 Jan 2014 - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Ernst  Pawel Empty
MessageSujet: Re: Ernst Pawel   Ernst  Pawel Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 20:40

JOURS  HEUREUX  DANS LES ANNEES  NOIRES


Né en 1920 à Breslau, alors ville polonaise, Ernst Pawel et ses parents juifs devront s'enfuir devant
la montée de l'antisémitisme.
Belgrade est leur ville d'accueil en 1934, mais les emplois sont rares et la misère endémique. Commis dans
une librairie, Pawel pourra nourrir sa curiosité et son désir de lire. C'est là aussi qu'il développera
le don qu' il a pour les langues.

Il connaitra aussi ceux qui, parmi les plus jeunes, s'engagent d' une façon ou d'une autre vers ce
qu'ils pensent être un avenir meilleur.
Pour les uns, c'est le communisme, pour d'autres, le sionisme naissant. La guerre d'Espagne cristallise
leur engagement. Mais de nouveau, l'antisémitisme se profile et c' est in extremis qu'avec ses parents,
il réussit à gagner les Etats Unis où ils deviendront citoyens américains.

Pawel s' engage chez les marines et à leur suite, atterit en Afrique du Nord où le colonialisme le frappe
comme le racisme anti noirs l'avait stupéfait en Amérique.
Mais il aura une parenthèse heureuse en enseignant le français à des enfants.
Sa carrière militaire s' achèvera en Italie, à Naples notamment.
Le frapperont la misère extrême provoquée par la guerre et tout autant l'intelligence des italiens
et leur volonté de survivre à tout prix.


Finalement,  grâce à ses qualités de polyglotte, il va servir de traducteur entre les prisonniers allemands
et leurs vainqueurs et ensuite entre les communistes de Tito et les américains.
Sa vison de la guerre est caustique, notamment quand il s' agit de la machine de guerre américaine.
Et aussi celle des partisans communistes déjà très dogmatiques.
Mais leur victoire est encore jeune tout comme eux et l'espoir est encore permis.


Lorsqu'il écrit ce livre, Ernst Pawel est en train de mourir d' un cancer en phase terminale. 
Et si l'on peut penser que la souffrance et l' urgence de son état l'ont obligé à abréger ses souvenirs,
sa lucidité n'est jamais en cause.


C'est cette lucidité qui lui permettra d'être un acteur et un témoin précieux au même titre qu'Orwell,
Koestler, John Reed ou Norman Lewis et Klaus Mann.
Il percevra très tôt les déchirements qui allaient secouer l' ex Yougolavie à la mort de Tito.

La lucidié, et aussi un humanisme qui lui a permis de se faire des amis en toutes circonstances.
Il y a aussi les souvenirs de la résistance au nazisme. Les illusions déçues par le communime et en
partie par le développemnt du sionisme.

Il y a aussi les regrets déchirants qu'il éprouve lors de la mort de sa mère dont il découvre trop tard
l'affection et le respect qu' elle avait pour lui.

Enfin, il y aura le souvenir exaltant somme toute, de ces jours heureux dans les années noires,

années d' apprentissage sur tous les plans, quand rien ne lui faisait peur et où il voyait des promesses
là où d'autres se seraient découragés.



 

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Ernst  Pawel Empty
MessageSujet: Re: Ernst Pawel   Ernst  Pawel Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 21:42

je note doublement cet auteur : pour le livre que tu cites, bix et pour Kafka...  bonjour 

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Ernst  Pawel Empty
MessageSujet: Re: Ernst Pawel   Ernst  Pawel Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 21:55

Ah oui, ton commentaire donne très envie de découvrir également cet auteur. L'antisémitisme et la seconde guerre mondiale reviennent très souvent dans vos avis de lecture ces derniers jours, et comme le sujet m'intéresse moi aussi tout particulièrement, je ne cesse de noter et noter encore. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Ernst  Pawel Empty
MessageSujet: Re: Ernst Pawel   Ernst  Pawel Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 22:09

J' espère que vous apprécierez...  Ainsi que je le disais, j' ai l' impression qu' il s' est haté pour raconter
ses souvenirs personnels mais qu' il n' a pas pu les étoffer autant qu' il l' aurait souhaité à cause de la
maladie et de ses souffrances.
Mais c' était un homme selon mon coeur !  Wink 

J' espère que Maline ou un[e] autre germaniste pourra parler de ce qu' il a écrit en allemand.
... A supposer qu' il ait écrit en allemand. Jours heureux a été écrit en anglais et traduit de cette
langue.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Ernst  Pawel Empty
MessageSujet: Re: Ernst Pawel   Ernst  Pawel Icon_minitimeMar 28 Jan 2014 - 23:23

bix229 a écrit:
Né en 1920 à Breslau, alors ville polonaise, Ernst Pawel et ses parents juifs devront s'enfuir devant la montée de l'antisémitisme...

Petite, grande faute! Depuis des siècles Breslau appartenait longtemps à l'Autriche, puis la Prusse et puis le "Deutsches Reich" jusqu'à ce qu'en 1945 les Allemands de cette région (Basse-Silésie) était en grande partie explulsé, drame historique dont on veut pas parler. Jusqu'à aujourd'hui des fois.

Bien sûr il était d'une famille juive, mais allemande. Donc avec 97 % de la population de Breslau germanophone il est en soi probable qu'il fut germanophone.

Ayant du fuir l'Allemagne à cause de l'antisémitisme, il était donc très tôt dans un monde d'autres langues. Vivant alors aux E-U il a donc écrit plus tard en anglais... (comme Nabokov, mais qui était évidemment plus âgé lors de son départ de son pays).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Ernst  Pawel Empty
MessageSujet: Re: Ernst Pawel   Ernst  Pawel Icon_minitimeMer 29 Jan 2014 - 0:28

Merci, Tom Leo pour la précison. C' était en effet une faute grossière. J' avais d' ailleurs en partie rectifié le tir à propos de Breslau...

Sinon, as-tu lu le livre ?

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Ernst  Pawel Empty
MessageSujet: Re: Ernst Pawel   Ernst  Pawel Icon_minitimeMer 29 Jan 2014 - 6:29

bix229 a écrit:
Sinon, as-tu lu le livre ?

Non, et jusqu'à maintenant je dois avouer que cet auteur m'était inconnu. J'avais, en lisant son nom, une association, une fausse piste, mais elles me mènent appartemment vers un auteur très intéressant. Je garde ce com dans la tête... Merci en tous cas pour a présentation! Comme je me suis promis de lire cette année quelque chose sur/de Kafka, tu m'as donné une idée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Ernst  Pawel Empty
MessageSujet: Re: Ernst Pawel   Ernst  Pawel Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Ernst Pawel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Témoignages-
Sauter vers: