Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 [BD] Emmanuel Lepage

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[BD] Emmanuel Lepage Empty
MessageSujet: [BD] Emmanuel Lepage   [BD] Emmanuel Lepage Icon_minitimeSam 17 Déc 2011 - 10:55

[BD] Emmanuel Lepage A1363

Citation :
Emmanuel Lepage est un dessinateur, scénariste et coloriste de bande dessinée, né le 29 septembre 1966 à Saint-Brieuc, Côtes-d'Armor.


Voyage aux îles de la Désolation (2011)

[BD] Emmanuel Lepage 97827510

Les rêves d’enfance d’Emmanuel Lepage prenaient leurs sources dans les albums d’aventure de Tintin et dans des manuels de géographie et de cartographie où il s’inventait la représentation des terres fabuleuses que lui inspiraient les noms de Crozet, Kerguelen, Amsterdam, jadis surnommées « les îles de la Désolation »…
Des années plus tard, en mars et avril 2010, Emmanuel Lepage embarque sur le Marion Dufresne, au départ de Saint-Denis de la Réunion, en direction des Terres Australes et Antarctiques Françaises. L’occasion de confronter enfin son imaginaire à la réalité, dans une découverte qui pourra soit briser le rêve, soit le renforcer encore davantage.

[BD] Emmanuel Lepage 1_1_310
A la beauté de l’album qui résulte de cette expédition, il ne fait aucun doute que ce voyage a réussi à renforcer le charme qu’exerçaient ces terres lointaines sur Emmanuel Lepage. Sur plus de 150 pages, l’auteur déploie tous ses talents de dessinateur et d’aquarelliste et les met au service de la représentation des autres voyageurs du Marion Dufresne –scientifiques venus en mission, militaires, contractuels chargés du fonctionnement du navire, artistes et touristes- mais aussi, et surtout, des paysages magnifiques qui seront son quotidien pendant plusieurs semaines.

[BD] Emmanuel Lepage 1_1_210
Esthétiquement, les planches d’Emmanuel Lepage sont un ravissement. Le grand format de l’album permet de déployer au mieux ses aquarelles pour en révéler toute la majesté et la grandeur. Paysages maritimes ou terrestres, souvent désolés et sauvages, paysages diurnes ou nocturnes, sous le soleil ou les bourrasques de vent, toutes les conditions les plus variées semblent avoir été offertes à Emmanuel Lepage pour lui donner la possibilité d’exercer son talent.
Mais ce document n’est pas qu’un recueil de dessins et d’aquarelles, et le tout est lié par le récit au jour le jour du voyage à bord du Marion Dufresnes. A travers les relations liées par Emmanuel Lepage, on découvre les autres participants au voyage et la diversité des motivations qui les a réunis à bord du navire. On s’infiltre également dans les pensées de l’auteur et, sans virer pour autant à l’indiscrétion, on découvre, brossés de manière discrète, les principaux traits de son caractère, entre amour de la nature sauvage, curiosité, bravoure et rêverie. Le tout est ponctué de quelques petites anecdotes historiques et scientifiques qui ne cesseront pas d’étonner le lecteur.

[BD] Emmanuel Lepage 1_212
Le pari des artistes regroupés à bord du Marion Dufresnes –faire découvrir ces expéditions scientifiques au grand public- est réussi pour Emmanuel Lepage. Le voyage qu’il décrit dans les pages de cet album pourrait bien donner envie aux plus courageux de s’embarquer pour une expédition du même type. Mais si le devoir d’affronter la solitude, le dépaysement et le froid sont des limites que peu de gens sont près à franchir, la lecture de cet album procurera déjà une grande ivresse et un plaisir esthétique non négligeable.

[BD] Emmanuel Lepage 1_2_210
L'album est disponible en Preview.

[BD] Emmanuel Lepage 112
- Je crois que si on met des gens sur les îles, il faut leur donner les moyens de vivre normalement. Ce choix, pour moi, est radical. Plus politique que scientifique.
- Politique ?
- Il y a, je crois, au fond, une nostalgie d’un état originel. On a fait des erreurs au cours des décennies passées en introduisant des espèces étrangères. Comme les chats, par exemple, pour éradiquer les rats amenés par les navires au fil des siècles. Les chats, en fait, ont trouvé bien plus facile de manger les poussins et les œufs des pétrels ! On a introduit dans les années 50 la myxomatose pour tuer les lapins, qui sont les plus grands responsables de la dégradation des îles. Ils sont progressivement devenus résistants au virus… Bref, la liste est longue des tentatives ratées ! Pour moi, il y a quelque chose de très « catho » dans ce choix de supprimer radicalement les serres : en gros, l’homme a fauté en introduisant des espèces étrangères, il lui faut encore expier par la privation !

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

[BD] Emmanuel Lepage Empty
MessageSujet: Emmanuel Lepage   [BD] Emmanuel Lepage Icon_minitimeMer 5 Fév 2014 - 1:08

[BD] Emmanuel Lepage 51k-cs11


Alors.. je ne vais pas vous raconter ma vie- surtout que ce n'est pas la mienne, mais un peu quand même- il se trouve que mon mari a fait son service militaire ( contraint et forcé, cela existait encore) comme VAT aux Iles Kerguelen. Cette destination avait été volontairement choisie. Il faut dire que plus sauvage, plus isolé, il n'y avait pas d'autre  possibilité. Plus sympathique pour moi, certes, il y avait. Il y est parti avec une mission bien précise sur le plan scientifique, étudier une espèce particulière, l'homme. L'homme et pas la femme , à l'époque, il n'y avait pas de femmes sur l'île. Enfin, si un américain est venu avec sa secrétaire. Ils sont repartis très vite. Très, très vite.
Et l'homme en groupes et en milieu hostile et confiné. Les autres l'appelaient Papa Freud. Au retour, il a changé de spécialité. 
Et , accessoirement , il devait, bien entendu ,après une préparation succincte au Val de Grâce, oeuvrer avec son confrère aussi... brillant et bien préparé que lui à assurer la sécurité médicale de cette communauté masculine des îles Kerguelen. Ceci pendant 14 mois. Je préfère ne pas commenter. Heureusement il y avait Allo!! Au secours le Val de Grâce!! Je fais quoi???

Ceci pour dire que quand cette BD est arrivée ( joyeux Noël, Papa!) , j'étais en terrain connu. Le Marion Dufresne, les îles elles-mêmes, ses plages idylliques de sable noir où s'ébattent des éléphants de mer, ses manchots , pétrels etc, etc, ont alimenté 14 mois de courrier, et les années suivantes. Avec tous les camarades des TAAF.. Tous ravis de leur séjour! Ah, ces balades où on fait deux pas à la demie-heure ( enfin, beaucoup en arrière tant le vent est violent) , ah ces plongées dans une eau à 2° où on ne voit rien, mais on n'est pas là pour voir, ah, jouer à piquer la femelle d'un éléphant de mer, etc, etc, enfin, ils se sont bien amusés. Il manque dans cet album quelques épisodes, l'ascension du Mont Ross par des alpinistes déjantés ( on part à 3 h du mat après quelques bouffées de ce truc qui donne du coeur au ventre) et des épisodes disons plus dramatiques.

Donc en terrain connu, mais modernisé. Maintenant, les Kerguelen sont accessibles à tous ( à condition d'y mettre le prix..), il y a même des femmes!!
Sinon, oui, l'atmosphère telle que décrite du voyage, de ces amitiés qui se créent très vite, de l'enthousiasme de tous, du climat, de la force des éléments, oui, je l'ai bien retrouvée.
Sur le plan graphisme, c'est très beau. Notamment les aquarelles, et il a du mérite, car, visiblement, il a vraiment emmené ses palettes dans ses balades, et ça ne devait pas être évident.
J'ai beaucoup aimé ce qu'on devine aussi à travers ce qu'il dessine- et ce qu'il écrit, de lui-même. Quelqu'un de passionné, curieux, et généreux. Il m'a donné envie de découvrir d'autres ouvrages , en particulier Un printemps à Tchernobyl.

Après.. je préfère passe sur les réflexions un peu mesquines du genre" oui, il dessine très bien, mais..un mois,dans un aussi grandiose endroit ( sic)  qu'est ce que c'est??"
Moi, je ne s'y serais pas restée une heure.. Ou, à la limite, à l'intérieur, avec un tas de bouquins??

Mais, comme le dit Emmanuel Lepage, je crois aussi qu'il faut ( comme partout..) y rester plus longtemps , s'aventurer , contempler, pour vraiment ne pas repartir un peu frustré de cette aventure. Car c'en est une, une vraie.

Combien de temps encore la France va-t-elle pouvoir permettre à des scientifiques de concrétiser des recherches, c'est un sujet qu'il évoque, là comme ailleurs, les budgets se restreignent.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[BD] Emmanuel Lepage Empty
MessageSujet: Re: [BD] Emmanuel Lepage   [BD] Emmanuel Lepage Icon_minitimeMer 5 Fév 2014 - 9:02

deux avis aussi fournis... cela vaut bien un fil pour l'auteur! Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

[BD] Emmanuel Lepage Empty
MessageSujet: Re: [BD] Emmanuel Lepage   [BD] Emmanuel Lepage Icon_minitimeMer 5 Fév 2014 - 15:43

Oui, ça donne envie...

Je connais de Lepage ces plus vieilles publications.
Grande fanne de la (superbe) série névé qui a su retranscrire la passion que peut susciter la montagne chez certains... on y retrouve la solitude que vous décrivez, une nature reposante, mais qui peut être le source de drames.
Dans cette série, le personnage principal fait un tour par l'Irlande, la Réunion, et le Népal pour compléter les Alpes où il vit.
Les couleurs peuvent donner l'impression que la bédé à vécue, mais elle reste d'actualité.
Et puis on retrouve, dans le dernier tome, le personnage principal tourmenté par la tentation de la bisexualité, tome qui a l'époque lui avait valu pas mal d'insultes...

Il est revenu sur ce sujet avec Muchacho, avec une histoire en 2 tomes, cette fois au Nicaragua, avec un jeune séminariste qui se cherche, et qui se trouve immergé au milieu de révolutionnaires.
Un peu manichéen, mais sincère et sensible, alors au final, on s'en fout.

Dans ces 2 séries, la nature est omniprésente, le deuil et la solitude aussi. Tout en restant vraiment grand public et accessible à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

[BD] Emmanuel Lepage Empty
MessageSujet: Re: [BD] Emmanuel Lepage   [BD] Emmanuel Lepage Icon_minitimeJeu 7 Aoû 2014 - 10:13

Printemps à Tchernobyl

[BD] Emmanuel Lepage Index216

Après la supplication de Svetlana Alexievitch, je ne pouvais qu'enchaîner avec Printemps à Tchernobyl, d'Emmanuel Lepage, qui raconte la résidence de quelques artistes à Tchernobyl, en avril mai 2008 à la date anniversaire de la catastrophe. Vingt deux ans après.
Et d'ailleurs, dès les premières pages, Emmanuel Lepage se représente lui-même dans le train en partance pour Tchernobyl, lisant(relisant certainement) La supplication, pétrifié, citant quelques phrases particulièrement marquantes.

[BD] Emmanuel Lepage Image_10

Emmanuel Lepage se représente d'abord préparant son voyage avec l'organisation Dessin'Acteurs, les interrogations que cela pose. Partir, ne pas partir ? Dans quel but : devoir de témoigner, curieuse thérapie personnelle. ou voyeurisme ?  De quel droit laisser les siens pour une zone dangereuse avec des enjeux vitaux, égoïsme ou altruisme ?

Sur place, les artistes s'organisent, s'installent, explorent, « visitent" - parfois avec un guide, parfois lors d’échappées personnelles frauduleuses .

[BD] Emmanuel Lepage Im_age10


Ils rencontrent, non pas « des populations » mais des gens, jeunes ou vieux, qui sont  restés là ou revenus, parce qu'ils voulaient, ou parce qu'il ne pouvaient faire autrement, malgré la peur, et qui ont taché de reconstruire quelque chose. Et toujours après les premiers instants de méfiance, l'hospitalité, la chaleur, la fête, l'amitié.

Ça commence par effroyable dessin d'un pays dévasté, abandonné, véritable apocalypse sur terre.
[BD] Emmanuel Lepage I_mage10    [BD] Emmanuel Lepage Index116

Puis peu à peu, d'autres aspects émergents, l'amitié des locaux,

[BD] Emmanuel Lepage Ind_ex10

certains paysages sublimes où la nature a repris ses droits.  

[BD] Emmanuel Lepage Images28    [BD] Emmanuel Lepage Imahge10

Le rapport des artistes au pays change.
[BD] Emmanuel Lepage Image_11

Cela amène Emmanuel Lepage à se questionner.

[BD] Emmanuel Lepage Im_age11

Doit-il remplir aveuglément sa mission de militant et ne parler que de l'horreur, peut-il remplir son rôle de reporter et d'homme, transmettre les messages positifs,  parler de nature et de paix, d'une certaine renaissance? Il fait le choix de montrer les deux, l'horreur et la beauté, et si la faille reste omniprésente derrière les sourires, si la dévastation est là au-delà d'une nature sublime, c'est un choix de vérité que fait Emmanuel Lepage en ne laissant de côté ni l'un ni l'autre. Dans la multiplication des techniques picturales,  le contraste entre le noir et les couleurs lumineuses,entre  les images de mort et  celles de vie, toutes magnifiques à leur façon, est saisissant et donne toute sa profondeur au drame de la catastrophe nucléaire. Sans doute plus  que l'aurait été un simple rapport formaté sur l'horreur.

Et  puis, quelques pages douces pour finir, où Emmanuel Lepage rentre chez lui, retrouve ses enfants, qui avaient cru  qu'il allait mourir…, suggère un certain apaisement, l'idée que peut-être, une force est là, universelle, qui poussera la jeunesse vers une société plus libre et plus juste.
Rêvons…

[BD] Emmanuel Lepage Images29




Il y aurait encore à lire Les fleurs de Tchernobyl ,carnet de voyage de Gildas Chasseboeuf et Emmanuel Lepage, un autre rapport sur cette résidence

[BD] Emmanuel Lepage Cvt_le10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[BD] Emmanuel Lepage Empty
MessageSujet: Re: [BD] Emmanuel Lepage   [BD] Emmanuel Lepage Icon_minitimeDim 25 Jan 2015 - 11:25

Photos : François Lepage

[BD] Emmanuel Lepage A122
La Lune est blanche
Citation :
Présentation de l’éditeur
« L’Antarctique. Le sixième continent. 14 millions de kilomètres carrés. Un dôme de glace enchâssé dans un socle rocheux. Le continent le plus sec, le plus froid,  le plus difficile d’accès. Le continent des superlatifs. Le monde des extrêmes. »
En 2011, Yves Frenot, directeur de l’Institut polaire français, invite Emmanuel Lepage et son frère François, photographe, à intégrer une mission scientifique sur la base française antarctique Dumont d’Urville, en Terre-Adélie. Le but ? Réaliser un livre qui témoignerait du travail des savants. Yves Frenot leur propose, en outre, de participer, commechauffeurs, au raid de  ravitaillement de la station Concordia, située au coeur du continent de glace à 1 200 km de Dumont d’Urvillle. Le Raid, comme on l’appelle, c’est LA grande aventure polaire ! Pour les deux frères, ce serait l’aventure de leur vie, mais rien ne se passera comme prévu !

Après Voyage aux îles de la Désolation et Un printemps à Tchernobyl, Emmanuel Lepage livre un documentaire, vivant, incarné. Humain en un mot ! d’une mission scientifique en Antarctique, en résonnance avec l’homme, l’humaniste, qu’il est. La Lune est blanche est aussi un beau témoignage sur la fraternité. Fraternité de la fratrie et fraternité de la famille humaine. Emmanuel Lepage dessine les portraits magnifiques de ces scientifiques en mission au bout du monde, de ces femmes et ces hommes discrets, se refusant en héros polaires, se voyant au contraire comme les maillons d’une chaîne qui oeuvre pour l’humanité. « Mais le voyage râpe les peaux qu’on se donne, les apparences sociales. On est nu, la peau à vif. C’est un miroir sans concession. » Tout à la fois bande dessinée documentaire, reportage, récit de voyage et introspection autobiographique, où textes, dessins et photos s’articulent et se répondent dans une harmonie sensible et émouvante, la Lune est blanche est aussi pour les auteurs, fascinés par ce grand désert blanc d’une « beauté pure, rare et unique », l’occasion de se questionner sur l’art et la création…

Après le très beau livre Voyage aux îles de la Désolation, c’était clair que j’allais aussi partir avec les deux frères en Antarctique.
Et quel beau voyage j’ai fait !
Sublime !

Aussi bien du côté des dessins que du point de vue des photos j’ai eu la sensation de m’y retrouver. Peut-être la neige qu’on a depuis hier a facilité cette impression, mais c’est vraiment un très beau livre qui est bien plus qu’une « simple BD ».

Partez à l’aventure avec eux, on est très bien entouré !!
[BD] Emmanuel Lepage A123


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

[BD] Emmanuel Lepage Empty
MessageSujet: Re: [BD] Emmanuel Lepage   [BD] Emmanuel Lepage Icon_minitimeDim 25 Jan 2015 - 11:27

Il y a même un coffret qui réunit Voyage aux îles de la Désolation et la lune est blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[BD] Emmanuel Lepage Empty
MessageSujet: Re: [BD] Emmanuel Lepage   [BD] Emmanuel Lepage Icon_minitimeDim 25 Jan 2015 - 11:31

[BD] Emmanuel Lepage A124

Tout à fait, mais n'importe si en coffret ou individuellement, les deux livres sont extraordinaires drunken

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

[BD] Emmanuel Lepage Empty
MessageSujet: Re: [BD] Emmanuel Lepage   [BD] Emmanuel Lepage Icon_minitimeMar 28 Juil 2015 - 15:10

[BD] Emmanuel Lepage Lepage10  Un printemps à Tchernobyl

topocl a pratiquement tout dit de cette bédé dans son commentaire ; et en particulier les interrogations que soulèvent son auteur et qui sont des échos à celles que d'autres catastrophes ont pu générer, je pense bien sûr à l'affirmation d'Adorno sur la poésie après Auschwitz mais aussi aux réponses que lui font certains auteurs comme Ruth Klüger.

Pourquoi va-t-on vingt ans plus tard à Tchernobyl ? Pour se faire peur ? Pour rendre compte de la réalité ? Pour témoigner ? Par morbidité ? Par conviction anti-nucléaire ? Par nécessité ? Parce que c'est là-bas que Lepage pense trouver/retrouver sa sérénité perdue, son enfance douloureuse, ses dessins adolescents d'apocalypses et de villes déshumanisées ? Un peu tout ça sans doute…

Mais voilà qu'en arrivant à Volodarka, non loin de Tchernobyl, non loin de cette zone interdite (un cercle de 30 km) qui fascine les habitants du village tout comme les visiteurs, Lepage découvre à la fois un paysage urbain dévasté mais aussi la vie d'une communauté villageoise dont les enfants jouent et rient (comme les siens), où l'on aime manger, boire et chanter et où l'on se moque (parfois avec tendresse, parfois avec effroi) de cette zone sinistrée dans laquelle on se glisse sans protection particulière pour piller ce qu'il en reste.

C'est avec un formidable talent que Lepage tisse les liens de sa narration et les doutes qui l'assaillent : peut-on dessiner la beauté de Tchernobyl ? Ne suis-je pas ridicule avec mon masque et mes plastiques aux pieds alors que d'autres ne se protègent pas ? Ou est le monstre qui devrait se cacher ici et que personne ne voit ? Comment partager sa peur et faire surgir la joie à travers des dessins qui se doivent d'être réaliste, de relater une catastrophe ?

On éprouve, à lire cette bédé, un double sentiment : celui d'une urgence (urgence à fuir des lieux contaminés, urgence à dire l'effroyable calamité, urgence de dessiner alors que les appareils de détection cliquètent comme des malades) ; et fascination (pour ces familles qui ont choisi de revenir, pour ceux qui y sont allés et reviennent chargés d'images de désolation et de nature luxuriante, pour ce qui reste d'une zone dont la dangerosité est indétectable par nos sens humains…).

A la fois récit éminemment personnel et ouvert, Un printemps à Tchernobyl est deux fois séduisant : pour la beauté qui émane de ses dessins et pour les nombreuses interrogations que le récit soulèvent.

Grand grand bonheur de lecture !!

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

[BD] Emmanuel Lepage Empty
MessageSujet: Re: [BD] Emmanuel Lepage   [BD] Emmanuel Lepage Icon_minitimeMar 28 Juil 2015 - 17:49

shanidar a écrit:

Grand grand bonheur de lecture !!
Bien bien Very Happy !
(Voila de la BD pour les gens qui n'aiment pas la BD (ou croient ne pas l'aimer)!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

[BD] Emmanuel Lepage Empty
MessageSujet: Re: [BD] Emmanuel Lepage   [BD] Emmanuel Lepage Icon_minitimeMer 29 Juil 2015 - 10:16

Sans doute parce que le texte est aussi intéressant à suivre que les dessins, et qu'il s'agit de réflexion nourrie qui pourrait très bien être envisagée de manière autonome...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

[BD] Emmanuel Lepage Empty
MessageSujet: Re: [BD] Emmanuel Lepage   [BD] Emmanuel Lepage Icon_minitimeMer 29 Juil 2015 - 19:04

Cela me donne super envie ...
Je ne prends pas note : je grave !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

[BD] Emmanuel Lepage Empty
MessageSujet: Re: [BD] Emmanuel Lepage   [BD] Emmanuel Lepage Icon_minitimeJeu 30 Juil 2015 - 10:42

GrandGousierGuerin a écrit:
Cela me donne super envie ...
Je ne prends pas note : je grave !

Voilà qui fait plaisir ! (d'autant que j'ai emprunté L'homme de l'année 1917, rien que pour toi...)

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[BD] Emmanuel Lepage Empty
MessageSujet: Re: [BD] Emmanuel Lepage   [BD] Emmanuel Lepage Icon_minitimeJeu 30 Juil 2015 - 20:02

topocl a écrit:
(Voila de la BD pour les gens qui n'aiment pas la BD (ou croient ne pas l'aimer)!)
oui, c'est vrai aussi pour ceux que j'ai lu de lui...
en occurrence pour Voyage aux îles de la Désolation, que je suis en train de relire pour la LC des îles, un petit bijou


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

[BD] Emmanuel Lepage Empty
MessageSujet: Re: [BD] Emmanuel Lepage   [BD] Emmanuel Lepage Icon_minitimeVen 31 Juil 2015 - 10:54

kenavo a écrit:
topocl a écrit:
(Voila de la BD pour les gens qui n'aiment pas la BD (ou croient ne pas l'aimer)!)
oui, c'est vrai aussi pour ceux que j'ai lu de lui...
en occurrence pour Voyage aux îles de la Désolation, que je suis en train de relire pour la LC des îles, un petit bijou


Il n'a pas été rendu à la médiathèque (du coup je crois que je vais l'acheter -pour noël ?-) et j'ai vu qu'il existait aussi un livre de Jean-Paul Kauffmann sur ces îles du bout du monde... (également commenté par topocl : ici) que j'espère pouvoir emprunter à mon retour de vacances !!

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




[BD] Emmanuel Lepage Empty
MessageSujet: Re: [BD] Emmanuel Lepage   [BD] Emmanuel Lepage Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[BD] Emmanuel Lepage
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [60] Oise
» Lepage n'a rien inventé elle me fait tellement penser
» L'historien Emmanuel Le Roy-Ladurie
» JJ - Emmanuel AUGIER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Les Bédés et mangas-
Sauter vers: