Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les Vêpres siciliennes (Anonyme)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Les Vêpres siciliennes (Anonyme)   Dim 9 Fév 2014 - 20:46

Les Vêpres siciliennes

Il s'agit d'un texte historique datant sans doute du XIVe siècle et écrit en sicilien. Il décrit des événements du XIIIe siècle. Charles d'Anjou, le frère de Saint Louis a conquis le royaume des deux Siciles (la Sicile et Naples) sur Manfred Hohenstaufen. Mais certains de ses nouveaux sujets supportent mal son règne. Jean de Procida, va cristalliser ces haines, intriguer entre le pape, l'empereur de Byzance, Michel VIII Paléologue, et le roi d'Aragon, Pierre III, qui va finalement grâce à ces intrigues gagner la couronne de la Sicile, à laquelle il peut prétendre pour sa femme, fille de Manfred. Cela donne en 1282 les fameuses Vêpres siciliennes, un soulèvement général contre les Français, dont 8000 auraient péris dans toute la Sicile, Pierre III n'aura plus qu'à apparaître avec sa flotte pour emporter le morceau.

Ces faits historiques ont provoqué un certain intérêt, Boccace et Pétrarque les auraient évoqués, au moment de la lutte pour l'indépendance italienne, Verdi va reprendre ce récit dans un opéra, composé d'ailleurs sur un livret en français pour l'Opéra de Paris....

Autant le dire, l'intérêt de ce texte est surtout historique. M'intéressant à cette époque de l'histoire, c'est assez fascinant de voir à quel point tout le monde du moyen âge était imbriqué et en contact : Byzance, Italie, la France, l'Espagne.....Tout le monde espionne tout le monde, intrigue, cherche à prendre l'avantage....Tout est possible aux audacieux.

Mais il faut bien reconnaître que le texte n'est pas bien fameux sur le plan littéraire, c'est plat, très descriptif, et très prévisible. Les personnages sont peu dessinés, agissent d'une façon quelque peu mécanique. Rien de subtile ni de mémorable en ce qui concerne le style et l'écriture. Ce n'est pas très long, donc supportable, et comme je l'ai dit plus haut, il y a l'intérêt historique qui permet de suivre jusqu'au bout cette chronique.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les Vêpres siciliennes (Anonyme)   Dim 9 Fév 2014 - 22:52

Arabella a écrit:
Ce n'est pas très long, donc supportable, et comme je l'ai dit plus haut, il y a l'intérêt historique qui permet de suivre jusqu'au bout cette chronique.
Merci pour ce commentaire, Arabella. Je ne me précipiterai pas pour l'emprunter en bibliothèque (même s'il a un intérêt historique, comme tu l'écris).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les Vêpres siciliennes (Anonyme)   Dim 9 Fév 2014 - 23:32

Cela dépend de l'intérêt que l'on porte à l'époque. J'aurais pensé trouver une sorte de geste, quelque chose d'héroïque, et on se trouve en face d'une intrigue très construite, une question de pouvoir, de manipulation....Rien de patriotique, alors que chez Verdi, évidemment cela a une autre signification. Finalement Machiavel n'a rien inventé, et le Moyen Age italien a une tonalité bien différente d'autres pays. C'est surprenant, enfin pour moi, et je ne regrette pas cette lecture.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Vêpres siciliennes (Anonyme)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Vêpres siciliennes (Anonyme)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Raie aux câpres et beurre noisette 5 flexpts ou 7 PP
» Une addict presque anonyme
» Recettes siciliennes
» La laïcité ou la fraternité anonyme
» CAHIER DES DOUZE ETAPE DES OUTREMANGEUR ANONYME

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: