Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Carl Gustav Jung

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Carl Gustav Jung   Mer 16 Déc 2015 - 11:39

ok Shanidar swing

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Carl Gustav Jung   Ven 18 Déc 2015 - 23:56

Oh, je suis bien contente de voir que vous allez lire Ma vie ! Shanidar, si tu as trouvé Jung humble et épatant, tu ne devrais pas être déçue avec cette autobiographie car il déchire vraiment TOUT ! Bix, si tu ne sais pas par où commencer, je pense que tu peux aussi te lancer dans Ma vie qui est une sorte d'introduction pratique de ses concepts, en lien avec la vie de son esprit, le déroulement de son existence (mais il ne fait pas comme Buko, il ne parle pas de ses nanas).

Shanidar, je suis d'accord avec toi quand tu parles de ses différences avec Freud. Jung me semble être cultivé d'une manière beaucoup plus large, il ne se contente pas du patrimoine culturel occidental.

En ce moment, je lis beaucoup Lacan et celui-ci s'oppose souvent à Jung (bien sûr) et je dois dire que ses critiques me semblent fondées. Et pourtant, je ne peux pas m'empêcher d'aimer Jung pour son humanité.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Carl Gustav Jung   Jeu 28 Jan 2016 - 12:24

"Ma vie". Souvenirs, rêves et pensées

Cette autobiographie est particulièrement riche, riche en réflexions et riche en don de soi. Le lecteur qui cherchera à comprendre l'œuvre psychanalytique de Jung devra ici être aussi sérieux que s'il s'agissait d'un essai, car les anecdotes personnelles sont rares mais nombreux les rêves et leurs explications.

Je crois que si je devais retenir (parmi une foultitude de pensées vivifiantes, étranges, et parfois même étrangères) quelques éléments de cette biographie, je me tournerais vers le rapport à Dieu que Jung interroge à chaque instant de son existence et en particulier cette manière qu'il a, toute en finesse de creuser indéfiniment la question du Mal. Car si Dieu est bon, si Dieu est Amour pourquoi a-t-il créé le Mal, pourquoi l'autorise-t-il ? A cette question qui taraude l'enfant Carl et que l'on retrouvera jusqu'à la fin de son existence, Jung se garde bien de donner une réponse (à moins que celle de la polarité de la psyché humaine, à l'image de celle de Dieu soit sa réponse). Et c'est bien ici tout l'intérêt du texte et de l'homme Jung ; il ne s'agit pas pour lui d'élaborer des systèmes, de donner des règles, d'imposer des diktats ; non, Jung est un penseur de la mobilité, de la mouvance, du changement et de l'exploration. Il revient de ses plongées dans l'abîme de l'inconscient parfois couvert d'or et parfois d'immondices, heureux comme Ulysse ou malheureux comme Méphisto, mais alerte et près à replonger.

J'ai aimé retrouver la formidable énergie de Jung dans ces pages, aimé l'intransigeance qu'il place en lui tout en reconnaissant l'exigence et la rigueur intellectuelle qu'il impose (s'excuse souvent d'imposer) à son lecteur. Il ne propose pas de formule magique mais aime à croire que la langue des anges peut venir nourrir la bouche du vivant. Il n'a aucune barrière, aucun tabou, aucune restriction dans ses recherches. Il va partout. S'intéresse à tout. S'amuse de tout, très sérieusement. Des jeux d'enfants aux déconstructions métaphysiques les plus fines, d'une virée en bateau à une écoute absolue du malade, Jung se nourrit de tout ce qui passe à portée de son intelligence.

Tout comme coli, j'éprouve de l'attachement pour cet homme sans concessions qui se penche avec acharnement sur son propre inconscient en utilisant une méthode qu'il cherche à rendre la plus empirique possible.


En tout cas une chose est sûre après la lecture de Jung : la vie de l'homme repose sur un mystère, sur un secret et ce secret, il faut du temps, de l'énergie et de l'endurance pour parvenir à le circonvenir et puis, une fois entrevu il vaut mieux le garder pour soi, parce qu'il est, dans la plupart des cas, incompréhensible aux autres.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Carl Gustav Jung   Jeu 28 Jan 2016 - 17:10

shanidar a écrit:


Et c'est bien ici tout l'intérêt du texte et de l'homme Jung ; il ne s'agit pas pour lui d'élaborer des systèmes, de donner des règles, d'imposer des diktats ; non, Jung est un penseur de la mobilité, de la mouvance, du changement et de l'exploration. Il revient de ses plongées dans l'abîme de l'inconscient parfois couvert d'or et parfois d'immondices, heureux comme Ulysse ou malheureux comme Méphisto, mais alerte et près à replonger.

Il n'a aucune barrière, aucun tabou, aucune restriction dans ses recherches. Il va partout. S'intéresse à tout. S'amuse de tout, très sérieusement. Des jeux d'enfants aux déconstructions métaphysiques les plus fines, d'une virée en bateau à une écoute absolue du malade, Jung se nourrit de tout ce qui passe à portée de son intelligence.


J'ai eu les mêmes impressions.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Carl Gustav Jung   Dim 31 Jan 2016 - 5:45

Je cite à mon tour cette citation de l'analyse de Shanidar...

Shanidar a écrit:
Jung est un penseur de la mobilité, de la mouvance, du changement et de l'exploration.

Je ne l'aurais pas mieux dit. Je réserve mes analyses pour la fin de l'ouvrage...

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Carl Gustav Jung   Lun 1 Fév 2016 - 11:39

La figure de Jung est entourée d'une sorte de mystère, de trouble, d'un doute autour de sa probité ; cet intellectuel semble avoir cristallisé autour de lui les éléments les plus négatifs, contestataires et polémiques qu'un être peut générer. J'ai donc eu envie d'en savoir un peu plus sur Jung et comme son autobiographie n'apporte que bien peu d'éléments sur sa vie réelle (en comparaison de sa vie rêvée), je me suis tournée vers le livre de Deirdre Bair, sobrement titré : Jung.

Dans un prologue très intéressant Bair explique pourquoi, après avoir écrit sur Beckett, Nin et Beauvoir, elle s'est retrouvée à écrire sur la vie de Jung : il s'agit d'une question de 'synchronicité'… hé oui… Au cours des années 90, plusieurs personnes de son entourage (pro et privé) lui ont parlé de Jung, de l'absence de biographie objective sur Jung et du fait qu'elle, Deirdre, serait capable de faire correctement ce travail.

Pas de biographie de Jung ? Et bien non, il existait des textes hagiographiques ou vilipendant le psychanalyste, mais rien de vraiment sérieux ; de vraiment objectif.

Elle a donc passé, sur plusieurs années, de longs mois à Zurich, rencontrant des habitants pour comprendre cette ville, son fonctionnement social, ce désir suisse de garder sa vie cachée, privée (alors que les Etats-Unis de Bair allaient plutôt à l'envers de ce courant). De longs mois à attendre que les héritiers de Jung l'autorisent à lire certains documents gardés à l'Ecole Polytechnique de Zurich, des descendants très frileux à l'idée qu'une biographe s'empare des écrits du maître.

Qu'avait-il donc fait pour inspirer des sentiments si forts et si négatifs ? se demande Bair, ajoutant :

Tout auteur désireux de le prendre [C.G. Jung] pour sujet se trouve en effet confronté aux multiples accusations qui - déjà à son époque - pesaient sur lui. Fondées ou non, certaines se sont considérablement amplifiées après qu'il eut rejeté un élément clé de la théorie freudienne. Mais sait-on réellement pourquoi il l'a fait et ce qui lui est arrivé par la suite ? Était-il antisémite, comme l'a prétendu Freud ? Sa théorie constituait-elle une nouvelle forme de religion dont il aurait été le dieu ?

D'autres accusations virent le jour lorsqu'il prit une maîtresse. Il la traita comme une seconde épouse et instaura une relation triangulaire qui dura jusqu'à sa mort. Cela faisait-il de lui le coureur de jupons invétéré que tant de gens ont mis en avant ? Il vit sa réputation ternie lorsque, sous le régime nazi, il accepta d'être président de la Société médicale internationale de psychothérapie, pour ne démissionner que bien après le début de la deuxième guerre mondiale. Cela faisait-il de lui un collaborateur nazi ? Dans ce cas, pourquoi les services secrets américains l'auraient-ils pris comme agent spécial pour servir la cause alliée ? Toutes ces accusations prirent plus d'ampleur encore lorsqu'on lui reprocha d'avoir puisé un élément fondamental de sa théorie - le concept d'inconscient collectif- dans les travaux d'un étudiant en médecine dont il dirigeait la thèse.


Voilà. Les bases sont posées. Allons maintenant à la rencontre de l'homme Jung !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Carl Gustav Jung   Mer 3 Fév 2016 - 16:24

Jung racconté par quelqu'un d'autres que lui-même. Intéressant. Tu as appris de nouvelles choses?

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan


Dernière édition par pia le Jeu 4 Fév 2016 - 8:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Carl Gustav Jung   Mer 3 Fév 2016 - 21:12

je lirai volontiers ton commentaire après cette lecture Shanidar ! diablotin

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Carl Gustav Jung   Jeu 4 Fév 2016 - 6:06

Cette lecture a l'air d'être un «must», Shanidar... Tu me confirmeras cette impression... Avant tout, il faut bien que je finisse la lecture de Ma vie...

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Carl Gustav Jung   Mer 10 Fév 2016 - 19:56

Ma vie

Heureuse  d’avoir découvert Jung. Finalement ! Alors que j’avais commencé et que j’avais laissé tombé L’âme et la vie, me sentant  submergée par les termes, par ses divagations personnelles,  originales mais qui ne tombaient pas sous le sens….de qui que ce soit si ce n’est de lui-même ? En tous cas qui ne tombaient pas sous « mon » sens (c’est peut-être la raison, pour laquelle, c’est un innovateur) la poursuite de sa vie, raconté par lui-même, m’a fait mieux comprendre l’homme et ses intérêts. Le fait d’être entrée dans sa manière de voir la vie, dans la construction de sa pensée, m’aideront surement à reprendre, peut-être pas la même lecture abandonnée, mais d’autres qui pourraient mieux suivre cette première lecture. J’ai par  exemple enfin compris ce qu’était l’inconscient collectif, sorte d’inconscient archaïque que nous partageons tous (très grossièrement).

J’ai déjà dit que j’avais été heureuse de découvrir Jung, et je voudrais expliquer par là, qu’avant cette lecture, il me semblait comme un gros monstre inaccessible qui avait posé des bases qu’il était impossible de contourner. Je me suis rendue compte que c’était un homme très humain qui ne m’effrayait pas. Dire qu’il était simple serait aller trop loin, dire qu’il était tranquille aussi. Mais, Il avait d’une certaine manière, besoin d’une vie terre à terre et simple, comme une compensation peut-être, aux complexités qui le tourmentaient. Complexités qu’il a su assumer en se plongeant dans ses recherches et ses croyances. Croyances qui lui apportaient le sentiment d’émerveillement dont il avait l’air d’avoir besoin pour vivre. C’est un homme qui, d’une certaine manière,  a avancé tranquillement, en se faisant plaisir. Il s’ingéniait à chercher des signes de l’inconscient qui l’animait ou qui animait les autres dans tout ce qu’il rencontrait. Les rêves, comme plateforme de recherche en faisaient bien entendu  partie. Sa quête n’a pas l’air de s’être faite dans la douleur, mais dans une sorte de frénésie émerveillée qui a du surement le rendre heureux ainsi que d’autres autour de lui. C’est ce que je retiendrais et qui me fait dire comme quelques uns, quelques unes des parfumés avec qui j’ai eu le plaisir de faire cette LC que…Oui je l’aime bien Jung.



La tour

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Carl Gustav Jung   Mer 10 Fév 2016 - 22:33

Pia a écrit:
Sa quête n’a pas l’air de s’être faite dans la douleur, mais dans une sorte de frénésie émerveillée qui a du surement le rendre heureux ainsi que d’autres autour de lui. C’est ce que je retiendrais et qui me fait dire comme quelques uns, quelques unes des parfumés avec qui j’ai eu le plaisir de faire cette LC que…Oui je l’aime bien Jung.

Jung s'apprivoise, c'est clair. Mais une fois qu'on tombe dans la marmite, à moins d'avoir un peu des valeurs contraires et incommensurables, ça devient peu à peu une nouvelle manière d'appréhender la vie et ses différentes versions possibles.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Carl Gustav Jung   Jeu 11 Fév 2016 - 10:08

Merci pia pour avoir parlé de l'ambivalence et de la complexité de tes sentiments à propos de Jung. C'est aussi ce qui est intéressant avec cet homme : il nous donne l'étalon de sa pensée et c'est à nous de nous y mesurer. Pour Bédou, la différence d'étalon a été trop importante pour pouvoir prendre plaisir à cette lecture, pour d'autres elle semble avoir apporté, si ce n'est des réponses, au moins des voies à explorer. Le lien se fait du penseur au lecteur qui oblige en réfléchissant sur lui à réfléchir sur soi-même et peut-être aussi à regarder certains objets, certaines matières un peu différemment...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Carl Gustav Jung   Jeu 11 Fév 2016 - 19:05

Shanidar, n'as tu pas dit quelque part qu'il était tombé malade ? (dépression ou ?)

je n'ai pas tout jeté cependant ! dentsblanches

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Carl Gustav Jung   Jeu 11 Fév 2016 - 19:45

jack-hubert bukowski a écrit:

Jung s'apprivoise, c'est clair. Mais une fois qu'on tombe dans la marmite, à moins d'avoir un peu des valeurs contraires et incommensurables, ça devient peu à peu une nouvelle manière d'appréhender la vie et ses différentes versions possibles.

shanidar a écrit:
pour d'autres elle semble avoir apporté, si ce n'est des réponses, au moins des voies à explorer.

Oui c'est ça. Très bien dit.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Carl Gustav Jung   Ven 12 Fév 2016 - 10:17

Bédoulène a écrit:
Shanidar, n'as tu pas dit quelque part qu'il était tombé malade ? (dépression ou ?)

je n'ai pas tout jeté cependant ! dentsblanches

oui, grosse dépression qu'il a réussi à surmonter en travaillant à l'interprétation de ses rêves et en construisant pierre à pierre sa maison de Bollingen (les pierres toujours les pierres).

Je ne sais pas si en traînant sur le net vous avez eu l'occasion de voir les fresques peintes dans sa maison (lesquelles ressemblent aux dessins du Livre rouge) ou des rocs de pierres qu'il gravait ? Il y a une sorte de force tellurique, moyenâgeuse, antique dans ses évocations...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carl Gustav Jung   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carl Gustav Jung
Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'ARME DU CROCODILE de Carl Hiaasen
» Panthère (Carl Hiaasen)
» De l'orage dans l'air (Carl Hiaasen)
» Les galeries 117 en redressement judiciaire.
» couches lavables à la crêche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: