Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Bernhard Schlink [Allemagne]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Dim 26 Aoû 2007 - 22:46

Que je suis ravie du voyage de ce livre sunny Et que les lecteurs l'aient aimé.
Merci babelle pour les liens cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Lun 27 Aoû 2007 - 1:09

Ah, oui, merci Babelle, j'aime beaucoup ce chant des marais...
Citation :
seul l'analphabétisme entraînait et entretenait la barbarie. Aujourd'hui je mettrais un gros bémol.
Ce serait trop simple...C'était - c'est toujours- un des grands thèmes de réflexion du philosophe George Steiner, d'essayer de comprendre comment on peut écouter Bach le matin, et l'après midi aller massacrer des milliers d'humains. Y a t'-il quelque chose à comprendre....
Mais, en tout cas, dans ce roman, le personnage d'Anna apporte plus d'éléments pour la compréhension du rôle de certains sous-fifres. Beaucoup plus que le personnage des Bienveillantes, qui, je le maintiens, m'a semblé complètement pathologique au départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 42
Localisation : Tahiti

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Lun 27 Aoû 2007 - 1:18

Marie a écrit:
Ah, oui, merci Babelle, j'aime beaucoup ce chant des marais...
Citation :
seul l'analphabétisme entraînait et entretenait la barbarie. Aujourd'hui je mettrais un gros bémol.
Ce serait trop simple...C'était - c'est toujours- un des grands thèmes de réflexion du philosophe George Steiner, d'essayer de comprendre comment on peut écouter Bach le matin, et l'après midi aller massacrer des milliers d'humains. Y a t'-il quelque chose à comprendre....
Mais, en tout cas, dans ce roman, le personnage d'Anna apporte plus d'éléments pour la compréhension du rôle de certains sous-fifres. Beaucoup plus que le personnage des Bienveillantes, qui, je le maintiens, m'a semblé complètement pathologique au départ.

Sans rapport, mais ce bout de phrase "comment on peut écouter Bach le matin, et l'après midi aller massacrer des milliers d'humains. " me fait tout de suite penser aux livres de Jean Hatzfeld, Une saison de machettes et Dans le nu de la vie, constitués de témoignages sur le génocide du Rwanda, l'un côté victimes, l'autres côté, meutriers. Boulversant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Lun 27 Aoû 2007 - 1:26

Et bien si, avec rapport, Sophie, la même chose. Je les ai lus aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Jeu 6 Sep 2007 - 18:08

Le liseur-
Marie a écrit:

Peu importe, en fait, c'est une très intelligente façon de faire réfléchir à la culpabilité et à ses limite-s au fil du temps, à l'expiation, la rédemption toujours possible, à la justice et à ses limites.

Marie a bien résumé l'essentiel de ce très beau roman, puissant et tenace qui m'a laissée c'est sûr, un drôle de sentiment ... Je comprends un peu Monilet quand il dit qu'il en est sorti différent.

C'est un livre grave et terriblement touchant par son authenticité.
Schilnk ose aborder des thèmes enfouis dans la mémoire de tout un peuple mais aux résonnances universelles . Celles de la responsabilité, de la culpabilité, toutes ces choses tues que l'on a besoin de faire ressurgir si l'on veut en faire le deuil ... Une phrase devrait nous revenir sans cesse : celle d'Hanna devant ses juges:
Qu'auriez-vous fait à ma place?...
Cette Hanna qui reste mystérieuse autant pour nous que pour Michael et que l'on n'arrive pas à comprendre ni à juger...cette femme qu'il a aimée et qui lui renvoie aussi sa propre culpabilité : celle d'avoir aimé un être humain capable d'actes inavouables...

Doit-on juger le passé avec le regard du présent? Quel est le rôle des générations suivantes? Doit on accabler, condamner ou juger ceux qui nous précèdent?
Beaucoup de questions et pas de réponses ... Rien n'est jamais blanc ou noir. L'auteur soulève juste le voile et met le doigt là où ça dérange, sans fioritures, mais avec beaucoup d'honnêteté et c'est ce qui fait sa force.
Il s'analyse lui, autant que l'héroïne et tout un peuple. Et apporte parfois un semblant d'explication (les passages sur l'anesthésie morale sont frappant de vérité )
Bref, un roman marquant et que je suis heureuse d'avoir découvert grâce au cerclage ! Merci encore Very Happy ! (Chaperlipopette je crois?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 69
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Jeu 6 Sep 2007 - 20:58

Content que ça t'ait plu, mais pour moi ce n'est pas une surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Jeu 6 Sep 2007 - 21:39

j'ai une question bête à propos de l'histoire... Quand arrive le moment du procès on ne sait pas de quel crime il est question, je crois qu'on est bien obligés de tenter d'anticiper... se préparer au pire... j'ai du envisager pire... certainement... et si cela m'avait paru pire, la suite de l'histoire, sa perception aurais-je pu avoir la même ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Lun 17 Sep 2007 - 21:51

Décidément... ça m'interpelle. je pense (c'est "ce que j'ai lu" avec toutes les projections personnelles possibles et imaginables) que si il a vu (ou voit, selon comment on se positionne dans le récit) quelque chose (personne pour me taper sur les doigts à chaque fois que j'écris quelque chose ?) derrière le masque (ou l'anesthésie... pourquoi ne pas reprendre ce mot ?) alors (forcément) il voit la femme, c'est à dire (je suis bien obligé de continuer maintenant) le choc fondamental, un peu mystique, le sens qui provoque provoqué en soi... un peu comme dans les Ferrara (pirouette habituelle), je crois qu'il y a de ça, sous une autre forme... et encore... dans Bad Lieutenant.

elle lui apporte donc... du sens (pas mal comme mot) et puis elle n'est pas que froide, il y a aussi une dynamique au long des lectures...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Mar 18 Sep 2007 - 0:53

C'est das La leçon de piano qu'il est tout nu, Keitel ! Ah, la culture!!! laugh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Laure
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1190
Inscription le : 12/07/2007
Localisation : Au milieu des couleurs..

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Mer 19 Sep 2007 - 10:15

Je vous remercie à tous d'être là, de nous faire entre autre découvrir de nouveaux auteurs Very Happy J'ai adoré, vraiment Le Liseur que j'ai pu lire grâce à vous. Very Happy C'est un livre remarquable, écrit avec beaucoup de talent, qui nous parle de l'amour, de la loyauté, qui nous fait poser des questions sur notre propre analyse des évènements... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sahkti
Envolée postale
avatar

Messages : 260
Inscription le : 21/11/2007
Age : 44
Localisation : Belgo-Suisse

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Dim 6 Jan 2008 - 19:09

Le retour

Peter Debauer est un petit garçon, vivant dans l'Allemagne de l'après seconde guerre, entre une mère trop occupée pour l'aimer et un père qui a disparu pendant le conflit. Le petit passe ses vacances en Suisse, chez ses grands parents qui sont correcteurs de romans populaires. En farfouillant dans les livres qu'ils corrigent, Peter tombe sur le récit d'une prisonnier allemand en Russie qui rentre au pays pour découvrir que sa femme ne l'a pas attendu. Peter est persuadé d'avoir déjà lu ou entendu cette histoire, il se dit qu'elle pourrait être celle de son père, alors il mène l'enquête, mais dès qu'il pense s'approcher de la vérité, celle-ci s'éloigne à grand pas. Devenu adulte, Peter Debauer n'a pas abandonné sa quête de vérité. Les coïncidences et autres hasards se succèdent, au point d'envahir une bonne partie de la vie du jeune homme.

Magnifique récit de Bernhard Schlink qui mène deux histoires en parallèle: celle de Peter Debauer et celle de l'Allemagne obésissante puis groggy, qui se réveillera avec la gueule de bois et des bobos au coeur.
A travers les nombreuses interrogations de Peter au fil des ans, Schlink pose ces questions au lecteur et s'interroge à son tour sur ce pays meurtri, sur les notions de justice, de bien, de mal, de mensonge et de vérité. Le procédé est habile car il permet d'éviter l'écueil des leçons de morale trop savamment données ou des vérités assénées comme indiscutables. Les réflexions de Peter deviennent les nôtres, on cherche à comprendre et la quête du père devient celle de l'exil, de tous ces êtres partis au nom d'une conviction et rentrés pour croiser du vide.
En plus de cette manière de faire, j'ai également beaucoup aimé le temps que prend Bernhard Schlink pour planter son décor et ses personnages, ces vacances en Suisse dont aucun détail n'est épargné, cette atmosphère en apparence insouciante qui se retrouvera assez vite ébranlée par le besoin de savoir.
L'écriture est belle, élégante et le propos pertinent. Une vraie belle lecture!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellonzo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 69
Localisation : Picardie

MessageSujet: L'odyssée du Retour   Mar 22 Juil 2008 - 18:39

Livre déroutant que Le retour du berlinois Bernhard Schlink,tenant du roman d'apprentissage et de la quête du père,et surtout du thème de L'Odyssée,du retour à la maison.Nous savons tous maintenant que si Ulysse a mis dix ans pour retrouver Ithaque c'est qu'il a musardé, peu pressé semble-t-il de retrouver cette chère Pénélope et ses soucis quotidiens.Le jeune Peter a retrouvé les traces de celui qu'il pense être son père.Mais il y eu la Guerre et dans cette Allemagne bientôt divisée en deux il lui est bien ardu de savoir la vérité sur ce père absent,lointain,irréel et ce n'est pas sa mère, étrangement aphasique à ce sujet qui peut le renseigner. La tendresse il l'aura trouvée chez ses grands-parents maternels, relecteurs de romans populaires qui vont orienter les recherches du jeune Peter.Sous influence littéraire certes Peter va remonter un fil d'Ariane qui s'avèrera une via dolorosa dont sa rencontre avec Barbara souffrira,entre remises en question et abandons.

Point par point,pierre par pierre,il reconstituera le puzzle de ses origines et tout au long du roman nous assistons aux recherches entreprises par Peter,devenu spécialiste des questions de loi et de justice(comme Schlink lui-même professeur de droit et magistrat), pour connaître la vérité.Mais au bout d'une enquête en chausse-trapes la rencontre s'avèrera rude et très surprenante.On ne sera pas étonné de voir dans Le retour une réflexion très serrée sur la notion de culpabilité ,inhérente à tout romancier allemand depuis soixante ans.Et si à force de déconstruire l'Histoire se pointait quelque chose qui ressemblerait au révisionnisme.Je m'empresse de préciser que ceci concerne le roman,absolument pas le grand écrivain qu'est Bernhard Schlink dont on n'a pas oublié Le liseur ni les nouvelles d'Amours en fuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Mar 22 Juil 2008 - 18:48

Le Retour

Bellonzo, tu me rappelles que j'avais beaucoup aimé ce roman aussi quand je l'ai lu, et je vais très certainement un jour lire le Liseur. Voici, ce que j'avais écrit dans mes notes a propos du 'Retour':

"Un très beau roman, qui nous promène sur de multiples pistes pour mieux nous ramener à l'essentiel, à ce qui compte vraiment. Il pose le problème de l'identité, de la maturité, des apparences du bien et du mal. Bernhard Schlink nous y amène avec un talent de conteur formidable, sans nous ennuyer une minute, à coup de chapitres brefs et de mots simples. Chapeau bas." bonjour

Bellonzo, en tout cas le mot "déroutant" convient parfaitement à cet ouvrage.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.


Dernière édition par domreader le Sam 9 Mai 2009 - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Bernhard Schlink   Mar 22 Juil 2008 - 18:58

Le liseur, un livre que j'avais beaucoup aimé et qui pose de nombreuses
questions.
Le livre ou plutot le sujet traité, les amours d'un ado avec une ancienne Kapo avait soulevé des controverses. A tort, je crois. Il me semble que
l' auteur a voulu montrer que l'amour et la passion peuvent l'emporter sur toute autre considération.
Mais d'autres lectures sont possibles.
Schlink n'a malheureusement pas confirmé. Difficile d'écrire un autre livre après Le liseur...
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argantel
Envolée postale
avatar

Messages : 121
Inscription le : 30/06/2008
Age : 43

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Mar 22 Juil 2008 - 20:13

J'ai également beaucoup aimé Le liseur. C'est un livre dont on m'avait beaucoup parlé et dont j'appréhendais un peu la lecture, de peur d'être déçue.

Il n'en est rien, je l'ai dévoré et adoré !

Ce livre nous met face à la culpabilité du peuple allemand et face à la difficulté des jeunes générations de porter le poids de l'Histoire. Toutes ces questions sur la responsabilité, le respect, le libre arbitre sont abordées avec une grande sensibilité et beaucoup d'humanité.

Je recommande vraiment ce beau texte qui, sans être difficile à lire, m'a permis de mieux comprendre ce qui s'est passé dans l'Allemagne de l'après-guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://argantel.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bernhard Schlink [Allemagne]
Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Erdogan en Allemagne exige...
» OGM : L'Allemagne interdit à son tour le maïs transgénique de Monsanto
» vedette MBOOT (Allemagne)
» Etudes pour travailler dans les bibliothèques en Allemagne
» ALLEMAGNE - EMDEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: