Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Bernhard Schlink [Allemagne]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Tango
Espoir postal
avatar

Messages : 41
Inscription le : 25/08/2009
Age : 27
Localisation : dans le château ambulant *paf*

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Ven 28 Aoû 2009 - 21:52

J'ai aussi vu le film avant d'avoir lu le livre (ce qui est assez rare en fait ), et je l'ai adoré d'ailleurs. Je l'ai trouvé particulièrement réussi, et il faut absolument que je me procure ce livre, surtout après avoir lu les quelques lignes postées par Bix229 qui me donnent un très bon avant goût sur la manière dont le récit est écrit Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Mer 2 Sep 2009 - 20:24

Le retour
Cela fait plusieurs jours que je tourne autour de ce billet, sans savoir quoi écrire… Parce que je n’ai ni adoré, ni été déçue, j’ai un peu du mal à en parler. Contrairement au Week-end, qui reposait sur une unité de temps très restreinte, Le retour s’étale sur plusieurs décennies, avec des recherches dans le passé. Cela n’en fait pas pour autant une lecture ardue, l’écriture bien lisible de l’auteur et la mise en place progressive des évènements rendent le livre très clair.
La partie sur l’enfance du narrateur, au début, peut sembler un peu longue, mais elle se révèle indispensable à la suite du roman. Cet enfant, qui n’a jamais connu son père mort pendant la guerre, est attaché à ses grands-parents paternels vivant en Suisse. Ceux-ci s’occupent d’une petite maison d’édition, et le jeune Peter est intrigué par l’histoire d’un soldat rentrant chez lui à la fin de la guerre. Lui à qui sa mère parle le moins possible de son père, est très friand de ce genre d’histoires et même à l’âge adulte, le thème du retour l’intrigue assez pour qu’il fasse une sorte d’enquête sur les origines de ce petit roman populaire méconnu, qui le mène du mythe d’Ulysse à la réunification des deux Allemagnes. Ce que j'ai peut-être moins apprécié sont les atermoiements amoureux de Peter, mais ils ont aussi leur place dans le récit.
Sur les thèmes de la paternité, de l’abandon, de la culpabilité et de la justice, l’auteur tisse un réseau de références et de thèses, dont celle, très ambiguë, soutenue par un professeur américain d’université. Il faut admettre que ces réflexions philosophiques en font un livre plus bavard que Le liseur ou Le week-end, mais il est toutefois très intéressant aussi et mérite d’être découvert !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odrey
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 40

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Sam 28 Aoû 2010 - 19:11

Le liseur

J'ai un avis mitigé sur ce roman. Je pense qu'il y avait matière à en faire quelque chose de beaucoup plus fort et plus profond que ce qu'en a fait Schlink. La relation entre Mickaël et Hanna très touchante. Par contre je trouve que l'auteur amorce pas mal de réflexion intéressante (notamment sur la culpabilité collective) mais qu'il ne creuse pas assez. De même que les raisons qui ont poussé Hanna à agir comme elle l'a fait sont un peu légères. Et puis il y a un petit côté tire-larme au roman qui m'a gêné (enfin, avec un pareil sujet, difficile de ne pas tomber dans cet écueil).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Sam 28 Aoû 2010 - 19:14

odrey a écrit:
Le liseur

J'ai un avis mitigé sur ce roman.
je te rejoins sur cet avis mitigé..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22888
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Dim 29 Aoû 2010 - 11:13

odrey a écrit:
Le liseur

J'ai un avis mitigé sur ce roman. Je pense qu'il y avait matière à en faire quelque chose de beaucoup plus fort et plus profond que ce qu'en a fait Schlink. La relation entre Mickaël et Hanna très touchante. Par contre je trouve que l'auteur amorce pas mal de réflexion intéressante (notamment sur la culpabilité collective) mais qu'il ne creuse pas assez. De même que les raisons qui ont poussé Hanna à agir comme elle l'a fait sont un peu légères. Et puis il y a un petit côté tire-larme au roman qui m'a gêné (enfin, avec un pareil sujet, difficile de ne pas tomber dans cet écueil).



Ah tiens, je n'ai pas parlé de ma lecture de ce livre...
Côté Tire-larme, ouep. J'ose même pas imaginé ce que c'est devenu au cinéma...
J'avais trouvé fascinant le personnage d'Hanna, intéressant, comme tu dis cette réflexion sur la culpabilité collective, mais que tout resté assez superficiel.
L'impression qu'il a hésité entre un "vrai" portrait de femme et une réflexion socio-historique.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odrey
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 40

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Dim 29 Aoû 2010 - 15:33

Citation :
L'impression qu'il a hésité entre un "vrai" portrait de femme et une réflexion socio-historique.

Exactement. Sauf qu'il ne semble maitriser aucun des deux aspects.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Dim 29 Aoû 2010 - 15:48

Je vous trouve sévères envers ce livre. J' avais écrit que c' était un livre centré sur les sentiments amoureux essentiellement au delà toute autre considération immédiate.
C' est peut etre naif, mais je pense qu' un amour tel que l 'éprouve la femme pour l' adolescent,
montre ce qu' il peut y avoir de pire et de meilleur chez un meme individu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Dim 29 Aoû 2010 - 15:50

bix229 a écrit:
Je vous trouve sévères envers ce livre.
un auteur qui veut fabriquer une histoire d'amour autour du sujet de Auschwitz doit maitriser bien son sujet... ou se confronter à la non-acceptance de lecteurs.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Dim 29 Aoû 2010 - 16:07

On est d' acord. Moi je pense qu' il l' a fait, et deux ou autres aussi...
Question de lecture subjective.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orientale
Agilité postale
avatar

Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 65
Localisation : Syldavie

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Dim 29 Aoû 2010 - 18:36

bix229 a écrit:
Je vous trouve sévères envers ce livre. J' avais écrit que c' était un livre centré sur les sentiments amoureux essentiellement au delà toute autre considération immédiate.
C' est peut etre naif, mais je pense qu' un amour tel que l 'éprouve la femme pour l' adolescent,
montre ce qu' il peut y avoir de pire et de meilleur chez un meme individu.
D'accord avec ceux qui approuvent le livre de Schlink, il s'agit d'un roman et les personnages sont bien passionnants. Ce n'est pas un livre d'histoire pour que Hanna assume toute la culpabilite du fashisme tout en expliquant ses motifs pour cela. Et son amour pour l'adolescent n'est pas un tire-larmes, il et bien vraisemblable.
Dans la vie il y a du meilleur et du pire et il faut vivre avec, c'est lourd, mais il le faut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shay
Envolée postale
avatar

Messages : 238
Inscription le : 27/07/2009
Age : 37
Localisation : Texas !!! Yiiiiiihaaaaa

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Lun 30 Aoû 2010 - 14:00

J'ai fini ce livre hier soir et je lis à présent vos commentaires.

je trouve étonnant qu'on arrive à prendre des choses différentes des romans qu'on lit.

Je dois dire que ce qui m'a le plus déstabilisée, ce n'est pas vraiment le besoin de la part de l'auteur de nous parler de l'Holocauste. Je retiens surtout cette histoire d'amour dans laquelle le narrateur est complètement bloqué.
Pour moi Hanna est véritablement un personnage secondaire. Elle n'est qu'une cause de la situation psychologique du narrateur.
Et ce qui m'a le plus marqué ce n'est pas cette "histoire" de culpabilité collective qui marque la deuxième partie du roman, c'est plus le sentiment de culpabilité personnelle de l'auteur. Comme s'il éprouvait le besoin de se sentir coupable d'avoir eu cette histoire d'amour avec une ancienne SS. Comme s'il éprouvait le besoin de se sentir coupable à la place de cette femme qui n'a jamais vraiment réfléchit à la portée de ses actes.
Et au final, c'est la culpabilité d'aimer qui m'a marqué. La volonté de la part de Mickael de subir à la place de Hanna, qu'il arrive à excuser et à plaindre de sa vie et de sa situation.
Il arrive même à dire à quel point il était "fier d'elle" qu'elle apprenne à lire.
Malgré le procès, malgré ses réflexions, il se sent obligé de l'aider à s'en sortir, de lui procurer de l'aide.

Pour moi ce roman traite plus de ces situations où aimer c'est être juste dans une impasse. Qu'on s'en rende compte ou non d'ailleurs.
Et traiter d'Auschwitz pour ca, c'est peut-etre un peu exagéré non ?

Mais ceci est juste ma perception du livre.
confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Lun 30 Aoû 2010 - 14:16

Shay a écrit:
Et traiter d'Auschwitz pour ca, c'est peut-etre un peu exagéré non ?

Mais ceci est juste ma perception du livre.
je te rejoins dans ta perception.. j'aurais trouvé ce livre probablement très bien s'il n'aurait pas eu recours à ce "monument" qu'est Auschwitz..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Lun 30 Aoû 2010 - 18:07

ça me fait très plaisir de constater autant de points de vue, d' impressions à propos de ce livre...
Autant de subjectivités, de moments...
Je suis sur que que si je le relisais, j' aurais, sinon une autre vison une autre approche...
Presque toutes les relectures ont eu cet effet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Lun 30 Aoû 2010 - 21:35

tentative d'élucubrations après coup... possible que cette histoire d'impasse (ressemblante !) m'ait fait apprécié plus que de raison l'autre thème... mais bricolage :

l'histoire d'amour sert peut-être de passerelle à une approche de l'autre partie du récit, en construisant un lien entre la génération d'après et la précédente et en rompant un silence d'oubli et de lien familial ou parental (d'ailleurs décrit dans une interview ou avec le livre ?). le lien devenant aussi significatif du rapport à cette histoire.

en poursuivant sur cette direction on peut raccrocher une idée de culpabilité transmise à la génération suivante, voire retrouvée (bien que de façon légèrement détournée)... (j'abuse un peu là non ?)

après le handicap d'Hanna peut ressembler à une excuse ou tentative partielle d'explication, est-ce nécessaire pour le message (plus optimiste en quelque sorte ?) ... faut voir, peut-être pas finalement, mais c'est un point de vue de petit jeune (encore un peu au moins) de France.

si je fais un rapprochement à la noix avec le livre lu il y a peu sur la participation de la police militaire à bien des sales trucs... je serai tenté de parler de "vision littéraire" du problème, ce qui reste malgré tout et en édulcorant un essai pour aborder (de façon ouverte en terme de public) ce problème d'acte (possible et réalisé) et de culpabilité.

ça laisse un effet de construction cependant, aussi...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 55
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   Lun 30 Aoû 2010 - 23:26

Je suis assez étonné de certains points de vues...

Il me semble évident qu'il ne s'agit pas en premier lieu d'une histoire d'amour - cela serait grotesque de s'en servir de ce décor, excusez-moi un peu! Mais le livre est une façon (et il était assez bien reçu comme cela) de traiter ce qu'on appelle bien "la culpabilité" face au fascisme.
Culpabilité de Hannah, entre ignorance et honte de son analphabétisme, et l'impossibilité de se distancier de l'autorité qui la meneront vers une participation aux pires atrocités... Les pages du procès où elle parle en hébétant des événements sont très forts! Cette volonté de se tirer de l'affaire en se référant aux ordres.
Mot clé dans le procès, et dans beaucoup de tournures du garçon est "la honte". Un moment donné on voulait tellement être supérieur à ses parents, forcement imbriqués par leur acquiescement dans la montée du nazisme. Toute relation avec cela était réfusé par une certaine génération (problèmatique très présent dans l'Allemagne de l'après-guerre et puis les années 60 et 70). Quand il doit reconnaître que lui même, sans l'avoir su, avait été en relation amoureuse avec Hannah, coupable (?), il doit aussi se demander où il en était personnellement. Comment encore se laver les mains (rituel qui revient tout le temps: voir les baignades par Hannah! Néccessité de "se laver"...) de la faute? Avec quel droit alors critiquer ses parents inactifs ou ignorants? Lui même se revèle ignorant.
Bien sûr on parlera d'amour.. parce qu'il y a des scènes érotiques? On peut bien se demander quelle est la nature de cette relation entre un garçon qui découvre tout juste sa sexualité, et une femme mûre qui est prise, un moment donné, comme sa mère et qui se comporte à certains égards comme telle. Mais c'est un autre chapitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bernhard Schlink [Allemagne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bernhard Schlink [Allemagne]
Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un paysan normand au STO en Allemagne
» Erdogan en Allemagne exige...
» OGM : L'Allemagne interdit à son tour le maïs transgénique de Monsanto
» vedette MBOOT (Allemagne)
» Etudes pour travailler dans les bibliothèques en Allemagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: