Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Sergio Bizzio [Argentine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Sergio Bizzio [Argentine]   Dim 9 Mar 2014 - 16:25



Sergio Bizzio est né en 1956 à Villa Ramallo, dans la province de Buenos Aires. Enfant, il a passé le plus clair de son temps dans le cinéma tenu par son père. Il est d'abord scénariste pour la télévision et le cinéma puis réalisateur (son premier long-métrage, Animalada, sorti en 2000, lui a valu plusieurs prix dont celui du Meilleur Film Etranger au Festival de cinéma latino-américain de New York en 2001). Également poète, romancier et dramaturge, il a reçu le Prix International du roman de la Diversité en Espagne pour son 7è roman, Rage, publié en 2004.
Lucia Puenzo a porté à l'écran sa nouvelle « Cinismo » (Chicos, 2004) sous le titre de XXY en 2007. Ce film a obtenu quatre prix pendant la Semaine de la Critique du Festival de Cannes 2007 et le prix du Meilleur Film Etranger au festival de Bangkok.

Sergio Bizzio partage aujourd’hui son temps entre l’écriture de romans, de scénarios et la réalisation et a présenté en mai 2013 son nouveau long-métrage, « Bomba ».
Source : Editeur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Sergio Bizzio [Argentine]   Dim 9 Mar 2014 - 16:25


Borgestein
Citation :
Présentation de l’éditeur
Agressé à deux reprises par un ancien patient en cavale répondant à l'étrange nom de Borgestein, le psychiatre Enzo décide de se réfugier un temps dans une demeure isolée à la montagne. Idyllique au premier abord, ce paysage se révèle menaçant, avec la présence d'un puma et le bruit assourdissant d'une cascade qui manque de rendre fou le nouveau résident. Surgit une série de personnages insolites : de jeunes poètes désoeuvrés, une journaliste tenace et son mari armé jusqu'aux dents, ou encore un perroquet accro à l'électricité qui passe ses journées avec la patte dans la prise... Oscillant constamment entre suspens et histoire d'amour, ordinaire et fantastique, Sergio Bizzio bâtit avec virtuosité un récit où se mêlent drôlerie et inquiétante étrangeté.

Grand, grand, GRAND coup de coeur pour ce roman dans lequel il ne se passe à vrai dire pas grand chose... tandis qu'il se passe tellement de bonnes choses!

Étrange, oui, on ne peut pas le nier, jamais rencontré un perroquet accro à l'électricité, mais c'est raconté de façon si naturelle et surtout si fluide, on passe un si bon temps avec ce livre, on ne le remarque pas.

Peu à peu Enzo se fait une vie dans cette maison de la montagne et bien qu'il y a des moments inquiétants, surtout pour lui, certainement pas pour le lecteur. Je suis admirative de cette imagination, de sa façon de raconter cette histoire, je pense que je suis tombée amoureuse d'Enzo Wink

Et c'est certain que je vais continuer avec lui en tant qu'auteur... extra kif de ce dimanche!!

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Sergio Bizzio [Argentine]   Dim 9 Mar 2014 - 16:32

ce livre me tente, je vais noter Kena (ma médiathèque possède Rage)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Sergio Bizzio [Argentine]   Dim 9 Mar 2014 - 16:36

Bédoulène a écrit:
ce livre me tente, je vais noter Kena  (ma médiathèque possède Rage)

ce sera aussi ma prochaine lecture de lui Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Sergio Bizzio [Argentine]   Dim 9 Mar 2014 - 16:38

Il fait bien envie cet auteur argentin !

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Sergio Bizzio [Argentine]   Dim 9 Mar 2014 - 17:06

laisse toi tenter  cyclops 

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Sergio Bizzio [Argentine]   Lun 10 Mar 2014 - 16:28

Effectivement c'est intriguant...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Sergio Bizzio [Argentine]   Lun 10 Mar 2014 - 16:33

Marko a écrit:
Effectivement c'est intriguant...

et ce n'est même pas à cause de la profession dEnzo que j'ai pensé à toi lors de cette lecture Wink
mais à cause de ta lecture récente de La Corde, dans ce livre, il y a aussi cette atmosphère 'étrange' avec Enzo qui se passionne tout à coup de remplir le bassin d'une cascade pour changer le bruit... au premier abord on va dire loufoque.. mais il décrit cette évolution si bien, c'est vraiment extra!

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Sergio Bizzio [Argentine]   Lun 10 Mar 2014 - 16:45

Tu le vends bien Very Happy  et hop commandé.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Sergio Bizzio [Argentine]   Lun 10 Mar 2014 - 21:36

yes!!!

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Sergio Bizzio [Argentine]   Mar 11 Mar 2014 - 8:24

Mon mari vient de l'acheter !!

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Sergio Bizzio [Argentine]   Mar 11 Mar 2014 - 9:05

domreader a écrit:
Mon mari vient de l'acheter !!

je lui souhaite bonne lecture Very Happy et à toi, tout de suite après Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Sergio Bizzio [Argentine]   Dim 6 Juil 2014 - 0:17

J'ai commencé Borgestein et je me plais bien dans cette maison de montagne près d'une cascade (et avec un puma qui traine). Je vais le dévorer d'une traite (le roman!) dans le train demain. Il me tarde presque d'être déjà debout  rire 

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Sergio Bizzio [Argentine]   Lun 7 Juil 2014 - 23:22



J’essaie de conjuguer deux veines. L’une réaliste et l’autre, un peu folle et extravagante, qui part dans tous les sens. Cependant je ne cherche pas à rendre le réel bizarre. C’est le contraire. Je prends l’étrange ou le grotesque là où ils sont et j’essaie de les emmener vers quelque chose de possible. (Sergio Bizzio)

Avec un titre pareil, hybride entre Borges et Frankenstein, je m'attendais à un roman troublant, un peu fou, brouillant les limites du réel et du fantasme... Et en fait on pourrait rejoindre le débat qu'on a eu à propos de Bird People ou des romans de Murakami même si ce que fait Bizzio me semble plus intéressant. Mais à peine!

Certes il y a une inquiétante étrangeté teintée d'humour lorsque ce psychiatre, agressé par un patient psychotique et en pleine crise conjugale, part se réfugier à la montagne dans une maison hallucinante à flanc de montagne à proximité d'une cascade. Il s'ensuit une succession de situations qui sont constamment à la limite du possible et du délirant (comme le suggère la citation de l'auteur en début de post). Un perroquet qui cherche sa dose d'électricité quand Enzo veut bien débrancher son chargeur de portable, deux couples de femmes cyclistes qui se succèdent, un puma qui traîne, un tournage de film porno qui s'invite près de chez lui, une cascade dont le bruit devient envahissant, Borgestein qui fugue à plusieurs reprises et se rapproche,...

Le problème est qu'on pourrait décliner à l'infini toutes sortes de situations incongrues similaires et qu'elles ne disent pas grand chose du personnage ni de son univers mental. Elles ne sont même pas écrites dans une langue un peu envoûtante. C'est purement descriptif et sans relief. Je suis allé jusqu'au bout par curiosité mais je me suis vite senti extérieur à l'intrigue.

Volonté de déjouer les figures obligées du genre (entre Lynch, Borges et le réalisme magique sud-américain en gros) en proposant des pistes qui n'aboutissent nulle part? En se contentant d'inscrire dans un réel possible ces quelques dérives incongrues? Certes! Mais cela ne donne pas une prose bien excitante ou vertigineuse.

Un sentiment de vide peu stimulant et vaguement sauvé par un humour discret sous-jacent. Le final en forme de réconciliation avec son environnement (cascade et perroquet compris) et son passé (?) étant ce qu'il y a de plus sympa. Vague petite dérive post traumatique en forme de crise passagère. Pas emballé du tout à cause de l'écriture surtout. Dommage.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Sergio Bizzio [Argentine]   Mar 8 Juil 2014 - 6:44

Marko a écrit:
Pas emballé du tout à cause de l'écriture surtout. Dommage.

ah oui, vraiment dommage... désolée que tu n'as pas aimé

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sergio Bizzio [Argentine]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sergio Bizzio [Argentine]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Amérique latine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: