Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 LC Giono / Les grands chemins

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Icon_minitimeVen 21 Mar 2014 - 18:12

topocl a écrit:
Je suis un peu en retard, je commence juste.
Giono, j'avais juste lu Que ma joie demeure,  il y a très très très longtemps, et j'avais mis.

Daniel Rops, vous avez lu ?
Et est-ce que le livre n'est pas la suite d'un autre : il écrit : "je lui raconte mon histoire chez le Dr Ch", comme si on la connaissait, et il passe à autre chose; il écrit aussi « il me rappelle Thomas surtout quand il boit", Alors qu'on ne sait pas qui est Thomas… Mais peut-être qu'il reviendra nous en parler plus tard ?

Rops était un écrivain et théologien que je n'ai jamais lu même si j'ai hérité de livres de lui de ma grand-mère qui l'admirait beaucoup.

Moi, je me demande pourquoi il devrait être dans les journaux. Il a commis un crime?
Il y a des choses que Giono nous cachent. Pourquoi?

Le narrateur est un joueur: il perd presque tout son argent en jouant. Sur le moment, il a plaisir à jouer. Mais après, il ne peut même plus se payer à manger et il a des angoisses existentielles. Il y a de l'insouciance dans son comportement, un côté assez immature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Icon_minitimeVen 21 Mar 2014 - 22:07

je ne pense pas que le narrateur soit vraiment un joueur, mais que ce sont simplement les circonstances qui l'ont amené à jouer, je pense que ce n'est pas vital pour lui comme cela l'est pour l'Artiste !

j'ai noté aussi le coup d' oeil au journal et tout au début "la trouille des châteaux à tourelles"

A jouer à tous les jeux y compris avec les femmes mariées l'Artiste s'est brûlé, il a été durement corrigé et c'est encore une fois le narrateur qui s'en occupe, l'emmenant hors d'atteinte des agresseurs qui ont juré de l'achever. Il faut choisir le village d'accueil et là encore le narrateur sait faire le bon choix :

"Tout le monde a installé son confessionnal pignon sur rue. Impossible de quitter son caleçon en dehors du lit conjugal et des droits de l'homme, avec des façades de cette netteté  là. C'est déjà inscrit comme au cimetière : bon père et bon époux, devant chaque porte à coups de balai. Des coups de balai que nous, que moi j’ai l’habitude, dans ces cas-là, de recevoir dans les fesses. »

ce n'est pas ici qu'il se poseront !

C'est le narrateur  qui travaille, qui paye sa pension et celle de l’Artiste ;  mais comme il est risqué de demeurer trop longtemps à la même place, ils partent à nouveau.
Le narrateur attend de l'Artiste un peu d'amitié à défaut de reconnaissance, mais ce dernier dit son envie de continuer seul.

J'aime beaucoup quand le narrateur se parle : "…(j’ai plusieurs façon de parler, et notamment de me parler. On ne s’en est pas encore aperçu parce que c’est un langage que j’emploie surtout au printemps et en été, quand je suis entouré de fleurs, de soleil, de bons vents, et que je veux attirer mon attention sur la chance que j’ai e de vivre en cette compagnie. Je parle maintenant à Mme la Supérieure comme je parle alors aux être inanimés si charmants et aux nuages).

Le narrateur aime bien  boire , surtout en compagnie, le vin scelle  souvent les accords.

« Nous buvons notre litre chacun, puis encore un ; puis nous  nous faisons du vin chaud et après, nous rebuvons un petit coup de vin froid. «

Et toujours cette  obligation de prendre des chemins moins passants :

« Ce qui m’intéresse c’est qu’il ne fait pas exactement la grand-route connue. Il la suit jusqu’à un certain point ; de là il pique à travers la Drôme sur un itinéraire qui lui fait économiser cent litres. »

Sa lucidité l’aide à prendre les bonnes décisions :

« Je cherche. J’explore. Il y a des vies dans lesquelles ne pas faire la putain serait un péché mortel. »

J’ai hâte de finir le livre, mais il me plait de flâner avec  le narrateur, admirer la nature.

Topocl je me suis aussi posé la question comme toi de savoir si le livre n'était pas une suite.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Icon_minitimeVen 21 Mar 2014 - 22:52

C'est vrai que c'est un plaisir de flâner dans l'écriture de Giono mais la trame de l'histoire est tellement prenante qu'il est difficile de ne pas avoir envie d'accélérer le pas .
Trame prétexte ......pour Giono qui ne cesse de s'interroger à travers le discours intérieur du narrateur , personnage fortement ambivalent , jouisseur impénitent de la vie , revendiquant sa liberté dans un certain mépris des conventions et des modèles sociaux   et préférant vivre en électron libre sur "les sentiers de France et de Navarre" mais pourtant tourmenté par le sens de la vie .
Citation :
Quand on est bel et bien en présence du problème qui consiste à faire ce qu'on appelle vivre qui est simplement en définitive passer son temps , on s'aperçoit vite qu'on n'arrive pas à le passer sans détourner les choses de leur sens . Père et mère , femme et enfants , voisins , voisines , si l'on s'en sert comme il se doit , ça mène à peu de choses .Mais , si on s'en sert comme on ne doit ne doit pas , quel miracle ! C'est le cas de le dire : les arbres sont rouges , les truites font leurs nids dans les buissons ; les montagnes obéissant aux moindres mots , se metteent en marche .C'est le seul moyen pour ne jamais être Gros-Jean comme avant .

Oui il ya une forme de pensée Pascalienne ....
On se rend compte que seule la créativité lui permet d'accepter la vie en bousculant l'ordre préétabli ....
Perce à travers ses propos , un côté désabusé dont il se cache à travers un humour truculent dont on ne se lasse pas !

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 8:28

Déjà hier, petite moquerie de M topocl, qui, non seulement sait très bien que c'est Le grand troupeau qui parle de la guerre de 14, mais l'a lu, et en plus de cela l'a dans sa bibliothèque… c'est-à-dire dans notre bibliothèque. Et « n'avait pas réalisé » quand je lui en avais parlé…!

Bon, passons...

Je continue à bien aimer les passages où il se promène, pensées à fleur de natureeais. Il y a un côté sagesse tranquille qui me plaît.
Je comprends moins sa relation avec l'artiste qu'il traite en ami tout en s'en méfiant, et il a raison d'ailleurs, car l'artiste, lui, a l'air de bien se moquer de lui.
J'ai un peu dormi sur l'histoire de la fille et des 3 coups de klaxon, sans être assez motivée pour aller le relire.
Décidément, notre homme, je l'aime mieux quand il est tout seul!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 9:01

quand la Dame Machin du bistrot où loge l'Artiste (village du moulin) vient chercher le narrateur et lui dit que son ami est mort, et qu'il s'avère qu'il est en très mauvais état mais vit encore pour expliquer ce qu'il c'est passé elle dit :

"Mais veux tu que je te dise ? Il allait avec eux comme un grand frère.
Je la regarde un peu épatée : Qu'est-ce que tu racontes : grand frère !
- Quoi ? dit-elle. Et alors, tu ne sais pas ce que c'est ? Tu crois qu'il s'agit de te mener par la main chez les bonnes soeurs ? On peut êre l'ainé den beaucoup de choses tu sais ! Les vertes et les pas mûres, c'est très utile aussi. Pourquoi un grand frère ne te mènerait pas au bouc ? Et sans malice. Même si ça l'emmerde. Ce qui avait l'air d'être le cas. Grand : ça veut tout dire.

là je comprenais : aller aux femmes (comme on mène la chèvre au bouc) (c'est un peu cru je sais)

donc quand notre narrateur dit plus tard à la Supérieure que son frère "a conté fleurette à une femme mariée" cela confirme ce qui précède.

est-ce que vous avez aussi compris de cette façon ?

c'est vrai que depuis que l'on a rencontré l'Artiste nous n'avons pas eu l'impression qu'il s'intéressait particulièrement aux femmes.


J'aime beaucoup le parler du narrateur, une façon rustique mais colorée, parfumée de s'exprimer.





_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 9:04

Shanidar, "ses réflexions bonnasses, à la va-comme-je-te-pousse, parfois écourtées ou elliptiques " c'est une très juste remarque.

Topocl : donc tu peux t'inscrire pour une prochaine LC Giono  sourire 

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 9:11

Ce paragraphe que tu cites, Bédoulène, je ne l'avais pas trop compris.Mais ça me paraît sensé. Et je ne suis pas encore arrivée à la rencontre avec la Supérieure


Bédoulène a écrit:

J'aime beaucoup le parler du narrateur, une façon rustique mais colorée, parfumée de s'exprimer.
Une sérénité, un humour, une aptitude à trouver le bonheur dans un tapis de feuilles tombées, oui j'aime beaucoup aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 9:53

topocl a écrit:
Ce paragraphe que tu cites, Bédoulène, je ne l'avais pas trop compris.Mais ça me paraît sensé. Et je ne suis pas encore arrivée à la rencontre avec la Supérieure


Bédoulène a écrit:

J'aime beaucoup le parler du narrateur, une façon rustique mais colorée, parfumée de s'exprimer.
Une sérénité, un humour, une aptitude à trouver le bonheur dans un tapis de feuilles tombées, oui j'aime beaucoup aussi
Oui un passage un peu abscons : on dirait de l'écriture "panda" !!!  Laughing J'avoue chercher encore le sens !
Cependant concernant l'explication qu'il donne à la supérieure je crois qu'il invente une histoire qui donnera du grain à moudre à celle-ci : Le narrateur connait l'âme humaine et se comporte en manipulateur ( en ce sens il rejoint l'artiste mais avec plus de finesse , il est plus âgé et on sent qu'"il a de la bouteille") :
Citation :
Je m'excuse d'abord ; ensuite je raconte une histoire de jalousie qu'elle puisse comprendre. Sans prononcer le mot femme , je gaze , et la chose lui vient tout naturellement à l'esprit .Elle est loin de pouvoir imaginer autre chose .C'est pour ça qu'elle s'est emboîté la tête dans sa cornette .J'oublie de dire qu'entre-temps , elle m'a payé le café. Elle est terrestre jusqu'au bout des ongles .C'est épatant . Je m'endormirais .
 aime Quelle écriture , je ne me lasse pas de le lire avec un sourire au coin des lèvres !



Plus loin il en rajoute en donnant des détails qu'il sait rendre "croustillants" à la bonne soeur qu'il imagine friande de de ces histoires graveleuses , supputant une certaine frustration en elle ! C'est un malin et il "embobine " son petit monde avec une grâce et une légèreté époustouflante !
Ainsi la soeur supérieure se gardera bien d'avertir la gendarmerie si d'aventure elle eut pu y penser :
Une femme mariée qui a une bonne situation commettant l'adultère ? Dans son schéma mental bâtit sur des frustrations et des lois sociétales , celle-ci est absoute d'avance !
:
Citation :
Dieu sait, dit-elle, et ne condamne pas .Il a depuis longtemps pardonné à la femme adultère"

Enfin voilà mon intéprétation ...

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 10:18

Bédoulène a écrit:

A jouer à tous les jeux y compris avec les femmes mariées l'Artiste s'est brûlé,

Bédoulène, quand tu as écrit ça hier, c'est que Giono en avait déjà parlé avant dans le livre (et qu'alors cela m'avait échappé) ou parce que , plus avancée dans ta lecture,que tu avais trouvé cette solution?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 11:20

Je ne vous suis plus là, je vais plus lentement! Je ne suis que page 71 mais je savoure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 11:28

Cachemire a écrit:
Je ne vous suis plus là, je vais plus lentement! Je ne suis que page 71 mais je savoure.
Sage Cachemire ....! oui

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 14:59

Bédoulène a écrit:
Shanidar, "ses réflexions bonnasses, à la va-comme-je-te-pousse, parfois écourtées ou elliptiques " c'est une très juste remarque.

Topocl : donc tu peux t'inscrire pour une prochaine LC Giono  sourire 

je crois que c'est typique de Giono cette façon de taire des choses, ou de faire allusion à un passé dont il ne raconte pas plus, en tout cas il en use également dans Un roi sans divertissement (que je conseille à tous). De mon côté, je suis encore moins avancée que Cachemire ! l'épisode de la foire m'a fait rire car notre narrateur apparait un peu comme un filou, un rustique qui sait encore mieux que l'homme de la terre comment utiliser les 'nouvelles technologies'. Assez drôle comme passage, terni par les retrouvailles musclées avec l'Artiste et les deux charpentiers...
Mais qu'est-ce qui attire tant notre héros chez l'Artiste : sa filouterie, ses mensonges, sa noirceur ???

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 15:07

J'aime bien le personnage du narrateur, en particulier comment il vit l'amitié.

Il est difficile d'être un monde tout seul

Il donne toutes les qualités à son ami quand il en parle puis il se rend compte

"Que le fameux copain dont je parle est en réalité le plus beau salaud que la terre ait jamais porté"

Mais malgré tout, il sait bien:

"J'ai beau en rajouter, il me manque."

Ambiguité et contradiction des pensées quand les sentiments s'en mêlent...

Peu avant, il faisait aussi pourtant une remarque très juste: "le bonheur est un travail solitaire"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 15:09

shanidar a écrit:

Mais qu'est-ce qui attire tant notre héros chez l'Artiste : sa filouterie, ses mensonges, sa noirceur ???

Sa différence ? Sa présence?
On se pose la question, pourquoi cherche-t-il son amitié?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 15:14

C'est très juste ce que tu dis Cachemire, nous sommes en présence d'un personnage qui a bien conscience de 'construire son bonheur' et que cette construction peut se faire dans la solitude ou en conduisant un tracteur devant une foule de badauds, ce qui compte pour lui semble être la liberté des actes.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Giono / Les grands chemins   LC Giono / Les grands chemins - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
LC Giono / Les grands chemins
Revenir en haut 
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» GARAGE SOLIDE
» Le regard d'un animal à grandes oreilles
» Monica Seles
» OPEP: Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole
» allaitement d'un grand enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Nos lectures en commun :: Par titre ou auteur-
Sauter vers: