Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Fritz Zorn [Suisse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Fritz Zorn [Suisse]   Ven 10 Aoû 2007 - 15:01


Né en 1944 et décédé en 1976.
Difficile de trouver une biographie de cet auteur, j'en rajouterai éventuellement une plus tard si j'ai de la chance avec Google...
Son roman( plutôt une autobiographie) Mars (le seul qu'il ait jamais écrit, d'ailleurs, je crois) est posthume, puisque paru en 1977.

Je n'ai pas encore tout à fait fini Mars, mais je ne peux m'empêcher d'en parler déjà.
Ce livre est littéralement terrifiant, on ne peut qu'être touché par ce que livre l'auteur, sur le point de mourir. Celui-ci a été élevé par des parents complètement névrosés et absents de la vie ("la vie, c'était les autres", dira t-il), dans un monde clôt et artificiel. tout devait être harmonieux et où seules comptent les choses élevées, les autres étant réservées aux autres, justement, les inférieurs.
Des qestions pourtant "ordinaires", telles que la religion ou l'amour (et la sexualité) n'ont jamais été évoquées dans cette famille, les enfants n'ont jamais eu d'amis et même le moindre sentiment (sentiment amoureux, le rire, la colère...) a été éradiqué (c'est d'ailleurs une des choses qui m'a le plus marquée). La conséquence de tout cel, on peut la deviner : Zorn (puisque c'est bien de lui dont il s'agit) va devenir totalement dépressif, et apprendra, à l'âge de trente ans, qu'il a le cancer (une maladie ici symbolique car le "cancer de l'âme", il l'a toujours eu, dira t-il).

A aucun moment je n'ai ressenti d'apitoiement de la part de Zorn (et pourtant, les occasions ne manquent pas), au contraire. Il est d'une implacable lucidié et d'un cynisme déconcertant.
C'est terrible de voir à quelle point une vie humaine peut être gâchée, et en fait on en finit par se dire qu'il aurait mieux valu qu'il demeure insensible toute sa vie, comme l'ont été ses parents. Sans doute aurait-il été moins malheureux...

Je mettrai quelques passages particulièrement marquant tout à l'heure...Wink

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Fritz Zorn [Suisse]   Ven 10 Aoû 2007 - 20:10

J'attends donc la suite, Fantaisie héroïque, c'est un livre qui m'avait profondément marquée.
Et qui a eu également une grande importance en médecine, car l'auteur faisait une liaison très directe entre sa maladie psychique et sa maladie physique. Or, ce n'est pas si simple que cela...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
avatar

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Fritz Zorn [Suisse]   Ven 10 Aoû 2007 - 20:47

J'ai lu Fritz Zorn à peu près au même âge que toi Fantaisie, et j'ai eu le sentiment que ce qu'il voulait nous dire, c'est que le cancer dont il souffre vers l'âge de 30 ans, il en hérita de l'éducation qu'il avait reçue dans une famille très autoritaire qui l'a privé de toute affection.
Comme si, de devoir contenir durant toute une existence ses émotions, ses pensées, dans un milieu stricte et rigide, provoquait chez l'individu une atteinte au vital. Mais, mes souvenirs ne sont pas très nets.
Finalement, s'agit-il d'une autobiographie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Fritz Zorn [Suisse]   Ven 10 Aoû 2007 - 21:14

Je crois bien que oui, ç'en est une, du moins tout est présenté comme tel...

Un passage qui me plaît particulièrement :
Je crois que ne-pas-vouloir-déranger est quelque chose de mauvais parce qu'il faut justement qu'on dérange. Il ne suffit pas d'exister; il faut aussi attirer l'attention sur le fait qu'on existe. Il ne suffit pas simplement d'être, on doit également agir. Mais qui agit dérange- et cela, au sens le plus noble du terme.

Un autre extrait, assez glaçant, à propos des parents du narrateur, cette fois :
Dans leur manifestation individuelle, mes parents n'étaient pas mauvais, pas plus mon père que ma mère. Mon père, cet homme calme, accablé, digne et même noble qui, consciencieux et déprimé, se rendait à son travail avec un sentiment morose au niveau du plexus, qu'il eût sans doute qualifié lui-même, si on l'avait interrogé là-dessus, de "courage"; ma mère, vieille dame solitaire qui, avec une politesse atone traîne ses journées dans une grande villa au bord du lac de Zurich-ils n'étaient tout de même pas méchants; et pourtant ils m'ont fait tant de mal. Je ne déteste pas l'homme "père" et la femme "mère" et pourtant je déteste ceux qui m'ont fait du mal et, d'une façon tout à fait générale, ils se nomment "parents". Je ne trouverais pas juste de haïr mon père ou ma mère, mais je trouve juste de haïr mes "parents" au sens général, car on doit haïr ses bourreaux. On doit haïr ceux qui vous tuent; ne pas le faire serait une honte.

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Fritz Zorn [Suisse]   Ven 10 Aoû 2007 - 21:38

Citation :
Comme si, de devoir contenir durant toute une existence ses émotions, ses pensées, dans un milieu stricte et rigide, provoquait chez l'individu une atteinte au vital. Mais, mes souvenirs ne sont pas très nets.
Finalement, s'agit-il d'une autobiographie?
Oui, il n'a eu le temps que d'écrire cela, le pauvre.
C'est tout à fait cela, Babelle. Et ,en fait, ce livre a été à l'origine d'une croyance plus générale, à savoir que la dépression était à l'origine du cancer.
Et, finalement, cette théorie, jamais scientifiquement vérifiée, est assez perverse. C'est d'elle que sont parties toutes les bonnes paroles aux malades atteints de cancer, comme quoi ce sont eux qui devaient se battre contre la maladie, et certains en sont arrivés à dire que s'ils y succombaient, c'était quelque part qu'ils ne se battaient pas assez. Très culpabilisateur, comme raisonnement.Et révoltant, excusez moi, c'est un sujet qui me tient à coeur, c'est une part de mon travail, et ça m'agace toujours énormément de voir arriver des gens non seulement malades, mais en plus se sentant coupables de l'être...
En fait, cela n'a absolument rien à voir, ce serait trop simple. Bien sûr, toute baisse d'immunité ( et la dépression, qui est une maladie et non un état d'âme) entraine une baisse d'immunité et favorise l'éclosion de signes de la maladie cancéreuse.C'est pour cela qu'après des deuils, par exemple, on voit apparaitre des cancers dans l'entourage. Mais ils existaient, et ne s'étaient pas encore manifestés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Fritz Zorn [Suisse]   Sam 11 Aoû 2007 - 0:30

Tout ce fil me touche...Le livre et vos commentaires...
Je lirai Fritz Zorn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CC
Espoir postal


Messages : 41
Inscription le : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Fritz Zorn [Suisse]   Sam 11 Aoû 2007 - 11:53

Voci une des principales raisons d'être d'un groupe tel que Parfum de Livres : découvrir Fritz Zorn, et le privilège que nous avons, en le découvrant de lire les mots qu'il a eu le temps de mettre sur papier à notre intention.


Je ne connaissais pas cet écrivain, mort trop jeune. On dirait (si j'en juge vos commentaires) qu'il est mort d'une vie abîmée. C'est une Lapalissade : tout le monde meurt parce notre vie s'abîme. Mais à 32 ans, on peut espêrer avoir un moteur qui tourne rond pour plusieurs années encore.
Alors, la question serait de savoir si ce mal-fonctionnement est dû à cette 'ambiance" installée par les parents .. ou bien, ou bien .. si cette "ambiance" était réelle ? n'était-elle pas le produit d'une imagination exacerbée, morbide, déjà elle même abîmée par la dépression ?

Depuis que j'ai compris que la majorité des auteurs ne peuvent écrire sans stimulants de toutes sortes, je garde un oeil sirconspects quant à leurs jugements à l'emporte-pièce en général - et aux messages qu'ils veulent faire passer en particulier.

Fritz Zorn : à lire le plus vite possible, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 68
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Fritz Zorn [Suisse]   Sam 17 Mai 2008 - 17:25

La lecture de "Mars" est effectivement dérangeante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fritz Zorn [Suisse]   Sam 17 Mai 2008 - 17:27

"Mars" était une lecture obligatoire en deuxième année de psycho, c'est dire son importance. Très dur et dérangeant, c'est bien le moins que l'on puisse dire oui
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Fritz Zorn   Dim 24 Aoû 2008 - 21:55

Oui la lecture de ce livre est éprouvante.
Mais, peut etre l'une des leçons que j'en ai retenues, c'est la manière admirable qu'a l'auteur de nous livrer le milieu familial dans lequel il a vécu, et dans lequel, croit il, il a développé sa maladie.
Et de le découper au scalpel.
Ensuite, la façon dont il s'est battu contre cette maladie en pensant et en espérant qu'ilsurvivrait.

"Si ce n'est pas vrai qu'on meurt réconcilié avec soi et le monde, il ne faut pas le dire non plus, meme à l'article de la mort où toute chance d'aide et d'amélioration et toute possibilité de consolation sont exclues.

Je définirai ma tragédie en disant que je n'ai pas pu etre et incarner dans ma vie tout ce qui m'apparaissait comme seul digne d'etre vécu, parceque dans ma vie, manifestement, ce ne sont pas ma volonté, et mes sentiments et mon moi qui ont été l'essentiel, mais seulement et toujours
l'héritage des autres en moi :
ce n'est pas ce que je voulais qui est arrivé, mais ce que mes parents -ou mieux, mes "parents" entre guillemets- qui ont déposé en moi...
Je crois que c'est la partie la plus infime de mon moi qui est moi-meme ;

sa plus grande partie est empoisonnée, violée et détruite par le principe hostile, dont les représentants les plus typiques pour moi étaient mes parents...

La mort de chaque etre humain est la mort de tous les hommes et la mort de chaque homme est la fin du monde."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Fritz Zorn [Suisse]   Dim 24 Aoû 2008 - 21:57

bienvenue O,

tu peux te présenter ici et nous en dire un peu plus si tu le souhaites ! cat

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hexagone
Envolée postale
avatar

Messages : 260
Inscription le : 18/01/2010
Age : 46
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Fritz Zorn [Suisse]   Jeu 25 Nov 2010 - 14:58

Je vais bientôt recevoir " Mars" une citation extraite du livre :
« Je n’ai pas encore vaincu ce que je combats ; mais je ne suis pas encore vaincu non plus et, ce qui est le plus important, je n’ai pas encore capitulé. Je me déclare en état de guerre totale ».
J'ai hâte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Fritz Zorn [Suisse]   Jeu 25 Nov 2010 - 18:30

Moi aussi, je viens de me le procurer.
J'en ai entendu parler dans l'Euphorie perpétuelle de Pascal Bruckner. Ce dernier relevait les différentes réactions que l'on peut adopter face à la survenue de malheurs dans notre existence, et l'une de ses réactions était celle qu'a eue Zorn en apprenant qu'il était atteint d'un cancer : parler de son mal et s'en servir comme d'un témoignage.
Les extraits de Mars qui parsemaient cet essai ont immédiatement retenu mon attention. A lire donc, très prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Hexagone
Envolée postale
avatar

Messages : 260
Inscription le : 18/01/2010
Age : 46
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Un livre morbide et mortel.   Mar 7 Déc 2010 - 13:42

Mémoires d'un névrosé ecrites avec du fiel cancéreux et l'amertume des tumeurs. Zorn analyse très bien son mal mais plonge un peu loin dans cette analyse. Teinté de psychanalyse, ce récit se veut le testament d'un névrosé qui malgré tout et sans espoir décédera du cancer. J'ai eu beaucoup de difficultés à apprécier ce livre qui n'est pas un mauvais livre, mais qui par certains côtés trop partisans plombe l'ensemble. Zorn a voulu régler ses comptes avec ses parents, a voulu écrire un testament affectif. Pour tous les malades du cancer, sa théorie peut paraitre farfelue sur un plan médical, mais peut s'avérer exacte sur un plan psychanalytique. Bref, mi figue mi raisin, pour un public initié et volontaire face à la maladie. Je conseillerais plus " D'autres vies que la mienne" de Carrère pour appréhender et comprendre non seulement les malades mais surtout la maladie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Fritz Zorn [Suisse]   Mar 7 Déc 2010 - 14:39

Vivre dans un milieu étouffant peut rendre malade. Toutes les maladies du travail, à commencer par
le stress sont sources d' angloisses névrotiques. Somatiser est la réaction du corps et de l' esprit à
la pression.
Il n' est pas illogique que Zorn considère que son milieu familial est pathgène meme s' il n' est pas
certain que son cancer en soit la preuve.
Sa révolte a quelque chose de moral et meme de sain. Elle lui permet de combattre et son miliieu familial et sa maladie. Et meme s' il meurt finalement, il est mort en connaissance de cause.
D' autres se sont sauvés, lui était beaucoup trop seul et sa réaction un peu trop tardive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fritz Zorn [Suisse]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fritz Zorn [Suisse]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Flotte Suisse sur le Lac Léman
» l'armée suisse
» NYX en Suisse
» Velorail de la Suisse Normande
» La Suisse Normande classée site naturel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: