Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Nicolas Cavaillès

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

cavailles - Nicolas Cavaillès Empty
MessageSujet: Nicolas Cavaillès   cavailles - Nicolas Cavaillès Icon_minitimeMar 18 Mar 2014 - 15:42

cavailles - Nicolas Cavaillès A11

Nicolas Cavaillès est né en 1981 à Saint-Jean-sur-Veyle (comme François Leguat).
Traducteur du roumain, il a édité les œuvres françaises de Cioran dans la « Bibliothèque de la Pléiade » (Gallimard, 2011).
Il est l’auteur de plusieurs essais de critique littéraire, dont Cioran malgré lui. Écrire à l’encontre de soi (CNRS Éd., 2011), et L’Élégance et le Chaos. Correspondance de Catherine Pozzi (Non Lieu, 2011).
Depuis 2013, il dirige la maison d’édition Hochroth-Paris, dédiée à la poésie.
Vie de monsieur Leguat est son premier roman. Et il a été couronné par le prix Goncourt, au titre de la meilleure nouvelle 2014.

source: Editeur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Mer 8 Avr 2015 - 7:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

cavailles - Nicolas Cavaillès Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Cavaillès   cavailles - Nicolas Cavaillès Icon_minitimeMar 18 Mar 2014 - 15:42

cavailles - Nicolas Cavaillès A67
Vie de monsieur Leguat
Citation :
Présentation de l'éditeur
France, dix-septième siècle. La révocation de l’Édit de Nantes pousse certains à l’exil, tel François Leguat (1638-1735), huguenot forcé de quitter ses terres à l’âge de cinquante ans. Le destin de cet homme croise dès lors des contrées opposées et éloignées : Hollande, Mascareignes, île Maurice, Indes néerlandaises, Angleterre… Tour à tour gentilhomme des plaines de Bresse, aventurier de l’océan Indien et patriarche des bas-fonds de Londres, Leguat passera de l’Éden originel à la cité de l’Apocalypse. Nicolas Cavaillès s’empare littérairement de la vie de ce personnage hors-norme, y entremêlant quête spirituelle, découverte d’un monde inexploré et violence de l’être humain.

Entretemps, vous connaissez ma faiblesse pour les biographies romancées… et en plus j’ai vu que ce livre a eu le Goncourt de la nouvelle 2014, je ne pouvais pas résister.

Et c’était un bon choix. Je viens de découvrir un auteur qui sait fabuleusement faire « court » pour raconter quand même une vie qui pourrait être considérée comme précurseur à Robinson Crusoé…

Bien envie de retrouver cet auteur dans de futurs périples… la première rencontre a été plus que réussie.

Au lieu de vous recopier un extrait, je laisse le plaisir à l’auteur de faire une petite lecture :



Page de ce livre chez l'éditeur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

cavailles - Nicolas Cavaillès Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Cavaillès   cavailles - Nicolas Cavaillès Icon_minitimeSam 4 Avr 2015 - 21:56

Vie de Monsieur de Leguat



Le personnage qui donne son nom à cette nouvelle d’une soixantaine de pages, a vraiment existé. Il est né en Bresse en 1637, il était une sorte de gentilhomme, et il était protestant. Suite à la révocation de l’édit de Nantes et aux persécutions qui ont suivies, il finit par quitter la France pour la Hollande. A partir de là, il se fait explorateur, et part dans l’océan Indien, le but étant de trouver un territoire sur lequel les réfugiés huguenots auraient pu s’installer. Mais le voyage ne tourne pas très bien. Leguat fini par revenir en Europe, et termine sa vie à Londres, presque centenaire, après avoir écrit un livre qui narre ses voyages aux antipodes. Livre réimprimé plusieurs fois, même si l’auteur est accusé d’affabulation.

Le livre semble suivre assez fidèlement le cours de la vie de cet, homme, en s’en tenant essentiellement aux faits, comme si l’auteur faisait une biographie développée, plus qu’un récit romancé. Enfin pas complètement, Nicolas Cavaillès évoque souvent la mort, comme si tous les agissements de son personnage à partir du moment où il quitte la France ne tendait que vers une préparation à l’inévitable. Une sorte de témoignage, avec un arrière fond de moralité en quelque sorte. En refus du sensationnel et du romanesque. Dans une écriture classique, soignée, au vocabulaire riche, où chaque mot est censé faire sens. Un mélange de dépouillement janséniste et d’une vision du monde philosophique des Lumières.

Le projet est ambitieux, mais je n’ai pas été convaincue par le résultat. La distance que l’auteur met entre le lecteur et son personnage, ainsi que dans le monde qu’il traverse, finit par provoquer une sorte de détachement. Ce n’est pas désagréable à lire, et ce n’est pas très long de toute façon, mais la lecture achevée, un sentiment de manque reste. On se dit qu’autre chose aurait pu être fait de ce matériel.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

cavailles - Nicolas Cavaillès Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Cavaillès   cavailles - Nicolas Cavaillès Icon_minitimeSam 4 Avr 2015 - 22:39

Je tâcherai d'y jeter un oeil à l'occasion, s'il me tombe sous la main, quand même. Ce que tu en dis est intriguant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

cavailles - Nicolas Cavaillès Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Cavaillès   cavailles - Nicolas Cavaillès Icon_minitimeDim 5 Avr 2015 - 4:23

merci pour ce fil
je l'ai lu l'année dernière, pas motivé à ce moment de lui ouvrir un fil Cool

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

cavailles - Nicolas Cavaillès Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Cavaillès   cavailles - Nicolas Cavaillès Icon_minitimeDim 5 Avr 2015 - 8:59

et pourtant tu l'avais ouvert le fil rire

j'ai fusionné !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

cavailles - Nicolas Cavaillès Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Cavaillès   cavailles - Nicolas Cavaillès Icon_minitimeDim 5 Avr 2015 - 9:05

Et bien voilà, c'est fait. Ton commentaire m'avait complètement échappé, je l'avoue. dentsblanches
Je ne suis pas étonnée que le livre t'ait plu Kenavo. Un deuxième, qui semble également une longue nouvelle est sorti : Pourquoi le saut des baleines : ici

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

cavailles - Nicolas Cavaillès Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Cavaillès   cavailles - Nicolas Cavaillès Icon_minitimeDim 5 Avr 2015 - 9:10

Bédoulène a écrit:
et pourtant tu l'avais ouvert le fil rire

j'ai fusionné !
etourdi c'est quand même grave, je n'ai même pas lancé la recherche parce que j'étais sûre que je n'avais pas parlé de ce livre... oh, oh....
merci pour le fusionnage Very Happy

Arabella a écrit:
Un deuxième, qui semble également une longue nouvelle est sorti : Pourquoi le saut des baleines : ici
oui, j'en ai déjà lu un commentaire favorable en ligne, pour l'instant je l'ai noté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

cavailles - Nicolas Cavaillès Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Cavaillès   cavailles - Nicolas Cavaillès Icon_minitimeDim 5 Avr 2015 - 10:25

je le vois forcément en indexant Kena, pas de souci !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

cavailles - Nicolas Cavaillès Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Cavaillès   cavailles - Nicolas Cavaillès Icon_minitimeJeu 2 Juil 2015 - 6:25

cavailles - Nicolas Cavaillès Aa98
Pourquoi le saut des baleines
Citation :
Présentation de l’éditeur
Ce court ouvrage, qui tient autant de l’essai cétologique que de la fantaisie littéraire, s’attaque à l’un des mystères les plus coriaces et les plus fascinants du règne animal : les bonds prodigieux qu’effectuent parfois les grands cétacés hors de l’eau. Beaucoup d’hypothèses ont été formulées à ce sujet par les biologistes du comportement, aucune n’a convaincu. L’auteur explore une piste personnelle et théorise sur ce que les baleines se tordant au-dessus de l’océan doivent à l’ennui et à l’absurde ; il invite à considé¬rer leur saut comme une victoire sur l’insupportable et comme une manifestation exemplaire de la plus haute des libertés.
« Nous ignorons pourquoi les baleines et autres cétacés effectuent parfois ces sauts stupéfiants au-dessus des mers et des océans, mais les hypothèses ne manquent pas, elles se renforcent même du seul fait que la question n’a pas été tranchée. On dit qu’elles bondissent dans les airs pour déglutir, se débarrasser de leurs parasites, communiquer, séduire en vue d’un accouplement, pécher en gobant, chasser en catapultant, fuir des prédateurs sous-marins comme l’espadon ou le requin, s’étirer, s’amuser, en imposer, ou encore ponctuer un message, une attitude. Aucune de ces explications ne convainc : fâcheusement partielles ou intolérablement saugrenues, toutes ont été contestées. Comme c’est le cas face aux grandes interrogations métaphysiques, elles semblent toutes buter contre l’étroitesse du cerveau et de l’imagination qui les échafaudent. La question serait-elle insoluble ? […] Ivresse, libération, secousse non moins absurdes, en dernier lieu, futiles, qui n’apaisent qu’un moment, qu’il faut toujours recommencer, et dont la baleine doit savoir en son for intérieur, dans ce magma d’instincts, de mémoire et d’analyse, la grande vanité. Mais en un monde qui n’est que poussière d’étoile remuée dans un trou noir, la créature, même bardée de ses instincts, gènes et neurones, même flattée par l’héritage multi-millénaire de la sélection naturelle, peut goûter un acte aussi gratuit que la totalité dans laquelle elle baigne. Ainsi la baleine sauterait-elle quia absurdum, parce que c’est absurde ? »

cavailles - Nicolas Cavaillès Aa15

Emiliano Ponzi

La légende, le mythe, le mystère… qu’est-ce qu’il y a de si fascinant pour l’homme dans l’existence de la baleine ?
Cela commence avec la bible
Citation :
Le premier de tous ces récits se trouve dans la bible. C'est la célèbre histoire de Jonas, jeté à la mer par les marins pour calmer la tempête qui fait rage et menace de détruire le bateau. Jonas est avalé par une baleine qui le régurgite trois jours plus tard sur la terre ferme. Mais dans la bible ne figure pas le mot "baleine" .On y lit seulement :" dieu avait créé un "grand poisson" pour avaler Jonas...."La bible et pline l'ancien nous parlent déja de ces grands animaux marins.Un autre animal biblique qui était certainement une baleine est le Léviathan, animal gigantesque qui "fait bouillonner les abysses comme une chaudière . . . ". Le psaume CIV, 25-26 le décrit ainsi: «Voici la mer grande et vaste dans laquelle rampent des créatures innombrables, tant grandes que petites. Là voguent les navires: là se trouve le Léviathan, que tu as fait pour jouer au sein des eaux.".
source

pour continuer par après avec Herman Melville, Paul Gadenne, Antonio Tabucchi, Pino Cacucci et François Garde.

Et voilà qu’il y a Nicolas Cavalliès qui ajoute sa pierre à ce mur d’histoires, imaginations, théories…

La Baleine saute-t-elle encore dans les airs pour répondre à quelque sommation transcendante ? Quel chant de sirène la pousse à s’affranchir ainsi de toute loi. À fausser compagnie à ses camarades d’errance sous-marine, et à se jeter hors de la mer ? Quelle troublante liberté, quel appel du vide supérieur, quel fascinant reflet dans les nuages ? Quel invisible invite à l’extase esthétique ?

Autant de questions, autant de théories, autant de suppositions… mais au fin de compte, ni scientifiques ni poètes  et ni auteurs peuvent donner une réponse à tout. Quelques phénomènes sont tout simplement voués pour rester un mystère… autant s’en réjouir du fait qu’il le font, moi je trouve que cela a l’air qu’ils le font pour leur plaisir… quoi de mieux de s’imaginer que les animaux ont aussi une envie de faire plus dans leur vie que de suivre leur instincts primaires ?!

En ce qui concerne le texte, court récit d’une soixantaine de page, j’ai bien aimé la lecture, mais je pense qu’il ne va probablement trouver son public que parmi les lecteurs qui s’intéressent aux baleines


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




cavailles - Nicolas Cavaillès Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Cavaillès   cavailles - Nicolas Cavaillès Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Nicolas Cavaillès
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les amis du barrage s’adressent à Nicolas Sarkozy
» un samedi à Trèves
» Le "Cassini"
» Je t'aime, pour le meilleur et pour le pire
» propulseur d'étrave par nicolas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: