Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Keith Scribner

Aller en bas 
AuteurMessage
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Keith Scribner Empty
MessageSujet: Keith Scribner   Keith Scribner Icon_minitimeMer 19 Mar 2014 - 15:35

Keith Scribner Keith_10
Keith Scribner est un romancier américain, auteur de nouvelles, scénariste, essayiste et enseignant.

Il a grandi dans le Nord Est des États-Unis et a voyagé à travers le monde,il a notamment vécu au Japon, en Turquie et en France où il a exercé divers métiers.
Il a ensuite étudié l'Économie à Vassar University, suivi un « Master of Fine Arts » à l'Université du Montana, puis des cours à Stanford, avant d'y dispenser lui-même des cours de creative writing, aux côtés de Tobias Wolff et de Z.Z. Packer.

Il vit actuellement dans l'Oregon avec sa femme, la poète Jennifer Richter, et leurs enfants.
Il est professeur d'anglais à l' Oregon State University où il enseigne la littérature et la creative writing.

Il est l'auteur de trois romans :
The Goodlife (1999),
Miracle Girl(2004)
et The Oregon Experiment (2011).
The Goodlife a été retenu par Barnes & Noble dans sa collection Discover Great New Writers et a figuré sur la liste des Notable books of the year du New York Times. Ses œuvres de fiction et de non-fiction ont été publiées dans de nombreuses revues.

L'expérience Oregon semble être son seul roman traduit en français.

Sources: Wikipédia & La cause littéraire

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Keith Scribner Empty
MessageSujet: Re: Keith Scribner   Keith Scribner Icon_minitimeMer 19 Mar 2014 - 15:50

Keith Scribner Keith-10
En attendant (ou pas) mon maigre commentaire, le "Salon littéraire" offre une critique très fournie de "L'expérience Oregon" ici

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Keith Scribner Empty
MessageSujet: Re: Keith Scribner   Keith Scribner Icon_minitimeMer 19 Mar 2014 - 18:42

Ah, mais si bien sûr qu'on l'attend, ton commentaire. De toute façon, tu as ouvert le fil, donc, tu n'as plus le choix ! diablotin 
Revenir en haut Aller en bas
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Keith Scribner Empty
MessageSujet: Re: Keith Scribner   Keith Scribner Icon_minitimeMer 19 Mar 2014 - 20:38

Armor-Argoat a écrit:
Ah, mais si bien sûr qu'on l'attend, ton commentaire. De toute façon, tu as ouvert le fil, donc, tu n'as plus le choix ! diablotin 
Je l'ai bien compris... honte 
D'ailleurs, voici un petit extrait qui me ravi (discussion entre un groupe d'anars américains - Douglas/USA - autour de qq verres concernant les forces de l'ordre):
Citation :
-J'ai entendu dire qu'ils attendent que tout le monde soit arrivé pour essayer une de ces machines à bruit. La fréquence qui rend les gens malades. Ils l'ont utilisée contre les Irakiens. Ils savent déjà quelle fonctionne.
-Ce sera la première fois qu'ils l'utiliseront contre des américains.
-J'ai vu ces camions à Seattle, mais je n'ai pas eu de réaction."
Il connaissait la rumeur qui courrait: c'était Frank Zappa qui avait découvert le son brun, la fréquence qui donne envie de chier.
Le FBI le lui avait volé et l'avait transformé pour provoquer en plus la migraine et la nausée.

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Keith Scribner Empty
MessageSujet: Re: Keith Scribner   Keith Scribner Icon_minitimeJeu 20 Mar 2014 - 7:46

igor, je n'ai pas du tout compris l'intérêt de l'extrait que tu as choisi  jocolor .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Keith Scribner Empty
MessageSujet: Re: Keith Scribner   Keith Scribner Icon_minitimeJeu 20 Mar 2014 - 9:56

Ben oui, tout réside dans le plaisir personnel que j'ai eu à rencontrer au détour de la page 293 (version poche) une allusion à celui que je considère comme le musicien du siècle.
D'autre part il est intéressant de lire le ressenti d'américains face aux forces de l'ordre qui seraient supposées piller la création artistique pour la transformer en arme de répression.

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Keith Scribner Empty
MessageSujet: Re: Keith Scribner   Keith Scribner Icon_minitimeDim 23 Mar 2014 - 11:10

Keith Scribner Keith-11
L'expérience Oregon
Déjà, détail sympa, l'auteur semble être fan de FZ. Quelques détails glissés dans son texte ne trompent pas... (Mais bon, c'est une appréciation toute personnelle).
Le bouquin donc!
Noémie et Scanlon, new-yorkais, migrent vers l'ouest: l'Oregon. Scanlon, universitaire, à décroché un poste à Douglas où il va diriger un cours sur les groupes dissidents et en particulier les sécessionniste. Noémie, enceinte, fut "un nez" reconnu dans le milieu des parfums, elle a perdu son odorat et en souffre. La synergie de ce couple fonctionne sur la capacité de Scanlon à être une sorte d'infirmier pour elle.
Une fois installés à Douglas, Scanlon rencontre un groupe de sécessionniste, se lie avec eux et aussi avec certains anarchistes gravitants en périphérie. Son but étant de s'intégrer afin de produire des articles qui constituerons un livre. Il pense ainsi acquérir sa titularisation, ce qui le mettra en position de briguer un poste d'enseignant qui les ramènera vers New York.
Mais bien sûr, les choses ne vont pas se passer selon ce plan, il est clair que l'on ne peut étudier un groupe de personnes tout en tissant des liens parfois très proches avec l'objet de l'étude puis s'en extraire et continuer ses petites affaires comme si de rien n'étais. C'est toute la problématique de l'expérience Oregon.
L'auteur nous plonge très intelligemment dans le public des actions sécessionnistes et le privé des individus gravitant dans ce courant. Cela donne des situations parfois cocasses mais dévoile aussi les cotés cachés et sombre des personnes. Les fêlures apparaissent, les drames se font jour.
Tout cela sans compter avec une administration qui, traumatisée par les évènements du 11 septembre, veille et tape sans discernement sur tout comportement considéré comme déviant.
Un livre construit en crescendo qui mêle le politique et le social mais aussi la profondeur et la sensualité de chacun.
Il m'a offert un bon et beau moment de lecture et bien sûr je le recommande.

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Keith Scribner Empty
MessageSujet: Re: Keith Scribner   Keith Scribner Icon_minitimeDim 23 Mar 2014 - 11:27

On dirait bien que tu as inventé un nouveau concept de lecture ; n'ouvrir que des ouvrages faisant allusion à un certain FZ.  Parce que dans la tristesse du samouraï, page 44, j'ai pu lire :

Elle sourit en se rappelant qu'ils faisaient l'amour sans préservatif,  sur le canapé-lit inconfortable de son appartement, après avoir récité des passages entiers de La nausée de Sartre, en fumant des joints et en écoutant Serrat, Maria del Mar Bonet ou la guitare de Frank Zappa sur le vieux tourne-disque.  

Concept original s'il en est.   dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Keith Scribner Empty
MessageSujet: Re: Keith Scribner   Keith Scribner Icon_minitimeDim 23 Mar 2014 - 11:34

merci pour ton commentaire Igor
je l'avais noté lors de sa sortie, voilà que je vais le mettre dans mes futurs achats...
surtout en vue de mon tour de l'Amérique, un voyage dans l'Etat de l'Oregon est le bienvenue Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Keith Scribner Empty
MessageSujet: Re: Keith Scribner   Keith Scribner Icon_minitimeDim 23 Mar 2014 - 11:44

Bien vu Armor!
Je te promets que ces rencontres sont fortuites mais en tous les cas j'en retire un plaisir certain... Au suivant!  sourire

@Kénavo: le livre est pauvre en description des paysages, cette partie de l'Oregon semble surtout soumis à un brouillard constant doublé de pluies diluviennes... Toutefois, je serais ravi de lire ton commentaire.

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Keith Scribner Empty
MessageSujet: Re: Keith Scribner   Keith Scribner Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Keith Scribner
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je ne m'y attendais vraiment pas (Keith Dixon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs étasuniens à découvrir-
Sauter vers: