Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 L'intelligence et la bêtise

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

L'intelligence et la bêtise Empty
MessageSujet: L'intelligence et la bêtise   L'intelligence et la bêtise Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 15:43

L'intelligence et la bêtise Images14

L'intelligence et la bêtise Images15

L´intelligence, la bêtise.

Qu'est ce que l'intelligence pour vous? Qu'est-ce que la bêtise?

Dans le dictionnaire on trouve pour l'intelligence:

Ensemble des fonctions mentales ayant pour objet la connaissance conceptuelle et rationnelle.
Aptitude d'un être humain à s'adapter à une situation, à choisir des moyens d'action en fonction des circonstances.
Personne considérée dans ses aptitudes intellectuelles, en tant qu'être pensant.
Qualité de quelqu'un qui manifeste dans un domaine donné un souci de comprendre, de réfléchir, de connaître et qui adapte facilement son comportement à ces finalités.
Capacité de saisir une chose par la pensée.

Et pour la bêtise:

Manque d'intelligence ou de jugement ; stupidité.
Propos stupide, irréfléchi, ou futile et plaisant ; sottise.
Action irréfléchie, imprudente ou répréhensible.
Chose futile, sans importance.


Vaste programme. ces notions etant difficiles à définir et toutes personnelles à chacun, On peut peut-être au lieu de chercher une définition générale de ces deux mots, choisir des moments précis qui illustrent pour nous "L'intelligence" et la "bêtise" et raconter une petite anecdote sur la bêtise, considérée comme défaut, en évitant de viser aucun membre du forum (lieu de détente et de concivialité).

Pour moi par exemple:

L'intelligence: c'est le mec ou la fille qui s'interesse à ce que vivent les gens autour de lui (elle).
La bêtise: c'est le mec ou la fille qui alors que l'on parle en toute sympathie d'un sujet ou d'un autre, commence à vous faire la leçon en étalant sa soi-disant science, à vous qui ne savez rien.

Anecdote: Je sortais Ziba, un petit teckel qui a peur de tous les chiens et qui se sauve dès qu'elle en voit un dans le lointain. Je croise une dame qui sort les chiens de ses voisines. Nous parlons, je lui parle de Ziba. Au lieu de m'écouter, elle me dit d'un ton professoral que quand les chiens sont en laisse, ils ont peur des autres chiens puisqu'il ne peuvent pas se sauver. Puis elle s'en va un air supérieur sur le visage. Je reste interdite. Je me dis en continuant à marcher que la plupart des chiens que je sors et qui ont été bien socialisés avec les autres chiens n'ont aucun problêmes (comme mon chien), laisse ou pas. Je pense au maitre de Ziba qui la considère comme son petit trésor et qui a peur de n'importe quel chien qui pourrait s'approcher d'elle. Paradoxal pour un homme d'affaire qui n'a peur de rien dans les affaires.

Et pour vous?

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titete
Envolée postale


Messages : 136
Inscription le : 04/07/2012

L'intelligence et la bêtise Empty
MessageSujet: Re: L'intelligence et la bêtise   L'intelligence et la bêtise Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 16:26

Pour moi l'intelligence c'est la capacité à comprendre et à se servir de ce que l'on comprend. On peut pour moi être intelligent pour certaines choses (intelligence dans les relations humaines, intelligence logique, intelligence dans la représentation spatiale ...). Quelque part je juge de l'intelligence d'un comportement si le comportement en question permet à celui qui agit d'obtenir, de produire, ou de faire ce qu'il voulait.

Par exemple dans ton l'exemple de la bêtise, tu as précisé que vous parliez en toute sympathie mais imaginons que cette personne qui t'explique tout est en fait condescendante exprès pour t'énerver ou te montrer qu'elle te méprise, son but étant atteint elle fera alors preuve, pour moi, d'intelligence.
Dans ton autre exemple sur l'intelligence, là encore, pour moi s'intéresser aux autres serait plus être ouvert ou avoir une certaine fibre social.

Je me rends compte que l'intelligence pour ma part nécessite un but et une volonté.
Exemples d'intelligence : un marchand qui arrive à jauger ses clients et repérer ce qu'il peut leur faire acheter.
Une personne qui a un certain talent dans la résolution de casse-tête
Un artiste qui arrive à travers ses œuvres à faire passer ce qu'il désire (mais là il sera difficile peut-être de juger de son intelligence étant donné que l'effet repose sur la subjectivité de celui qui reçoit l’œuvre). Je ne sais pas si on peut parler d'intelligence artistique ou plutôt comment on pourrait la définir.

Un exemple de bêtise : Une personne qui essaye de s'intégrer à un groupe en se mettant en avant de telle façon qu'il se met tout le groupe à dos.

Pour moi la bêtise n'est pas le contraire de l'intelligence. En ce sens que la bêtise c'est agir contre soi-même ou manquer à un moment donné de réflexion. La bêtise se serait quelque chose de momentanée, un comportement que l'on peut avoir à un certain moment et pas une caractéristique identitaire, fixe (sauf peut-être pour des cas de maladie ?). Je parlerais plutôt de degrés d'intelligence.

Après l'intelligence peut évoluer mais jusqu'à quel point ? Quel part d'inné et d'acquis ?

(En tout cas merci de m'avoir fait réfléchir pia)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

L'intelligence et la bêtise Empty
MessageSujet: Re: L'intelligence et la bêtise   L'intelligence et la bêtise Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 17:01

titete a écrit:
Pour moi l'intelligence c'est la capacité à comprendre et à se servir de ce que l'on comprend. On peut pour moi être intelligent pour certaines choses (intelligence dans les relations humaines, intelligence logique, intelligence dans la représentation spatiale ...). Quelque part je juge de l'intelligence d'un comportement si le comportement en question permet à celui qui agit d'obtenir, de produire, ou de faire ce qu'il voulait.

Par exemple dans ton l'exemple de la bêtise, tu as précisé que vous parliez en toute sympathie mais imaginons que cette personne qui t'explique tout est en fait condescendante exprès pour t'énerver ou te montrer qu'elle te méprise, son but étant atteint elle fera alors preuve, pour moi, d'intelligence.
Dans ton autre exemple sur l'intelligence, là encore, pour moi s'intéresser aux autres serait plus être ouvert ou avoir une certaine fibre social.



Un exemple de bêtise : Une personne qui essaye de s'intégrer à un groupe en se mettant en avant de telle façon qu'il se met tout le groupe à dos.

Pour moi la bêtise n'est pas le contraire de l'intelligence. En ce sens que la bêtise c'est agir contre soi-même ou manquer à un moment donné de réflexion. La bêtise se serait quelque chose de momentanée, un comportement que l'on peut avoir à un certain moment et pas une caractéristique identitaire, fixe.


Il y a des gens qui sont réellement persuadés qu´ils savent mieux et qu´ils ont une mission à remplir en te faisant part de leur savoir. C'est comme tu dis quelque chose de momentané et pas une caractéristique fixe. Cette même femme dont je parle peut très bien sur d'autres domaines exceller et être peut-être à l'aise dans un autre domaine. Tu disais que ce serait une forme d´intelligence de sa part d´avoir su me mettre mal par sa condescendance et son mépris. C'était son but. Pour moi c'est plus un signe de vouloir se sentir forte par manque de confiance. Et pour moi cela rejoint le débat de l´intelligence qui serait affiliée à la méchanceté. Mais c'est encore un autre débat. Qu'est-ce que la gentillesse et qu'est-ce que la méchanceté.
Avoir une fibre sociale est une forme d'intelligence et malheureusement c'est souvent un acquis plutôt qu'un don inné. J'imagine que cela aide à pouvoir exceller dans bien des domaines et mettre les autres à l'aise peut créer un terrain sur lequel on peut exceller et bâtir.

Mais héhé! Tu as une petite anecdote pour ton exemple de Bêtise?

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan


Dernière édition par pia le Sam 22 Mar 2014 - 17:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
Dreep

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 27

L'intelligence et la bêtise Empty
MessageSujet: Re: L'intelligence et la bêtise   L'intelligence et la bêtise Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 17:25

Définir l'intelligence peut être un bon point de départ pour construire une réflexion plus générale. Beaucoup de gens s'en tiennent à la définition du dictionnaire qui a pourtant besoin d'être nuancée, précisée, complètée, en fonction de sa subjectivité. On juge et apprécie l'intelligence chez les autres (parfois chez soi) en fonction d'un modèle prismatique plus ou moins représenté (parfois représenté par soi).

J'espère que c'est un préjugé de ma part, mais j'ai parfois peur que l'intelligence soit une notion particulièrement biaisée sur la malignité, l'habilité, le calcul ; jugée en fonction d'un résultat. Ce qui peut mener à voir beaucoup d'intelligence dans la chose politique, même dans celle qui a généré les pires conséquences. La guerre et le génocide serait donc le résultat de l'intelligence humaine ? Je ne crois pas, plutôt de l'errance et l'irresponsabilité. Ce premier raisonnement conduit à considérer l'être humain comme corrompu, voire naturellement porté à faire le mal. Ce que je trouve au mieux trop sévère, au pire simpliste.

L'intelligence pour moi implique le sens de la nuance, l'intégrité, le sens critique (et au premier chef, la méfiance des idées/raisonnements absolues, qu'ils soient pessimistes ou optimistes) la compréhension des choses qui nous caractérisent.


_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

L'intelligence et la bêtise Empty
MessageSujet: Re: L'intelligence et la bêtise   L'intelligence et la bêtise Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 17:29

Dreep a écrit:


J'espère que c'est un préjugé de ma part, mais j'ai parfois peur que l'intelligence soit une notion particulièrement biaisée sur la malignité, l'habilité, le calcul ; jugée en fonction d'un résultat. Ce qui peut mener à voir beaucoup d'intelligence dans la chose politique, même dans celle qui a généré les pires conséquences. La guerre et le génocide serait donc le résultat de l'intelligence humaine ? Je ne crois pas, plutôt de l'errance et l'irresponsabilité. Ce premier raisonnement conduit à considérer l'être humain comme corrompu, voire naturellement porté à faire le mal. Ce que je trouve au mieux trop sévère, au pire simpliste.




Tiens c'est drôle que tu parles de malignité affilié à líntelligence. J'ai eu la même idée et j'étais en train de rajouter des choses à mon message en même temps que tu écrivais le tien!  content 

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titete
Envolée postale


Messages : 136
Inscription le : 04/07/2012

L'intelligence et la bêtise Empty
MessageSujet: Re: L'intelligence et la bêtise   L'intelligence et la bêtise Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 18:05

Dreep a écrit:
Définir l'intelligence peut être un bon point de départ pour construire une réflexion plus générale. Beaucoup de gens s'en tiennent à la définition du dictionnaire qui a pourtant besoin d'être nuancée, précisée, complètée, en fonction de sa subjectivité. On juge et apprécie l'intelligence chez les autres (parfois chez soi) en fonction d'un modèle prismatique plus ou moins représenté (parfois représenté par soi).

J'espère que c'est un préjugé de ma part, mais j'ai parfois peur que l'intelligence soit une notion particulièrement biaisée sur la malignité, l'habilité, le calcul ; jugée en fonction d'un résultat. Ce qui peut mener à voir beaucoup d'intelligence dans la chose politique, même dans celle qui a généré les pires conséquences. La guerre et le génocide serait donc le résultat de l'intelligence humaine ? Je ne crois pas, plutôt de l'errance et l'irresponsabilité. Ce premier raisonnement conduit à considérer l'être humain comme corrompu, voire naturellement porté à faire le mal. Ce que je trouve au mieux trop sévère, au pire simpliste.

L'intelligence pour moi implique le sens de la nuance, l'intégrité, le sens critique (et au premier chef, la méfiance des idées/raisonnements absolues, qu'ils soient pessimistes ou optimistes) la compréhension des choses qui nous caractérisent.


Personnellement, je vois l'intelligence comme quelque chose de neutre se mettant au service de l'humain et de ses aspirations (bonnes ou mauvaises). La guerre et les génocides ne serait pas le résultat de l'intelligence humaine. L'intelligence humaine serait un moyen, qui servirait la guerre et les génocides. Je ne vois pas de problème particulier à voir de l'intelligence dans la chose politique. Pour moi errance (par rapport à quoi ?) et irresponsabilité ne sont pas incompatibles avec l'intelligence. Je ne considèrerais pas l'intelligence comme un moteur mais comme un outil que l'homme a en sa possession : il peut en faire ce qu'il veut, qu'il soit corrompu ou non, porté à faire le mal ou non. Pour moi, le sens de la nuance peut-être impliqué par une certaine forme d'intelligence, l'intégrité possède une connotation morale que je ne relierais pas à l'intelligence et le sens critique serait là aussi témoignage d'une certaine forme d'intelligence.

C'est vrai qu'il y a intervention de la subjectivité quand il s'agit de juger de l'intelligence de quelqu'un. On réfléchit par rapport à son propre prisme mais est-ce parce que l'on ne définit pas exactement l'intelligence de la même façon ?

Pour l'anecdote, peut-être pas très intéressante, je m'en excuse d'avance :

C'était en école. Un type essayait de se lier aux autres en s'intégrant aux groupes. Typiquement on discutait en formant un petit cercle caractéristique de ce genre de discussions estudiantines et il arrivait, rentrer dans le cercle et, ne comprenant pas la conversation, l'interrompait pour qu'on lui explique exactement de quoi il s'agissait. Une autre fois on devait aller à une quelconque soirée à laquelle j'allais avec un ami (avec ma voiture). Il vient me trouver et me dit : un tel m'a dit que tu l'amenais en voiture. J'acquiesce. Il me dit alors : "J'y vais aussi, tu pars vers quelle heure ?". En quelque sorte il s'imposait pour s'intégrer sans voir qu'il énervait les gens plus qu'autre chose. Il devait s'apercevoir de cette énervement mais, je pense, ne comprenais pas à quoi il était dû. C'est un peu triste comme anecdote désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

L'intelligence et la bêtise Empty
MessageSujet: Re: L'intelligence et la bêtise   L'intelligence et la bêtise Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 18:09

Non ce sont tes anecdotes. C´est sympa de mettre une anecdote, pour replacer les choses et que personne sur le forum ne se sente visé.   bravo 

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

L'intelligence et la bêtise Empty
MessageSujet: Re: L'intelligence et la bêtise   L'intelligence et la bêtise Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 18:11

pia a écrit:
et que personne sur le forum ne se sente visé.
(parenthèse, peut-être pour rassurer lecteurs et intervenants : ça ne peut de toute façon être prévu au programme  Wink )

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

L'intelligence et la bêtise Empty
MessageSujet: Re: L'intelligence et la bêtise   L'intelligence et la bêtise Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 19:38

D'un naturel très bête, je pourrais être dithyrambique sur le sujet mais mon immense bêtise, fait que je suis incapable d'en dire un mot... clown 

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

L'intelligence et la bêtise Empty
MessageSujet: Re: L'intelligence et la bêtise   L'intelligence et la bêtise Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 20:04

Vaste sujet que l'intelligence et la bêtise... sachant que des gens très intelligents peuvent se comporter bêtement...
Et le bon sens, dans tout ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Chymère
Sage de la littérature
Chymère

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 36
Localisation : Dijon

L'intelligence et la bêtise Empty
MessageSujet: Re: L'intelligence et la bêtise   L'intelligence et la bêtise Icon_minitimeSam 22 Mar 2014 - 20:06

Peut-être parce qu'il n'existe pas qu'un seul type "figé" d'intelligence, mais bien plusieurs types d'intelligence, tout simplement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

L'intelligence et la bêtise Empty
MessageSujet: Re: L'intelligence et la bêtise   L'intelligence et la bêtise Icon_minitimeDim 23 Mar 2014 - 7:01

Dreep a écrit:
L'intelligence pour moi implique le sens de la nuance, l'intégrité, le sens critique (et au premier chef, la méfiance des idées/raisonnements absolues, qu'ils soient pessimistes ou optimistes) la compréhension des choses qui nous caractérisent.

Pourtant, un sophiste peut être parfaitement intelligent tout en faisant abstraction d'autres notions et il ne sera pas nécessairement moins intègre pour autant... cette définition, qui se méritait d'être soulignée, peut s'appliquer à plusieurs types d'intelligences dont la figure familière de l'intellectuel-le.

Réfléchir n'est pas une garantie d'intelligence. Il s'agit avant tout de travail. Il y a un déplacement des perspectives en présence. «Réfléchir» est polysémique et la brillance n'est pas garante de travail en soi. En ce qui concerne la méfiance face aux courants unanimistes, il faut comprendre qu'il s'agit d'une posture. Je ne pense pas qu'il y ait une seule conception valable même si elle coïncide avec la mienne. Il nous est gré d'accepter la différence qui s'affirme indépendamment de soi. Donc, oui, ça peut être interprété comme une forme de sagesse, mais la sagesse est-elle intelligente pour autant? Ok d'abord, je vais utiliser mon téléphone intelligent... je n'en ai pas... je suis-tu inculte pour autant? Tout dépend encore là d'une perspective.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

L'intelligence et la bêtise Empty
MessageSujet: Re: L'intelligence et la bêtise   L'intelligence et la bêtise Icon_minitimeDim 23 Mar 2014 - 14:04

Igor a écrit:
D'un naturel très bête, je pourrais être dithyrambique sur le sujet mais mon immense bêtise, fait que je suis incapable d'en dire un mot... clown 

Et pourtant...Pour quelqu'un d'immensément bête, tu es très lucide! L'intelligence qui paralyse la pensée?

eXPie a écrit:
Vaste sujet que l'intelligence et la bêtise... sachant que des gens très intelligents peuvent se comporter bêtement...
Et le bon sens, dans tout ça ?

Souvent. Difficile de dêméler après. On a tendance à traiter ces gens très intelligents, de noms qui sont synonimes de stupidité...Peut-être, le bon sens, une forme d'intelligence?

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
Dreep

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 27

L'intelligence et la bêtise Empty
MessageSujet: Re: L'intelligence et la bêtise   L'intelligence et la bêtise Icon_minitimeJeu 27 Mar 2014 - 23:21

Je ne vois pas en quoi on définit l’intelligence de la même façon. Il y a sans doute des convergences parce que notre vision de l’intelligence a des implications socio-culturelles. Je ne peux pas voir l’intelligence comme un moyen, ça me paraît incomplet et ça n’engage que moi. Pour moi, l’intelligence est censée est notre essence, ce qui nous caractérise et nous différencie en tant qu’espèce humaine. (Sans exclure les autres êtres vivants qui ne sont pas privés d’intelligence, mais on un autre type d’intelligence.) C’est, comment je comprends l’humain et comprend ce qui lui arrive, ce qu’il fait. Je ne dis pas que l’irresponsabilité est incompatible avec l’intelligence, au contraire, elle la caractérise. L’intégrité a une connotation morale, évidemment. Mais je crois que l’intelligence humaine est capable d’intégrité sans pour autant se préoccuper de morale.

Je ne parle à aucun moment de courants unanimistes, déjà, je ne sais pas ce que ça veut dire. Je parle d’idées absolues, un système tranchée d’idées qui témoignent trop souvent d’un manque de rigueur et d’approfondissement. C'est pour cette raison que j'ai horreur qu'on emploie le mot "objectif" très souvent dans un faux sens, que j'interprète dans la plupart des cas comme un remplacement du mot "nuancé". Et pourtant ces deux mots impliquent tellement de choses opposées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

L'intelligence et la bêtise Empty
MessageSujet: Re: L'intelligence et la bêtise   L'intelligence et la bêtise Icon_minitimeVen 28 Mar 2014 - 10:32

C'est une interrogation que je me pose au quotidien en voyant évoluer autour de moi 2 personnes considérées comme "bêtes" (par leur entourage) ou "cruches", "gnognottes"...

Pourtant je leur trouve une intelligence pratique, disons concrète que je n'ai pas. Mais une incapacité totale pour l'abstraction.

Je n'ai aucune idée de la définition de l'intelligence, mais peut-être cela inclut-il ces notions : capacité d'analyse, de réflexion, de synthèse. Par antithèse à tout ce qui est simplement concret.

???

PS : je ne parle pas de la culture, qui ne me semble pas appartenir à la sphère de l'intelligence. Car si on y réfléchit, la culture n'est rien d'autre qu'un mimétisme, une répétition, une affaire de mémoire souvent, et reste insuffisante si on ne sait pas l'exploiter et la transcender.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




L'intelligence et la bêtise Empty
MessageSujet: Re: L'intelligence et la bêtise   L'intelligence et la bêtise Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'intelligence et la bêtise
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Annulation de la dernière bêtise
» Il ne fait "jamais" de bêtise....
» (m) liam payne - il y a une chose plus grave que la trahison, c'est la bêtise.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Un moment de détente… :: L'humain, la société, la nature...-
Sauter vers: