Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jean-Christian Petitfils

Aller en bas 
AuteurMessage
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Jean-Christian Petitfils Empty
MessageSujet: Jean-Christian Petitfils   Jean-Christian Petitfils Icon_minitimeLun 24 Mar 2014 - 14:08

Jean Christian Petitfils

Louis 14

Sur l'auteur, rien à dire de plus que ce qui se dit partout. Une bonne synthèse de ce règne, servie par des analyses percutantes, un style parfois emphatique mais c'est bien écrit. Il est quand même recommandé d'avoir des connaissances sur cette période particulièrement complexe pour les généalogies et le jeu des alliances politiques.

Globalement, la réflexion s'oriente sur la notion d'absolutisme. Sa définition, le contexte et l'apport fondamental de ce monarque si épris de grandeur et de gloire qu'il élève orgueilleusement sa personne, et par ricochet, son pays à un niveau rarement atteint.

Si la méthode est classique (propagande antiquisante), icinographie personnelle et allégorique, asservissement des arts à son rayonnement, il reste que la mécanique d'un pouvoir nouveau se met en branle.

Car Louis XIV,, comme ses prédecesseurs, fait face à un monde en mutation. La féodalité n'est plus, comment dominer les remuantes élites aristocratiques ?

De ce point de vue là, il est génial. En magnifiant la fonction royale, il mate ce petit monde vaniteux et plein de morgue. Ca durera le temps de son règne car il y a déjà une avancée inéluctable vers les grands bouleversmeents du 18ème. Mais il tient bon.

Le règne du roi-Soleil est un règne guerrier. Avec des désastres humains et financiers énormes. Suscitant souvent la crainte des homologues européens.

L'auteur rappelle toutefois que le monarque tentait des conciliations avant d'écouter ses belliqueux conseillers.

On croise Mazarin, Louvois, Colbert avec une longue description du clientélisme ambiant (nous parlerions de réseaux et de népostisme aujourd'hui).

Bien sûr, les favorites sont présentes aussi, ainsi que les querelles religieuses du moment : le jansénisme, le quiétisme et la figure de Fénélon.

Portrait ni idéalisé, ni dénigré d'un homme ayant eu un idéal politique transcendant, poursuivi loin des réalités de terrain, avec son lot d'erreurs, d'inconscience et d'isolement, mais c'est à ce prix qu'il a laissé une trace indélébile dans l'histoire mondiale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jean-Christian Petitfils
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche des infos sur un certain Jean Ceux
» Jean RASPAIL
» Jean Ferrat
» Denis et Pierre-Jean Cherer
» Presentation de Lothe (Christian )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Histoire-
Sauter vers: