Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Mark Spragg

Aller en bas 
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Mark Spragg Empty
MessageSujet: Mark Spragg   Mark Spragg Icon_minitimeVen 28 Mar 2014 - 9:47

Mark Spragg

Mark Spragg Talach35


Mark Spragg est né en 1952 et a grandi dans un ranch du Wyoming. Il évoque son enfance et sa jeunesse passées parmi les chevaux au cœur d’une nature rude et majestueuse dans Là où les rivières se séparent. Outre De flammes et d'argile, publié aux États-Unis en 2010, il est l’auteur de deux autres romans, dont Une vie inachevée, qui a été porté à l’écran par Lasse Hallström, avec Robert Redford dans le rôle de Einar.

Ses romans sont parus en français :
2005 Là où les rivières se séparent.
2005 Une vie inachevée
2007 Le fruit de la trahison
2012 De flammes et d'argile

Source Babelio



Son site est ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Mark Spragg Empty
MessageSujet: Re: Mark Spragg   Mark Spragg Icon_minitimeVen 28 Mar 2014 - 10:16

Une vie inachevée

Mark Spragg Talach36

Citation :
Tous les animaux du zoo d’Angie ont un nom et une triste histoire

Dans le livre de Mark Spragg, les personnages sont comme ces animaux.

Quand Jean, accompagnée de Griff, sa fille de 10 ans, fuit la caravane où elle vit avec un compagnon qui la bat , elle n'a d'autre ressource que de se réfugier dans le Wyoming, chez Einar, son beau-père, le père son mari mort il y a longtemps d'un accident de voiture. Einar lui voue une haine féroce. C’est Griff, avec la délicatesse et la grâce de l'enfance, qui va les mener tous deux sur le chemin d’une réconciliation.


On sait où sont les bons et les méchants, et que des cœurs d'or se cachent derrière un aspect revêche, qui n’est dû qu’aux blessures du  passé. Et évidemment, Jean est la beauté incarnée. On pressent qu’il n’y a d'autre issue qu'un happy end. Cependant, cela se lit  très bien, et la trame centrale, finalement très basique, la séduction d'un vieil homme meurtri par une petite fille lumineuse, est enrichie par l'intrigue annexe : un ours à blessé très grièvement l'ami d’ Einar, et celui-ci, va , de son côté, pardonner à l’ours. Je dirais que cette intrigue-là sauve le livre et lui donne une certaine originalité.

Et puis, il y a cette petite ville américaine, avec son zoo minable, son bistrot où l'on sert le café à volonté, les pick-ups, le shérif…

C'est le genre de livre que j'adorais quand j'étais jeune, et qui continue à me plaire maintenant, avec cependant une impression de rester sur ma faim. Cette gamine est réjouissante, sans être trop cabotine, et j’ai suivi les péripéties avec plaisir. Et ce d’autant plus  que c'est écrit dans un style très direct, essentiellement des actes et de dialogues, des dialogues de taiseux et  qui font mouche. On frôle, finalement avec une certaine habileté de l'auteur, le pathétique sans jamais vraiment y tomber.

Je crains par contre un peu que l'adaptation avec Robert Redford ne transforme cette histoire, qui n'en est pas jamais bien loin, en vrai mélo hollywoodien .

Mark Spragg Talach37Mark Spragg Images89
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Mark Spragg Empty
MessageSujet: Re: Mark Spragg   Mark Spragg Icon_minitimeVen 28 Mar 2014 - 15:09

vu le film, mais il y a quelque temps, et j'aime R. Redford

par contre j'ai lu "Le fruit de la trahison", jamais retrouvé mon commentaire. J'avais aimé les personnages.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Mark Spragg Empty
MessageSujet: Re: Mark Spragg   Mark Spragg Icon_minitimeSam 29 Mar 2014 - 8:24

C'est vrai que les personnages sont attachants. Mais presque trop, je dirais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Mark Spragg Empty
MessageSujet: Re: Mark Spragg   Mark Spragg Icon_minitimeMar 7 Avr 2015 - 18:05

Là où les rivières se rejoignent

Mark Spragg Mark10

Ce récit autobiographique nous emmène dans le Wyoming,  où la violence du vent  déshabille même les âmes, où les chevaux ont la priorité, où l’auteur a passé  son enfance, son adolescence et peut-être y vit-il encore.

Ce récit est pour la plus grande part l’initiation de l’enfant  à la vie, une dure vie comme peut l’être  celle dans un ranch,  le plus grand ranch de la région ; région sauvage où grondent les rivières et les ours, où la Nature ne pardonne pas les erreurs.

Outre ses parents,  l’enfant est l’employé du père, au même titre que les autres  et de même traité,  certains de ses compagnons de travail, ont  inculqué  à l’enfant, puis à l’adolescent  des valeurs essentielles à la formation de l’Homme.

La vie au ranch est de sobriété, de travail, mais combien  l’amour que porte l’enfant aux chevaux est palpable.

Le narrateur  aime la solitude, il le prouvera d’ailleurs dans l’isolement en montagne tout un hiver rigoureux (moins 35°)mais c’est là qu’il commencera l’écriture.

Le dernier chapitre est plus intime encore,  il reconnait, dénonce parfois, l’homme qu’il est devenu, raconte la fin de sa mère.


Une belle écriture passionnée qui porte le récit, les contemplations de l’auteur sont poétiques, les  descriptions physionomiques , le langage confortent la lucidité de son regard.
L’auteur manie l’écriture comme un bel outil utile qui fait du bon travail.
Me voilà à court de mots, parfois je me dis que je ne mérite pas le plaisir donné par une lecture !

Ces extraits vous convaincront certainement
« Je me sentais mieux que le garçon qui s’était endormi la veille. Je me sentais plus vieux que le garçon qui avait failli tuer son cheval. »

« Socks lèche le col de ma veste en jean. Son souffle chaud et humide sur mon cou. C’est la première fois que je suis amené à tirer des conclusions sur la chasse. Par le passé, les chevaux que nous avons utilisés comme appâts n’étaient plus bon à rien, ils avaient perdu leurs dents, ils étaient prêts à mourir. Je n’ai encore jamais associé le chagrin à notre entreprise familiale. »


« On n’a pas si souvent l’occasion d’être ensemble, dit-il.
- On travaille ensemble
- Quand on travaille ensemble je suis ton patron.
- Qu’est-ce que tu es en ce moment ?
- Je suis ton père. Il se tourne vers moi avec un demi-sourire. « Fais donc un peu attention aujourd’hui, et tu verras s’il y a une différence. »

« Je monte dans la montagne le lendemain matin. L’automne tient bon, les journées sont chaudes, les nuits sont fraîches, les arbres commencent à changer de couleur, leurs feuilles arrivées à maturité se teignent de jaune, d’or et de roux.
Je me gare à côté de la maison, je descends de moto et je n’en crois pas ma chance.On dirait que je suis au-dessus du monde, au-dessus de toute activité. L’air est bleu comme du lapis-lazuli. Il pâlira et prendra  la couleur du givre dans quelques courts mois. »

« Je me plie à la taille par-dessus les deux serpents. Leurs yeux exigent chacun de mes mouvements. La femelle se glisse contre son mâle blessé et je voudrais que le fossé soit assez profond pour cacher ma honte. Je dis piteusement à la femelle que je n’ai pas sauvé le mâle, que je n’ai pas mis fin à ses douleurs, parce que je ne croyais pas pouvoir le faire. »

"Elle se sentira absolument seule au monde, unique dans son malheur. Je ne serai pas assez fort pour absorber tout le démon de sa souffrance. J' essayerai, mais je serais battu, le démon retournera en elle et grognera comme un chien méchant qui protège sa maîtresse. Mon amour pour elle ne semblera pas suffisant."

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Mark Spragg Empty
MessageSujet: Re: Mark Spragg   Mark Spragg Icon_minitimeMar 7 Avr 2015 - 18:41

On est là pour prendre ce qui nous est offert Bédoulène, pas pour le mériter!
(et puis ton commentaire me fait envie de le lire, alors!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Mark Spragg Empty
MessageSujet: Re: Mark Spragg   Mark Spragg Icon_minitimeMar 7 Avr 2015 - 23:28

oui lis le ! même si celui que tu as lu ne t'avait pas complètement nourrie !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Mark Spragg Empty
MessageSujet: Re: Mark Spragg   Mark Spragg Icon_minitimeMer 8 Avr 2015 - 8:31

A distance , il me laisse un bon souvenir, Une vie inachevée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Mark Spragg Empty
MessageSujet: Re: Mark Spragg   Mark Spragg Icon_minitimeMer 8 Avr 2015 - 10:15

Un dépaysement assuré on dirait Bédoulène !

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Mark Spragg Empty
MessageSujet: Re: Mark Spragg   Mark Spragg Icon_minitimeMer 8 Avr 2015 - 10:49

tout à fait Pia !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oceanelys
Main aguerrie
oceanelys

Messages : 449
Inscription le : 21/06/2014
Age : 35
Localisation : Sud

Mark Spragg Empty
MessageSujet: Re: Mark Spragg   Mark Spragg Icon_minitimeLun 13 Avr 2015 - 18:23

il me tente bien celui-là, allez hop sur ma LAL dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creationsoceanelys-over-blog.com
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Mark Spragg Empty
MessageSujet: Re: Mark Spragg   Mark Spragg Icon_minitimeLun 13 Avr 2015 - 18:51

on te lira donc bientôt Oceanelys !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oceanelys
Main aguerrie
oceanelys

Messages : 449
Inscription le : 21/06/2014
Age : 35
Localisation : Sud

Mark Spragg Empty
MessageSujet: Re: Mark Spragg   Mark Spragg Icon_minitimeLun 13 Avr 2015 - 20:02

bientôt je ne sais pas lol. J'ai emprunté 3 livres à la bibliothèque et le 1er que j'ai attaqué avance doucement car il y a une écriture assez soutenue pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creationsoceanelys-over-blog.com
Contenu sponsorisé




Mark Spragg Empty
MessageSujet: Re: Mark Spragg   Mark Spragg Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mark Spragg
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kickboxer
» John Lennon
» mark ? give your heart a break

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs étasuniens à découvrir-
Sauter vers: