Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Zsigmond Móricz [Hongrie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Zsigmond Móricz [Hongrie]   Mar 22 Avr 2014 - 12:29

Zsigmond Móricz     ( 1879 - 1942 )
Zsigmond Móricz   né à Tiszacsécse (Hongrie) le 29 juin 1879 et décédé  à Leányfalu, près de Budapest, le 5 septembre 1942.

Zsigmond Móricz est né dans un village très pauvre de l’est du pays, son père est un paysan ambitieux et sa mère est fille de pasteur.  

Il étudie à Debrecen. Petit fonctionnaire puis journaliste, il participe entre 1903 et 1906 à plusieurs tournées de collectage de contes et de chants.
C’est le succès en 1908 d’une nouvelle Sept sous parue dans la célèbre revue Nyugat (Occident) qui  marque le début de sa vie d’écrivain. Dès cette date on l'a considéré comme le grand prosateur hongrois de l'époque moderne.

Il est reporter pendant la guerre et pacifiste convaincu. Son enthousiasme pour les révolutions de 1918-1919 lui vaut d'être persécuté à l'heure de la terreur blanche ; exclu des sociétés littéraires, il se retire à la campagne.
Devenu co-rédacteur en chef de Nyugat en 1929, il cherche à faire connaître les jeunes talents littéraires, parcourant le pays et encourageant les mouvements naissants de démocratie paysanne.
Il se retire de la revue en 1933, ses principes militants étant incompatibles avec l'esprit purement littéraire de la revue.

"Grande figure du réalisme hongrois dans la première moitié du xxe siècle, ce romancier puissant se distingue par l'étendue de ses thèmes et sa vision nuancée.
Engagé au service de sa mission humanitaire, chacun de ses écrits peut être considéré comme un signal de détresse exhortant à la transformation fondamentale de son pays. Son œuvre offre une vue d'ensemble de la société magyare contemporaine, laissant transparaître les problèmes de sa vie privée qu'il cherche à élucider.

Pour Móricz, la littérature est le miroir de la conscience d'une nation ; ainsi, ses œuvres reflètent la situation de son pays, mais ne contiennent pas de jugements explicites. Sa conception réclame une forme réaliste et impersonnelle, capable d'émouvoir par la simple exposition des faits.

L'analyse psychologique qui préside au déroulement de l'action ne se manifeste qu'à travers les paroles ou les actes des personnages. Grâce à cette autonomie, la composition gagne à la fois en naturel et en intensité dramatique. L'expression bénéficie d'un langage vigoureux, concret, nourri des sèves vivifiantes du terroir."
Antonia Fonyi (Encyclopædia Universalis)

Seules quelques oeuvres sont traduites en français et, à l'exception de l'Epouse rebelle, difficiles à trouver.

Fange et or , Stock, 1946

Arvácska : la petite de l'assistance, Connaitre - Genève – 1954

La famille, P. Horay, 1960

Un homme heureux Budapest, Éditions Corvina 1964

Sois bon jusqu'à la mort, Editions In fine, 1993

Derrière le dos de Dieu, Ibolya Virag, 1996

L'épouse rebelle, Phébus, 2003


Dernière édition par silou le Mer 23 Avr 2014 - 20:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méphistophélès
Main aguerrie
avatar

Messages : 407
Inscription le : 01/11/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Zsigmond Móricz [Hongrie]   Mer 23 Avr 2014 - 15:24

C'est un auteur que je veux déjà lire depuis quelques mois, mais comme tu l'as dit, ses œuvres sont très difficiles à trouver en français.

Laquelle ou lesquelles as-tu lu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.megaphone-forum.com
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Zsigmond Móricz [Hongrie]   Mer 23 Avr 2014 - 16:28

Méphistophélès a écrit:
C'est un auteur que je veux déjà lire depuis quelques mois, mais comme tu l'as dit, ses œuvres sont très difficiles à trouver en français.

Laquelle ou lesquelles as-tu lu ?
Moricz n' a  jamais été traduit que très partiellement en français. Alors qu' il est réputé en Hongrie
pour ses nouvelles notamment.

Ce qu' on peut trouver actuellement :


- L' épouse modèle. - Phébus

- Derrière le dos de Dieu. - Ibolya Virag


Et en occase : Sois  bon jusqu' à la mort. - In fine

- Fange et or. - Stock


_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Zsigmond Móricz [Hongrie]   Mer 23 Avr 2014 - 19:53

L'épouse rebelle
Traduit par Suzanne Horvath - Robert Sctrick, Phébus 2003, 352 pages.

Un jeune couple, Imre, journaliste à l’affût du bon papier, et sa femme Ilonka (aucune ressemblance avec la danseuse court vêtue de la couverture !) habitent un petit appartement d’un immeuble de Budapest. Ilonka s’ennuie, elle est préoccupée par les fins de mois avec ce mari dont elle attendait tant, incapable de demander la moindre augmentation, et qui rentre à pas d’heure.
Même pas assez d’argent pour pouvoir profiter de quatre places de théâtre miraculeuses, Ilonka va tenter de trouver une solution auprès de ses voisins. Nous voici à sa suite à la rencontre de ce microcosme que forment l’immeuble et ses habitants.

Deux jours de va et vient d’un appartement à un autre, d’une famille à une autre, les caractères se révèlent, les secrets affleurent, les espoirs naissent ou s’effondrent entre brouilles et réconciliations.
Le ton est en apparence léger, incisif, mais on a le sourire aux lèvres comme lorsqu’on est avec Lubitch , au delà de la comédie  Móricz va à l’essentiel : qu’est donc Buda en 1934.

L’énergie vient des femmes, L’Epouse rebelle, Ilonka ne se reconnaît pas elle-même, pas question de se laisser abattre, ni elle ni les autres femmes à qui elle insuffle le dynamisme dont les hommes sont bien dépourvus, avec quelle morale c’est une autre affaire.

Une présentation du roman avec des vues de Budapest (en 2003) par Olivier Barrot ici : LIEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Zsigmond Móricz [Hongrie]   Mer 23 Avr 2014 - 20:09

Méphistophélès a écrit:
C'est un auteur que je veux déjà lire depuis quelques mois, mais comme tu l'as dit, ses œuvres sont très difficiles à trouver en français.

Laquelle ou lesquelles as-tu lu ?

J'ai lu L'Epouse rebelle emprunté en bibli, j'ai dans ma PAL Un homme heureux acheté d'occasion, dans ma LAL Derrière le dos de Dieu et Sois  bon jusqu' à la mort dispo en bibli ...

Bonne lecture Méphistophélès, je serai contente d'avoir tes impressions sur Móricz. J'ai eu envie de connaître cet auteur après la lecture du livre de Janos Szavai : Introduction à la littérature hongroise et c'est une belle découverte. Je vais poursuivre sans aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Zsigmond Móricz [Hongrie]   Mer 23 Avr 2014 - 20:20

bix229 a écrit:

Moricz n' a  jamais été traduit que très partiellement en français. Alors qu' il est réputé en Hongrie
pour ses nouvelles notamment.

Ce qu' on peut trouver actuellement : (...)

Et en occase :
- Fange et or. - Stock

Merci pour la mise à jour Bix, celui-là m'avait échappé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méphistophélès
Main aguerrie
avatar

Messages : 407
Inscription le : 01/11/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Zsigmond Móricz [Hongrie]   Sam 26 Avr 2014 - 21:35

silou a écrit:


J'ai lu L'Epouse rebelle emprunté en bibli, j'ai dans ma PAL Un homme heureux acheté d'occasion, dans ma LAL Derrière le dos de Dieu et Sois  bon jusqu' à la mort dispo en bibli ...

Bonne lecture Méphistophélès, je serai contente d'avoir tes impressions sur Móricz. J'ai eu envie de connaître cet auteur après la lecture du livre de Janos Szavai : Introduction à la littérature hongroise et c'est une belle découverte. Je vais poursuivre sans aucun doute.

Je ne sais même plus comment j'en ai entendu parler, il me semble que c'était en cherchant des auteurs hongrois de la même période que Miklos Banffy. Le souci c'est que vous dites, bix et toi, peu de ses œuvres sont traduites en français, du coup certaines dont j'ai entendu parler dans des anthologies hongroises ou même en coup de vent sur internet, sont introuvables parce que pas rééditée depuis des lustres ou jamais traduites en français. Je pense notamment à La Famille que j'aimerais beaucoup lire.

Je vais essayer de m'en procurer mais je ne sais pas par laquelle commencer. Il y a bien L'Epouse rebelle qui est la plus facilement trouvable et qui a été commentée plusieurs fois sur la toile, mais elle me tente moyennement.  jypeurien 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.megaphone-forum.com
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Zsigmond Móricz [Hongrie]   Sam 26 Avr 2014 - 23:01

Méphistophélès a écrit:

Je ne sais même plus comment j'en ai entendu parler, il me semble que c'était en cherchant des auteurs hongrois de la même période que Miklos Banffy. Le souci c'est que vous dites, bix et toi, peu de ses œuvres sont traduites en français, du coup certaines dont j'ai entendu parler dans des anthologies hongroises ou même en coup de vent sur internet, sont introuvables parce que pas rééditée depuis des lustres ou jamais traduites en français. Je pense notamment à La Famille que j'aimerais beaucoup lire.

Je vais essayer de m'en procurer mais je ne sais pas par laquelle commencer. Il y a bien L'Epouse rebelle qui est la plus facilement trouvable et qui a été commentée plusieurs fois sur la toile, mais elle me tente moyennement.  jypeurien 

Je ne sais pas où tu habites Méphistophélès, mais il semble qu'on puisse trouver quelques rares exemplaires de La Famille en bibliothèque (à Paris, bibliothèque Ste Geneviève et BNF), aussi en bibli universitaires à Lyon et Grenoble,
il y a souvent des prêts possibles entre universités si tu habites près d'une autre ville universitaire et tu dois bien connaître quelqu'un qui a une carte d'étudiant (voici le lien du catalogue centrale de ces bibli : LIEN).
Bix a certainement des pistes pour t'aider à dénicher cette perle rare dans une bibliothèque.

Pour l'instant je n'ai lu que L'Epouse rebelle donc difficile de te dire par quoi commencer, peut-être qu'Arabella peut te conseiller ou d'autres Parfumés qui auraient lu Moricz en allemand.

Janos Szavai dans son Introduction à la littérature hongroise indique (outre  Famille ),   Arvacska, la petite de l'assistance :"histoire atroce mais racontée avec une telle retenue qu'elle en devient un petit chef-d'oeuvre, Un homme heureux : "ce livre est probablement le plus beau et le plus original que Moricz ait jamais écrit".


Tiens nous au courant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méphistophélès
Main aguerrie
avatar

Messages : 407
Inscription le : 01/11/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Zsigmond Móricz [Hongrie]   Dim 27 Avr 2014 - 0:42

silou a écrit:

Je ne sais pas où tu habites Méphistophélès, mais il semble qu'on puisse trouver quelques rares exemplaires de La Famille en bibliothèque (à Paris, bibliothèque Ste Geneviève et BNF), aussi en bibli universitaires à Lyon et Grenoble,
il y a souvent des prêts possibles entre universités si tu habites près d'une autre ville universitaire et tu dois bien connaître quelqu'un qui a une carte d'étudiant (voici le lien du catalogue centrale de ces bibli : LIEN).
Bix a certainement des pistes pour t'aider à dénicher cette perle rare dans une bibliothèque.

Pour l'instant je n'ai lu que L'Epouse rebelle donc difficile de te dire par quoi commencer, peut-être qu'Arabella peut te conseiller ou d'autres Parfumés qui auraient lu Moricz en allemand.

Janos Szavai dans son Introduction à la littérature hongroise indique (outre  Famille ),   Arvacska, la petite de l'assistance  :"histoire atroce mais racontée avec une telle retenue qu'elle en devient un petit chef-d'oeuvre, Un homme heureux : "ce livre est probablement le plus beau et le plus original que Moricz ait jamais écrit".


Tiens nous au courant !

Merci pour les infos !

Je suis étudiante, ça tombe bien ! J'vais pouvoir utiliser le PEB de ma BU et emprunter pour cet été.  Very Happy 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.megaphone-forum.com
Méphistophélès
Main aguerrie
avatar

Messages : 407
Inscription le : 01/11/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Zsigmond Móricz [Hongrie]   Dim 21 Déc 2014 - 15:54

Derrière le dos de Dieu


Pour le résumé, je préfère me référer à celui de la quatrième de couverture qui est assez révélateur :

« Dans une petite ville de la Haute-Hongrie au début du siècle, la jeune épouse de l’instituteur suffoque d’ennui. Elle se révolte contre la vie provinciale médiocre et vulgaire où même les masques tombent, et l’on découvre un monde régi par le sexe, l’égoïsme et la haine. »

Le titre est tiré d’une expression hongroise courante qui signifie « éloigné de tout ». Et c’est bien le cas dans lequel se trouvent les différents personnages de ce court roman. L’intrigue se déroule dans une petite bourgade de la Haute-Hongrie. C’est un contexte étouffant, où chaque pas que l’on fait est aussitôt su de tous, où les commérages vont bon train.

Une critique de la vie de province est bien sûr omniprésente dans le roman. Au travers du personnage du jeune juge (qui est arrivé depuis peu dans la petite ville), cela est nettement perceptible :

« Il y a beaucoup de choses curieuses dans cette petite ville, dit le juge, pourtant il n’y manque pas de choses banales. N’est-il pas dommage que ce brave boucher ait tout à fait l’allure d’un boucher de journal humoristique ? Il est gros, trapu, son nez a l’air d’un cornichon, - on se fatigue de la vie en voyant que la nature est incapable de créer quelque chose d’original. »

Nous avons d’abord l’instituteur, Pal Veres, un homme d’une quarantaine d’années, qui se laisse complètement faire par sa jeune femme, qui le traite ouvertement de « loque » et ne semble avoir aucun respect pour lui. Son occupation principale est la fête : il passe son temps libre à inviter des gens chez lui et boire avec eux jusqu’à ne plus soif et rouler sous la table.

La femme de l’instituteur est jeune, bien de sa personne, et est entourée d’une foule d’admirateurs. Elle charme tous les hommes qu’elle rencontre, que ce soit son neveu Laszlo Veres, le jeune juge, un jeune licencié en théologie ou le vieux pasteur. C’est d’ailleurs son principal atout : elle est connue comme étant l’une des plus jolies femmes de la bourgade.

Toute l’intrigue tourne autour de cette jeune femme qui s’ennuie dans cette ville parce qu’elle n’a pas eu la vie qu’elle désirait. Elle souhaitait briller dans le monde et, à la place, se retrouve mariée à l’instituteur du coin, qui, lui, n’en fait pas partie.

« Voilà donc tout son bonheur ! En dépit de tout, elle n’était que la femme de l’instituteur. Et vingt hommes eussent couru après elle que cela n’en eût pas relevé son prestige ! Au contraire, on l’aurait considéré comme une femme légère. Les misérables ! pensa-t-elle.»

C’est, en quelque sorte, l’histoire d’une madame Bovary hongroise qui nous est contée là. Avec beaucoup d’humour (ce qui est commun aux auteurs hongrois), l’auteur nous dépeint la société dans laquelle évoluent les personnages et n’hésite pas à les montrer sous leur jour le moins fameux quand l’occasion s’y prête.

Les relations entre les personnages sont pleines de tensions : amoureuses, haineuses, frustrations. Tout au long de l’histoire, on sent peser un poids et l’on attend de savoir ce qui va déclencher la tempête finale. Mais, le plus étonnant pour le lecteur n’est pas le moment où celle-ci éclate, c’est plutôt d’où vient le dénouement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.megaphone-forum.com
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Zsigmond Móricz [Hongrie]   Dim 21 Déc 2014 - 17:46

Merci pour ta présentation et ce que te dis du titre pour lequel on ferait facilement un contresens. Le livre est à la médiathèque, je voulais poursuivre la lecture de Móricz, voilà une bonne occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Zsigmond Móricz [Hongrie]   Jeu 26 Mar 2015 - 20:56

L'épouse rebelle


Je ne sais pas trop si le titre est une traduction fidèle du titre original, mais je ne le trouve pas très représentatif du livre, au final. Il y a bien la belle Ilonka, épouse d'Imre, journaliste de son état. Elle se pose bien des questions sur son mari et sur la vie qu'il lui fait mener (rentré à pas d'heures, un salaire de misère...) et par là-même elle se fait poser la question de la place des femmes à ses voisines et parentes. Mais au final, elle n'est pas très sûre de vouloir révolutionner les choses.

Des billets de théâtres gratuits que le jeune couple ne peut pas utiliser, faute de quelques sous à la fin du mois, sont le prétexte à faire connaissance avec des habitants de l'immeuble, et connaître leurs soucis et projets. C'est une vision de la société budapestoise du début des années 30 du siècle dernier. Une société sur laquelle la crise a posé sa marque, la vie est dure pour la majorité des gens, même ceux qui n'en avaient pas l'habitude. La corruption et les affairistes sont à l'arrière plan. Les rapports sociaux, les rapports entre hommes et femmes, le rôle des politiques, de la presse....toutes ces questions sont présentes dans le roman. Même s'il garde un ton léger, que l'humour est très présent, que l'histoire des billets de théâtre qui passent d'une famille à une autre qui sert un peu de fil rouge donne un côté ludique à l'ensemble, le contexte et les questions posées sont sérieuses.

Et malgré le dynamisme et un regard qui met en évidence les aspects drôles de l'ensemble, on sent bien que la catastrophe n'est pas loin, aussi bien pour les individus que pour la société dans son ensemble. Tout pourrait basculer très vite dans un registre qui n'aurait rien de drôle. Et au final cette société de crise, où l'on vit de plus en plus d'expédients, où on s'installe dans le provisoire qui dure de plus en plus en attendant des jours meilleurs, ressemble étrangement à la nôtre, où tout au moins nous donne un tableau de ce qu'elle pourrait devenir.

Rassurez-vous : on passe un bon moment à cette lecture. Mais le livre n'est pas aussi léger que son ton pourrait le laisser penser.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Zsigmond Móricz [Hongrie]   Ven 27 Mar 2015 - 6:47

Arabella a écrit:
Je ne sais pas trop si le titre est une traduction fidèle du titre original
le titre original est Az asszony beleszol
sur des sites de traduction (aussi bien allemands que français) j'ai eu pour Az asszony : la femme
tandis que pour beleszol je n'ai eu qu'une réponse allemande: dreinreden ce qu'on peut traduire par n'écoute pas les autres/fait comme bon lui semble/couper la parole à qn
est-ce que cela convient mieux? Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Zsigmond Móricz [Hongrie]   Ven 27 Mar 2015 - 8:00

Merci Kenavo. bisous

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Zsigmond Móricz [Hongrie]   Dim 19 Avr 2015 - 20:16

Sois bon jusqu'à la mort


Un petit garçon d'une famille très pauvre est interne dans un collège. Bien qu'il soit bon élève, sa vie n'est pas facile. Sa famille lui manque, il a très peu d'argent et manque de tout, il est très sensible et vit dans un  monde intérieur, un peu à l'écart de ses camarades, et s'ennuie un peu dans ses cours. L'auteur trace un beau portrait du petit garçon, de ses craintes, espoirs et rêves, car c'est un enfant rêveur. De même, nous avons une galerie de portraits, des autres élèves, des professeurs, tout cela autour des petits incidents de la vie d'un collège, sans sombrer dans le noir, mais sans idéaliser non plus le quotidien.

C'est un joli livre, tout en nuances et en poésie, même si les dures réalités sont présentes. Un ton très différent de L'épouse rebelle, qui laisse penser que Moricz est un auteur multiple, capable de plusieurs approches. Dommage qu'il soit si difficile de trouver ses livres.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zsigmond Móricz [Hongrie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zsigmond Móricz [Hongrie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Viktor Orban et la Hongrie
» Hongrie
» Hongrie, la catastrophe écologique menace la faune et la flore du Danube.
» Un cas sectoriel de fusion à suivre
» École Steiner

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: