Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Alvaro Mutis [Colombie]

Aller en bas 
AuteurMessage
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

Alvaro Mutis [Colombie] Empty
MessageSujet: Alvaro Mutis [Colombie]   Alvaro Mutis [Colombie] Icon_minitimeJeu 24 Avr 2014 - 20:51

Alvaro Mutis


Alvaro Mutis [Colombie] Alvaro10



Biographie

Álvaro Mutis Jaramillo, né le 25 août 1923 à Bogota et mort le 22 septembre 2013, à Mexico, est un poète et romancier colombien. Il est aussi l'auteur de nouvelles et d'essais.

Fils de Santiago Mutis Dávila, un diplomate colombien, et de Carolina Jaramillo, Alvaro Mutis a deux ans lorsque son père obtient un poste à l'ambassade de Colombie à Bruxelles. Il passe son enfance en Belgique jusqu'à la mort de son père en 1932. Il retourne alors en Colombie, où il vit avec sa mère et son frère cadet Leopoldo dans une hacienda (domaine agricole) à Coello.

Après avoir abandonné tôt ses études, et s'être marié à 18 ans, Mutis travaille à la radio comme présentateur de journaux et anime une émission littéraire. Au cours des années 1940, il commence une carrière de rédacteur publicitaire et de responsable des relations publiques pour diverses entreprises, compagnies pétrolières, studios de cinéma. Cette vie de représentant de compagnies internationales transparaît dans son œuvre, notamment dans les romans où il se met en scène comme narrateur voyageant pour affaires, colloques ou visites d'exploitations pétrolières.

En 1948, Mutis publie à un tirage confidentiel sa première œuvre poétique, La Balanza, en collaboration avec Carlos Patiño Roselli. Son amitié avec Gabriel García Márquez débute en 1950.

En 1956, il s'installe à Mexico, car des malversations financières portant sur des fonds de la Standard Oil l'obligent à quitter la Colombie. Ses relations lui ont obtenu des lettres de recommandation, l'une notamment à Sergio E. Velez. Il travaille dans la publicité et dans les milieux de la télévision, tout en nouant des relations avec les milieux littéraires de la capitale mexicaine. Arrêté par Interpol, il est incarcéré quinze mois à la prison de Lecumberri, séjour dont il tirera son premier roman, Diaro de Lecumberri (« Journal de Lecumberri »), publié en 1960.

D'abord poète, Mutis, au cours des années 1970 et 1980, s'affirme comme romancier. Il développe à partir de 1985 une série de sept romans autour d'un personnage, Maqroll el Gaviero (Maqroll le Gabier), aventurier toujours au bord de la misère et marin partout sur le globe, tant sur les mers que sur les fleuves et les rivières, et qui apparaît déjà dans ses poésies à partir du recueil Los elementos del desastre (Les Éléments du désastre) paru en 1953. Il crée autour de ce personnage errant d'autres protagonistes, comme la famille Bashur, des négociants libanais, dont il détaille, roman après roman, les aventures dans le monde trouble des affaires maritimes, des pavillons de complaisance et des cargaisons douteuses, avec un style contemplatif et désenchanté. Ses œuvres ont rencontré un grand succès tant en Amérique latine qu'en Europe.

(Source : Wikipedia)


Dernière édition par Avadoro le Lun 28 Avr 2014 - 20:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

Alvaro Mutis [Colombie] Empty
MessageSujet: Re: Alvaro Mutis [Colombie]   Alvaro Mutis [Colombie] Icon_minitimeJeu 24 Avr 2014 - 22:04

Les tribulations de Maqroll le Gabier

Ce recueil est composé de sept volumes : La neige de l'Amiral, Ilona vient avec la pluie, Un bel morir, La dernière escale du Tramp Steamer, Ecoute-moi, Amirbar, Abdul Bashur, rêveur de navires et Le rendez-vous de Bergen.

Décrire le personnage de Maqroll est d'abord peu évident tant l'écriture de Mutis se construit d'allusions, de souvenirs, d'incertitudes. Ces aventures maritimes rappellent par instants Corto Maltese, Joseph Conrad mais creusent leur singularité par une soif de mystères, une sensualité et un imaginaire caractéristiques de la littérature sud-américaine.
Mutis exprime avec passion l'idée d'un exil permanent, clef d'une recherche existentielle. Avant d'être un marin, Maqroll est un apatride : chaque récit représente un nouveau départ et les liens affectifs fascinent dans leur fragilité et leur dimension éphémère. Le voyage est l'instrument d'une réinvention, pour se perdre soi-même et conserver un idéal en forme de chimère inaccessible.
Au-delà d'une sensation de tristesse, ce parcours de vie dévoile une méditation à la fois remplie d'amertume et de sérénité. Emporté dans une fuite en avant, tout comme son fidèle compagnon Abdul Bashur et son amie Ilona, Maqroll veut toujours échapper à son passé. Il s'empare de la beauté du monde dans l'oubli et le renoncement, jusqu'à enfin accepter le vertige de sa condition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Alvaro Mutis [Colombie] Empty
MessageSujet: Re: Alvaro Mutis [Colombie]   Alvaro Mutis [Colombie] Icon_minitimeLun 28 Déc 2015 - 20:20

La dernière escale du tramp steamer

Un bateau, presque une épave, que le narrateur croise un peu partout dans le monde, avec un sentiment d'urgence, auquel un lien invisible semble le relier. Jusqu'à ce qu'il rencontre son capitaine, alors que le bateau a déjà sombré, pour enfin apprendre son histoire.

Une histoire de mer, d'errance, de nostalgie, d'amour aussi. D'un horizon que l'on atteindra jamais, mais que l'on ne peut s'empêcher de poursuivre. Parce que la quête est plus importante que l'arrivée. Et que le bonheur est fugitif, et dès qu'on croit le saisir il est déjà ailleurs. Et il n'y a plus qu'à repartir à sa recherche.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Alvaro Mutis [Colombie] Empty
MessageSujet: Re: Alvaro Mutis [Colombie]   Alvaro Mutis [Colombie] Icon_minitimeMar 29 Déc 2015 - 23:58

C'est malin. À cause de vous j'ai acheté le gros volume des 7 romans. Déjà que je n'arrive plus à lire ces derniers temps! Tant pis. Grâce à Parfum je suis en train de me constituer une bibliothèque idéale dans laquelle j'aurai du plaisir à me plonger régulièrement.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Alvaro Mutis [Colombie] Empty
MessageSujet: Re: Alvaro Mutis [Colombie]   Alvaro Mutis [Colombie] Icon_minitimeMer 30 Déc 2015 - 0:07

Voilà, tu fais un investissement pour plus tard. dentsblanches

C'est ce que me dis à chaque fois que j'essaie de comptabiliser les livres de ma PAL. rire

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Alvaro Mutis [Colombie] Empty
MessageSujet: Re: Alvaro Mutis [Colombie]   Alvaro Mutis [Colombie] Icon_minitimeMer 30 Déc 2015 - 0:10

Arabella a écrit:
Voilà, tu fais un investissement pour plus tard. dentsblanches

C'est ce que me dis à chaque fois que j'essaie de comptabiliser les livres de ma PAL. rire
Certains me suggèrent d'alimenter un bon feu de cheminée pour faire table rase et tout recommencer à zéro, un par un au fur et à mesure de lectures effectives... J'en serais totalement incapable rire pas touche à mes livres !!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Alvaro Mutis [Colombie] Empty
MessageSujet: Re: Alvaro Mutis [Colombie]   Alvaro Mutis [Colombie] Icon_minitimeMer 30 Déc 2015 - 0:13

Brûler des livres affraid

J'ai un ami, qui reconnait qu'il ne les achète pas forcément pour les lire, parce qu'il les achète plus vite qu'il ne les lit, et de loin. Il arrive à faire le deuil de la lecture. Je n'en suis pas là, mais peut être un jour. sourire

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Alvaro Mutis [Colombie] Empty
MessageSujet: Re: Alvaro Mutis [Colombie]   Alvaro Mutis [Colombie] Icon_minitimeMer 30 Déc 2015 - 0:14

En tout cas ce que j'ai feuilleté de Mutis est tout de suite attirant. Mais priorité: finir La Mer de la fertilité que j'adore et en faire le compte rendu... Bientôt !

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Alvaro Mutis [Colombie] Empty
MessageSujet: Re: Alvaro Mutis [Colombie]   Alvaro Mutis [Colombie] Icon_minitimeDim 17 Jan 2016 - 10:24

La neige de l'amiral  

Citation :
Et moi, ici, remontant ce fleuve en compagnie d'un ivrogne à moitié comanche et à moitié gringo, d'un indien muet amoureux de son diesel et d'un nonagénaire qui semble né de l'écorce tuméfiée d'un de ces arbres gigantesques qui n'ont pas de nom et qui ne servent à rien. Irréfléchie, toujours à contre-courant, toujours nuisible, toujours étrangère à ma véritable vocation, mon errance est sans remède.

Il y a  là du Marlowe et de l'Olivier Rolin, un homme à  la désespérance assumée, joueur de tous ses échecs, éternellement en fugue de lui-même , abandonnant la femme qu'il aime pour une quête dérisoire dont il sent d'entrée de jeu la maigreur et  l'échec prévisible . Qu'importe ? Un hamac à bord d'un bateau qui remonte le fleuve et où il côtoie des personnages  solitaires qui flirtent avec la folie. Une nature sauvage à la touffeur oppressante . Une maladie étrange qui le terrasse. Tout cela est, le temps de quelques semaines, toute sa vie, son destin au vide revendiqué. La vie n'a aucun sens, le désespoir est un mode de vie, la perte est au bout du chemin,  mais l'aventure, intense quoique nonchalante,  ne justifie-t'elle pas tout cela ?

Citation :
L'histoire de ceux qui tentent de damer le pion à la vie, qui jouent aux plus malins, qui croient tout savoir et meurent la surprise peinte sur le visage : au dernier moment ils ont soudain la certitude que ce qui leur est arrivé, c'est précisément de ne rien avoir compris et de ne jamais avoir rien eu entre les mains. Une vieille histoire;vieille et ennuyeuse.

Pour décrire ce personnage désabusé, Alvaro Mutis renonce à une histoire banale, linéaire, avec un début et une fin. Quelques pages de journal découvertes par le plus grand des hasards, quelques notations éparses, évoquant des épisodes antérieurs de sa vie sont réunis ici pour un collage chaotique, déconcertant, où alternent les truculences et le néant d'une quête perpétuellement sans réponses. Les paysages hostiles (Cordillère, savane désertique ou jungle hantée ) , les rêves de Maqroll , son questionnement désespéré,  tout comme les personnages, chacun possédé par ses propres démons, donnent sa pleine puissance à cette errance poétique.


Merci, Avadoro content !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Alvaro Mutis [Colombie] Empty
MessageSujet: Re: Alvaro Mutis [Colombie]   Alvaro Mutis [Colombie] Icon_minitimeDim 17 Jan 2016 - 11:01

je note, tu l'as vite lu Topocl (je te lirai plus tard après ma lecture)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Alvaro Mutis [Colombie] Empty
MessageSujet: Re: Alvaro Mutis [Colombie]   Alvaro Mutis [Colombie] Icon_minitimeDim 17 Jan 2016 - 11:43

Je trouve qu'il a une belle écriture dans les extraits que tu as mis. Je le note.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Alvaro Mutis [Colombie] Empty
MessageSujet: Re: Alvaro Mutis [Colombie]   Alvaro Mutis [Colombie] Icon_minitimeDim 17 Jan 2016 - 19:02

J' ai sorti Ilona vient avec la pluie.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

Alvaro Mutis [Colombie] Empty
MessageSujet: Re: Alvaro Mutis [Colombie]   Alvaro Mutis [Colombie] Icon_minitimeDim 17 Jan 2016 - 23:58

Merci pour ton avis, topocl !
Les ouvrages du cycle de Maqroll peuvent aisément se lire séparément tant l'essentiel est dans le voyage, dans l'errance, dans une recherche de soi entre un détachement désabusé et des émotions enfouies qui remontent à la surface. Et le style de Mutis, poétique et délicat, renforce une sensibilité discrète et pourtant exacerbée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Alvaro Mutis [Colombie] Empty
MessageSujet: Re: Alvaro Mutis [Colombie]   Alvaro Mutis [Colombie] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Alvaro Mutis [Colombie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alvaro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Amérique latine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: