Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Joyce Cary

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
tina
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

MessageSujet: Joyce Cary   Jeu 15 Mai 2014 - 14:55



Joyce Cary (7 Décembre 1888 – 29 Mars 1957) était un auteur et artiste


Sara  coeur  coeur  coeur  coeur  coeur 


J'ai rarement été emballée à ce point là par un livre.  aime 

Il s'agit d'un monologue, une confession de femme, qui nous déroule sa vie jusqu'à maintenant, moment où elle se retrouve en prison, accusée d'avoir spolié un homme (nous sommes aux alentours de 1930).
Et justement, il s'agit de ses rapports avec les hommes.

Du premier, un gentleman Anglais, timide et vieux jeu à qui elle a cédé, sans réfléchir. Il l'a fait sortir de sa condition modeste de cuisinière et l'élève socialement. Puis, du deuxième, fil transversal de tout le roman, un artiste, un peintre, qu'on comprend fauve ou expressionniste. Un être à part, brutal, sans le sou, mais paraît-il génial.

Que dire de cette héroïne qui donne si facilement son corps, son argent et semble se laisser manipuler par le destin ?

Qu'elle est attachante par ses faiblesses mêmes, innocente, poètesse aussi dans ses rapports à la nature.

Mais ce qui fascine est que l'auteur est masculin. Comment a t-il si bien pénétré la psyché d'une femme ? Profitant de l'opportunité pour dérouler les années 20/30 en Angleterre : modernisation, évolution des moeurs et des pensées, conditions de vie à la campagne et à la ville, politique, art etc...

Cet auteur me fait penser à Henry James ou Elisabeth Gaskell. Avec une originalité toute personnelle et une langue très riche.

Ceci pour vous donner le ton.

Des morceaux magnifiques ! Des métaphores inattendues.

Il est proprement scandaleux qu'on ne l'édite pas.



Un chef d'oeuvre.  sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

MessageSujet: Re: Joyce Cary   Jeu 15 Mai 2014 - 15:08

Plus sur l'auteur :

http://www.universalis.fr/encyclopedie/joyce-cary/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 49
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Joyce Cary   Jeu 15 Mai 2014 - 16:19

Et bien tu as l'air emballé et ça donne envie de le lire! Et il n'est pas édité en France?

Spoiler:
 

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

MessageSujet: Re: Joyce Cary   Jeu 15 Mai 2014 - 16:42

Tu le trouves en édition 10/18, en français donc.
Je l'ai pris chez un bouquiniste.
Avec un autre livre de lui.
Une intuition, comme ça...


Quel flair !!  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 52
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Joyce Cary   Sam 31 Mai 2014 - 9:22

Sara


Il est absolument incompréhensible qu'un roman pareil soit tombé dans les oubliettes !
A travers une longue narration retrospective , alors même que l'héroine est  incarcérée pour une accusation presque burlesque , le lecteur suit les tribulations de cette femme audacieuse , figure résolument moderne et portant en germe les prémisses de l'émancipation féminine ! ( ce qui n'apparait pas forcément de prime abord et qui est une opinion discutable ) .
Et pourtant .....le paradoxe qui apparait dès le début , se poursuivant jusqu'à la dernière page , c'est que jamais elle ne s'affranchira du pouvoir judéo-chrétien faisant preuve d'une auto-critique sévère , et témoignant d'une foi "atypique" dans son expression franchement jubilatoire quelquefois et terriblement attendrissante !
Citation :
Si j'ai finalement mal tourné , ce ne fut pas la faute de l'époque mais la mienne .Ce ne fut pas parce que j'aimais les parties de plaisir et les amusements et , bien que mère de famille ayant dépassé la trentaine ,usais à danser vingt paires de souliers par an ; mais parce que j'oubliais ma faiblesse et ne faisais pas mon examen de conscience et parce que je me pardonnais à moi-m^me trop facilement les actions blâmables que je commettais sous l'influence du moment , prise que j'étais au dépourvu , toujours .Car beaucoup d'autres étaient également portées à s'amuser , qui n'en étaient pas moins vertueuses pour cela , et pour elles le bonheur était une grâce car c'est bien la plus précieuse des grâces de Dieu , elles vivaient avec Dieu et n'oubliaient jamais qu'elles Lui devaient gratitude ."

Citation :

"Je pensai , à part moi , qu'il ya autant de pièges dans l'humilité que dans l'orgueil , et que le meilleur hameçon du démon est appâté avec un aveu .Car j'avais découvert alors que je n'étais encore qu'une enfant qu'un prompt aveu pouvait m'éviter une claque et d'avoir mauvaise conscience aussi , et ensuite on retourne dare-
dare à la confiture " .


Le livre est rythmé par ce genre d'apparente auto-flagellation : une narration avec un immense filtre religieux ! Il n'est pas une page où la notion de culpabilité , de devoir et de religion n'apparaissent pas mais avec tellement d'humour aussi que cela crée un parfait équilibre !
Cependant une personnalité aussi "trublionesque" que celle de Sara , au delà de ses scrupules , ne s'embarrassent pas toujours de ses états d'âmes du moment : être de chair , et exultant de tous les plaisirs de la terre , son regard est celui d'une femme  démesurément sensuelle :
Citation :
"Mr Felby était le plus bel homme que vous ayez jamais vu , on aurait dit un archevéque , aussi intelligent qu'un homme d'affaires et superbe serveur ."

Pétrie de contradictions , faible dans ses choix qui furent souvent des concours de circonstances , des non-choix , des facéties du destin , se laissant emportée par ses émotions du moment quitte à en payer le prix toute une vie , femmes à multiples visages , dégageant une puissance vitale phénoménale , Sara est un personnage impossible à enfermer dans les mots : capable du meilleur comme du pire , à la fois fantasque et ordinaire , débordante de religiosité , de sensualité , d'amour , d'énergie , de chair et d'âme ....La suivre n'est pas toujours aisé , prenez des vitamines ....


Au delà du personnage , Cary Joyce nous parle d'un monde en plein tournant : et ainsi nous voilà immergés dans une Angleterre en pleine mouvance . Outre l'écrivain , Cary Joyce fut artiste peintre  et cela se ressent dans son écriture ! ( l'un des multiples amants de Sara incarnera l'artiste peintre maudit , fou et génial dans sa plus grande caricature ! )

Il y aurait encore tant à en dire , car au delà de la forme , c'est une oeuvre complexe et ce bref commentaire est très réducteur face à celle-ci !
Une oeuvre déroutante aussi : Cary Joyce s'amuse avec ses personnages souvent caricaturaux et outranciers , mais la plume est légère , délicieuse , 'so british" !
Un grand mystère aussi : qui est cet homme qui a su rentrer dans la peau d'une femme avec autant de perspicacité et de talent ?  scratch 
Un grand coup de coeur aussi !  cheers 
Merci Tina . Very Happy

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 30
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Joyce Cary   Sam 31 Mai 2014 - 11:12

Wow vous donnez envie les filles !

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

MessageSujet: Re: Joyce Cary   Sam 31 Mai 2014 - 13:12

Eh, eh...

 bravo joie 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 52
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Joyce Cary   Sam 31 Mai 2014 - 13:36

Heyoka a écrit:
Wow vous donnez envie les filles !

Un portrait de femme qui destabilise , enchante , irrite , suscite de grands éclats de rire , des élans de compassion ou de révolte selon ....Il ya du burlesque aussi même si on entend le doux bruit de la tasse en porcelaine au moment du tea-time dont elle est tant friande, la gourmande !
C'est un livre qui mériterait une LC Wink  car la personnalité de cette Sara , empêtrée dans toutes ses contradictions ,peut-être perçue de façon totalement différente selon le lecteur ! Au sein d'un même lecteur , le regard est toujours en mouvance : elle est épuisante cette femme-là !
Si quelqu'un trouve plus d'infos sur cet écrivain si particulier je suis preneuse !  cheers

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

MessageSujet: Re: Joyce Cary   Sam 31 Mai 2014 - 14:37

Je crois que tout n'est pas traduit. Je ne compte plus le nombre de grands écrivains anglais non traduits.
C'est honteux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Joyce Cary   Sam 31 Mai 2014 - 15:24

Vous êtes terribles.  jemetate 

Il y en a plusieurs dans la réserve centrale....

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 52
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Joyce Cary   Sam 31 Mai 2014 - 15:37

tina a écrit:
Je crois que tout n'est pas traduit. Je ne compte plus le nombre de grands écrivains anglais non traduits.
C'est honteux.

C'est scandaleux !  colere 

Arabella a écrit:
Vous êtes terribles.  jemetate 

Il y en a plusieurs dans la réserve centrale....

 Suspect A qui doit-on des PAL monstrueuses , que même les étagères s'écroulent ( si , si , et qu'il a fallu que je déplace mon lit pour éviter le pire ! ). Donc interdit de grogner .
Bonne lecture Arabella ..... mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Joyce Cary   Sam 31 Mai 2014 - 19:57

églantine a écrit:


 Suspect A qui doit-on des PAL monstrueuses , que même les étagères s'écroulent ( si , si , et qu'il a fallu que je déplace mon lit pour éviter le pire ! ). Donc interdit de grogner .

Mais oui, Eglantine, ce n'est qu'à cause de moi que tu as une PAL si monstrueuse que nous frôlons la catastrophe de sécurité publique.  rire 

Toi, innocente comme un agneau qui vient de naître.... mdr2 

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 52
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Joyce Cary   Sam 31 Mai 2014 - 20:38

Arabella a écrit:


Toi, innocente comme un agneau qui vient de naître.... mdr2 
Bien sûr tout le monde s'accorde à le dire . dentsblanches

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Joyce Cary   Sam 31 Mai 2014 - 20:50

Mais oui Eglantine :



Spoiler:
 

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

MessageSujet: Re: Joyce Cary   Sam 31 Mai 2014 - 21:04

C'est vrai, Arabella, qu'il y a longtemps que tu n'as rien acheté.

 diablotin diablotin 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joyce Cary   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joyce Cary
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Poulet du Général Tao de Joyce
» Joyce Chatelier Brunet [Valérianne-SLM]
» [34] Hérault
» Cari De Lotte à La Créole
» Carrés pois chiches érable et noix de Joyce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: