Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Eugenia Almeida [Argentine]

Aller en bas 
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Eugenia Almeida [Argentine] Empty
MessageSujet: Eugenia Almeida [Argentine]   Eugenia Almeida [Argentine] Icon_minitimeMar 27 Mai 2014 - 20:23

Eugenia Almeida

Eugenia Almeida [Argentine] Index12

Née en 1972 à Córdoba (Argentine), Eugenia Almeida obtint une maîtrise en communication sociale et enseigne désormais la littérature et la communication à l’Université de Philosophie et de Sciences Humaines de Unquillo. Elle participe également à un groupe de recherche sur l’humour dans la même Université. Parallèlement à ses activités universitaires, elle travaille en tant que correctrice et conseillère pour l’édition et en tant que journaliste pour la presse écrite, la radio et la télévision. En 1997, elle décroche un prix pour ses poèmes à l’occasion du Concours Provincial de Poésie pour Auteurs Inédits. En évoquant les heures sombres de l’histoire argentine dans El colectivo (L’autobus), un premier roman publié en 2004, elle obtient le prix Literastur 2004 et le prix « Las Dos Orillas » 2005.

Bibliographie

L'autobus
, 2004
La pièce du fond

(Expaces latinos)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Eugenia Almeida [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Eugenia Almeida [Argentine]   Eugenia Almeida [Argentine] Icon_minitimeMar 27 Mai 2014 - 22:17

L'autobus

Eugenia Almeida [Argentine] Index13  Eugenia Almeida [Argentine] Index14



Citation :
- Ils ont retrouvé le voyageur de commerce.
- Ah oui ?
- Hier soir.
- Ils ont dit quelque chose à la radio?
- Non, ils n'ont rien dit, c'est pour ça que je sais qu'ils l'ont retrouvé.

Du fait de la multiplication des dialogues, intercalés avec de copieuses didascalies au présent, on se croit souvent dans une étrange pièce de théâtre absurde.
Dans ce village perdu au bout du bout du monde, où l'avocat Ponce s'est retiré avec son épouse pour ronger méchamment sa honte et sa culpabilité, le bus quotidien ne s'arrête plus, la barrière du passage à niveau reste baissée. Les ordres pleuvent aussi insensés qu'indiscutables. Chacun sait sans savoir, des rumeurs s'ébauchent pour remplacer les questions. Cette interruption brutale du quotidien, remplacé le temps de quelques jours par une violence (extra)ordinaire, secoue de part en part les villageois. Mais finalement s'est-il bien passé quelque chose ?

Roman à ne certainement pas lire au premier degré, L'autobus me laisse une impression de malaise. Tout est clair  et obscur à la fois, mais rien ne s'explique vraiment. Le lecteur en ressort glacé de part en part, désemparé par ce récit.

J'ai comme l'impression qu'Eugenia Almeida s'est appliquée à montrer que Shanidar avait raison.

shanidar a écrit:
Pour revenir à la discussion entamée par tom léo (et aussi parce que je viens de commencer Cent ans de solitude de Garcia Marquez) peut-être faut-il voir la littérature latino contemporaine comme 'en réaction' au réalisme magique de ces prédécesseurs ? Réaction que j'imagine comme étant la volonté de certains auteurs de dire la dictature, les tortures, les violences du passées en éliminant tout rapport à l'irrationnel (cet irrationnel qui définit en partie la littérature latino) mais en même temps sans peut-être toujours parvenir à échapper au réalisme magique (parce que finalement, je suppose que tous les auteurs latinos ont été baignés par cette littérature, par cet imaginaire si particulier...). De ce fait, les auteurs contemporains seraient à la fois désireux de 'faire moderne' en s'appliquant à des sujets 'politiques' ou 'historiques' et en même temps garderaient dans leurs écrits (et pourquoi pas leurs mentalités) cette part d'onirisme qui les éloigneraient de l'implication (morale ou pas d'ailleurs) que nous attendons d'un auteur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Eugenia Almeida [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Eugenia Almeida [Argentine]   Eugenia Almeida [Argentine] Icon_minitimeMer 28 Mai 2014 - 9:37

Un commentaire qui laisse dubitatif... et qui rappelle un peu l'univers de Kafka (?) où les ordres sont absurdes et pourtant logiques... les situations possibles mais les réactions absconses ou inappropriées... (je pense au Procès) ou alors il faudrait aller du côté de Jarry (re-?)...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Eugenia Almeida [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Eugenia Almeida [Argentine]   Eugenia Almeida [Argentine] Icon_minitimeMer 28 Mai 2014 - 10:42

Et bien oui, je suis dubitative...
Kafka, presque pas lu et Jarry jamais  honte ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Eugenia Almeida [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Eugenia Almeida [Argentine]   Eugenia Almeida [Argentine] Icon_minitimeMer 28 Mai 2014 - 15:33

Ce sont des références qui me plaisent... et la thématique de l'autobus me rappelle l'épisode des "Bus farceurs" de Bob l'éponge... une tuerie absurde.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




Eugenia Almeida [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Eugenia Almeida [Argentine]   Eugenia Almeida [Argentine] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Eugenia Almeida [Argentine]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patagonie argentine
» Le Créole
» guerre des malouines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Amérique latine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: