Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Véronique Bruez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Véronique Bruez   Ven 30 Mai 2014 - 9:39



Véronique Bruez, après des études de lettres classiques à la Sorbonne, part pour l’Italie  : Venise, Rome, les Pouilles, la Sicile, et surtout Naples où elle passera cinq ans et où elle se sent chez elle.
Elle a commenté Pétrone, traduit un manuscrit du Pogge, exhumé un texte inédit de Dumas.
Elle vit désormais à Strasbourg.
Source : Editeur


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Véronique Bruez   Ven 30 Mai 2014 - 9:40


Naples allegro con fuoco
Citation :
Présentation de l’éditeur
Guide insolite, voyage intime, mode d'emploi, exploration d'une ville singulière, Naples. Véronique Bruez nous entraîne dans la fantaisie, l'imprévu, la tragédie sous le soleil, les lieux célèbres, les lieux secrets, toujours loin des lieux communs. On y croise un lézard nommé Joséphine, le fantôme de Laclos, un prince à mobylette, les âmes du purgatoire, un poil de Maradona, la chatte Cendrillonne, un mort qui parle, le crocodile du château de l'Oeuf, le ravi de la crèche, Pergolèse et le Caravage qui, avant nous, ont connu la dolce vita et la violence. L'auteur a vécu de nombreuses années à Naples, où elle se sent chez elle : elle y voit le coeur de l'insoumission.

J’aime beaucoup cette collection de Gallimard, Le sentiment géographique.

Le livre de Véronique Bruez ne pouvait pas m’échapper pour faire un petit voyage à Naples, ville que j’ai vu une fois lors d’un trajet gare-port pour prendre le bac pour Capri.

Et mes seuls souvenirs sont celles que Véronique Bruez décrit aussi : bruyant et sale. Deux phénomènes qui appartiennent en effet à cette ville et dont elle décrit le pourquoi et comment.

À part cela, elle a une jolie façon de présenter tous les charmes de Naples. Même en décrivant les côtés désagréables de la ville, y ayant vécu si longtemps, elle est tombée sous le charme de ce monde à part et sait en parler très bien.

Commençant par le dialecte qui se parle à Naples, on a même avec l'italien appris du mal à ne pas se faire détecter comme étranger. Les dialogues napolitains sont sous-titrés à la télé italienne !!

En 62 chapitres elle montre une ville, ses gens et leurs habitudes. La nourriture aussi bien que leur dévotion religieuse en passant par le foot et l’incontournable ‘mamma’ !

C’est intéressant, souvent très drôle, informatif et certainement un très bon dépaysement.



Extrait
"Naples est une planète, comme Venise est un rêve. Putassière et populeuse, elle ne cache ni la corruption ni l'incompétence, elle est violence aussi sourde que tapageuse. Tout le monde vit dedans, ou avec. La mentalité mafieuse repose sur un pacte tacite, des codes difficiles à décrypter mais qui régissent le quotidien. Son essence est l'anarchie. [...] C’est le scandale de l’Europe , son abomination. Car ici tout le monde prend parti contre la loi, considérée comme un abus. [...] Naples, c’est l’angoisse et l’amour. Jamais révoltée mais toujours insoumise. Naples de la rue, Naples des palais. [...] Paradis peuplé de diables selon le mot célèbre de Goethe, un vent de fronde le dispute au souffle de liberté. Mais Naples offre une humanité à vivre au jour le jour. Les vrais endroits civilisés désormais sont ceux où on n’a pas peur de son prochain, ce qui est le cas ici, entre fatalisme et joie de vivre.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 52
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Véronique Bruez   Ven 30 Mai 2014 - 15:05

Merci Kena , je note ce titre pour faire un cadeau !
Oui Naples et les Napolitains :  mdr2 
Attention "La pasta" , c'est l'affaire grave du quotidien !!!
Quand "la mama" arrive avec son plat ,  , l'incontournable "allora ? " de celle -ci  , grand silence autour de la table : et le verdict tombe ! Aussitôt ça crie dans tous les sens , ça pleure , ça lève les bras au ciel en priant la madone ...et ça finit par des grands éclats de rires ....
J'aime et je déteste .
Mais ce livre ne peut que m'interpeller !  cheers

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Véronique Bruez   

Revenir en haut Aller en bas
 
Véronique Bruez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bryan Audet et Véronique Claveau en amour!
» Aujourd'hui c'est l'anniversaire de Véronique !
» Véronique Moest [Mlle Catherine-SLM]
» Médecin chef à la prison de la Santé (Véronique Vasseur)
» calendrier des handballeuses Dijonnaises 2006/2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Voyages-
Sauter vers: