Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Edith Wharton

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Mar 29 Juil 2014 - 19:18

Pas de dimension fantastique cette fois-ci?

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Mar 29 Juil 2014 - 21:46

Bédoulène a écrit:
J'ai lu Ethan Frome

j'ai eu un peu de mal à  entrer dans ce livre, peut-être à cause de l'introduction de l'auteure m'attendais-je à autre chose ?  mais dès que j'ai accepté cette écriture j'ai pu apprécier l'histoire de cette famille et surtout d'Ethan Frome. Une vie dramatique mais dont il sait qu'il ne pourra  s' évader, parce que rien ne lui est accordé, ni la possibilité de vivre son amour, ni les moyens financiers, ni la morale de l'époque.

Finalement une bonne lecture rapide. Je tenterai plus tard un autre livre.
C'est vrai que c'est un bon petit livre (il faudra que j'écrive un petit compte-rendu à mon tour).
Mais quand même, je me suis dit qu'il pouvait ruer un peu dans les brancards et passer outre la volonté de sa femme (vraiment pas gâtée par l'auteur !).

@Pia : Pas de dimension fantastique, non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Mer 30 Juil 2014 - 10:54

eXPie a écrit:
Bédoulène a écrit:
J'ai lu Ethan Frome

j'ai eu un peu de mal à  entrer dans ce livre, peut-être à cause de l'introduction de l'auteure m'attendais-je à autre chose ?  mais dès que j'ai accepté cette écriture j'ai pu apprécier l'histoire de cette famille et surtout d'Ethan Frome. Une vie dramatique mais dont il sait qu'il ne pourra  s' évader, parce que rien ne lui est accordé, ni la possibilité de vivre son amour, ni les moyens financiers, ni la morale de l'époque.

Finalement une bonne lecture rapide. Je tenterai plus tard un autre livre.
C'est vrai que c'est un bon petit livre (il faudra que j'écrive un petit compte-rendu à mon tour).
Mais quand même, je me suis dit qu'il pouvait ruer un peu dans les brancards et passer outre la volonté de sa femme (vraiment pas gâtée par l'auteur !).

@Pia : Pas de dimension fantastique, non.

c'était mon sentiment aussi mais ensuite j'ai pris conscience de l'époque et de la contrée austère (du moins dans le ressenti à la lecture).

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Mer 20 Aoû 2014 - 19:55

Allez, je mets ma petite notice sur Ethan Frome, qui sur le fond ne va pas ajouter grand-chose à ce qu'en a déjà dit Bédoulène.

- Ethan Frome (Ethan Frome, 1911). Traduit de l'anglais en 1969 par Pierre Leyris. L'Imaginaire Gallimard. 201 pages.
Nous sommes en Nouvelle-Angleterre. Edith Wharton écrit dans son introduction : "j'avais à traiter un sujet dont le climax dramatique, ou plutôt l'anti-climax, intervient une génération plus tôt que les premiers actes de la tragédie. [...]
Je devais porter ma tragédie, de façon naturelle et imagée à la fois, à la connaissance de celui qui en serait le narrateur.
" (pages 7-10).

Voici le début :
Citation :
"J'ai appris l'histoire, bribe par bribe, de diverses gens, et, comme il arrive généralement en pareil cas, c'était chaque fois une autre histoire.
Si vous connaissez Starkfield, Massachussetts, vous connaissez la poste. Si vous connaissez la poste, vous avez dû voir Ethan Frome arriver en voiture, laisser tomber les rênes sur son cheval bai au dos creux, puis se traîner sur le pavement de briques vers la colonnade blanche : et vous avez dû vous demander qui il était.
C'est là que, voici plusieurs années, je le vis pour la première fois ; et le spectacle m'arrêta net. Même alors, c'était la silhouette la plus frappante de Starkfield, bien qu'il ne fût pas plus qu'une ruine humaine. Ce n'était pas tant sa haute taille qui le faisait remarquer, car les « natifs » se distinguaient aisément par leur étirement efflanqué des éléments étrangers plus trapus : c'était l'air de puissance indifférente qu'il avait, en dépit d'une boiterie qui bloquait chacun de ses pas comme la secousse qu'imprime une chaîne. Il y avait quelque chose de désertique et d'inabordable dans son visage, et il était tellement raidi et tellement engrisaillé que je le pris pour un vieillard et que je fus surpris d'apprendre qu'il n'avait pas plus de cinquante-deux ans." (pages 15-16).
Que s'est-il passé dans sa vie pour le marquer ainsi ?

On apprendra rapidement que sa femme n'est pas étrangère à sa situation. Elle cumule les défauts... elle est particulièrement gratinée.
Par exemple :
Citation :
"[...] Ethan apprit qu'il était impossible de transplanter sa femme. Elle regardait Starkfield de haut. Même Bettsbridge ou Shadd's Falls n'auraient pas fait attention à elle, et dans les grandes villes qui attiraient Ethan, elle aurait souffert d'une perte d'identité totale." (page 87).


Bien sûr, la tragédie ne se résume pas à avoir eu un jour une mauvaise inspiration et à avoir épousé celle qui est devenue sa femme.
Un court et bon texte, très sombre, sur des espoirs qui naissent et qui se brisent.


Dernière édition par eXPie le Jeu 21 Aoû 2014 - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Mer 20 Aoû 2014 - 20:06

Un de ses meilleurs livres avec Les beaux mariages et Chez les heureux du monde. Et quelques
recueils de nouvelles comme Eté...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Jeu 21 Aoû 2014 - 13:59

merci Expie, je pense que je lirai un autre de ses livres un seul ne suffit pas à la connaître.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Ven 20 Nov 2015 - 5:58

 /
A motor-flight through France / La France en automobile
Citation :
Présentation de l’éditeur
Edith Wharton adorait la France et aimait aussi beaucoup les voyages en voiture. Avec son mari Teddy, entre 1906 et 1907, c'est dans une Panhard et Levassor 15hp achetée d'occasion à Londres qu'ils effectuent ce «tour de France», parfois accompagnés de Henry James. Evidemment, les Wharton ne conduisent pas eux-mêmes, ils ont un chauffeur, et leurs bagages arrivent par chemin de fer, avec quelques domestiques, aux étapes les plus importantes. On voyage avec style !
Les Wharton sont des francophiles extrêmement cultivés et des touristes avertis. Partis de Boulogne, ils filent vers Amiens, Beauvais, puis Rouen. Ils continuent vers la Loire et l'Indre, puis font étape à Nohant sur les terres de George Sand. Paris, Poitiers, les Pyrénées, la Provence, l'Est. Rien ne les arrête ! En route, ils admirent tout, les cathédrales, bien sûr, les paysages, les villages, mais aussi les Français, leur civisme, leur élégance, leur bonne humeur et leur façon intelligente de profiter de la vie.
Avec ce récit en forme de carte postale, Edith Wharton nous fait revisiter et redécouvrir lieux et monuments avec une chaleur et un enthousiasme communicatifs. Publié aux Etats-Unis en 1908 avec succès, La France en automobile n'avait jamais été traduit en français jusqu'à aujourd'hui.

Ce Tour de France est plutôt un « tour des églises/cathédrales ». Si on ne s’intéresse pas pour l’architecture et l’aspect de ce sujet, je conseille de passer son tour.
80% du texte parle en effet des différents édifices que les voyageurs rencontrent sur les routes de France. Et il y en a beaucoup !

Le grand atout du livre est la multitude de photos/illustrations qui s’ajoutent au texte. Ainsi les ‘cartes postales’ qu’Edith Wharton écrit, gagnent d’imagé.

Je ne saurais pas dire que je suis tout à fait conquise de cet ouvrage. Je la trouve convaincante dans ses descriptions, mais j’aurais aimé avoir plus de nature, paysages et gens que d’églises.

Ce qui fait beaucoup plaisir, c’est l’aspect érudit d’Edith Wharton. Elle connaissait non seulement très bien la France mais était une grande voyageuse.

Bien qu’on sache qu’elle pouvait s’autoriser de voyager avec beaucoup d’aisance, j’admire son esprit de ‘globe-trotter’.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Ven 20 Nov 2015 - 8:55

Merci Kenavo. Je pense que je vais passer mon tour grâce à ton commentaire. sourire

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Ven 20 Nov 2015 - 9:01

merci Kena, nous sommes prévenus !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Sam 21 Nov 2015 - 7:03

vous pouvez toujours y jeter un oeil en bibliothèque... mais je ne pense pas qu'il vous passionera plus que ça Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Sam 21 Nov 2015 - 10:01

Il est dans ma PAL depuis mon dernier passage à la librairie, mais j'en ai mis quelques autres par dessus depuis Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Sam 21 Nov 2015 - 13:49

silou a écrit:
Il est dans ma PAL depuis mon dernier passage à la librairie, mais j'en ai mis quelques autres par dessus depuis Very Happy
j'espère que tu vas y trouver ton plaisir
et je vois que tu n'as pas succombée à la formule de Tina de ne plus acheter de livres Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Dim 20 Déc 2015 - 6:31

/
Xingu
Citation :
Présentation de l’éditeur
Dans le cadre de leur club très fermé, des femmes de la meilleure société américaine ont invité la romancière en vogue Osric Dane, celle qu'il faut absolument avoir lue.
Précieuses et ridicules, elles y vont de leurs commentaires insipides, et ne manquent pas de s'attirer en retour les foudres de l'écrivain.
Contre toute attente, l'une d'elles renverse la situation et met à mal l'écrivain en lui demandant ce qu'elle pense de Xingu...
Quel est donc ce Xingu que tout le monde semble connaître?
Auteur du Temps de l'innocence, Edith Wharton, ironise avec virtuosité sur le snobisme en matière de culture.

Le hasard fait parfois très bien les choses. C’est en faisant d’autres recherches que je suis tombée sur cette nouvelle
(une fois de plus: l’avantage des livres appartenant au domaine public qu’on peut héberger à 0€, le click est facile).

SI quelqu’un a jamais voulu appartenir à un groupe de lecteurs, faudrait d’abord lire ce court texte.

Réjouissant !

Il s’agit en effet d’un petit bonbon acide qui ridiculise ces dames de la ‘bonne société’.

Je vais en tous cas retenir « Xingu » et je connais aussi des gens autour de moi chez lesquels je vais laisser glisser ce mot énigmatique Cool



Illustration: Sara Morante

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Dim 20 Déc 2015 - 10:19

intrigant ce livre Kena !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Lun 21 Déc 2015 - 18:43

kenavo a écrit:

(une fois de plus: l’avantage des livres appartenant au domaine public qu’on peut héberger à 0€, le click est facile).



Il s’agit en effet d’un petit bonbon acide qui ridiculise ces dames de la ‘bonne société’.



Oui c'est un sacré avantage.

ça me dit bien.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edith Wharton   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edith Wharton
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Livres de Edith Wharton
» Edith Shain
» Edith Clark
» EDITH LEFEL
» Crème de navet (Édith Riopel)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: