Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Edith Wharton

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Lun 21 Déc 2015 - 21:42

Je n'ai pas encore d' "hébergeur" ( je commence à penser que je vais peut-être commencer à voir cela d'un peu plus près), mais un 1 euro 50 en librairie , c'est tout de suite vu ...
Merci Kena sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Mar 22 Déc 2015 - 6:20

Bédoulène a écrit:
intrigant ce livre Kena !
pia a écrit:
ça me dit bien.
laissez-vous tenter par Xingu  Laughing

silou a écrit:
Je n'ai pas encore d' "hébergeur" ( je commence à penser que je vais peut-être commencer à voir cela d'un peu plus près), mais un 1 euro 50 en librairie , c'est tout de suite vu ...
si je parle d'e-books, faut bien me croire que cela se fait ni dans l'objectif de faire de la pub ni de convaincre d'autres lecteurs de changer... surtout que moi-même je vais rester une lectrice de livres papier à 90%... mais il y a parfois des avantages indéniables que je ne vais pas non plus cacher...
mais comme tu dis, à 1,50€, cela ne fait pas la différence pour choisir la version en papier (c'est un texte très court, une nouvelle on va dire) Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Mar 22 Déc 2015 - 8:24

Je ne le trouve qu'en Anglais. Je vais peut-être essayer. Je pense que ce sera plus compliqué que le conte de Noël de Capote.

silou a écrit:
Je n'ai pas encore d' "hébergeur" ( je commence à penser que je vais peut-être commencer à voir cela d'un peu plus près), mais un 1 euro 50 en librairie , c'est tout de suite vu ...
Merci Kena sourire

Quand tu parles d'hébergeur, tu veux dire une liseuse? Parce que tu peux toujours le lire sur ton ordinateur. Mais 1 euro 50, ça va.
Moi aussi je lis pratiquement tout sur papier. J'aime.


_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Mar 22 Déc 2015 - 11:06

kenavo a écrit:

si je parle d'e-books, faut bien me croire que cela se fait ni dans l'objectif de faire de la pub ni de convaincre d'autres lecteurs de changer... surtout que moi-même je vais rester une lectrice de livres papier à 90%... mais il y a parfois des avantages indéniables que je ne vais pas non plus cacher...

oui, oui, c'est bien ce que j'avais compris, et je pense que tu as raison de signaler l'intérêt que peut présenter l'e-book, c'est toujours intéressant d'avoir des infos et des ressentis, après chacun fait comme il veut.

En ce qui concerne Xingu, il est je crois épuisé et il faut dénicher une librairie qui l'a encore en stock depuis mon passage... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Mar 22 Déc 2015 - 11:17

pia a écrit:



Quand tu parles d'hébergeur, tu veux dire une liseuse? Parce que tu peux toujours le lire sur ton ordinateur. Mais 1 euro 50, ça va.
Moi aussi je lis pratiquement tout sur papier. J'aime.


Oui je parlais de liseuse, c'est vrai que je ne pensais pas à l'ordinateur, mais bof l'ordinateur cela ne me dit rien, je n'ai jamais réussi à y lire plus d'une 1/2 page sans imprimer. Quand j'aurai un peu de temps j' emprunterai une liseuse à la médiathèque pour un 1er essai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Ven 4 Mar 2016 - 9:10

Ethan Frome

Début XXème. Le fin fond du Massachusetts. Un hiver enneigé. Ethan Frome vit dans sa ferme, isolé, avec sa épouse et une autre femme. Ethan Frome, un homme taciturne, mystérieux, silencieux et au corps tout de travers.
Qu’est-il arrivé à cet homme ? Le narrateur, un homme de passage est intrigué. Il questionne autour de lui, mais tombe rapidement sur des silences. Puis un jour, ils se retrouvent à devoir se côtoyer régulièrement, à traverser les campagnes enneigées dans leur chariot.

Edith Wharton raconte avec à la fois sobriété et luminosité une histoire sombre, tragique et romantique. Elle décrit la vie de cet homme, luttant pour rapporter trois sous, pour contenir ses émotions, pour survivre, pour prendre sa vie en main, face à une nature hostile, à un contexte économique difficile, et dans une profonde solitude.

Edith Wharton déploie une écriture brillante et nous narre une histoire qui a presque des allures de fable, très réaliste, à la fois désuète et intemporelle, avec un final foudroyant. Elle sait parler des sentiments, de leur complexité, et des relations humaines, avec une précision qui nous les rend palpables et universels. Ses personnages sont intenses, que ce soit dans la plus pure méchanceté ou dans la passion amoureuse.

Un roman magnifique.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Ven 4 Mar 2016 - 9:31

ton commentaire me replonge dans cette lecture que j'avais aussi apprécier. (j'ai d'ailleurs un livre en attente : la sonnette de madame)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Ven 4 Mar 2016 - 9:43

C'est toujours agréable les piqûres de rappel de bons livres.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Ven 4 Mar 2016 - 10:15

Queenie a écrit:
C'est toujours agréable les piqûres de rappel de bons livres.


Oui . cheers
Je reprends les trois mots que j'avais laissés sur le fil des lectures du mois en réponse à Bédou  :


Citation :
 J'ai passé un très bon moment avec ce court "roman" d'Edith Warthon un peu en marge de ce qu'elle a pu écrire .
Il ya une atmosphère irréelle lumineuse et pourtant annonciatrice de la tragédie .
Un peu comme le conte "La petite fille aux allumettes " .
Douloureux , fataliste , merveilleux pourtant .
 

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Jeu 27 Oct 2016 - 18:14

Un court livre avec 3 nouvelles

La plénitude de la vie.

Une femme meurt, arrivée dans l'au-delà elle est reçue par l'Esprit de Vie lui dit son étonnement d'un tel lieu, beau serein, elle lui confie que dans sa vie terrestre elle n'a pas connue la plénitude, dont elle a pourtant eu un aperçu dans la beauté d'une église. Elle identifie son corps comme la composition d'une maison mais dont la porte de la pièce intime là où se trouve son âme, n'a jamais été poussée, même pas par son mari. Sa vie en ce lieu pourrait-il offrir plus que la vie qu'elle a quittée, un homme qui pousserait-il la porte, la "plénitude" espérée ?  Un grincement de bottes, une porte qui claque peuvent-être une réponse. Sait-on reconnaître le bonheur ?

La lampe de Psyché

Delia Corbett est une femme comblée, après un premier mariage difficile, elle a trouvé en Corbett un homme parfait, beau, aimant, aimé. C'est lors d'une visite chez une tante d'Amérique dans un milieu "vertueux" qu'une question posée amène une déconvenue envers l'homme "idéal".

Quel cynisme dans la conclusion de Délia : Et à l'adoration passionnée qu'elle avait payé pour avoir son mari elle substitua une affection tolérante qui offrit exactement les mêmes avantages.

La vue de Madame Manstey

Madame Manstey est veuve, seule, son unique fille vit au loin, après une vie médiocre son petit bonheur quotidien est la vue de sa fenêtre. Elle a plaisir à voir en toutes saisons les plantes, les cours,  les maisons et leurs habitants au-dessous de sa fenêtre et jusqu'au loin le clocher, le ciel. Mais un jour la propriétaire d'une des maisons décide de faire construire une extension, laquelle construction occulterait la vue de la vieille dame. Mme Manstey offre 1000 dollars de son économie à la propriétaire afin qu'elle renonce. Qui peut croire à un tel renoncement ? seule Mme Manstey qui punira celle qui a promis. Mais vous connaissez la fin du pot de terre contre le pot de fer !


L'atmosphère est feutrée, compensée, une impression que tout se passe en catimini dans ces nouvelles.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche


Dernière édition par Bédoulène le Ven 28 Oct 2016 - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Edith Wharton   Jeu 27 Oct 2016 - 20:02

J'ai des super souvenirs d'un livre de Wharton. Il va falloir que j'en lise un autre. (je n'ai plus le titre en tête)
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Jeu 27 Oct 2016 - 20:11

Nadine a écrit:
J'ai des super souvenirs d'un livre de Wharton. Il va falloir que j'en lise un autre. (je n'ai plus le titre en tête)

Lequel ? Si tu te souviens...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Edith Wharton   Jeu 27 Oct 2016 - 20:27

attends je regarde, je reviens (il est dans ma bibliotheque)
Les chemins parcourus.
Et j ai le court "les lettres" que j ai pas lu d'ailleurs, même si je l'ai pas loin.
Tu l'as lu celui-là ? (tu connais bien apparemment, cf plus haut)
Bédoulène, grâce à toi je vais lire Les lettres ce soir.Merci pour le partage
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Edith Wharton   Ven 28 Oct 2016 - 11:18

bonne lecture Nadine

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edith Wharton   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edith Wharton
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Livres de Edith Wharton
» Edith Shain
» Edith Clark
» EDITH LEFEL
» Crème de navet (Édith Riopel)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: