Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Nicolas Bouvier

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Nicolas Bouvier - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Bouvier   Nicolas Bouvier - Page 8 EmptySam 18 Oct 2014 - 1:02

Beau travail, Bédou !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Nicolas Bouvier - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Bouvier   Nicolas Bouvier - Page 8 EmptySam 18 Oct 2014 - 13:56

merci Bix !

au cas où Ariane ne reconnaîtrait pas son Japon je précise que ce 2ème voyage de Bouvier si déroule en 1964/65 et qu'il a assez aimé le Japon pour y emmener sa famille y vivre plusieurs mois.

Il faut lire Bouvier, son écriture le mérite et son envie de comprendre.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Nicolas Bouvier - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Bouvier   Nicolas Bouvier - Page 8 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 8:48

Chronique Japonaise
Nicolas Bouvier


Nicolas Bouvier - Page 8 Japon10

Bédoulène a déjà bien parlé de ce livre et de son contenu, je ne vais pas y revenir mais simplement dire ce qui m’y a retenue, ce que j’ai aimé dans ces voyages au Japon.
Tout d’abord, la forme de cette chronique est rafraîchissante, elle n’est pas lassante comme pourrait l’être un carnet de voyage car s’agit d’un assemblage de textes divers : des notes historiques sur le Japon qui ouvrent la lecture, la narration de rencontres ou de moments passés avec divers personnages, des anecdotes toujours émaillées d’explications sur les coutumes ou la symbolique du contexte, le tout, toujours empreint d’un regard empathique et humain, celui d’un homme immensément curieux qui prend son temps.

Et puis il y a le style, agréable, parfois poétique et très vif. Car Nicolas Bouvier donne vie aux choses inanimées :

Pérégrinations dans Tokyo

Citation :
Cet après-midi là j’ai bien marché vingt kilomètres au hasard dans la ville. […]J’ai regardé les voitures de pompiers passer à toute allure dans des tourbillons de feuilles mortes. Leurs cloches de bronze sonnant à la volée, l’air d’aller  la fête avec leurs grappes de petits hommes noir et rouge accrochés aux échelles, coiffés de casques à protège-nuque comme les guerriers de Gengis Khan.
Citation :
[…] Ces avenues sans plan, ces entrepôts, ces librairies noires de monde, cette marée de jardinets, de maisonnettes immobiles qui venait battre contre un canal croupi,[…]Puis le soleil est descendu en se gonflant dans un ciel orange, dessinant en silhouette la ligne incongrue des toits, des ballons publicitaires contre un horizon qui virait au rouge, puis la pluie multicolores des néons.

Nicolas Bouvier a aussi un recul assez humoristique sur les coutumes ou les évènements, ici il nous parle des bains, une institution :

Citation :
Le côté « femmes » n’est séparé de l’autre que pas une demi-cloison ajourée par-dessus laquelle on échange en famille quolibets, savonnettes et gants de crin. Autrefois tout le monde se baignait ensemble, et cette paroi est une concession faite à l’Occident puritain à l’époque où le Japon désirait si fort lui plaire. Elle est superflue. Le japonais n’est pas troublé par le nu au bain ; il en a trop l’habitude, et si, exceptionnellement, il est troublé, eh bien ! où est le mal ? Sur ce point, il est plus naturel que nous. Il a dû rester longtemps perplexe devant notre société qui mettait des caleçons longs et faisait tant d’histoires pour entrer dans l’eau…puis garnissait ses jardins publics d’opulentes femmes nues représentant le Commerce ou l’Industrie.

Difficile de choisir les citations, la chronique entière est délicieuse. Je ne raffole pas de carnets de voyages d’habitude, mais ici,  j’ai lu ce petit livre d’une traite et j’aurais bien souhaité qu’il soit plus long encore car l'esprit de Nicolas Bouvier en fait un récit très attachant.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Nicolas Bouvier - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Bouvier   Nicolas Bouvier - Page 8 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 17:34

En lisant vos commentaires j´ai l´impression qu´on peut apprendre plein de choses sur le Japon en lisant ce livre!

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Nicolas Bouvier - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Bouvier   Nicolas Bouvier - Page 8 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 17:52

Décidemment je vais peut-être finir par emprunter l'édition Quarto dans lequel cette chronique se trouve...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Nicolas Bouvier - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Bouvier   Nicolas Bouvier - Page 8 EmptyJeu 30 Oct 2014 - 18:35

aïe, c'est vraiment lourd, j'ai mal aux bras de soutenir celui de S.W dentsblanches

il y a encore 2 Bouvier à ma médiathèque pour un peu plus tard

à tantôt Shanidar

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Nicolas Bouvier - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Bouvier   Nicolas Bouvier - Page 8 EmptyVen 31 Oct 2014 - 7:40

Qui est S.W. Bédou ?

Pour ce qui est de Nicolas Bouvier, c'est vraiment une bonne découverte et je vais très certainement en lire d'autres dès que l'occasion se présentera.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Nicolas Bouvier - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Bouvier   Nicolas Bouvier - Page 8 EmptyVen 31 Oct 2014 - 18:17

domreader a écrit:
Qui est S.W. Bédou ?

Pour ce qui est de Nicolas Bouvier, c'est vraiment une bonne découverte et je vais très certainement en lire d'autres dès que l'occasion se présentera.

C'est Simone Weil (la philosophe) dont nous lisons L'enracinement... Et sinon L'usage du monde de Bouvier est hautement recommandable !!

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Nicolas Bouvier - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Bouvier   Nicolas Bouvier - Page 8 EmptyDim 19 Avr 2015 - 13:58

Le poisson-scorpion

Ce qui est vraiment unique, dans ce livre, c'est ce mélange de joyeuseté et de désolation. Plongée dans un enfer de solitude, décrite avec un charme et une poésie qui en allègent la lourdeur.

À l'issue d'un périple de deux ans en Inde, Nicolas Bouvier fait une station de plusieurs mois sur l'île de Ceylan, avec pour seuls compagnons ses livres et sa machine à écrire,s ans nous en expliquer les motifs, sans doute parce que c'est un homme qui vit l'instant.
Son seul contact, qui se voudrait ressourçant mais creuse sans doute le fossé, ce sont les lettres que lui apporte le facteur : sa mère, les post-scriptums de son père, et sa petite amie qui lui donne de ses nouvelles sous la forme d'un faire-part de mariage.
Nicolas Bouvier s'installe dans une auberge minable, fréquente un bistrot populeux, suit des routes, se rend sur la plage, dans un village réputé pour ses sortilèges. Il observe avec un œil qui mêle la malice, la poésie, le rêve. La population locale lui paraît  inamicale, voire mesquine, et ce n'est qu'avec quelques individus réels ou imaginés, qu'il tisse un lien : l'épicière tamoule, le fantôme du jésuite, l'horloger réparateur de machine à écrire… Ces portraits tendres et facétieux semblent sauver l'espèce humaine, à laquelle, le temps passant, Nicolas Bouvier  préfére la fréquentation des insectes, espèce  omniprésente, puissante, à la fois discrète et envahissante.
Dans cette ambiance poisseuse de chaleur et vaguement hostile, Nicolas Bouvier, qui est arrivé malade, plonge peu à peu dans une étrange noirceur  indifférente, dont la narration rétrospective,  constitue  un petit chef-d'oeuvre de délicatesse amusée.

Nicolas Bouvier, voyageur immobile, a l'élégance de ne nous conter son désespoir que pour nous faire sourire, jouir de la langue, connaître des hommes et des femmes étranges et différents, l' accompagner, lui, le nomade devenu un temps sédentaire, frôlant la folie, fréquentant les poissons-scorpions et les escarbots .
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Nicolas Bouvier - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Bouvier   Nicolas Bouvier - Page 8 EmptyDim 19 Avr 2015 - 16:19

Topocl, et les autres, je vous conseille d' enchainer avec Routes et déroutes, l' un des derniers livres
de Bouvier.  Un livre bilan et très émouvant. Bouvier est malade mais confie à l' écrit une dernière
fois ce que furent sa  vie, ses voyages, sa philosophie.



Nicolas Bouvier - Page 8 Routes10

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz


Dernière édition par bix229 le Dim 19 Avr 2015 - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Nicolas Bouvier - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Bouvier   Nicolas Bouvier - Page 8 EmptyDim 19 Avr 2015 - 16:23

je note, merci content !
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Nicolas Bouvier - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Bouvier   Nicolas Bouvier - Page 8 EmptyDim 19 Avr 2015 - 16:27

merci pour ton commentaire dont je partage le ressenti et j'ajoute quelques extraits et mon plaisir de lecture.

L'écriture de Bouvier n' a jamais été aussi dramatiquement belle, il n'a jamais autant donné de lui physiquement et psychologiquement. Cette Ile lui a pris beaucoup, mais il sait que le voyage prend son dû de l'Homme.

merci de m'avoir accompagnée dans la LC ! qui se trouve ICI merci à Shanidar et Chamaco de nous avoir rejoint.

N. Bouvier a le regard vaste, il critique notamment l'héritage des Anglo-saxons, des Occidentaux en général  et tout particulièrement le "négoce des idéologies"

au dispensaire : "Tous ces souffreteux se réjouissaient en somme de me voir si bien équipé pour leur survivre. C'est le moment que j'ai choisi, en plein triomphe, dans les compliments et les bourrades, pour m'évanouir comme une Diva étourdie par les fleurs..."

la maladie, la solitude, le climat le rendent pessimiste et fataliste :

"On s'en va loin des alibis ou des malédictions natales, et dans chaque ballot crasseux coltiné dans des salles d'attente archibondées, sur de petits quais de gare atterrants de chaleur et de misère, ce qu'on voit passer c'est son propre cercueil."

"Voyager ; cent fois remettre sa tête sur le billot, cent fois aller la reprendre dans le panier à son pour la retrouver presque pareille. On espérait tout de même un miracle alors qu'il n'en faut pas attendre d'autre que cette usure et cette érosion de la vie avec laquelle nous avons rendez-vous, devant laquelle nous nous cabrons bien à tort."

"Combien d'années encore pour avoir tout à fait raison de ce moi qui fait obstacle à tout ? "

"Le désespoir c'est tout de même mieux que rien du tout, c'est palpable et tenace plus que la joie qui ne dure jamais plus qu'on en peut supporter."


son intérêt pour les gens : "Moi j'ai d'autres affaires, car c'est vous qui m'intéressez..."

"Il sait que je le comprends, peut-être a-t-il lu dans mes yeux qu'un jour je finirai comme lui."

" cette tanière (une échoppe) d'où je prends les deux pouls de la ville, celui des hommes et celui des insectes."


Il y a une extraordinaire reconstitution d'une bataille d'insectes, qui sont omniprésents, d'où sa constatation :  "La vie des insectes ressemble en ceci à la notre : on n'y a pas plutôt fait connaissance qu'il y a déjà un vainqueur et un vaincu."

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche


Dernière édition par Bédoulène le Mar 21 Avr 2015 - 17:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Nicolas Bouvier - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Bouvier   Nicolas Bouvier - Page 8 EmptyDim 19 Avr 2015 - 16:28

merci Bix je note aussi

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Nicolas Bouvier - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Bouvier   Nicolas Bouvier - Page 8 EmptyDim 19 Avr 2015 - 16:31

Ses histoires d'insectes m'ont fait repenser à l’extraordinaire premier chapitre de Western, de Christine Montalbetti (des fourmis, là)
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Nicolas Bouvier - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Bouvier   Nicolas Bouvier - Page 8 EmptyDim 19 Avr 2015 - 16:45

je note aussi car j'avais apprécié le livre lu d'elle, merci Topocl !

de livre en livre, car souvent j' adopte les auteurs dont parlent les auteurs dans leurs livres ! sourire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Nicolas Bouvier - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Nicolas Bouvier   Nicolas Bouvier - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Nicolas Bouvier
Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» un samedi à Trèves
» Le "Cassini"
» Je t'aime, pour le meilleur et pour le pire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Voyages-
Sauter vers: