Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 LC Amérique Latine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: LC Amérique Latine   Jeu 26 Juin 2014 - 10:07

Pour essayer de varier les plaisirs de cette LC, j'ai emprunté à la médiathèque :

L'homme en arme de Horacio Castellanos Moya -> Salvador

Veronica et autres contes fantastiques de Rubén Dario -> Nicaragua

Déluge de soleil -> un recueil de nouvelles du Costa Rica

Je recommande la consultation de :



Littératures de l'Amérique Latine de François Delprat, dans lequel vous trouverez un index par pays des auteurs cités.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: LC Amérique Latine   Jeu 26 Juin 2014 - 10:21

shanidar a écrit:
L'homme en arme de Horacio Castellanos Moya -> Salvador

tiens, je l'ai sur ma PAL avec La Mort d'Olga Maria, prévu pour mon voyage autour du monde...mais je ne sais pas si je vais le lire pendant cette LC...
en fait, je suis à l'instant dans cette région avec Carpentier et son Partage des eaux, je vais embarquer pour le Venezuela Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: LC Amérique Latine   Jeu 26 Juin 2014 - 10:24

merveilleux voyage musical et humain que je recommande à tout le monde ! (le meilleur Carpentier à mon avis !). Bonne lecture kenavo !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: LC Amérique Latine   Jeu 26 Juin 2014 - 14:20

shanidar a écrit:
(le meilleur Carpentier à mon avis !)

sur ce point-là il va devoir vraiment faire beaaaaaaauuuuuuuucoup mieux que La Danse sacrale  aime

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: LC Amérique Latine   Jeu 26 Juin 2014 - 22:59

je vais commencer par la danse sacrale de Carpentier

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: LC Amérique Latine   Ven 27 Juin 2014 - 7:15

Bédoulène a écrit:
je vais commencer par la danse sacrale de Carpentier

je te souhaite un aussi grand coup de coeur avec ce livre que moi j'ai eu Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: LC Amérique Latine   Ven 27 Juin 2014 - 8:02

Bédoulène a écrit:
je vais commencer par la danse sacrale de Carpentier

tu as lu Partage des eaux Bédou ?
en tout cas bonne lecture de La danse sacrale, tu devrais y retrouver une certaine atmosphère révolutionnaire assez proche de tes dernières lectures avec en plus un peu de danse et de lutte pour les minorités raciales !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: LC Amérique Latine   Ven 27 Juin 2014 - 8:23

non je ne l'ai pas lu et ma médiathèque ne le possède qu'en langue étrangère ! je verrai plus tard si ma première rencontre avec Carpentier se passe bien  sourire 

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: LC Amérique Latine   Mar 1 Juil 2014 - 12:52

Je commence donc ma rencontre de l'Amérique Latine avec Varamo de l'argentin César Aira. Le livre se déroule au Panama et plus exactement dans la ville de Colón.



Une ville qui a vu sa population augmenter (de 3000 personnes en 1900 à 30 000 en 1920) grâce au canal de Panama et à une forte immigration masculine. Du coup, Varamo, le héros éponyme du 'roman' de Aira est un homme célibataire, vivant encore chez sa mère à cause de la pénurie de femmes. Le Panama, nous rappelle Aira est un pays très jeune (indépendance en 1903) et les institutions du pays sont encore fragiles, c'est pourquoi Varamo est très fier d'être fonctionnaire. Sa mère fait d'ailleurs partie de l'immigration puisqu'elle est chinoise, ce qui donne l'occasion à l'auteur de s'amuser un peu autour de l'idée d'identité.



Petit extrait pour se mettre dans l'ambiance latino :

Citation :
Une fois sa partie terminée et la vaisselle lavée (dominos et vaisselle avaient quelque chose en commun), venait l'heure de se rendre au café, cette institution arabe pour hommes si caractéristique de l'Amérique centrale. Varamo ne ratait jamais le rendez-vous. Quand il allait au café, c'était un homme différent : insouciant, sociable, plus occidental, plus normal, un peu moins névrosé.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: LC Amérique Latine   Mar 1 Juil 2014 - 15:50

Marrant : j'ai emprunté un livre de Rubén Darío (Nicaragua) et voilà ce que dit Aira faisant parler trois éditeurs de livres dans Varamo , récit qui se situe dans les années 1920:

Citation :
A l'instant présent, cette nuit, ils pouvaient voir que toutes les transformations du marché depuis vingt ans s'étaient déroulées dans le cadre du Modernismo, qui avait été le grand déclencheur originel. L'œuvre et la personnalité de Rubén Darío avaient créé un marché, en tant que mythe d'origine, et les innombrables imitateurs du maître avaient alimenté les presses depuis lors, en parfaite harmonie avec le public des lecteurs, dont ils faisaient partis. Mais ce paradigme s'était épuisé... tout s'épuisait, par la force des choses. Chaque livre portait en lui la semence d'un autre livre, chaque piste que suivait la volonté collective s'accompagnait d'une piste différente, qui la faisait dévier. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, à l'intérieur de cette littérature de divertissement et de grande consommation, il y avait aussi des avant-gardes, des expérimentations, et l'attention du public réagissait à tout cela, comme le papillon réagit au courant d'air qu'il traverse.

Cela signifiait, dirent-ils, que l'on avait peut-être déjà besoin d'autre chose. Il se pouvait que cet "air suave, aux accents sereins"* fût passé de mode. De fait, ils s'accordaient à reconnaître que, ces dernières années, ils avançaient par inertie et qu'il fallait une nouvelle nourriture pour une nouvelle génération de lecteurs. "Et si, par hasard, l'heure du réalisme était venue ?" dit l'un. Les deux autres protestèrent avec véhémence : l'heure du réalisme ne viendrait jamais. A tout cela on pouvait répondre, et sur ce point ils étaient de nouveau d'accord, que tout dépendait de la façon dont on définissait le réalisme. Dans ce sens, effectivement, l'heure du réalisme venait tout le temps.

* Début d'un fameux poème du Nicaraguayen Rubén Darío (1867-1916) -porte étendard du Modernismo-, appartenant au recueil Proses profanes et autres poèmes (1896). (N.d.T.)

Le Modernismo semble être un mélange de romantisme, de symbolisme et du parnasse.




_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: LC Amérique Latine   Lun 7 Juil 2014 - 14:56

Pour en savoir plus sur Rubén Darío c'est par ici

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: LC Amérique Latine   Mar 8 Juil 2014 - 10:11

ajouté dans le premier message le lien vers le commentaire de Marko à propos de Sergio Bizzio, écrivain argentin qui ne semble pas l'avoir séduit... (ici)

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: LC Amérique Latine   Mar 8 Juil 2014 - 11:13

shanidar a écrit:
ajouté dans le premier message le lien vers le commentaire de Marko à propos de Sergio Bizzio, écrivain argentin qui ne semble pas l'avoir séduit... (ici)
ah oui merci! Je n'avais pas bien suivi les règles du jeu de la LC. Je suis donc dans le roman d'un nouvel auteur dont j'ouvrirai le fil et mettrai le lien ici  Very Happy 

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: LC Amérique Latine   Mar 8 Juil 2014 - 11:38

c'est exactement ça Marko et tu peux également parler ici des liens que tu peux envisager entre un écrivain et son pays, sa culture, ses coutumes, histoire de faire le lien entre littérature et culture spécifiquement latine.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: LC Amérique Latine   Mar 8 Juil 2014 - 12:36

Sauf que je vois que Salomon de Izarra est français  rire  ça plane pour moi !

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LC Amérique Latine   

Revenir en haut Aller en bas
 
LC Amérique Latine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fête du Travail
» Bon Samedi
» Saisie numérique
» 1963 - A957 (Amérique du Sud - Méditerranée - Canaries)
» La reconstruction numérique de Varsovie de 1945

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Nos lectures en commun :: Par thème ou pays-
Sauter vers: