Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 John Cage

Aller en bas 
AuteurMessage
HamsterKiller
Main aguerrie
HamsterKiller

Messages : 544
Inscription le : 25/10/2013
Age : 38
Localisation : Tours

John Cage Empty
MessageSujet: John Cage   John Cage Icon_minitimeJeu 19 Juin 2014 - 12:29

John Cage Images?q=tbn:ANd9GcQ5jYE8ElQaO5tTL2yDBxVFzSkdOMpTGWeP6hdNxGxrBV9zZncLLlShSa-riw
John Cage - 1912/1992

Bon je connais pas plus que ça ce compositeur.

Enfin il y a le provoquant (ou rigolo c'est selon) 4'33 écrit pour piano, et réarranger par d'illustre interprete pour grand orchestre ou encore choeur capella. Mais j'ai découvert qu'il n'avait pas fait que des truc chelou, a base de piano préparé en fixant sur les cordes morceaux de métal, de bois et autres attirails distordant le son de l'instrument.

Il m'a plus sur ce morceau précisément : Alors j'y vais de ma petite image intérieur clichesque (préparez vous un sac en plastique a proximité), mais lors de l'écoute de cela, je suis dans un train, coté fenetre. Il va vite mais semble suspendu au dessus des prairie qu'il traverse, prairie encore recouverte d'un brouillard bleu matinal traversé ici ou la par le jaune des rayons du soleil qui viennent teinté les vertes collines émergente d'un peu de doré (c'est à ce moment que le sac intervient, vous pouvez vomir). Il y a bien du monde dans le train, mais il sont loin, car il est question d'un départ et d'une solitude, pas vraiment rassurante, mais ou l'on se love, perdu dans le temps. Le paysage défile mais reste le même.

Bleu, doré, valloné de vert, atmosphérique.



Dernière édition par HamsterKiller le Jeu 19 Juin 2014 - 12:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

John Cage Empty
MessageSujet: Re: John Cage   John Cage Icon_minitimeJeu 19 Juin 2014 - 12:34

Jolie présentation! Je connais mal John Cage. Tant mieux ! Un de plus à mieux explorer.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

John Cage Empty
MessageSujet: Re: John Cage   John Cage Icon_minitimeVen 20 Juin 2014 - 8:49

Merveilleux morceau - très doux - très tendre - évanescent...

Je connais très mal Cage ou plutôt je l'ai surtout découvert avec ses partitions graphiques sur lesquelles j'ai rêvé des heures durant sans vraiment chercher à comprendre mais en tout cas séduite par la beauté des formes, l'esthétisme du langage, le mystère du noir et blanc :

 John Cage Cage_110

 John Cage Cage_210

 John Cage Cage_310

merci HamsterKiller ! C'était parfait pour un matin ensoleillé !  sunny

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HamsterKiller
Main aguerrie
HamsterKiller

Messages : 544
Inscription le : 25/10/2013
Age : 38
Localisation : Tours

John Cage Empty
MessageSujet: Re: John Cage   John Cage Icon_minitimeDim 22 Juin 2014 - 15:26

Je ne connaissais pas du tout ces partition là. J'avais déjà vu les délires de Satie comme le morceau en forme de poires, ou des notations modernes, mais là c'est encore plus graphique et semble assez loin du langage musicale.

Un point qui m’intéresse mais que je n'ai pas pris le temps de fouiller serait d’appréhender l'évolution de la notation graphique de la musique (musique écrite ou composée donc) en correspondance avec son évolution sonore (ses formes).

La musique (de tradition écrite) est un art particulier puis qu’absolument formel (mental) et pourtant destiné au sens de l'ouie (monde sensitif), l'ouie qui est "immatérielle qui est  la perception ondulatoire du transparent, de l'air. Cette nature formelle a permis a Beethoven Sourd de pouvoir créer et surtout rendre "incarnable" ses dernières oeuvres alors que son sens de l’ouïe avait pratiquement complètement disparu.

Je trouve ça intéressant comme particularité de la musique, je ne sais pas si il y a eu des peintres aveugles par exemple ? ça me parait difficile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

John Cage Empty
MessageSujet: Re: John Cage   John Cage Icon_minitimeLun 23 Juin 2014 - 11:16

Evgen Bavcar est un photographe aveugle (il est devenu aveugle à l'âge de douze ans), mais du coup comme Beethoven il avait quand même connu des perceptions (ici visuelles) avant, ce qui lui a sans doute permis d'être photographe.

Nous parlions justement de composition hier et de cette difficulté à rendre physiquement (par l'écriture musicale en l'occurrence) des sons mentaux...

On peut peut-être aussi évoquer Hélène Grimaud ou Vladimir Nabokov pour qui les sons sont des couleurs ou les lettres des sons (synesthésie).

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

John Cage Empty
MessageSujet: Re: John Cage   John Cage Icon_minitimeLun 23 Juin 2014 - 12:51

HamsterKiller a écrit:
Je ne connaissais pas du tout ces partition là. J'avais déjà vu les délires de Satie comme le morceau en forme de poires, ou des notations modernes, mais là c'est encore plus graphique et semble assez loin du langage musicale.

Un point qui m’intéresse mais que je n'ai pas pris le temps de fouiller serait d’appréhender l'évolution de la notation graphique de la musique (musique écrite ou composée donc) en correspondance avec son évolution sonore (ses formes).

C'est surtout avec l'arrivée de l'électronique et de la musique spectrale que la manière d'écrire la musique a profondément changé. C'est le spectre sonore qui importe et la manière de combiner des sonorités entre elles pour créer de l'inouï. On ne suit plus une ligne mélodique tonale ou atonale ou bien plusieurs lignes mélodiques qui s'enchevêtrent comme dans l'écriture contrapuntique. La partition indique des timbres, leur évolution dans l'espace et le temps (c'est ce qui donne ce côté très graphique), l'écriture est micro-tonale et souvent élaborée à partir d'algorithmes informatiques qui décortiquent le spectre sonore. C'est super compliqué et le résultat crée des expériences musicales incroyables, complexes, souvent poétiques malgré la théorisation quasi scientifique.

Une partition de Gérard Grisey qui est un des pionniers du mouvement spectral avec Tristan Murail.
John Cage Grisey10

John Cage Img-1211

Ou Stockhausen:

John Cage 510

Parmi les héritiers de cette tendance musicale il y a en particulier un compositeur fantastique qui est Georg Friedrich Haas. Simon Rattle dit que sa partition "In Vain" est un des premiers grands chefs d'oeuvre du XXIe siècle et c'est vrai que c'est une expérience sonore assez sidérante pour peu qu'on se laisse immerger. Certaines parties doivent être jouées dans le noir total (les musiciens doivent mémoriser leur partition). Il fait penser un peu à Ligeti et vient directement du spectralisme. Le passage magnifique avec les cuivres peut renvoyer de loin à l'ouverture de l'or du Rhin de Wagner. Si vous avez le temps, mettez vous dans le noir et écoutez cette musique pendant 1 heure. C'est quelque chose. Et ce doit être encore plus génial de l'écouter en direct dans la salle d'orchestre:


_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

John Cage Empty
MessageSujet: Re: John Cage   John Cage Icon_minitimeLun 23 Juin 2014 - 16:21

Je déborde sur le sujet du fil mais cette vidéo permet de voir (ou presque) comment ce type de partition se traduit en musique en suivant le curseur.

Xenakis: Metastasis


_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HamsterKiller
Main aguerrie
HamsterKiller

Messages : 544
Inscription le : 25/10/2013
Age : 38
Localisation : Tours

John Cage Empty
MessageSujet: Re: John Cage   John Cage Icon_minitimeJeu 3 Juil 2014 - 1:49

Marko a écrit:


Parmi les héritiers de cette tendance musicale il y a en particulier un compositeur fantastique qui est Georg Friedrich Haas. Simon Rattle dit que sa partition "In Vain" est un des premiers grands chefs d'oeuvre du XXIe siècle et c'est vrai que c'est une expérience sonore assez sidérante pour peu qu'on se laisse immerger.

Ho la vache, c'est de la bonne ça Marko !

J'viens de m'écouter In Vain donc (je n'avais pas encore écouter ce compositeur)

Bon alors l'ouverture est sympas, ça rappel Ligeti et ses tourbillons, sa dentelle qui tourne et tourne sur elle même. Mais bon j'me disais ok, on connait déjà, mais c'est sympas. J'ai déchanté un peu sur le début de la deuxième partie avec les espèces "d'accord" tenue coupé de silence. J'me disais mince j'aime moins, c'est agréable mais un peu chiant et si ça évolue pas vers un truc plus sympas, ben J'trouve que "Grand Chef d'oeuvre du début du XXième" c'est un peu fort (ou alors c'est pas ma came). Viens le rappel a Wagner avec les cuivres effectivement, c'est bien foutu, ça se melange bien dans ce flux sonore, ça attise la curiosité cette mélodie dans ce tuyaux sonore (J'ai ressentit des truc un peu similaire a la symphonie Univers de Charles Ives a ce moment là) et puis et puis... Et puis ça devient dément, ça part en un énorme crescendo, non mais ça part completement en sucette, ça se met a vibrer de partout, ça se tiens dans une énergie folle qu'on se demande jusqu'où on va décoller, qu'on commence a se cogner de partout sur les fondements de blablabla  ET badaboum, paf, explosion.  Puis il nous repose en douceur car il est sympas.


Bon mon commentaire est fastidieux, c'est pas facile de "partager" la musique je trouve...

Ha j'vais me la rééecouter un de ses quatres !

Cool, merci Wink

(le fil John Cage est définitivement saboté  rire )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

John Cage Empty
MessageSujet: Re: John Cage   John Cage Icon_minitimeJeu 3 Juil 2014 - 7:13

Tu en parles très bien! C'est exactement ça. Pour plus d'infos Simon Rattle le commente en anglais sur le site du digital concert Hall en visionnage gratuit: ICI

Il y a un autre morceau très bien Dark dreams qu'on peut voir en payant ICI

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HamsterKiller
Main aguerrie
HamsterKiller

Messages : 544
Inscription le : 25/10/2013
Age : 38
Localisation : Tours

John Cage Empty
MessageSujet: Re: John Cage   John Cage Icon_minitimeJeu 3 Juil 2014 - 16:52

Mon niveau d'anglais est trop naze pour bien comprendre tout ce qu'il dit :/, et c'est sous titré en allemand  colere 

(J'ai trouvé à lire une note de programme stockée sur la base de l'IRCAM mais tu l'as peut être déjà lu: clic )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




John Cage Empty
MessageSujet: Re: John Cage   John Cage Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
John Cage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Musique, maestro… :: Classique-Jazz-
Sauter vers: