Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Lev Nussimbaum [Ukraine]

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Lev Nussimbaum [Ukraine]   Sam 21 Juin 2014 - 10:13



Lev Abramovitch Nussimbaum, ou Noussimbaum, Plume de jour: Essad Bey (Kiev, 1905 – Positano, Italie 1942) est un écrivain et journaliste juif d'origine ukrainienne.

Biographie
Il a passé son enfance à Bakou avant de fuir les bolcheviks en 1920, à l’âge de 14 ans. Il s’est créé une bonne situation dans le monde compétitif de la littérature européenne, en écrivant en général sur des sujets concernant l'ancien Empire russe et connus des occidentaux, comme le Caucase, l’Empire Russe, la Révolution bolchévique qui a permis de découvrir le pétrole et l’Islam. Il écrivait sous le nom de plume d’Essad Bey en Allemagne.
Les historiens et les critiques littéraires considèrent que les écrits d'Essad Bey sont à traiter avec précaution, et même parfois comme n'étant pas une source fiable. Aujourd’hui, les historiens ignorent ses livres et citent rarement Essad Bey, bien que les sujets dont il traitait laissent toujours la place à la critique. De plus, le fait qu’Essad Bey était si prolifique sème le doute sur la véritable paternité de ses livres. En effet, il opérait principalement comme courtier et falsifiait des manuscrits qu’il commercialisait ensuite sous son nom, gagnant ainsi une certaine célébrité. En 1934, son agent le prévient de ralentir son rythme de parution et de prendre une année loin des livres, lui permettant ainsi de paraître moins prolifique. Cette année-là, aucun livre n’a été publié en Allemagne – seulement deux nouvelles en polonais.

source et suite


si vous voulez savoir plus sur lui, je peux recommander ce livre:


Tom Reiss, L'Orientaliste : L'énigme résolue d'une vie étrange et dangereuse
Citation :
Présentation de l’éditeur
Comment Lev Nussimbaum (1905-1942), un juif d'Azerbaïdjan ayant fui Bakou devant l'arrivée des bolcheviks, est-il devenu Essad Bey, prince musulman et flamboyante figure des milieux interlopes du Berlin de Weimar, puis Kurban Said, auteur des romans Ali et Nino et La fille de la corne d'or ? Comment, en brouillant les pistes sur ses origines et en jouant avec ses identités, a-t-il pu échapper aux premières persécutions nazies, et être pressenti en pleine guerre, pour être le biographe officiel de Mussolini ? C'est le parcours de ce personnage hors du commun que retrace Tom Reiss dans l'orientaliste, de l'Asie Centrale à l'Italie, en passant par Constantinople, Berlin et New York, à travers les bouleversements de la première moitié du XXe siècle.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Lev Nussimbaum [Ukraine]   Sam 21 Juin 2014 - 10:14

publié sous son nom de plume Kurban Said


Ali et Nino
Citation :
Présentation de l’éditeur
"Ali et Nino", c'est le roman d'un amour inoubliable entre un jeune aristocrate musulman et la fille d'un marchand chrétien d'Azerbaïdjan au temps de la Première Guerre mondiale. Un "Roméo et Juliette" oriental et une anticipation surprenante de l'histoire contemporaine de la Tchétchénie et de l'Afghanistan. Un roman à la très belle écriture et d'une actualité troublante: ses prédictions sur la renaissance mondiale d'un islam militant témoignent d'une incroyable prescience. Publié pour la première fois à Vienne en 1937, "Ali et Nino" remporte un succès immédiat, malgré un sujet audacieux pour l'époque – l'amour qui se joue des frontières raciales. Le roman a sombré dans l'oubli pendant la guerre et par hasard, au début des années 1950, une danseuse germano-russe découvrit le livre chez un bouquiniste et en tomba amoureuse. Elle le rapporta en Angleterre et entreprit de le traduire. Quand sa version anglaise fut enfin publiée au début des années 1970 (traduite en 1973 chez Robert Laffont), le sujet des amours interethniques était devenu très à la mode et le livre connut un succès mondial, renforcé par l'anonymat de l'auteur. Le "New Yorker" alla jusqu'à parler de découverte d'un "trésor enseveli». Au terme d'une enquête d'un an, un journaliste du "New Yorker" a enfin découvert l'identité du mystérieux auteur, restée inviolée pendant cinquante ans: Lev Nussimbaum, un écrivain juif de Bakou, fin lettré converti à l'islam, cosmopolite et déjà mondialement célèbre. Une personnalité remarquable, haute en couleur, romantique et tourmentée, considérée à l'époque dans toute l'Europe et aux États-Unis comme une autorité en matière de culture orientale.



Quand j’ai acheté ce livre, il y a presque dix ans, je ne savais pas grand-chose concernant l’auteur, surtout que dans mon édition allemande, on présume encore que sous le nom de Kurban Said se cachait une comtesse autrichienne sous le nom de Elfriede von Ehrenfels. Aujourd’hui on sait que c’est très peu probable qu’elle a eu des influences sur ce texte. D’ailleurs chez Wikipédia on peut lire :

Citation :
Un célèbre roman de 1937, Ali et Nino : Une histoire d'amour, que certaines personnes lui attribuent, est devenu un classique de la littérature azerbaïdjanaise. Il existe une controverse concernant l'auteur. De récentes analyses de journaux et d’essais politiques, d’histoires courtes et de romans de Youssif Vazir Chamanzaminli menées par un journal azeri concluent que Chamanzaminli serait l’auteur principal de ce roman. Cependant, l'empreinte d’Essad Bey est évidente dans le roman, particulièrement dans les passages folkloriques et légendaires dans le texte, dont beaucoup d’exemples contiennent des erreurs significatives qui pourraient être retracées comme étant les mêmes erreurs des précédentes œuvres d’Essad Bey. Sa connaissance du Caucase était plutôt limitée, ayant quitté la région à seulement 14 ans.

Mais c’est probablement ce mystère qui a initié mon intérêt pour ce livre.

En faisant des recherches pour mon voyage autour du monde en livres, j’ai réalisé que je pouvais faire avec cette lecture un beau voyage en Azerbaïdjan…  Et c’est tout à fait cela.
Bon nombre de commentaires parlent de cette histoire d’amour qui n’est pas pour autant le premier intérêt de ce livre. Il s’agit d’entrer dans une ville, un pays, peu connu. Il y a les us et coutumes d’un monde qui ne sait pas se définir clairement étant européen ou asiatique, il y a les différentes nations et religions qui essaient de cohabiter dans ce monde avant le chambardement que la première guerre mondiale et surtout la révolution russe va amener dans ces contrés.

Les idées prononcées à propos des femmes font certainement hérisser le poil à plus d’une lectrice du XXIème siècle, mais il faut mettre le tout dans un contexte du temps et de la région dans laquelle on se trouve. À part cela j’ai fait vraiment un voyage tout à fait extraordinaire et j’ai découvert avec beaucoup d’intérêt une région qui m’était tout à fait inconnu jusqu’à présent.



Baku, début XXème siècle

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Lev Nussimbaum [Ukraine]   Sam 21 Juin 2014 - 16:09

Pour mon voyage à moi, en en livre, c'est tentant.  Wink 

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lev Nussimbaum [Ukraine]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lev Nussimbaum [Ukraine]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Libéralisation du régime des visas européens pour l'Ukraine
» Mariage en Ukraine
» Accord d'association entre l'UE et l'Ukraine
» L'invasion Russe en Ukraine
» Régime sans visa avec l'Ukraine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: