Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Joe R. Lansdale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Joe R. Lansdale   Mar 1 Juil 2014 - 12:18


Joe R. Lansdale est né en 1951 au Texas.

Il a exercé de nombreux métiers (charpentier, plombier, fermier...) avant de se consacrer pleinement à l'écriture. D'ailleurs il n'est pas que romancier puisqu'il scénarise des comics (Batman, les 4 Fantastiques ou encore Les contes de la crypte...).

Grand lecteur, Lansdale est très influencé par des auteurs comme Edgar Rice Burroughs, Mark Twain et Jack London, mais aussi par des auteurs de science-fiction comme Ray Bradbury ou Fredric Brown. Il s'intéresse aussi à la BD et à la littérature pulp.

Il a créé une série policière avec deux Texans atypiques et indéfectiblement potes, le blanc hétéro Hap Collins et le noir homosexuel Leonard Pine.

Il écrit également des thrillers.

source : pot pourri entre l'éditeur (Editions du Rocher) et wikipedia

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Joe R. Lansdale   Mar 1 Juil 2014 - 12:23

Sur la ligne noire

Alors commençons tout de suite par ce qui coince : on est à peu près au niveau zéro de l'écriture…
Bien sûr c'est un enfant qui raconte son histoire mais le style est accablant de pauvreté. Ceci étant dit passons au thriller. Et là aussi, je crois vraiment que Lansdale se fout un peu de l'histoire, ce n'est pas ce qui compte, pas ce qui le préoccupe, pas ce qui l'intéresse. Lui ce qu'il veut raconter c'est l'Amérique, ou plus exactement l'East Texas des années 50. Les rapports compliqués entre les noirs et les blancs, les hommes et leurs femmes, les pères et leurs enfants, les jeunes et les adultes. Lansdale nous offre un cliché réussi de l'Amérique de ces années-là, presque prête pour l'émancipation des uns et des autres mais pas encore décidée à passer à l'action. Une Amérique de l'oppression, de la pensée étriquée, de la ségrégation, de l'analphabétisme et des matins qui déchantent dans la soulographie des uns, l'hérésie religieuse des autres ou l'argent des derniers. Une Amérique qui se construit cahin-caha au milieu de la poussière des drive-in et des grosses cylindrées, des fermes où triment 'négros' et mexicains (wetbacks), où les gosses vont plus souvent dans les champs qu'à l'école…

C'est au cœur de cette Amérique que Stanley, jeune innocent de treize ans, va faire son apprentissage de la vie. Il va découvrir le sexe, la ségrégation, la mort, la violence et les coups, accompagné par son fidèle Nub (un corniaud aux mâchoires acérées), son copain Richard et le projectionniste noir Buster. Il va se heurter à la mort de deux jeunes filles, l'une de couleur et l'autre de belle extraction et tenter de résoudre à 20 ans de distance ces deux disparitions.

Plus que l'enquête, c'est l'étude sociale de cette Amérique qui m'a intéressée. Découvrir à travers le regard ahuri et apeuré de Stanley combien l'homme peut être mauvais ou bon, altruiste ou allumé. Du coup on pourrait craindre un récit manichéen mais ce n'est pas le cas ; Lansdale se réservant toujours la possibilité d'expliquer les mauvais penchants des uns (même si les explications n'absolvent en rien les actes monstrueux) et les bons des autres (capable aussi de violences et d'hypocrisie).


Au final un livre qui se lit vraiment tout seul. Idéal pour des vacances ou des périodes chargées.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Joe R. Lansdale   Mar 24 Nov 2015 - 12:45


Je cherchais un autre avis sur Joe Lansdale, car j’ai lu récemment Les enfants de l’eau noire qui emmène du côté du Texas, dans les années 30.
Je découvre l’auteur avec ce roman. L’histoire peu ordinaire qui est au cœur de ce dernier roman a attiré mon attention.
Le corps d’une jeune fille de seize ans est retrouvé au bord d’une rivière. Ses amis, Sue Ellen, Terry et Jinx imaginent d’aller emporter, à l’aide d’un radeau, ses cendres à Hollywood où elle rêvait d’aller, mais surtout d’aller eux-mêmes vers une vie qu’ils espèrent meilleure. Un magot laissé par leur amie leur permettra de concrétiser leurs rêves.

Je remarque la même chose que Shanidar : le parti pris de faire écrire l’histoire par Sue Ellen, seize ans, n’est pas forcément de ceux que j’aime, car l'écriture s'en ressent... Mais j’aurais pu en faire mon affaire. Toutefois, je ne suis pas fan non plus de policiers corrompus à un point extrême, et celui qui poursuit les trois jeunes s’avère le pire des dangers qu’ils ont à affronter... et pourtant, les dangers ne manquent pas !

Bref, même si ce roman a une certaine originalité, une mise en scène prenante et des personnages bien campés, je n’ai pas été aussi séduite que je l’espérais. Trop de scènes d’action, trop de drame, et quelques moments où les réactions des jeunes gens vont à l’encontre de la logique.
Bref, une lecture pas désagréable, mais qui, hormis quelques moments, s’efface déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Joe R. Lansdale   Mar 24 Nov 2015 - 18:48

On peut donc légitimement se demander si Lansdale ne réécrit pas toujours un peu la même histoire !!?

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Joe R. Lansdale   Mar 24 Nov 2015 - 18:49

ma médiathèque possède : Bad Chili / Joe R. Lansdale. - Gallimard, 2002. - (" Hap Collins et Leonard Pines " ; 3)

peut-être est-ce ne trilogie ? je vois le chiffre 3

mais ton commentaire Kathel dissuade après celui de Shanidar qui ne jette pas tout cependant

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Joe R. Lansdale   Mar 24 Nov 2015 - 18:55

Ça doit faire partie de la série sur les deux enquêteurs fétiches de Lansdale, Collins et Pine (mais rien que les titres me font fuir : Tape-cul ; Les Mécanos de Vénus ...) !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Joe R. Lansdale   Mar 24 Nov 2015 - 19:48

shanidar a écrit:
On peut donc légitimement se demander si Lansdale ne réécrit pas toujours un peu la même histoire !!?
Je ne saurais dire, c'est le premier que je lisais. Je ne dirais pas non plus que tout est à jeter, mais je n'ai pas pour le moment envie de relire cet auteur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Joe R. Lansdale   Mar 24 Nov 2015 - 20:13

kathel a écrit:
shanidar a écrit:
On peut donc légitimement se demander si Lansdale ne réécrit pas toujours un peu la même histoire !!?
Je ne saurais dire, c'est le premier que je lisais. Je ne dirais pas non plus que tout est à jeter, mais je n'ai pas pour le moment envie de relire cet auteur...

Même sentiment, même si je pense que cet auteur a des choses à dire sur la ségrégation raciale, sur l'homosexualité, sur la manière dont les Américains ont géré l'après années 70, j'ai un peu peur que son style ne soit un peu trop lourd, facile, enfantin, pour poursuivre en dehors de période de grand calme et de grande disponibilité.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joe R. Lansdale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joe R. Lansdale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs étasuniens à découvrir-
Sauter vers: