Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Henrique Teixeira de Sousa [Cap-Vert]

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Henrique Teixeira de Sousa [Cap-Vert]   Sam 5 Juil 2014 - 11:03



Henrique Teixeira de Sousa (Fogo, 9 septembre 1919 - 2 mars 2006) était un écrivain cap-verdien

Biographie
Teixeira de Sousa est diplômé de médecine en 1945, après des études à Lisbonne. Il travaille à l'Institut de médecine tropicale de Porto, puis se spécialise comme nutritionniste et rejoint le Timor oriental pour exercer. Il s'installe dans son île natale de Fogo l'année suivante, et y joue un rôle dans le maintien d'un minimum de structures de santé publique. Plus tard, il travaille sur l'île de São Vicente, où il est également maire de Mindelo, avant de repartir au Portugal peu avant l'indépendance de l'archipel. Il s'établit à Oeiras, où il demeure jusqu'à sa mort en 2006.
En tant qu'écrivain, Teixeira de Sousa écrit de la fiction, essentiellement des romans, et se montre influencé par Baltasar Lopes da Silva. Il participe au mouvement Claridoso, lié au magazine Claridade. Il est l'une des icônes de la littérature cap-verdienne, de même que Manuel Lopes, Eugénio Tavares ou Jorge Barbosa.

Source : Wikipédia

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Henrique Teixeira de Sousa [Cap-Vert]   Sam 5 Juil 2014 - 11:04


Un domaine au Cap-Vert
Citation :
Présentation de l’éditeur
Années soixante au Cap-Vert. Dans l’île de Fogo, l’île du volcan, les descendants de l’une des grandes familles se réunissent pour partager les biens que l’aïeule leur a laissés. Les aînés ne pensent qu’à vendre, le cadet entend, lui, reconstruire le domaine ancestral et poursuivre le rêve de la suprématie d’autrefois. Mais les temps ont changé. La décadence des Blancs s’accentue tandis que monte une classe de mulâtres, enrichis par le commerce ou par l’émigration aux Etats-Unis. Ils aspirent à gravir tous les échelons et à occuper une place à la mesure de leurs ambitions pour l’archipel. Malgré Salazar et sa police politique, malgré le vent d’est qui a brûlé toutes les cultures contraignant la population à s’exiler pour travailler dans les plantations de São Tomé et Príncipe, des idées nouvelles ont surgi dans la colonie, une autre vision du Cap-Vert est née, relayée par la jeune génération.
L’orgueil de caste, l’attachement au pays, la haine et l’amour sont les ressorts de cette grande fresque d’une société en quête d’un nouvel équilibre des forces, d’un autre avenir, prémices de la lutte pour l’indépendance.
Par une curieuse ironie de l’histoire, cette saga familiale fut achevée le 24 avril 1974, veille de la révolution des Œillets qui ouvrit au Portugal la voie de la décolonisation.

Tout comme dans cette présentation, le mot « fresque » est le premier mot qui m’est venu lors de ma lecture !

L’histoire d’une famille, l’histoire d’une île… un bien grand pavé pour s’immerger dans cette partie du monde, souvent seulement mentionnée lors de statistiques d’immigrés.

Chez Actes Sud il y a le grand format et puis il y a le extra grand format. Ce livre en fait partie. Prévoyez donc un peu de temps pour les 450 pages de ce pavé qui récompense avec un énorme plaisir de lecture.
En tout cas c’était le cas pour moi. Dès la première page je m’y trouvais sur cette île, dans cette famille, tout près des gens décrits, surtout auprès d’Eusébio qui est au centre de ce livre.

Je ne saurais pas dire si j’aurais découvert ce livre sans mon voyage autour du monde en livre et ma recherche concernant la littérature du Cap-Vert. Mais je suis infiniment reconnaissante de ce projet, il m’a permis de faire une des plus belles lectures de cette année. C’est foisonnant, passionnant, écriture fluide et un voyage tout à fait extraordinaire !

Les informations bibliographiques m’ont fait savoir que ce livre est en fait le premier volet d’une trilogie. J’espère qu’un éditeur va se décider de traduire aussi la suite, je voudrais lire plus de cet auteur !

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Henrique Teixeira de Sousa [Cap-Vert]   Sam 5 Juil 2014 - 20:27

Je suis un peu enlisée. J'en dirais un peu plus si j'arrive à finir.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Henrique Teixeira de Sousa [Cap-Vert]   Dim 6 Juil 2014 - 7:21

Arabella a écrit:
Je suis un peu enlisée. J'en dirais un peu plus si j'arrive à finir.

aïe... j'espère que tu ne vas pas avoir trop de peine, moi j'avais l'impression que les pages se tournaient toutes seules Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Henrique Teixeira de Sousa [Cap-Vert]   Lun 14 Juil 2014 - 22:06

Un domaine au Cap-Vert

Je l'ai fini au final. Je ne suis malgré tout pas aussi emballée que Kenavo. C'est vrai que le mot fresque vient à l'esprit en premier à propos de ce livre. Un moment crucial dans l'histoire du Cap-Vert, que l'on suit grâce à un certains nombre de personnages, auxquels évidemment on doit s'attacher.

Ce qui m'a le plus gêné dans cette lecture, c'est le rythme particulièrement lent et répétitif. Des événements sont régulièrement répétés, presque avec les mêmes mots. Du coup j'ai trouvé cela un peu long parfois. Pourtant il y a de bons moments, certains personnages donnent envie de suivre leur destin, même si les choses sont en partie prévisibles quand même. Et il est évident que ce livre n'est que le début, les choses ne sont qu'esquissées dans ce premier roman, le cadre et les personnages posés, on sent que les développements sont à venir. Je ne crois pas continuer toutefois si la suite était traduite, le rythme est un peu trop lent à mon goût, même s'il y a quelques moments agréables dans la flânerie.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Henrique Teixeira de Sousa [Cap-Vert]   Lun 14 Juil 2014 - 22:11

Arabella a écrit:
Je ne crois pas continuer toutefois si la suite était traduite, le rythme est un peu trop lent à mon goût, même s'il y a quelques moments agréables dans la flânerie.
dommage... mais j'avais peut-être choisi un bon moment pour le lire... et surtout qu'avec de tels pavés je fais toujours le choix de ne lire qu'un chapitre/quelques pages de suite... pour ensuite retrouver d'autres livres.. ainsi je les retrouve pendant plusieurs jours de suite pendant une à deux heures, mais sans me lasser de ce rythme un peu lent...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Henrique Teixeira de Sousa [Cap-Vert]   Lun 14 Juil 2014 - 22:26

C'est que je me suis dit, c'est écrit pour les gens qui lisent par petits bouts, avec des interruptions, et qui sont contents d'avoir des rappels. Un peu comme dans un feuilleton en plusieurs épisodes. Mais je ne sais pas lire ainsi.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Henrique Teixeira de Sousa [Cap-Vert]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Henrique Teixeira de Sousa [Cap-Vert]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Edit Vert-champagne-noir et "Sable" (la soeur de Satin Taupe)- photos!
» Potage à l'oignon vert
» choux vert a la creme
» Thé vert
» thé vert à la menthe tue l'allaitement ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature africaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: