Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Philippe Delerm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Philippe Delerm   Mer 12 Jan 2011 - 16:29

kenavo a écrit:

Le trottoir au soleil

À soixante ans on a franchi depuis longtemps le solstice d’été. Il y aura encore de jolis soirs, des amis, des enfances, des choses à espèrer. Mais c’est ainsi: on est sûr d’avoir franchi le solstice. C’est peut-être un bon moment pour essayer de garder le meilleur: une goutte de nostalgie s’infiltre au coeur de chaque sensation pour la rendre plus durable et menacée. Alors rester léger dans les instants, avec les mots. Le solstice d’ét est peut-être déjà l’été indien, et le doute envahit les saisons, les couleurs. Le temps n’est pas à jouer; il n’y a pas de temps à perdre.

Delerm...On a beau dire...On en lirait pas des pages par milliers mais c'est toujours doux et agréable d'en lire quelques lignes...
Et tellement juste!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Philippe Delerm   Sam 15 Jan 2011 - 20:30

Steven a écrit:
Quelque chose en lui Bartelby

Spoiler:
 
Il est sorti en poche. Le titre est accrocheur avec ce retour sur Bartelby alors j'essaie. Merci pour ton impression Steven.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Steven
Zen littéraire


Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 44
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Philippe Delerm   Sam 15 Jan 2011 - 23:17

J'attends la tienne Babelle. Avec beaucoup d'intérêt.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Philippe Delerm   Dim 16 Jan 2011 - 7:47

J'aimerais mieux pas...
sourire
Je viens de refermer la première moitié de ce petit roman dans lequel, je ne sais pourquoi, je suis entrée comme dans une photographie du vieux Paris de Doisneau. C'est sans doute dû au style Delerm qui selon moi a mal vieilli depuis La première gorgée. Le profil étriqué d'Arnold ne cadre pas avec les années 2000 et on a du mal à l'imaginer blogger. Il y a quelque chose qui ne colle pas entre action et narration. Une couche de désuétude vient s'interposer, alors même que le retour sur l'énigme Bartelby du titre laissait présager un clin d'œil amusé. Le compère postier et ses acolytes ont l'air tout droit sortis d'une vieille administration des années 50, réunis au café du coin sur un comptoir intemporel qui ne cadre pas avec internet ni ses pratiques. On s'englue dans un descriptif épuré et laiteux comme dans l'extrait ci-dessus, où la seule surprise qui nous attendrait sur l'île Saint-Louis serait de se casser le nez chez son glacier italien favori. Voilà un Paris aseptisé où il ne se passe rien hormis la référence à la soirée festive dans les rues le premier soir d'été, et celle qui nous amène à croiser des bobos. Ce sont là les deux seuls pancartes que l'auteur trimballe pour temporiser l'action. Et l'action est bien mince.
A force de faire gentil avec un minimalisme bon enfant dans ce Paris gentil aux côtés de ses gentils collègues, la simplicitude du gentil Arnold et ses dérivations pour contrer l'ennuie sont exaspérantes. Chacun de ses choix, chacune de ses remises en question arrive comme un cheveux sur la soupe après un chapitre évasif qui vient meubler la lecture. Est-ce que tous les Delerm sont comme ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Steven
Zen littéraire


Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 44
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Philippe Delerm   Dim 16 Jan 2011 - 20:18

Citation :
Le compère postier et ses acolytes ont l'air tout droit sortis d'une vieille administration des années 50, réunis au café du coin sur un comptoir intemporel qui ne cadre pas avec internet ni ses pratiques.

D'accord avec toi. Par contre c'est ce qui m'a fait aimer cette histoire, y accrocher. Le décalage entre un personnage, son costume de vie, et l'époque qui l'entoure. Je n'ai pas trouvé ça trop invraisemblable ; des gens aussi décalés, il en existe. J'avais fait le parallèle, en le lisant, avec la grand-mère en basket que Vargas introduit dans un de ses romans : elle est en complet décalage avec son époque, boit son thé bien tranquillement, en tremblant un peu, et c'est en même temps une redoutable hackeuse.
Arnold et son côté étriqué en plein Paris ne me dérange pas, et ne m'apparait pas impossible.

Citation :
On s'englue dans un descriptif épuré et laiteux ...
Avec ce roman, je ne me suis pas englué, au contraire, pour une fois chez Delerm. J'ai aimé la sorte de détachement du point de vue sur des évènements anecdotiques, mais que lui remarque, ce qui en fait un bloggueur au final.


Citation :
Est-ce que tous les Delerm sont comme ça ?
Je ne suis pas un spécialiste de Delerm. J'en ai lu quelques uns. Certains m'ont plu (Celui-là, Autumn). D'autres m'ont franchement ennuyé (Enregistrements pirates, La bulle de Tiepolo... et aussi La première gorgée....). Mais je crois qu'on retrouve une certaine constance dans ses romans. Dans le ton employé, le détachement, une forme de minimalisme épuré où l'action semble passer en second, voire en troisième plan. Je ne sais pas pourquoi j'accroche sur certains et pas sur d'autres. Mais pour moi, la réponse à ta question est oui, tous les romans de Delerm que j'ai lu sont "comme ça".

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philippe Delerm   Lun 17 Jan 2011 - 9:32

ce qui en fait un bloggueur au final.
C'est assez vrai, et j'y avais déjà pensé.
Comme un blog peu visité, qui n'aurait que quelques adeptes!
Revenir en haut Aller en bas
ocean
Main aguerrie


Messages : 338
Inscription le : 01/08/2011
Age : 53
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Philippe Delerm   Mer 3 Aoû 2011 - 14:32

J'aimé Le trottoir au soleil, comme beaucoup de livres de Delerm.

Je crois que cet auteur attire notre attention sur le fait de savourer la vie, quand on a la chance de ne pas avoir trop de soucis, pour apprécier ce que l'on a au lieu de courir après des chimères...Le bonheur à porter de soi, quoi...Ouais, je sais, ça fait gnan-gnan, mais bon...... aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Philippe Delerm   Jeu 4 Aoû 2011 - 20:03

ocean a écrit:
J'aimé Le trottoir au soleil, comme beaucoup de livres de Delerm.

Je crois que cet auteur attire notre attention sur le fait de savourer la vie, quand on a la chance de ne pas avoir trop de soucis, pour apprécier ce que l'on a au lieu de courir après des chimères...Le bonheur à porter de soi, quoi...Ouais, je sais, ça fait gnan-gnan, mais bon...... aime

Mais bon...c'est bon! ...A petites doses, parfois... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire


Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 44
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Philippe Delerm   Sam 7 Juil 2012 - 23:51

Le portique

Encore un Delerm pour reprendre pied dans le monde de la lecture. J'ai aimé ce livre, autant le dire tout de suite. Il n'a rien de différent des autres que j'ai lu de lui, mais il devait correspondre à une attente et est arrivé quand il fallait.
Le mal être au quotidien peut-il être érigé en philosophie de vie ? C'est un peu cette question qui se pose quand on aborde Sébastien Sénécal, professeur de lettre dans un collège de Normandie. Face à sa vie, ce qu'il en a fait, ce qu'il croit devoir en faire, Sébastien se trouve plutôt chanceux. Mais petit à petit, une faille apparaît, grandit, semble occuper tout l'espace. Un manque ? A peine ? Mais un vrai vide que Sébastien va devoir combler. Il décide de le combler en érigeant un portique dans le jardin, ouverture ou séparation, il ne sait pas encore, mais tout ce qu'il sait c'est qu'il sera central.

Alors bien sûr, le rythme du roman n'est guère soutenu, bien sûr, Delerm s’épanouit dans ce qu'il sait faire de mieux, transmettre un charme désuet en s'attardant sur la description des petits riens et des petites choses de la vie. Par touches successives, Delerm construit la vie en clair/obscur de ce professeur de lettres, ce professeur qui semble glisser dans la vie, envié de ses collègues... a moins que ce ne soit la vie qui glisse sur lui. Le mal-être s'insinue, s'installe, oh pas bien longtemps ! Juste le temps de donner un peu d'épaisseur au personnage... Mais qu'importe, Delerm a su créer le charme et cela m'a suffit et emporte mon adhésion.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Philippe Delerm   Dim 8 Juil 2012 - 14:06

Je l'ai ...Je l'ai lu...Je le relirai car il ne m'en reste rien...
C'est un peu ça le problème avec Delerm (mais en est-ce vraiment un?), on est plutôt dans la douceur du moment de lecture, on aime, et on oublie...
Mais on n'oublie pas que c'était bon et l'on garde l'envie d'y revenir... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire


Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 44
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Philippe Delerm   Dim 8 Juil 2012 - 23:00

Oui, tu as raison Coline. Je l'ai lu, j'ai presque envie de le dire pour tous les livres de Delerm. Et, comme tu le dis, ce n’est pas un problème.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire


Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Philippe Delerm   Mar 18 Sep 2012 - 16:01

Je vais passer pour un vieux con - et autres petites phrases qui en disent long


Je vais passer pour un vieux con, Philippe Delerm
Seuil (13 Septembre 2012)
123 pages

4ème de couverture :
Citation :
Traquant les apparentes banalités de nos discours, nos petites phrases toutes faites, Philippe Delerm révèle pour chacune un monde de nuances, de petits travers, de rires en coin. La vérité de nos vies, en somme. Tour à tour attendri, moqueur ou mélancolique, il s'attache aux détails qui nous dévoilent un monde. Des mots qui nous échappent, des instants vécus par tous.

Avec un certain brio, et une bonne dose d’humour, Philippe Delerm s’empare de nos petites manies oratoires pour les reformuler, les reconstruire. Il place chacun d’entre nous face à nos travers, et ce que cachent en réalités ces petites phrases anodines dont nous usons et abusons plus par mode, habitude, et mimétisme que pour le sens qu’elles peuvent avoir.
De multiples petits textes à la fois de bonne facture, et distrayants ; à picorer au gré de nos petits instants de liberté. A relire pour le pétrissage linguistique dont l’auteur nous régale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
colimasson
Abeille bibliophile


Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 25
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Philippe Delerm   Mar 18 Sep 2012 - 22:32

Tu as quelques extraits ? Ca pourrait m'intéresser !

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
mimi54
Zen littéraire


Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Philippe Delerm   Mar 18 Sep 2012 - 22:34

colimasson a écrit:
Tu as quelques extraits ? Ca pourrait m'intéresser !

J'ai apprécié de le lire, mais rien ne m'a sauté à l’œil pour en faire des citations......ou alors il aurait fallu mette le texte en entier pour que cela ait un sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
colimasson
Abeille bibliophile


Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 25
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Philippe Delerm   Mar 18 Sep 2012 - 22:38

D'accord, merci quand même. J'irai feuilleter pour me faire une idée Wink

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philippe Delerm   Aujourd'hui à 0:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Philippe Delerm
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hommages à Philippe Goujard
» OUF (Demande à Philippe BENARD)
» 1848 - Fuite Louis-Philippe
» voté pour Jean-Philippe & Karine! membre de belgian-navy
» Philippe Bouvard parle de BB dans son nouveau livre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: