Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 K. Sello Duiker [Afrique du Sud]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Avadoro
Zen littéraire
avatar

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 31
Localisation : Cergy

MessageSujet: K. Sello Duiker [Afrique du Sud]   Sam 30 Aoû 2014 - 13:10




Citation :
Kabelo Duiker, plus connu sous le nom de K. « Sello » Duiker, né le 13 avril 1974 à Orlando (Soweto) et mort le 19 janvier 2005, est un romancier sud-africain de langue anglaise.

Kabelo Duiker est né à Soweto dans un township noir mais ses parents qui sont allés à l'université réussissent à lui faire intégrer une école primaire prestigieuse en dehors du township. Il part ensuite étudier en Angleterre pendant 2 ans avant de revenir en Afrique du Sud pour ses études universitaires.

Son premier roman Thirteen Cents parait en 2000 et reçoit le prix du meilleur premier livre pour un écrivain du Commonwealth (Commonwealth Writers prize) pour la zone Afrique en 2001.

En 2002, Duiker fait paraître son deuxième roman The Quiet Violence of Dreams qui reçoit le prix Herman Charles Bosman en 20021.

Duiker se pend en janvier 2005.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/K._Sello_Duiker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
avatar

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 31
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: K. Sello Duiker [Afrique du Sud]   Sam 30 Aoû 2014 - 13:12

La sourde violence des rêves

K. Sello Duiker s'empare des espoirs, des doutes et des peurs d'une jeunesse du Cap. Le contexte est celui de l'Afrique du Sud après l'apartheid, à la fois rempli de promesses et de cauchemars.

Tshepo est hanté par le traumatisme de son histoire familiale et libère des émotions brutales et exacerbées par les mots. Livré à lui-même, il tente de dépasser un environnement qu'il considère comme destructeur mais craque à plusieurs reprises, jusqu'à ivre des internements psychiatriques passagers. Il cherche à sortir d'une prison intérieure et sa quête prend des accents quasi mythologiques. L'écriture  impressionne par sa troublante fascination et sa volonté de donner une reconnaissance à des êtres au bord d'un précipice. La seconde partie du roman se concentre sur la recherche de stabilité de Tshepo, qui travaille désormais dans un salon de message dont les «extras» déguisent un réseau d'escorts masculins. Les scènes sont à la fois très suggestives et étrangement sereines : l'identité sexuelle de Tshepo est un enjeu mais son parcours est plus ample, plus large. C'est une réappropriation de son intimité tout en saisissant la portée d'une ouverture au monde.  

K. Sello Duiker insiste sur les barrières qui séparent encore Noirs, Blancs, «Coloured», la réalité d'une ségrégation géographique et le conditionnement social qui en découle. C'est à chaque individu de tenter de détruire une frontière symbolique et de combattre des frustrations et des déceptions. La présence de Mmabatho, amie la plus proche de Tshepo acceptant de l'accueillir et d'accompagner ses errances, apporte une force et une sensibilité d'apparence moins tourmentée mais tout aussi vive. Elle aussi doit écarter une colère pour s'affirmer et le regard de l'auteur s'enrichit de l'étendue des possibilités.

La sourde violence des rêves ne craint pas d'assumer l'héritage d'une part sombre, à la fois pour chaque être et pour l'Afrique du Sud dans sa globalité. La beauté poétique de l'expression permet alors de combler un manque et de dessiner de fragiles perspectives.


Dernière édition par Avadoro le Sam 30 Aoû 2014 - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: K. Sello Duiker [Afrique du Sud]   Sam 30 Aoû 2014 - 18:06

C'est bien tentant, l'Afrique du Sud nous donne de bons écrivains.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: K. Sello Duiker [Afrique du Sud]   Sam 30 Aoû 2014 - 20:26

Il est mort jeune lui aussi....En tout cas je le note. Merci pour ton commentaire qui donne envie.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: K. Sello Duiker [Afrique du Sud]   

Revenir en haut Aller en bas
 
K. Sello Duiker [Afrique du Sud]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des idées pour l'Afrique
» Zone Afrique Equatoriale
» (AFRIQUE DU NORD)
» 3 avril : 12e Festival couleurs d'Afrique à St-Hilaire-de-la-Côte
» Le Percheron étalon de l'année en Afrique du Sud.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature africaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: