Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Chester Himes

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

himes - Chester Himes Empty
MessageSujet: Chester Himes   himes - Chester Himes Icon_minitimeMer 17 Sep 2014 - 21:56

himes - Chester Himes 81106010

Chester Bomar Himes, né à Jefferson City dans le Missouri le 29 juillet 1909, et mort à Moraira en Espagne, le 12 novembre 1984, est un écrivain américain.

Fils d'enseignants afro-américains, il débute des études à l'Université d'État de l'Ohio à Columbus qu'il finance en étant liftier et barman. Il tombe un jour dans une cage d'ascenseur vide et en restera légèrement handicapé : il sera obligé de porter un corset. À 19 ans, il traîne avec une bande de voyous de Cleveland, supervise une table de blackjack, revend de l'alcool clandestin. À l'âge de 19 ans, il finit par être pincé et se voit condamner à 20 ans de prison pour le vol de bijoux et d'une voiture. Durant son séjour carcéral, il découvre dans la bibliothèque carcérale la littérature (de Dashiell Hammett et de Raymond Chandler, auxquels il sera souvent comparé, mais aussi les romans de Fiodor Dostoïevski). En 1934, il publie sa première nouvelle alors qu'il est encore sous les verrous. Dès lors les textes se suivent, où il s'attache à décrire la condition du Noir américain pour le Cleveland Daily News. Sa bonne conduite lui permet d'être libéré après avoir purgé seulement sept ans de sa peine. Il s'installe en Californie. Son premier roman Qu'on lui jette la première pierre sur sa vie en prison paraît en 1945 sans connaître le succès (il y évite de préciser la couleur de peau du héros). Après avoir travaillé sur des chantiers navals en Californie tout en continuant d'écrire, il publie plusieurs livres sur la difficulté de porter la parole des Noirs sans la trahir. La croisade de Lee Gordon met en scène un jeune Noir idéaliste dans le monde syndical et politique ; cette œuvre lui met à dos les Noirs, les Blancs libéraux et les conservateurs patriotes. La troisième génération est une autobiographie romancée qui fâchera sa famille contre lui.

Après un dernier roman « sérieux » (La Fin d'un primitif) sur la double contrainte dont l'épouse blanche est victime autant que le Noir (et il y fait le portrait d'une relation destructrice qu'il a effectivement vécue), il part pour l'Europe en 1953. Il ne connaît qu'un succès modeste dans son pays. À Paris, il commence à être publié et il rencontre en 1953 son traducteur, Yves Malartic (en) et en 1957 Marcel Duhamel- fondateur de la collection Série noire aux éditions Gallimard - à la suggestion duquel, il change son orientation et écrit ses premiers romans policiers. La Reine des pommes paraît en 1958 et obtient le Grand prix de littérature policière. Y apparaissent pour la première fois les deux fameux inspecteurs de police de Harlem, Coffin Ed Johnson (Ed Cercueil Johnson en français) et Grave Digger Jones (Fossoyeur Jones). Deux policiers noirs désabusés de Harlem qui débusquent la crapulerie et dénoncent la violence tout en y recourant. Tout se conformant aux règles du roman hardboiled, il dénonce avec ironie la violence qui entoure et condamne les Noirs, lesquels la perpétuent. Ses derniers romans, violents et à nouveau plus politiques, seront appréciés des Black Panthers (Le Plan B). Il écrit plus tard, Regrets sans repentir, ses mémoires en deux tomes. Il s'installe en Espagne à partir de 1965 et meurt à Moraira dans la province d'Alicante, à l'âge de 75 ans. Sa seconde épouse Lesley Himes est décédée en 2010 à 82 ans.

Ses écrits, dont quelque soixante-dix nouvelles, dénoncent avec constance la condition des Noirs et le racisme, mais développent également un regard très critique sur le regard que la communauté noire pose sur elle-même et sur sa propension à se réfugier dans la croyance religieuse aveugle ou dans la voie de l'illégalité.


source : wikipedia.org

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

himes - Chester Himes Empty
MessageSujet: Re: Chester Himes   himes - Chester Himes Icon_minitimeMer 17 Sep 2014 - 22:07

Il est très bien Himes !. C' est un black qui parle des blacks mal barrés. Avec justesse, humour.
Son duo de flics noirs, Ed Cercueil  et Fossoyeur Hones, est inénarrable !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

himes - Chester Himes Empty
MessageSujet: Re: Chester Himes   himes - Chester Himes Icon_minitimeMer 17 Sep 2014 - 22:31

himes - Chester Himes Mny29410

La reine des pommes

Une plongée dans le Harlem de la fin des 50's. Une histoire simple qui ne fera entrevoir que tardivement et d'assez loin le duo de flics charismatiques au point de faire passer un inspecteur Harry pour un bonhomme détendu et franchement sympa. Ils ne rigolent pas. D'ailleurs il n'y a pas grand monde pour rigoler. Jackson bosse dans une boite de pompes funèbres et perd ses économies et sa femme le jour où il espère qu'un type sympa va lui transformer ses billets de 10 en billets de 100.

Après il essaiera de retrouver Imabelle, sa femme, avec l'aide de son jumeau camé et magouilleur, et d'une prière de temps en temps. La descente dans son monde alternatif, noir de peau (avec toutes ses nuances, en passant par le "jaune banane" et d'idées est effroyable. Une ironie froide mais pas condescendante parcours les rues comme les pages et les coups bas et la violence ne sont pas dissimulés. Drogues, prostitution, corruption, arnaques, entourloupes font la paire avec une drôle de candeur ou de naïveté de l'envie qui suscite une certaine sympathie ou gratitude.

Un double portrait d'une population mal barrée, pas idéalisée, mais pas diminuée qui semble s'être perdue et courir après un modèle riche et blanc, courir sans hésiter à se cannibaliser, et le portait de Harlem, un quartier dans une ville avec une histoire et une vie, une présence. Même sans connaitre ou sans tout imaginer, en recollant des souvenirs de films, de photos, de musiques, le portrait est saisissant, inquiétant, fabuleux à sa manière.

Il faut d'ailleurs préciser que le Quarto Gallimard, qui regroupe les huit romans qui mettent en scène le duo de choc, propose en introduction Harlem ou le cancer de l'Amérique qui est une approche plus synthétique et méthodique de ce portait par le quartier, dans un style fluide et percutant.

Ce qui marque le plus dans cette cuisine infernale c'est plus le souffle cradingue mais limite grisant du lieu que les atours de "série noire" pourtant pas ratée et carrément efficace. Avec des beaux portraits de perdants qui s'accrochent autant qu'ils dégringolent. Une première rencontre plutôt chouette qui rend tout de même aussi curieux des autres textes que de cette série présentée comme de commande dans la bio du post précédent (mais dans le Quarto c'est la série).

En tout cas ça déménage et ça réveille...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

himes - Chester Himes Empty
MessageSujet: Re: Chester Himes   himes - Chester Himes Icon_minitimeMer 17 Sep 2014 - 22:50

J'avais beaucoup aimé (et dans mon souvenir, cela m'avait fait rire, je ne sais pas si c'est normal, quand je lis ton commentaire). Faudrait que je relise, j'ai le même dans mon Quarto, c'est étonnant, n'est-ce pas ?

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

himes - Chester Himes Empty
MessageSujet: Re: Chester Himes   himes - Chester Himes Icon_minitimeMer 17 Sep 2014 - 23:04

absolument étonnant. clown

et c'est marrant c'est vrai, mais ça a quelque chose de monstrueux en même temps, le happy end en devient surprenant.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

himes - Chester Himes Empty
MessageSujet: Re: Chester Himes   himes - Chester Himes Icon_minitimeJeu 18 Sep 2014 - 8:53

je pense que cet auteur peut me plaire et là rien que le titre donne envie !

et ma médiathèque possède une bonne douzaine de ses livres !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

himes - Chester Himes Empty
MessageSujet: Re: Chester Himes   himes - Chester Himes Icon_minitimeSam 1 Nov 2014 - 12:23

himes - Chester Himes Roy-de10
photo de Roy DeCarava

Il pleut des coups durs

L'agression d'un blanc friqué dans un petit bar de Harlem qui dégénère en chasse à l'homme puis en meurtre. La police est sur les dents et les bandes de jeunes sont sur le fil du rasoir. L'enquête est très compactée dans le dent et suit d'un côté Fossoyeur (Cercueil mis à pied pour éviter un scandale) et d'un autre le ratissage du quartier par les forces de police.

Un instantané louche qui glisse du fait divers de départ vers bien plus sordide...

Diablement efficace et trouvant le moyen d'être à la fois effroyable mais pas trop dur ou racoleur. Pourtant les frasques policières restent d'une violence sidérante.

Mais cette fois encore c'est l'ambiance, l'atmosphère, le sens du lieu et des simples habitants qui l'emporte haut la main.

(Il est bien ce Quarto).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

himes - Chester Himes Empty
MessageSujet: Re: Chester Himes   himes - Chester Himes Icon_minitimeSam 1 Nov 2014 - 17:15

J'ai de plus en plus une furieuse envie de m'y remettre. Le tout est de trouver le temps.... jemetate

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

himes - Chester Himes Empty
MessageSujet: Re: Chester Himes   himes - Chester Himes Icon_minitimeSam 1 Nov 2014 - 18:53

c'est vite lu, ou dévoré, j'ai du le lire en deux jours (et je ne suis qu'un panda).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

himes - Chester Himes Empty
MessageSujet: Re: Chester Himes   himes - Chester Himes Icon_minitimeSam 1 Nov 2014 - 21:17

Mais le Quarto fait quand même plus de 1300 pages. dentsblanches

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

himes - Chester Himes Empty
MessageSujet: Re: Chester Himes   himes - Chester Himes Icon_minitimeSam 1 Nov 2014 - 22:47

on n'est pas obligé de tout lire d'un coup. pas forcément impossible ceci dit mais on en profite peut-être plus quand on laisse passer d'autres lectures entre les titres du Quarto. (et ça ramène la question de ce qui n'est pas la série avec ces deux policiers).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

himes - Chester Himes Empty
MessageSujet: Re: Chester Himes   himes - Chester Himes Icon_minitimeDim 2 Nov 2014 - 7:34

Moi aussi il me fait bien envie ce Chester Himes, un nom déjà répertorié depuis longtemps dans mes carnets mais vos commentaires ont ravivé l'envie.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

himes - Chester Himes Empty
MessageSujet: Re: Chester Himes   himes - Chester Himes Icon_minitimeDim 2 Nov 2014 - 10:43

J'avais découvert Chester Himes avec Qu'on lui jette la première pierre, un récit inspiré de son expérience d'incarcération, très âpre, dur mais en même temps terriblement prenant. Lorsque après j'ai découvert les policier, j'ai été presque surprise, c'était un autre registre, dans lequel il excelle aussi. Un auteur vraiment intéressant en tous les cas.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

himes - Chester Himes Empty
MessageSujet: Re: Chester Himes   himes - Chester Himes Icon_minitimeDim 2 Nov 2014 - 13:30

Un de mes proches adore Chester Himes. Il faut absolument que je le lise.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

himes - Chester Himes Empty
MessageSujet: Re: Chester Himes   himes - Chester Himes Icon_minitimeDim 7 Déc 2014 - 17:17

J'trouve pas d'ouvrage de Chester HIMES en français pour ma liseuse colere !

Bon bien sûr, je pourrai aller aller à la librairie, mais aujourd'hui, ça va pas le faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




himes - Chester Himes Empty
MessageSujet: Re: Chester Himes   himes - Chester Himes Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Chester Himes
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: