Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Des critiques et encore des critiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mimi
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Des critiques et encore des critiques   Dim 19 Aoû 2007 - 20:19

Un fil consacré aux critiques, ça vous dit ?
L'idée m'est venue l'autre jour alors que je cherchais un livre drôle à lire.

J'ai vu que sur Evene.fr, il existait une classification par thèmes. Chouette, me dis-je, pratique ça. Je parcours donc : livres historiques, policiers, et... humour
J'arrive finalement à "Autopsie d'une chorale" de Jean Bouchon. Un coup d'oeil sur les critiques et là : le truc qui tue. Le pauvre Jean Bouchon s'en relèvera-t-il ? Parce que là c'est de "la mort d'un écrivain à peine né" dont il s'agit.

Je copie la critique d'Yves Delaye, qui, bien qu'assassine, est excellente pourvu qu'on ait lu le livre. Mais le lira-t-on ?

'L'Autopsie d’une chorale' se vante d’offrir une caricature désopilante et cynique d’un microcosme très en vogue. En ces temps où la simple vue de Gérard Jugnot à l’écran provoque en chacun de nous un saignement spontané des oreilles, cet avant-goût avait de quoi laisser songeur. Mais n’est pas Célimène qui veut. Et, alors que l’héroïne du Misanthrope élevait le persiflage au rang d’art majeur dans ses illustres portraits, Jean Bouchon grossit démesurément le trait, laissant des traces grasses et indélébiles, si caractéristiques des croûtes vendues par les âmes mercantiles dans les vide-greniers où règne l’odeur si raffinée du graillon. Les trois premiers chapitres se lisent avec circonspection, tant les clichés scandés sur un ton péremptoire s’enchaînent avec une mécanique trop bien huilée. Mais le "chef d’oeuvre" reste le quatrième, sobrement intitulé 'le jeu de massacre', qui prend des allures d’arroseur arrosé : les généralisations se déclinent plus généreusement encore, de la blague carambar ("la blondasse est diplômée bac moins 2"), à l’art d’ouvrir avec la bombe H une porte déjà ouverte ("la mythomane invente n’importe quoi pour qu’on l’écoute"), sans oublier la blague raciste, car après tout, autant ratisser large : la femme de couleur est ainsi "enceinte jusqu’aux yeux" avec "sept enfants qui l’attendent à la maison", "présentement la dis donc" compris... Qui eût cru que Michel Leeb avait encore ses aficionados ? Si Jean Bouchon avait voulu se saborder, nul doute qu’il ne s’y serait pas pris autrement. On s’attendait à l’autopsie d’une chorale et l’on assiste finalement à la mort d’un écrivain à peine né. Triste destinée".

Bon, on aura deviné que Yves Delahaie n'aime pas Michel Leeb !!
Mais qu'est-ce que pour vous une belle critique ? Et jusqu'où peut aller un critique ?
Si vous trouvez des critiques intéressantes, pourriez-vous alimenter ce fil pour qu'on en discute ou simplement qu'on en profite ?
Very Happy
Merci !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

MessageSujet: Re: Des critiques et encore des critiques   Dim 19 Aoû 2007 - 20:57

Rhabillé pour l’hiver le « pauvre » Jean Bouchon…c’est clair que cette critique ne donne pas envie de lire son roman. laugh

Une bonne critique est une critique vraie ; elle peut être dure, voire méchante, mais doit refléter les émotions ressenties lors de la lecture et non être un exercice de style dans le but de flatter, d’encenser ou de descendre un auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Des critiques et encore des critiques   Lun 20 Aoû 2007 - 2:07

Wink Pauvre Bouchon....hahahaha.
En fait, il y a des critiques littéraires qui sont un régal à lire, c'est un art, la critique. Quand même, je crois qu'assassiner ainsi pour le plaisir, c'est rare. Et quel est l'intérêt,à part je suppose quelquefois régler des comptes, ou se faire plaisir, mais bon... .
J'aime que les critiques éclairent certains aspects que je n'avais pas vus, m'expliquent encore plus de choses, et certaines sont très fines.
Encore un fil passionnant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Des critiques et encore des critiques   Lun 20 Aoû 2007 - 10:27

bom Excellent! Cette critique est réussie à mon goût car elle torpille une autre critique, "qui se veut offrir une caricature désopilante et cynique", et qui en fait parait bien pesante et grossière vu les extraits cités..
Delaye pousse le bouchon très loin, mais n'est pas critique qui veut et ce Bouchon là ne me dit rien qui vaille. Pour moi, elle est "vraie",en tout cas fondée, et non uniquement que du grand art. Donc, je le crois sur parole!

Ce que je n'aime pas ce sont les critiques gratuites, juste motivées par l'envie de contre-carrer une impression générale favorable, et se basant sur des à-prioris faussés au départ, par manque de compréhension et de connaissance de la personne critiquée. Comme dans la vie en fait. Des critiques, qui même si elles sont brillantes, ne sont elles, qu'exercice de style, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Des critiques et encore des critiques   Lun 20 Aoû 2007 - 11:00

je viens de lire attentivement ce nouveau fil.
Pour moi, une critique doit être circonstanciée afin d'être acceptable: on ne sabre pas gratuitement. Mais, c'est certainement mon côté "bon public" qui s'exprime là Wink

La critique est une arme qui détermine le devenir d'un roman, d'un essai: élaborer une critique est tout un art, mais il faut qu'elle éclaire le roman, l'essai, d'une autre manière de voir. Parfois, il est très difficile d'aller au-delà d'une mauvaise critique et souvent, il m'est arrivé de passer à côté d'un livre.
Lorsque j'entends certains critiques professionnels à la radio ("Le masque et la plume"), je me dis qu'ils sont dans leur petit monde à eux, loin des ressentis des lecteurs de base, vous savez les provinciaux bouseux à la limite de l'inculture et du manque de raffinement! sourire
Pourtant, c'est dans cette émission qu'ils me semblent être les plus honnêtes: il y a toujours un d'entre eux pour glisser du positif au sujet d'un livre. Les éreintements sont rares et bien souvent fondés.
Cependant, qu'il est difficile pour un lecteur, comme moi, d'aller lire un livre qui a été étrillé....surtout quand il ne le trouve pas en bibliothèque laugh Car, en fait, rien ne vaut l'avis que l'on peut se faire par soi-même Wink
C'est un avis sur le vif, non construit que je vous livre, en toute simplicité Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Des critiques et encore des critiques   Lun 20 Aoû 2007 - 19:39

Citation :
Pourtant, c'est dans cette émission qu'ils me semblent être les plus honnêtes:
Oui, moi aussi, mais c'est dû à la confrontation des avis...J'aime beaucoup quand ils ne sont pas d'accord et qu'ils s'écharpent! Il est paru ( l'an dernier???) une rétrospective du Masque et la Plume depuis ses débuts, c'était une bonne idée.
Je crois que l'ambiance dépend du meneur de jeu actuel qui est quelqu'un que j'aime beaucoup en tant qu'écrivain, et en tant qu'humain, Jérôme Garcin. J'ai vu qu'il allait créer un nouveau site littéraire ( ou ce sera le même que celui du Nouvel Obs?) sur Rue 89 http://www.rue89.com/culture

Je pense que le domaine de la critique va évoluer, du fait même d'internet, du phénomène des blogs , et de la participation de plus en plus importante des lecteurs eux mêmes. Qui répondront aux critiques...
J'aimerais bien que ceux qui tiennent des blogs , nombreux ici ( je ne m'en sors plus, à les lire!!!) nous expliquent quel était leur but initial. Ce que je regrette dans les blogs, et c'est pour cela que j'aime beaucoup mieux les forums, c'est que les échanges ne sont pas aisés....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isidore Ducasse
Envolée postale
avatar

Messages : 166
Inscription le : 17/08/2007
Age : 26

MessageSujet: Re: Des critiques et encore des critiques   Mar 21 Aoû 2007 - 13:16

Dans le domaine de la critique, autre chose me chifonne un peu, je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais je trouve qu'il règne une certaine "fausseté", je ne trouve pas de mot plus correct, en ce qui concerne la critique des grands écrivains maintenant morts. Je suis la première à dire qu'il y a un respect à avoir pour eux, quoi qu'il en soit ils étaient tous bons écrivains, mais personne n'ose formuler de critique trop négative, ou en tous cas pas beaucoup.

je ne sais pas si vous me suivez... Je trouve qu'on a tendance à trop porter aux nues un auteur lorsqu'il est mort, à en faire un surhomme, et à fustiger tous ceux qui osent s'en prendre un peu à lui... par exemple personne (enfin d'après ce que j'ai pu en voir, peut-être que je me trompe complètement) n'osera aller à l'encontre de grands auteurs comme Sartre, Shakespeare ou Racine. Hors, il est évident que TOUS les lecteurs ne peuvent pas TOUT apprécier.

Je sens que je me suis éloignée du sujet, mais on peu considérer ça come une autre piste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

MessageSujet: Re: Des critiques et encore des critiques   Mar 21 Aoû 2007 - 19:02

C’est vrai mais ce n’est pas réductible aux seuls écrivains…tous les morts sont de braves types disait Brassens, la mort, non seulement idéalise, mais inspire le respect au plus grand nombre, le respect de la peur.

Pour les auteurs vraiment anciens, comme Shakespeare ou Racine, il est de bon ton de les admirer mais il est notoire qu’ils sont très peu lus, car souvent trop en décalage avec notre époque…et puis il est plus facile d’encenser un auteur reconnu que de le descendre car ce dernier comportement nécessite un minimum de connaissance et un argumentaire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mona
Espoir postal
avatar

Messages : 40
Inscription le : 07/02/2007
Age : 58
Localisation : 56

MessageSujet: Re: Des critiques et encore des critiques   Mar 21 Aoû 2007 - 22:16

Ce qui m'intéresse le plus c'est de lire les critiques après avoir lu le livre....
Je découvre d'autres avis et je me sens moins "manipulée" que lorsque je les lisais avant pour choisir mon livre...

Le choix je le fais au "feeling", selon ce que j'ai glané sur les forums et suivant l'auteur, le titre et la lecture de la première page qui me fait parfois reposer un livre pourtant "bien noté"...

Quant au Masque et la plume : les avis sont parfois si divergents que je me demande parfois si toute l'émission n'est pas du "cinéma" Evil or Very Mad

sans doute parce que je l'écoute en podcast ....quand j'ai lu un des livres critiqués

cela me permet d'être critique sur les critiques Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: Des critiques et encore des critiques   Mar 21 Aoû 2007 - 23:54

Je n'écoute pratiquement jamais Le Masque et la plume, difficile donc pour moi d'avoir un avis sur le sujet.

Ce que j'aime dans la critique de Delaye sur "l'Autopsie d'une chorale", c'est l'humour décapant. Pour décaper, il décape ! ça me fait rire même si c'est complètement exagéré. Parce que, franchement, lui aussi il force le trait et lui aussi il fait dans la généralisation car après tout, il y a peut-être des gens qui aiment les cris de Gérard Jugnot. Mais tout de même, comme il le dit bien ! "le saignement spontané des oreilles"! Very Happy

Les vides greniers où règne l'odeur si raffinée du graillon. Comment ne pas sourire ? Même si je trouve ça très très mesquin. J'aime bien les vide-greniers, moi ! J'ai même une grande tendresse pour les vide-greniers !! Il se la joue péteux sur ce coup là Yves Delaye tssss Généralisation, quand tu nous tiens ! " provoque en chacun de nous un saignement". Je ne suis pas chacun de nous tout comme nous ne sommes pas chacun de nous euh non mais !

A part ça, il argumente pas mal sur la fin. Les blagues racistes, la blague carambar et la mysoginie, tout y passe. Bon ok ! Delaye est sincère, c'est un brave type qui torpille les méchants racistes. Un justicier, en somme. Et en bon justicier, il fait le ménage et qu'importe les petits traits pervers pourvu qu'on assassine sans en avoir l'air. Que Bouchon se saborde lui-même après tout, ça sera plus définitif. Mais est-ce vraiment ça une critique ? Du rire pour séduire. L'humour est une arme ! Bon, à part ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Des critiques et encore des critiques   Mer 22 Aoû 2007 - 1:37

Mona, c'est un spectacle, Le masque et la plume, bien sûr!
Citation :
Ce qui m'intéresse le plus c'est de lire les critiques après avoir lu le livre....
, oui également. Mais avant, m'intéressent quand même la personnalité du critique, on finit par les connaitre! Pour choisir. avec certains, je suis maintenant certaine que s'ils aiment, j'aimerai.

Citation :
L'humour est une arme ! Bon, à part ça ?
Cool
A part ça c'est vrai, l'humour est une arme....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des critiques et encore des critiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des critiques et encore des critiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Hollandeland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes
» Qui connait la couche hamac?
» L’homéopathie enfin expliquée de façon géniale
» Visite de la brasserie PALM
» La Normandie selon "Heula"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: