Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Paul Gadenne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Paul Gadenne   Lun 5 Fév 2007 - 1:34



Citation :
Paul Gadenne, né à Armentières (Nord) le 4 avril 1907 et mort à Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques) le 1er mai 1956, est un écrivain français.


Bibliographie

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)

Romans
1941 Siloé, Page 1, 5,
1947 Le Vent noir,
1948 La Rue profonde,
1949 L'Avenue,
1952 La Plage de Scheveningen, Pages 2, 4,  
1955 L'Invitation chez les Stirl, Page 3,
1973 Les Hauts-Quartiers, 5 ,

Autres écrits
1982 Baleine (nouvelle), Pages 1, 2, 3,
1986 Scènes dans le château (intégrale des nouvelles),
1983 Poèmes,
Michel Kohlaas (théâtre)
1983 À propos du roman (essais),
Carnets
2004 Une grandeur impossible (chroniques),

Citation :
mise à jour le 28/12/13, page 4

J'ai commencé par un récit court et lumineux, "BALEINE" dont voici un extrait....

"Elle était blanche, d'un blanc fade, comme le blanc du lait épanché. Ce blanc-là était bien à elle. C'était un blanc sans lumière, un blanc gelé, entièrement retourné sur lui-même, tournant le dos à toute gloire, avec une résignation à peine pathétique, vraiment le blanc d'une baleine qui ne faisait pas d'histoires, qui fuyait l'éloquence et défiait terriblement les mots ; une baleine d'un naturel très simple, en somme très proche de nous. Ce blanc aurait pu être celui de certaines pierres, dont l'effort vers la transparence s'est heurté à trop d'opacité, et dont toute la lumière s'est tournée vers l'intérieur. "


Un dimanche, le spectacle d'une baleine échouée sur la plage devient pour Odile et Pierre le symbole de leur devenir dans un monde déchiré entre l'apothéose et la destruction: "Nous avions cru ne voir qu'une bête ensablée: nous contemplions une planète morte."

Un texte original dont l'écriture touche à la perfection.

"Le format du livre est une chose, mais sa dimension en est une autre" écrivait justement Paul Gadenne qui a, par ailleurs, écrit "Les Hauts Quartiers", un roman de six cent pages...


Dernière édition par coline le Lun 16 Juin 2008 - 15:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Paul Gadenne   Lun 5 Fév 2007 - 1:36

Dans "BAL A ESPELETTE", Paul Gadenne accompagne d'un commentaire une série de lettres qu'il prétend avoir trouvées. Celles que Youyou et quelques autres filles ont écrites à leur amoureux commun, Lucho...

"on saisit ici sur le vif, comme photographiés, la démarche, les tics d'une pensée populaire. Le style de ces lettres est un style parlé: rien ne s'interpose entre la pensée et la plume, entre la plume et le papier, ni réminiscence littéraire ni scrupule d'écriture. Pas une rature; il n'y a ni hésitation ni regret. La ponctuation, rare, est mise au petit bonheur. On va de l'avant, fidèle uniquement à la poussée intérieure. On écrit comme on parle, on parle comme on pense. Je t'écris comme je te pense et je t'embrasse comme je t'aime. C'est simple, superficiel, profond; c'est efficace surtout. On dit que ces façons d'aimer se perdent. Mais voyez: les lettres de Youyou ne sont point d'une abonnée d'Elle ni de Confidences. C'est le coeur tout pur, non révisé par l'écrivain de service...Youyou ne connaît que son rôle d'amoureuse, elle ne sait que chanter sur sa branche, entre champs et bois. La seule musique qui se fasse entendre en sourdine, au-dessus de ses textes monotones, est celle de la guinche dominicale, de la grosse liesse populaire, à relent de vie et de poussière."(P. Gadenne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Paul Gadenne   Lun 5 Fév 2007 - 1:36

Vous donnerai-je envie de lire Paul Gadenne avec cet extrait de "L'intellectuel dans le jardin"?...

"Il crut entendre dans le jardin comme de l'eau qui coulait. Cela semblait ruisseler du haut du ciel, en un mince filet rapide et bavard, et se répandre sur les jeunes feuilles, de branche en branche. Le bruit s'éloignait, se rapprochait, limpide, intarissable, secoué de légers soubressauts. Parfois, il s'interrompait net, puis reprenait, avec une sorte de familiarité, d'insolence, comme les choses qui ne sont pas faites pour s'arrêter...
L'intellectuel tourna la tête vers la fenêtre, agacé, et comprit qu'il y avait un oiseau dans le tilleul. L'oiseau s'envola, content de lui, mais un autre, exactement pareil, vint le remplacer. Mais ce n'était pas un autre, c'étaient dix autres, qui, accrochés à tous les étages du tilleul, s'ébrouaient et caquetaient, répandant leur petite voix aigüe à tous les coins du jardin comme l'eau vive. Il en aperçut un qui, plus hardi que les autres, venait se percher sur un fil électrique, presque à portée de sa main, lui montrant son gros ventre beige d'oiseau bien nourri, tout gonflé de graines et d'insectes. Il chantait un chant éperdu en secouant sa tête noire, le bec démesurément ouvert, le cou tendu dans un effort de tout son être, comme s'il y allait du salut de quelqu'un.Mais était-ce bien un chant? Non: L'Intellectuel s'aperçut bientôt qu'il ne chantait pas: il ne faisait que raconter des histoires, une histoire, toujours la même, une sorte de boniment, comme s'il avait quelqu'un à convaincre, une marchandise à placer. Il se répétait sans se lasser, avec une hâte indicible, avec des ontonations têtues et avantageuses, pour finir toujours exactement par la même série de notes péremptoires, affirmant la merveilleuse et irrésistible monotonie de la vie, le rythme des grandes choses inévitables...
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Paul Gadenne   Lun 5 Fév 2007 - 1:38

« Siloé » est un livre rare….Ceci est écrit sur la quatrième de couverture du livre…Et cela est vrai !

Bien que ce soit un premier roman, il est rare par la profondeur de son contenu, et aussi par les qualités d’écriture de son auteur.

C’est un livre profondément autobiographique qui raconte l’expérience du sanatorium.
De même que Paul Gadenne, le héros du roman, Simon Delambre est atteint de tuberculose. A la veille de passer son agrégation de Lettres Classiques, il doit partir pour un séjour au Crêt d’Armenaz.
Là-bas, Simon rencontre Ariane qui, par son amour, le guide jusqu’au bout de son initiation aux vraies valeurs avant d’être emportée par une avalanche.

Il décrit dans le livre ses réactions devant la maladie, la mort, l’amour et aussi la nature qu’il découvre au cœur d’une « montagne magique » (le sujet du livre est proche du chef-d’œuvre de Thomas Mann portant ce titre).
On suit peu à peu Simon Delambre dans sa métamorphose…Le jeune « sorbonnard » deviendra un créateur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Paul Gadenne   Sam 12 Jan 2008 - 12:43

Ah!..Le belle occasion de faire remonter ce fil tombé dans les oubliettes du forum...Et de reparler une fois de plus de "mon cher" Paul Gadenne...Resterai-je seule sur ce fil?...

C'est Michèle Lesbre qui me ramène à lui dans La petite trotteuse , parlant du théâtre éphémère en bord de mer que crée l'un des personnages de son roman :

"Une médiocre photographie accompagnait l'article et je découvrais que son théâtre ressemblait à un bateau renversé ou au grand corps d'une baleine échouée, blanche comme celle de Paul Gadenne, dans sa nudité pâle et azurée. Ce court texte était dans la maison de banlieue, et je me souvenais encore de certains passages.
" La baleine était ce trait jeté en travers de la plage, comme une rature: c'était cette mare aux reflets de jasmin et d'ortie, cet épanchement paresseux promis aux plus troubles métamorphoses. Il devenait le lieu où se rejoignent les jardins frappés par la foudre, le dernier chant des oiseaux perdus, les fruits rejetés trop tôt par les ventresdes femmes..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Paul Gadenne   Sam 12 Jan 2008 - 20:22

Il n'y a personne d'autre pour l'instant qui ait lu Paul Gadenne?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Paul Gadenne   Dim 13 Jan 2008 - 10:53

coline a écrit:
Il n'y a personne d'autre pour l'instant qui ait lu Paul Gadenne?...

Non mais ça ne saurait tarder Coline Very Happy
Tu as bien fait de faire remonter ce fil en référence avec Michèle Lesbre .
J'aime beaucoup le texte de la Baleine (et les autres aussi d'ailleurs Wink )
il me semble même l'avoir noté l'an dernier ailleurs, suite à tes posts...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Paul Gadenne   Sam 7 Juin 2008 - 18:20

Ayant entendu récemment Hubert Nyssens vanter "Baleine", je me propose de le lire bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Paul Gadenne   Sam 14 Juin 2008 - 14:19

monilet a écrit:
Ayant entendu récemment Hubert Nyssens vanter "Baleine", je me propose de le lire bientôt.

jemetate Ah oui...il faut que ce soit Hubert Nyssens qui le dise... Coline ça compte pour du beurre... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Paul Gadenne   Sam 14 Juin 2008 - 15:59

Meuh non, je ne connaissais simplement pas du tout et je n'avais pas vu le fil. Dois-je te dire que tes avis m'intéressent ? Car c'est le cas, justement. Very Happy Seulement je ne les ai pas lus encore car j'essaie d'éviter quand je le peux de lire des propos détaillés lorsque je n'ai jamais lu un auteur. En revanche je ne manque pas de m'y pencher après lecture. Wink

En plus je t'induis en erreur : c'est Hubert Nyssen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
monilet
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Paul Gadenne   Lun 16 Juin 2008 - 9:22

Après Baleine, étrange nouvelle métaphorique et onirique incitant à la réflexion et où (bien sûr mais avec quelle force de surprise) la nature aussi semble être un acteur, je lis le dernier roman de l'auteur Les Hauts-quartiers.
Après une excellente préface de Pierre Mertens, je n'ai lu que dix pages. Déjà je suis séduit par la phrase, la langue riche et précise qui captive. "À la Proust" (que je n'apprécie guère) mais avec en plus, me semble-t-il, une grande légéreté.


Dernière édition par monilet le Lun 16 Juin 2008 - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Paul Gadenne   Lun 16 Juin 2008 - 14:03

monilet a écrit:
Après Baleine, étrange noucelle métaphorique et onirique incitant à la réflexion et où (bien sûr mais avec quelle force de surprise) la nature aussi semble être un acteur, je lis le dernier roman de l'auteur Les Hauts-quartiers.
Après une excellente préface de Pierre mertens, je n'ai lu que dix pages. Déjà je suis séduit par la phrase, la langue riche et précise qui captive. "À la Proust" (que je n'apprécie guère) mais avec en plus, me semle-t-il, une grande légéreté.

J'apprécie de lire ce que tu as écrit Monilet...
Paul Gadenne me semble un peu oublié aujourd'hui alors que ses écrits sont remarquables...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Paul Gadenne   Jeu 26 Juin 2008 - 22:20

Je remets ce message ici, commis au bar :
J'ai poursuivi un peu "mon" Gadenne : étrange : à la fois bien écrit, un peu suranné dans la manière d'écrire, subtil aussi. Plus l'habitude de ce genre d'écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Paul Gadenne   Mar 1 Juil 2008 - 0:51

Extrait d'un commentaire trouvé sur Internet:
Et puis le pauvre fantôme qu'est devenu Gadenne[...] a de toute façon quelque rude bataille à livrer pour que ses magnifiques romans ne soient pas totalement oubliés, alors même qu'ils constituent à mon sens la plus évidente preuve du génie littéraire de cet auteur injustement méconnu, quasiment oublié je l'ai écrit : quel roman contemporain comparer à la quête métaphysique effrénée que constitue La plage de Scheveningen, quelle descente aux Enfers plus réaliste que Le Vent noir (Le démon de Selby, peut-être), quelle plus admirable progression vers la lumière que Les Hauts-Quartiers, quel chant saluant le mystère de la beauté, la ferveur et l'horreur du monde, la rencontre avec la femme et son échec, que Baleine ?
(Le Stalker)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Paul Gadenne   Mar 1 Juil 2008 - 9:04

Les Hauts-quartiers.
Impressions en cours de lecture (suite) .
Les problématiques abordées jusque là ne sont pas ce qui me passionne au plus haut point (je trouve que ça date un peu) mais je dois dire que style, sans doute, fait que je m'y intéresse quand même (n'est-ce pas le propre d'un bon auteur ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paul Gadenne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paul Gadenne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Paul Watson pirate des mers pour combattre les bateaux tueurs de baleines...
» JEAN PAUL II
» Bloody Sunday de Paul Greengrass (2002)
» Paul Newman....
» Coulez l' Alabama! Paul Ingouf-Knocker.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: