Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La qualité littéraire aujourd'hui ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: La qualité littéraire aujourd'hui ?   Mer 12 Aoû 2015 - 23:25

punaise c'est ce qu'on appelle servir sa pâtée... avec en cadeau le name droping orienté (et les remarques qui vont avec, c'est dans la recette de la pâtée c'est vrai).

il dit quoi : qu'il ne sait pas s'il y a de bons auteurs en France parce qu'ils ne sont pas publiés (fric, copinage, bobos, etc.) ou qu'ils n'écrivent pas, qu'il n'en lit pas vraiment d'ailleurs. mais que d'un autre côté ce qui vient des states c'est mieux quand même. que ça suive potentiellement la même logique...

et puis ça fait un résumé plus que vague et réducteur d'une littérature post deuxième guerre mondiale.

j'ai dû rater le moment où il y avait une analyse ?


_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
avatar

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

MessageSujet: Re: La qualité littéraire aujourd'hui ?   Mer 12 Aoû 2015 - 23:26

Non c'est à peu près cela... Il nous fait grâce du complot sioniste qui serait la cause de tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méphistophélès
Main aguerrie
avatar

Messages : 407
Inscription le : 01/11/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: La qualité littéraire aujourd'hui ?   Mer 12 Aoû 2015 - 23:36

Sérieux, quand on écoute Soral parler littérature, on a l'impression d'être dans la section "livres" de JVC. Il le dit lui-même dans sa vidéo qu'il n'y connaît rien en littérature alors quelle crédibilité pourrait bien avoir son discours ?

Je ne crois pas aux fameuses "périodes propices" dont il parle et qui seraient à l'origine d'une littérature florissante. Je ne crois pas qu'il y ait besoin qu'un pays soit au bord de la guerre civile, qu'il y ait une révolution ou qu'il soit en guerre pour qu'il y ait matière à écrire. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il se passe toujours des choses dans une société. Les "périodes propices" dont il parle, ce sont juste de grands événements historiques que l'on considère comme tel de manière rétrospective. La littérature suit l'évolution d'une société, elle la suit dans un temps présent. Ce qui nous paraît anodin aujourd'hui nous semblera relever d'une tendance lorsque l'on aura acquis un recul de quelques décennies.

D'autre part, la littérature n'a pas existé qu'en Allemagne, en France et aux États-Unis comme il le laisse entendre. Elle est présente partout même dans les plus "petits" pays, ceux dont on entend jamais parler parce qu'il ne s'y passe soi-disant rien (ou parce qu'on ne prend tout simplement pas la peine de s'y intéresser).  innocent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.megaphone-forum.com
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La qualité littéraire aujourd'hui ?   Mer 12 Aoû 2015 - 23:47

Méphistophélès a écrit:
Je ne crois pas qu'il y ait besoin qu'un pays soit au bord de la guerre civile, qu'il y ait une révolution ou qu'il soit en guerre pour qu'il y ait matière à écrire. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il se passe toujours des choses dans une société.
Quand même, ça aide : pour preuve, tous les romans, films et autres situés pendant la Seconde Guerre Mondiale (ou la Première, d'ailleurs). Les moments de crise, c'est ce qui révèle les gens. Sinon, on tombe facilement dans les petits problèmes bourgeoiso-nombrilistes...

La censure, aussi, ça aide, de façon paradoxale mais classique. Contourner la censure, ça amène à un surcroît de subtilité. Même aux Etats-Unis ! (cf le Code Hays, certains dialogues de Wilder...).


A part ça, l'analyse (ou ce qui en tient lieu) de Soral est biaisée par le simple fait qu'il dit ne lire quasiment que de la littérature américaine, et encore peu. J'aime bien la certitude qu'il a de son bon goût littéraire.
Enfin, tout ça n'est pas très important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Méphistophélès
Main aguerrie
avatar

Messages : 407
Inscription le : 01/11/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: La qualité littéraire aujourd'hui ?   Jeu 13 Aoû 2015 - 0:14

eXPie a écrit:
Méphistophélès a écrit:
Je ne crois pas qu'il y ait besoin qu'un pays soit au bord de la guerre civile, qu'il y ait une révolution ou qu'il soit en guerre pour qu'il y ait matière à écrire. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il se passe toujours des choses dans une société.
Quand même, ça aide : pour preuve, tous les romans, films et autres situés pendant la Seconde Guerre Mondiale (ou la Première, d'ailleurs). Les moments de crise, c'est ce qui révèle les gens. Sinon, on tombe facilement dans les petits problèmes bourgeoiso-nombrilistes...

La censure, aussi, ça aide, de façon paradoxale mais classique. Contourner la censure, ça amène à un surcroît de subtilité. Même aux Etats-Unis ! (cf le Code Hays, certains dialogues de Wilder...).
Je ne dis pas que ça n'aide pas, je ne partage simplement pas le fait qu'il n'y ait que ça qui puisse "révéler" les gens. Une société évolue constamment, il y a toujours des remous, des situations de crise d'une époque à l'autre, rien n'est jamais suffisamment tout rose ni parfait pour qu'il n'y ait plus rien à dire, plus de critiques à faire, plus de questionnements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.megaphone-forum.com
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: La qualité littéraire aujourd'hui ?   Jeu 13 Aoû 2015 - 0:21

Il se passe toujours des choses en société, il se passe toujours des choses dans la vie courante, il se passe toujours des choses de manière très introspectives pour un auteur, qui arrivera d'une manière ou d'une autre à le concrétiser dans un livre. Après, tout dépend quel sens on trouvera au livre, en tant que lecteur. Il est possible (je tente d'envisager un point de vue que je n'ai pas) qu'on aime un livre qui exprime une idée qui nous parle, et qu'elle se contextualise très bien avec la société de l'époque contemporaine au moment où l'auteur écrit le livre. L'idée devient fortuite, même si elle ne se prononce pas forcément de manière partisane. Un regard contemporain sur une époque "forte", à travers la fiction, peut s'avérer tout à fait intéressant. Quand on pense à Berlin Alexanderplatz, par exemple.

Dans l'absolu peu importe, je dirai qu'il y a énormément d'opportunités à la naissance d'un roman, d'un livre dont la qualité nous parlera, et qui, pourquoi pas, transcendera son époque. Bon après, aucun d'écrivain n'est absolument bon. Au final, je me demande si la notoriété d'un écrivain (je veux dire si elle se justifie ou pas) n'est discutable que par rapport à un lecteur pris individuellement. C'est normal que beaucoup de gens se mettent d'accord (quoiqu'il existe des gens qui le sont par conformisme, quel que soit l'ancienneté de l'auteur en question. Pourquoi la valeur d'un écrivain serait-elle de moins en moins discutable avec le temps ? Homère est inattaquable ? Forcément appréciable ? Quid de Shakespeare et Cervantès ? Je veux dire que je trouverai tout à fait intéressant que quelqu'un n'y trouve pas son compte avec des auteurs qui sembleraient faire l'unanimité, et avant de se remettre nécessairement en question, essayer de trouver pourquoi il n'a pas aimé, questionne son rapport à la littérature, pour ensuite commencer à soupçonner sa propre vision de la littérature. Je pense que c'est la même chose avec les auteurs contemporains, après tout, certains font déjà figure d'autorité.)

Le sens que peuvent avoir pour nous les livres qu'on lit et qu'on aime peut avoir un certain nombre de causalités concomitantes, similaires ou différentes avec autrui, parce que nos vies (et même à de grandes distances géographiques ou temporelles, ça, ça me passionne), de la même manière et dans le même esprit, ont beaucoup de similitudes, beaucoup de différences. Un ensemble de nuances qu'on peut apprécier (ou pas) à chaque rencontre entre un livre/un auteur et son lecteur.

L'époque peut être fortuite, ou pas.

Moi j'aime bien qu'on me parle de livre, alors, Soral, ça m'a intéressé oui. Evidemment, je suis moins certains que lui de la sûreté de son goût, comme je suis pas tout à fait sûr du mien non plus. Mais le "name-dropping" est toujours amusant pour moi, surtout quand il marque des préférences.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: La qualité littéraire aujourd'hui ?   Jeu 13 Aoû 2015 - 6:30

je ne suis pas dans l'absolu anti name dropping mais je sus sensible au contexte. Et entre le raton laveur et le cocktail kro-drapeau-je-parle-de-gonzesses-et-de-moto c'est un peu l’hôpital qui se fout de la charité, image mal choisie, et je préfère le raton laveur. name dropping oui mais dans cette vidéo je ne suis même pas sûr qu'on me parle littérature (ou qu'on en ait envie).

anyway on a plein de trucs à lire de toute façon singe

et pour ce qui est des bonnes occasions historiques de faire des bons livres, vaste sujet certainement riches en exceptions et je suis assez d'accord avec toi.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 31
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: La qualité littéraire aujourd'hui ?   Mer 16 Sep 2015 - 18:13

Je me suis récemment retrouvé "coincé" dans un supermarché avec un peu de temps à tuer, alors je suis allé faire un tour au rayon "librairie", j'ai vu des piles de bouquins, et pas un seul qui puisse mériter un éventuel achat.
Là, je me suis fait la réflexion, et s'il ne restait plus que ce genre d'endroits pour obtenir des livres, comment ferais-je? Je me serais cru chez Bradbury ou Orwell, à peu de choses près. affraid

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: La qualité littéraire aujourd'hui ?   Mer 16 Sep 2015 - 18:16

Je pense qu'on relègue la question initiale à un problème de distribution. C'est autre chose.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 31
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: La qualité littéraire aujourd'hui ?   Mer 16 Sep 2015 - 18:18

Oui, je ne savais pas trop où poster ce message, vie de merde? confused

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La qualité littéraire aujourd'hui ?   Mer 16 Sep 2015 - 18:34

ArturoBandini a écrit:
Je me suis récemment retrouvé "coincé" dans un supermarché avec un peu de temps à tuer, alors je suis allé faire un tour au rayon "librairie", j'ai vu des piles de bouquins, et pas un seul qui puisse mériter un éventuel achat.
Là, je me suis fait la réflexion, et s'il ne restait plus que ce genre d'endroits pour obtenir des livres, comment ferais-je? Je me serais cru chez Bradbury ou Orwell, à peu de choses près. affraid

Tu as de la chance, car l'appel des livres est tel que même en supérette je me retrouve à mettre quelque chose dans le caddy: un polar, de la SF... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La qualité littéraire aujourd'hui ?   Jeu 17 Sep 2015 - 8:52

Dreep a écrit:
Je pense qu'on relègue la question initiale à un problème de distribution. C'est autre chose.
Oui, c'est vrai, c'est de la distribution. Mais ça veut dire que des gens très intelligents ont déterminé que seuls ces types de livres se vendent bien à cet endroit. Peut-être un type de livres destiné aux gens qui ne fréquentent pas les librairies par ailleurs ?
Ceci dit, tant mieux ! Ça évite des tentations, et ma PAL dit merci à ces gens très intelligents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Chymère
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 34
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: La qualité littéraire aujourd'hui ?   Jeu 17 Sep 2015 - 9:21

Après, ça dépend si on regarde dans le rayons des poches ou pas et de la taille du supermarché... jypeurien
Parce que j'ai toujours vu un peu de tout chez les poches, et pas que du genre (même si je préfère, pour un même livre, l'acheter dans une librairie ou chez un bouquiniste)... après, c'est sûr que si on veut des trucs pointus ou qui sortent des sentiers battus, on risque de ne pas trouver...
Mais en même temps, est-ce le rôle des supermarchés ? jypeurien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: La qualité littéraire aujourd'hui ?   Jeu 17 Sep 2015 - 9:28

Le rôle des supermarché, c'est faire du fric.

ArturoBandini a écrit:

Là, je me suis fait la réflexion, et s'il ne restait plus que ce genre d'endroits pour obtenir des livres, comment ferais-je? Je me serais cru chez Bradbury ou Orwell, à peu de choses près. affraid

Il ne te reste plus qu'à boycotter les achats su le net, Arturo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Chymère
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 34
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: La qualité littéraire aujourd'hui ?   Jeu 17 Sep 2015 - 9:37

topocl a écrit:
Le rôle des supermarché, c'est faire du fric.

Oui voilà... tongue

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La qualité littéraire aujourd'hui ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La qualité littéraire aujourd'hui ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fiches pratiques sur la propriété littéraire et artistique
» Guernesey... un succès littéraire.
» Le prix littéraire du Cotentin.
» Création littéraire et poétique
» Exploratology - box littéraire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: