Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Tchicaya U Tam'si

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Tchicaya U Tam'si    Lun 20 Oct 2014 - 21:15

Tchicaya U Tam'si








Présentation du site Africultures :


1931 : naissance le 25 août à Mpili (Congo) de Gérald-Félix Tchicaya
1988 : Décès le 22 avril à Bazancourt, en Normandie (France)


Gérald-Félix TCHICAYA prend en 1957 le pseudonyme de U Tam'si (qui parle pour son pays), pseudonyme que prendra aussi Marcel Sony dit Sony Labou Tansi.


Né en 1931 sur la plaine côtière de Pointe-Noire au Congo, il quitte son pays dès l'âge de 15 ans pour la France où son père, Jean Félix Tchicaya, est député. Celui-ci prédestine son fils au métier de magistrat mais l'enfant rebelle quitte l'école avant son baccalauréat pour exercer plusieurs petits métiers et se livrer à l'écriture. À 24 ans, il publie son premier recueil "Le Mauvais sang" et est unanimement considéré comme le poète africain le plus doué de sa génération. Sa voix, qui pourtant refuse de s'associer aux chantres de la négritude, demeure la plus importante qui se soit révélée depuis celle d'Aimé Césaire. En 1960, au moment des indépendances africaines, il met sa plume au service de Patrice Lumumba, mais celui-ci est assassiné.
Meurtri, il revient en France et s'occupe de l'éducation auprès de l'Unesco jusqu'en 1986, date à laquelle il prend une retraite anticipée pour se consacrer entièrement à l'écriture, jusqu'à sa mort en 1988.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Tchicaya U Tam'si    Lun 20 Oct 2014 - 21:17

II

Demain nous serons sages
Tu me crois, dis ? Demain
Nous aurons un destin
neuf au fond d’un voyage

Oui oui nous marcherons
Et dans tes mains si belles
Je mettrai fier fidèle
Ma joie : nous chanterons

Plein d’oubli sans passé
de quoi ai-je rêvé
Ta vie ma vie la vie

Dans son songe fini
verserons nos ciboires
Et notre fleur d’un soir

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Tchicaya U Tam'si    Lun 20 Oct 2014 - 21:18

Nocturne marin

Dites-moi
de quoi la mer est-elle grise
de quoi la mer est-elle saoûle
de quoi la mer est-elle folle

qui liera vagues et lames
ensemble ?



La mer s’en va je viens
la mer vient je m’en vais
ainsi nous dansâmes
toute une nuit d’équinoxe
selon un code

et selon ce code
immobiles cinq continents
vont à la dérive
à chaque paraphe
que fait une comète
dans le ciel qui me soustrait
à l’étreinte des vagues
des vagues trop lascives
la nuit l’été

Justement j’étais l’enfant couché sur un lit de verveine
Mon lit de verveine
puait parfois le goémon
à chaque nouvelle lune
me confia ma mère

Une question s’impose ;
dites-moi ce goémon…

La mer s’en va, je viens ;
la mer vient, je m’en vais :
ainsi nous dansâmes

Cinq continents dérivent
Un homme fuit son ombre
La mer ouvre sa gueule d’eau

Son haleine pue le goémon de mon lit de verveine
n’ai-je jamais fui mon ombre ?
Je dansais seulement
la nuit mon deuil mon ombre

L’eau pue la pose du désert
quelle mer est plus riche en coraux que ma révolte ?
De gros poings viennent noirs
sur l’eau du fleuve astral
qui rougissent l’acier tout chaud de ma passion !

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Tchicaya U Tam'si    Lun 20 Oct 2014 - 21:18

Nature morte

Je jouais
quand ma sœur morte
mon grand-père
au couteau
mon grand-père achevait
un grand poisson
pendu devant notre porte
à cet arbre
nous aimions les aubergines
moi je raffolais des courgettes
mais il fallut jeûner

aussi ai-je pleuré de faim
si je vous dis
que mon père ignore le nom de ma mère
je suis témoin de mon temps
et j’ai vu souvent
des cadavres dans l’air
où brûle mon sang

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Tchicaya U Tam'si    Lun 20 Oct 2014 - 21:19

V

Un soir un temps au faubourg
Un air persiste je doute
indolent rêveur j’écoute
Un chant né des alentours

Il s’apprête, il fait le tour
De la ville qu’il envoûte
Un air persiste et j’écoute
un soir un temps pour l’amour

L’appel se voile frileux
Une bouche s’ouvre et veut
Le rendre pieux et ardent

A qui rêve de fleurs bleues
Pour la saison des aveux
Un soir au faubourg un temps…

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Tchicaya U Tam'si    Lun 20 Oct 2014 - 23:50

Je n'aurais jamais imaginé que l'auteur de ces poèmes était africain avant le troisième extrait.
Pour moi, cela marche : simple, brut mais indéniablement poétique ...
@Arabella : comment es-tu venue à ce poète ? Est-il connu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Tchicaya U Tam'si    Mar 21 Oct 2014 - 8:10

Je suis venue à lui par hasard, il était sur un présentoir de bibliothèque, et comme je suis toujours en Afrique jusqu'à la fin de l'année, cela m'a incité à ouvrir le livre et à lire quelque textes. Et j'ai pris le livre.
Après des recherches, il semble en effet connu. La preuve est d'ailleurs le volume que j'ai entre les mains, avec la poésie complète, et qui doit être suivi de deux autres, Gallimard ayant décidé de publier les oevres complètes dans la collection "Continents noirs".

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Tchicaya U Tam'si    Mar 21 Oct 2014 - 21:10

Legs

Le violon en chantant
n’a pas écorché le vent
alors que neige à déraison
un cortège d’os crus

L’amour en renâclant
ne fit fondre sur les labours
que le froid de l’or
mordillant
le dernier souffle chaud
anonymement

Et comme toujours
la terre plus ardente
à nous vouloir dociles
dans ses flancs sans lait
nous langera d’humus.

Et si cet arc ne me suivait
là où sont les mânes
Ceci est mon testament :
je vous lègue le feu et le chant.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tchicaya U Tam'si    

Revenir en haut Aller en bas
 
Tchicaya U Tam'si
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: