Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Louis Ferdinand Céline

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 15 ... 21  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Icon_minitimeJeu 27 Jan 2011 - 14:29

Dossier dans Le Magazine Littéraire (fév.2011)

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 A278

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Icon_minitimeJeu 27 Jan 2011 - 14:35

Je l'ai aperçu à midi au kiosque à journaux.
Bof, bof... pas fan de cet écrivain.
jemetate

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Icon_minitimeJeu 27 Jan 2011 - 20:16

et un titre ou un souvenir de lecture particulier, une réaction à certains aspects de l'écriture ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Icon_minitimeJeu 27 Jan 2011 - 20:23

Ben oui, quand même: "Guignol's Band" qui pour moi est des années lumière avant et encore aujourd'hui bien supérieur à un Hunter S. Thompson et sa veine de journalisme Gonzo...

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Icon_minitimeVen 28 Jan 2011 - 9:30

Harelde a écrit:
Je l'ai aperçu à midi au kiosque à journaux.
Bof, bof... pas fan de cet écrivain.
jemetate

animal a écrit:
et un titre ou un souvenir de lecture particulier, une réaction à certains aspects de l'écriture ?
Je pensais en avoir déjà parlé...
Dans un autre fil peut-être. Ou ailleurs. Je ne me souviens pas.

J'ai lu (ou tenté de lire) le fameux Voyage dont il ne me reste aucun souvenir précis. Simplement une sensation de malaise de douleur éprouvés lors de ma lecture.
Plus récemment, j'ai de nouveau tenté avec Casse-Pipe. Un roman inachevé et très court que je n'ai pourtant pas pu terminer. Une écriture me dérangeant énormément, hachée, argotique, souvent grossière à laquelle je ne comprenais rien. Le tout dans un climat très sombre (dont j'aurais pu me satisfaire avec une écriture plus "classique").
J'ai vraiment détesté. Et je ne pense pas revenir à Céline.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Icon_minitimeVen 28 Jan 2011 - 16:53

Harelde a écrit:

J'ai vraiment détesté. Et je ne pense pas revenir à Céline.

Ah, tu es sans doute une des rares personnes qui ne sera pas déçu que Céline soit retiré des célébrations nationales pour cette année alors ? innocent

Citation :
Louis-Ferdinand Céline a une nouvelle fois créé remous et polémiques mais le nom de cet écrivain, antisémite notoire, a été retiré vendredi soir du calendrier des célébrations nationales de 2011 sur décision du ministre de la Culture Frédéric Mitterrand. Il a finalement reconnu que "ce n'était pas possible de déposer une gerbe aux pieds de Céline au nom des valeurs de la République, pour l'instant, et pour toujours je crois."

Source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Icon_minitimeVen 28 Jan 2011 - 17:26

colimasson a écrit:
Harelde a écrit:

J'ai vraiment détesté. Et je ne pense pas revenir à Céline.

Ah, tu es sans doute une des rares personnes qui ne sera pas déçu que Céline soit retiré des célébrations nationales pour cette année alors ? innocent

Citation :
Louis-Ferdinand Céline a une nouvelle fois créé remous et polémiques mais le nom de cet écrivain, antisémite notoire, a été retiré vendredi soir du calendrier des célébrations nationales de 2011 sur décision du ministre de la Culture Frédéric Mitterrand. Il a finalement reconnu que "ce n'était pas possible de déposer une gerbe aux pieds de Céline au nom des valeurs de la République, pour l'instant, et pour toujours je crois."

Source

Ha. Et ils vont virer Voltaire du panthéon? Parce qu'il était antisémite aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Icon_minitimeVen 28 Jan 2011 - 17:49

Ca dépend peut-être du degré de médiatisation de l'antisémitisme du personnage ? dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Icon_minitimeVen 28 Jan 2011 - 20:24

Céline écrivait vachement bien, quelle plume, quelle langue, quel style, quel talent!
Dommage qu'il aie mis une partie de ce talent au service de Bagatelles pour un massacre! Que l'on trouve en ligne très facilement -pour ceux qui auraient besoin de se faire une idée.

Au sujet du livret des commémorations nationales, la polémique me semble vaine : Céline est décédé le 1er juillet 1961 à Meudon, soit. Mais sur la liste des célébrations ne figurent que les écrivains, les scientifiques, biologistes, philosophes, psychiatres, sociologues etc... qui ont œuvré pour la "nation". Émane donc de leur personnalité ou de leur œuvre un certain humanisme.
Bagatelle a foutu à l'eau l'hommage que j'aurais bien rendu à l'auteur du Voyage et de Mort à crédit...
Quant à Voltaire, je pense que les siècles ayant coulé sous les ponts, sa panthéonisation ne gêne plus personne.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Icon_minitimeVen 28 Jan 2011 - 21:13

Bel article, Céline, miroir du vingtième siècle, clic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Icon_minitimeLun 31 Jan 2011 - 9:40

Babelle a écrit:
Dommage qu'il aie mis une partie de ce talent au service de Bagatelles pour un massacre! Que l'on trouve en ligne très facilement -pour ceux qui auraient besoin de se faire une idée.
Tu veux dire que c'est encore pire que le reste ?
pale

Je passe mon tour !
:apeur:

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Icon_minitimeMar 22 Fév 2011 - 17:27

Casse-Pipe de Céline (1949)

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Celine-Csse-pipe-2

Résumé :
Citation :
Ce roman inachevé retrace le rude apprentissage de la condition militaire par un jeune engagé, avant la Première Guerre mondiale.

Hum… Pas très parlant ce résumé… J’ai trouvé mieux :

Citation :
C'est là le manifeste antimilitariste de Louis Ferdinand, conséquence d'un réel engagement le 28 septembre 1912 dans le douzième régiment (qui devient le dix-septième dans Casse-pipe) décrit avec désespoir dans le Carnet du cuirassier Destouches. Ce carnet incomplet recense des pensées sur l'armée, les comportements des soldats, son incompréhension de la hiérarchie et son désir de désertion qui se ressentiront dans Casse-pipe.
Source : ICI

A noter que les notes du Carnet du cuirassier Destouches ont été écrites en 1913 à l’âge de 17 ans.

Avec ce texte, on est vraiment confronté au style de Céline dans tout ce qu’il a de plus inimitable. C’est truffé d’une ponctuation expression, d’interjections, d’onomatopées, de cris… A en devenir parfois un peu incompréhensible, il faut bien l’avouer…
Voyage au bout de la nuit était dans ce sens beaucoup plus abordable et même s’il préservait le style propre à Céline, il ne constituait pas non plus une limite à sa compréhension, ce qui est le cas dans Casse-Pipe. L’histoire se traîne un peu en longueur… Casse-Pipe, un roman inachevé ? La question que je me suis posée, en l’ayant terminé, était la suivante : si Céline en avait terminé la rédaction, combien de pages aurait-il fait ? Je pense que ç’aurait été un monstre :suspect :

Bon, mis à part ça, le style, l’expression, le rythme, sont toujours aussi délectables. D’autres le disent bien mieux que moi :

Citation :
Il nous brosse un tableau brut, une véritable "croûte" : point de description construite ici ; les personnages, les lieux, les actions, tout est entr’aperçu au travers de ces cris quasi incompréhensibles pour qui n'est pas familier de l'écriture de Céline ; cris bestiaux teintés de haine, de peur et de paresse.
Source : ICI

Mais surtout, chapeau le rythme ! Certaines tirades pourraient presque être mises en chanson :

« Y a des malheureux partout, mais la façon la plus pire c’est de briffer gros comme ça la fouasse pour un sou par jour !... Que je dis ! Que je cause ! Bonjour ! Au revoir, monsieur l’Hôpital ! Et chiez donc, bonnes sœurs ! Pauvres de nous ! Bêtes maudites ! Vivement la guerre qu’on se tue ! Pauvres de nous ! Bêtes à mitraille ! Ecole à feu ! Il a bien de muter, l’infect doublard ! Orfize de mon cœur ! Je l’encadrais ! Je lui faisais la cravate des dimanches avec son boyau ! et voilà ! Parole d’ancien !... »

Et le vocabulaire est délectable aussi… Razz Entre les ramponneaux qui glaviotent avant d’entrer dans leur canfouine et les gandins qui poulopent dès lors qu’il se met à lansquiner un peu, vous n’aurez pas fini d’en apprendre du beau de l’argot !

« C’est la mer furieuse sens dessus dessous, la tempête à sauve qui peut… Tous les raccrochés par les poils, en bas dans la sciure, caracoleux, les nuages du pétrin plein la vue, jusqu’à l’instant où tout désossé, s’arrache, disloque, propage à dame, s’épanouit ! Bonhomme ! Sanfrusquin ! Pigeon vole ! Bascule ! Vidés ! labourent fendus ! Au ventrail hurlent ! A folles embardées, arrachent encore ! Ravinent à mort plein les sabots ! Epouvantable spectacle ! »

Et les descriptions, toujours aussi sordides dans leur description d’une réalité qui tâche :

« Le brigadier Le Meheu il était martyr des furoncles. Toujours un autre qui lui perçait. Ca lui mettait du pus partout. Au pied à terre, à la manœuvre, pour décoller sa culotte, il poussait des gueulements horribles. Il se montrait plus au major, il s’entaillait tout ça lui-même, franchement, à plein lard, au couteau. Pflac ! Il en avait eu des centaines de furoncles, un peu partout. Il se pansait avec de la paille, du cerfeuil et de l’ail. Jamais lui des cataplasmes, des cochonneries à la bouse, il en voulait pas, rien que du végétal, il en était fier. C’était toute une cérémonie la confection des emplâtres. »

Bref, ce petit Casse-Pipe est à réserver pour ceux qui se délectent du style de Céline. Sinon, mieux vaut passer son chemin.
A savoir, il existe une adaptation BD de ce roman effectuée par Jacques Tardi.

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 717183

Citation :
De cette transposition du vécu en mots, Jacques Tardi a fait à son tour une transposition visuelle, avec la même fidélité à la sensibilité célinienne dont il avait déjà fait preuve dans son travail d’illustration de Voyage au bout de la nuit. Les dessins en noir et blanc, les nuances de gris de Tardi, collent parfaitement à la noirceur, le désespoir, mais aussi l’humour qui hantent les personnages du roman. En découle une œuvre à part entière qui n’est pas seulement
une illustration mais surtout une variation en images. Du grand art !

Source :ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
rivela
Zen littéraire
rivela

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Icon_minitimeMar 22 Fév 2011 - 19:24

j'aime bien les extraits que tu as mis Coli.
C'est cache et sans tabou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcelin Hogier
Espoir postal


Messages : 41
Inscription le : 30/09/2009

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Icon_minitimeMar 22 Fév 2011 - 23:15

Deux petites remarques :

colimasson a écrit:
A savoir, il existe une adaptation BD de ce roman effectuée par Jacques Tardi.

Il ne s'agit pas d'une adaptation BD mais d'un livre illustré : le texte est tel quel, parsemé d'illustrations pleine page ou pas, de Tardi, qui s'inscrit ici dans la droite ligne de ce qu'a pu faire Gus Bofa, l'un de ses maîtres, en illustrant les plus grands textes, durant l'entre deux-guerre (Don Quichotte, Fables de La Fontaine, Voyage de Gulliver par exemple). Mais Tardi, c'est nettement moins bon que Bofa !

Babelle a écrit:
Mais sur la liste des célébrations ne figurent que les écrivains, les scientifiques, biologistes, philosophes, psychiatres, sociologues etc... qui ont œuvré pour la "nation". Émane donc de leur personnalité ou de leur œuvre un certain humanisme.

Les 150 ans de la parution des Fleurs du Mal de Baudelaire fut dans cette liste il y a trois ou quatre ans. Que Baudelaire ait œuvré pour la nation, j'ai un doute, mais peut-être me trompe-je content Tout cela est très politique. Céline dérange toujours, c'est bien. Baudelaire ne dérange plus. Cela ne lui enlève rien. Mais ceux qui s'acharnent sur Céline maintenant sont ceux qui auraient hurlé avec les juges d'Alençon au procès des Fleurs du Mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Icon_minitimeMer 23 Fév 2011 - 17:34

rivela a écrit:
j'aime bien les extraits que tu as mis Coli.
C'est cache et sans tabou.

J'espère que ça t'aura donné envie de le lire ! Very Happy

Marcelin Hogier a écrit:
Deux petites remarques :

colimasson a écrit:
A savoir, il existe une adaptation BD de ce roman effectuée par Jacques Tardi.

Il ne s'agit pas d'une adaptation BD mais d'un livre illustré : le texte est tel quel, parsemé d'illustrations pleine page ou pas, de Tardi, qui s'inscrit ici dans la droite ligne de ce qu'a pu faire Gus Bofa, l'un de ses maîtres, en illustrant les plus grands textes, durant l'entre deux-guerre (Don Quichotte, Fables de La Fontaine, Voyage de Gulliver par exemple). Mais Tardi, c'est nettement moins bon que Bofa !

Merci de le préciser Wink Je n'ai pas eu ce livre entre mes mains et ayant vu le nom de Jacques Tardi, par réflexe, je l'ai associé à la BD sans me poser plus de question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 10 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Louis Ferdinand Céline
Revenir en haut 
Page 10 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 15 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Zabeth, André Louis
» Louis Prima - Just a gigolo
» 1786 - Visite Louis XVI, Bassin Commerce
» où trouver crayon khôl féline?
» voucher stena line / irish ferries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: