Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Louis Ferdinand Céline

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant
AuteurMessage
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 EmptyLun 22 Déc 2008 - 10:30

sousmarin a écrit:
Céline est devenu connu à cause de son style, novateur pour l’époque, mais si on le dissèque, que reste t-il ? Pas grand-chose finalement

Wa.
Pfff.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 EmptyLun 22 Déc 2008 - 10:36

Que reste d'un écrivain si on enlève son style ?
Pas grand chose.

Et le style de Céline est non seulement novateur, il a inventé une façon d'aborder la langue qui a marqué la littérature et qui la marquera tant qu'elle existera. Si ce qu'il écrit met mal à l'aise et provoque parfois un rejet violent, c'est en grande partie à cause de la puissance de son écriture.

Après, l'homme c'est une autre affaire.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Chinaski
Espoir postal
Chinaski

Messages : 39
Inscription le : 05/12/2008
Age : 38
Localisation : Montpellier

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 EmptyLun 22 Déc 2008 - 12:59

sousmarin a écrit:
Céline est devenu connu à cause de son style, novateur pour l’époque, mais si on le dissèque, que reste t-il ? Pas grand-chose finalement à part un grand apitoiement sur lui et un plaisir manifeste à salir l’humanité encore et encore et encore…et ce qui est "différent" n’est pas forcément meilleur… innocent

Certes, ses livres sont construits et les personnages cohérents mais sa destruction humaine sans nuances devient assez pitoyable au bout de la nuit du compte… sourire

Céline conte les bas-fonds comme nul autre.
Oui, le dégoût de l'humanité suinte par tous ses pores, mais ce qui est extraordinaire c'est que malgré sa une vitalité extraordinaire s'en dégage.
Salir l'humanité, et alors ? Il suffit de regarder autour de soi en étant objectif pour le faire. Et Céline ne fait pas que ça, même ses personnages les plus vils laissent paraître des côtés touchants.
Sa destruction humaine n'est pas sans nuance, et il y a une bonne dose d'humour et de cynisme dans Céline que tu n'as peut-être pas compris.
Rien que la scène où il décrit la mort de sa grand-mère dans "Mort à Crédit" te donne tort sur tout la ligne. Sous ses dehors crus et sans fausse pudeur, c'est une des scènes les plus touchante et vraie que j'ai pu lire...
Revenir en haut Aller en bas
http://redecadence.blogspot.com
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 EmptyLun 22 Déc 2008 - 13:10

l'a quand même l'air de se faire plaisir (et de forcer joyeusement le trait dans le négatif)... on peut être horriblement pessimiste (et lucide) sans donner dans les mêmes apparences. pas mal d'exemples possibles (deux à l'arrache : Nizan (teigneux mais pas optimiste) ou Tennessee Williams (les nouvelles sont plus crappy que les pièces je trouve) qui à travers "son atmosphère" fait volontiers froid dans le dos.

C'est vrai qu'il est parfois touchant dans Mort à crédit mais il sait en faire un peu trop aussi et dans le genre hystérique d'autres sont bien aussi (Witold Gombrowicz et son Ferdydurke maybe ?).

Son écriture est puissante mais je crois que le rejet peut venir d'ailleurs, ne pas pouvoir "encadrer" le zozo de mort à crédit me semble très concevable.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 EmptyLun 22 Déc 2008 - 13:27

J'aime bien cette exubérance imbue d'elle-même.

Et, touchant, je l'ai trouvé maintes fois.


Oui, on peut être pessimiste sans donner les mêmes apparences, mais on peut aussi plonger à fond dedans.

Ta critique est plus nuancé Animal, et pointe un aspect stylistique qui peut, en effet, déplaire à certains.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Chinaski
Espoir postal
Chinaski

Messages : 39
Inscription le : 05/12/2008
Age : 38
Localisation : Montpellier

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 EmptyLun 22 Déc 2008 - 13:27

Oui, je conçois tout à fait qu'on puisse ne pas aimer son pessimisme, son dégoût de l'homme... Le réduire à cela serait cependant une erreur.
Question de goût, personnellement j'adore cette saveur amère et glauque que me laissent ses romans.

Pour Witold Gombrowicz, ça m'intéresse ce que tu dis. As-tu lu son Journal ? Le Tome deux m'attend dans ma bibliothèque depuis quelque temps.
Revenir en haut Aller en bas
http://redecadence.blogspot.com
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 EmptyLun 22 Déc 2008 - 13:43

lu que Ferdydurke.

c'est pas tant un aspect stylistique que le personnage qui peut faire bloquer je pense. (mais le style est un peu lourd et "boueux"... ce qui est peut être bien des fois c'est vrai). Ce qui est encore différent du pessimisme !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 EmptyLun 22 Déc 2008 - 13:55

Chinaski a écrit:
Pour Witold Gombrowicz, ça m'intéresse ce que tu dis. As-tu lu son Journal ? Le Tome deux m'attend dans ma bibliothèque depuis quelque temps.
si tu vas voir sur le fil de Gombrowicz - ICI - tu vas trouver.. je crois que c'est Arabella qui nous a parlé de son journal.. Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 EmptyLun 22 Déc 2008 - 15:05

Cette différenciation entre l’écrivain et l’homme est très jolie théoriquement mais elle a ses limites car l’être transparaît évidemment dans l’écrit.
Un peu facile de dire que l’on aime l’un et déteste l’autre non…je conçois qu’il puisse y avoir un certain degré de différence d’appréciation entre les 2 mais l’inversion totale me semble difficilement justifiable.

Du cynisme à foison et une certaine forme d’humour certes mais je ne vois pas beaucoup de nuances dans ses écrits… se complaire dans le négatif absolu en surfant sur le pacifisme bêlant de l’époque pour en tirer justifications à tous les échecs et toutes les bassesses ne me semble pas être le summum de la nuance…
Il n’est pas question d’apprécier ou de détester tel ou tel personnage puisqu’ils sont, par leur manque de nuances, assez peu crédibles ; leur rôle étant uniquement de servir la thèse de l’auteur.

Enfin, je ne trouve pas son écriture puissante, c’est d’ailleurs pour cela qu’elle frappe fort et à répétition pour justifier l’irresponsabilité individuelle face à la méprisable humanité.
Si elle était si puissante, elle n’aurait pas besoin d’en faire autant avec ses gros sabots grosses bottes… Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Chinaski
Espoir postal
Chinaski

Messages : 39
Inscription le : 05/12/2008
Age : 38
Localisation : Montpellier

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 EmptyLun 22 Déc 2008 - 15:56

sousmarin a écrit:
Cette différenciation entre l’écrivain et l’homme est très jolie théoriquement mais elle a ses limites car l’être transparaît évidemment dans l’écrit.
Un peu facile de dire que l’on aime l’un et déteste l’autre non…je conçois qu’il puisse y avoir un certain degré de différence d’appréciation entre les 2 mais l’inversion totale me semble difficilement justifiable.

Perso, pour la différenciation entre l'écrivain et l'homme, je m'en contrefous. Céline aurait pu être le diable en personne que j'apprécierais autant ses œuvres. Et de toute façon je me garderais bien de "détester" un personnage que je n'ai jamais connu uniquement à cause de certaines de ses opinions, aussi détestables soient-elles.

Citation :
Du cynisme à foison et une certaine forme d’humour certes mais je ne vois pas beaucoup de nuances dans ses écrits… se complaire dans le négatif absolu en surfant sur le pacifisme bêlant de l’époque pour en tirer justifications à tous les échecs et toutes les bassesses ne me semble pas être le summum de la nuance…
Il n’est pas question d’apprécier ou de détester tel ou tel personnage puisqu’ils sont, par leur manque de nuances, assez peu crédibles ; leur rôle étant uniquement de servir la thèse de l’auteur.

"Certes, ses livres sont construits et les personnages cohérents "
Il y a quelques posts tu trouvait encore les personnages cohérents, maintenant ils sont peu crédibles ?
Sinon je ne pense pas que un "manque" de nuance (ce qui en plus est je pense fortement dicutable) révèle ou non la qualité d'un roman.

Citation :
Enfin, je ne trouve pas son écriture puissante, c’est d’ailleurs pour cela qu’elle frappe fort et à répétition pour justifier l’irresponsabilité individuelle face à la méprisable humanité.
Si elle était si puissante, elle n’aurait pas besoin d’en faire autant avec ses gros sabots grosses bottes… Laughing

Si elle frappe fort, c'est qu'elle est puissante non ? Après je conçois que les répétitions peuvent lasser autant que nous entraîner encore plus dans ses abimes.
Revenir en haut Aller en bas
http://redecadence.blogspot.com
Sydney
Envolée postale


Messages : 166
Inscription le : 14/10/2008

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 EmptyLun 22 Déc 2008 - 16:01

"L'artiste n'est jamais malsain. L'artiste peut tout exprimer.

La diversité d'opinion sur une œuvre d'art indique que l'œuvre est neuve, complexe, et vivante.

Où les critiques ne s'entendent pas, l'artiste est en accord avec lui-même."


Oscar Wilde.

Citation :
Après je conçois que les répétitions peuvent lasser autant que nous entraîner encore plus dans ses abimes.

Je trouve, moi, que la répétition est l'un des effets les plus intéressant du langage, écrit ou parlé.

Je conçois parfaitement, en tout cas, l'aversion qu'on peut avoir pour les personnages de Céline. Cela étant, j'aime autant être dégouté qu'amoureux d'un personnage. Tout ce qui tend à me faire ressentir ce genre de sentiments violents à l'égard d'un personnage est intéressant en soi. Je trouve affreusement plate l'idée de n'être intéressé que par les personnages pour lesquels nous éprouvons de l'empathie.

Eut-il était le diable en personne, eut-il était Hitler, Staline, Gengis Khan, Céline resterait un écrivain génial, je suis d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
http://de-semele-a-thyone.blogspot.com/
Mordicus
Troll de Pastèque
Mordicus

Messages : 3259
Inscription le : 21/01/2008
Localisation : Minsk-les-Barriquettes

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 EmptyLun 22 Déc 2008 - 18:48

Spoiler:
 

_________________

Your tongue is a twist.
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 EmptyLun 22 Déc 2008 - 19:03

Chinaski, lire les textes d’une personne ne contribue t-il pas à le connaître ? jemetate

Ses personnages sont cohérents car ils réagissent logiquement suivant les personnalités affichées mais ces dernières sont trop calibrées pour être crédibles, trop au service de son discours et je crois que l’art littéraire tient à celui de la nuance…les mots même en sont les porteurs, la palette de l’écrivain…et celle de Céline est couverte de noir.

Frapper fort c’est surtout une manière de compenser la faiblesse de ses arguments. Bien sûr, le procédé a son efficacité et a été maintes fois employé mais reflète bien plus souvent l’impuissance que son contraire.

Sydney, les artistes n’étant pas des surhommes, ils peuvent donc très facilement être aussi malsains que quiconque, y compris dans l’exercice de leur art.
Je n’ai aucun sentiment envers les personnages de Céline, violents ou pas ; ils ne me parlent pas car ils n’existent pas dans mon esprit du fait de ce manque de nuance, donc d’humanité.

D’un certain côté bien sûr, le nihilisme est attirant…pour ceux qui sont en quête d’absolu, le rien est toujours mieux que… rien… laugh
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 EmptyLun 22 Déc 2008 - 22:25

peut être que Mort à crédit n'est pas assez représentatif ? en tout cas je lui collerai mal un "absolu du rien", ne serait-ce que dans ses vanités je crois qu'il se décroche du rien, quelques autres trucs aussi. pas non plus l'aboslu tout court, beaucoup beaucoup oui mais beaucoup ne fait pas d'absolu (il est tard, et tout ça sans avoir relu mes impressions post lecture... peut être que je dis aussi mal un contraire flagrant !).

je cherche volontiers de l'absolu dans les livres et ailleurs, il y a de l'absolu loin du rien, bien que l'absolu appelle peut être une nécessité de lucidité. (donc de pessimisme éventuellement ou de quelque chose qui ressemble).

Shocked

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 EmptyLun 22 Déc 2008 - 23:23

sousmarin a écrit:
Chinaski, lire les textes d’une personne ne contribue t-il pas à le connaître ? jemetate
C'est une grande et vaste question.
Quand je lis Joyce Carol Oates, je suis partagé : dois-je appeler la police ou les infirmiers psychiatriques ?

Un grand écrivain peut se glisser dans la peau de quelqu'un qui lui est étranger, je crois... Kafka peut devenir une taupe, par exemple. Il l'a fait.

L'absolu, je l'ai trouvé dans une bouteille de vodka (Absolute).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Louis Ferdinand Céline   céline - Louis Ferdinand Céline - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Louis Ferdinand Céline
Revenir en haut 
Page 5 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Zabeth, André Louis
» Louis Prima - Just a gigolo
» 1786 - Visite Louis XVI, Bassin Commerce
» où trouver crayon khôl féline?
» Vente du bateau-pompe "Louis Colet"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: