Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Salvatore Satta [Italie]

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Salvatore Satta [Italie]   Jeu 6 Nov 2014 - 9:17



Salvatore Satta (né le 9 août 1902 à Nuoro, en Sardaigne ; mort le 19 avril 1975 à Rome) était un juriste et écrivain italien.

Lorsque, après la mort de Satta, sa famille épluche les vieux papiers du juriste, elle découvre, dans les pages d’un vieil agenda, un manuscrit portant le titre de Il giorno del giudizio. Satta en avait commencé la rédaction en 1970, non sans peine, ressuscitant dans sa mémoire les figures d’une série d’habitants de Nuoro, quasi tous morts depuis, qui, dans son esprit, continuent de hanter la ville de son enfance. Le narrateur du roman, chez qui une visite au cimetière local déclenche un flux de souvenirs, fait défiler un ensemble de personnages du passé, dont il entreprend un examen psychologique minutieux : toute la parentèle du narrateur en premier lieu, ensuite, en parallèle ou en superposition, d’autres habitants de Nuoro, notables, ecclésiastiques, ouvriers agricoles, servantes, bergers etc. La relation des faits, lesquels, à quelques passages plus évocatifs ou visionnaires près, sont des faits réels, et s’étendent des dernières années du XIXe siècle aux années qui suivirent la Première Guerre mondiale, est toujours sous-tendue par une sorte d’amertume latente, qui aime à faire ressortir avant tout les aspects tragiques ou grotesques de la vie individuelle et collective. Il est aisé de reconnaître dans le narrateur Sanna, revenu dans sa ville natale avec le sentiment d’une fin prochaine, Salvatore Satta lui-même. Le roman fut publié à titre posthume en 1977 par la maison d’édition Cedam, spécialisée en publications de type juridique ; l’ouvrage sera alors, dans un premier temps, passé sous silence par la critique, et ignoré presque totalement du public. Cependant, quelques années à peine plus tard, après qu’il eut de nouveau été publié, cette fois par la maison d’édition Adelphi, il devint un phénomène littéraire de dimension mondiale. Aujourd’hui, le roman, traduit en dix-sept langues, et quoique mal accueilli par les Nuorais (les allusions à des faits et à des personnes réels étant pour la plupart assez transparentes), le roman est amplement diffusé et connaît une large estime critique.
D’autres œuvres de Satta sont La Véranda, traduction de l’expérience vécue par l’auteur dans un sanatorium de Merano, évoquant sa propre souffrance et celle d’autrui; et De Profundis, admirable fresque de la condition humaine, née de réflexions liées à ses expériences négatives durant la Seconde Guerre mondiale, et aussi méditation sur la destinée de l’Italie, ou plutôt sur ce qu’il croit être la mort de la patrie (provoquée par les événements fatidiques de 1943) et sur les conséquences existentielles de celle-ci.
source

Toutes les œuvres extra-juridiques de Satta sont posthumes.
• Le Jour du jugement,
• La Véranda,
• De Profundis,

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Salvatore Satta [Italie]   Jeu 6 Nov 2014 - 9:17


La véranda
Citation :
Quatrième de couverture
Il s'agit d'une montagne qui n'est nullement magique : cette véranda, dans un sanatorium des Alpes, est la terrasse commune à la population masculine des lieux, et où le narrateur, un jeune avocat, l'un des rejetons de la famille placée au centre du Jour du jugement, fait l'apprentissage d'un monde trop humain, toutes classes et toutes régions d'Italie confondues, où la hantise de la maladie - le thermomètre, la balance - mais aussi quelque amour ou amourette - car la séparation entre sexes n'y est pas absolue - scandent les journées en chaise longue. On y voit naître, en pleine jeunesse, une âpre méditation qui aboutira au «jugement» : un jugement qu'incarne l'un des personnages les plus singuliers du livre, un certain Aubergine, oublié par la mort aussi bien que par la vie. Salvatore Satta, juriste de grand renom, originaire de la Sardaigne, s'est révélé, au lendemain de sa mort en 1975, être un écrivain magistral : on sait le succès retentissant qu'a obtenu Le jour du jugement. Pour tous ceux qui ont aimé cette histoire sentimentale et populaire de sa Sardaigne natale, La véranda sera une découverte saisissante ; le talent original de l'écrivain transparaît dans ce premier livre percutant écrit dans les années trente.

Et oui, comment ne pas penser à la Montagne Magique de Thomas Mann quand on lit « sanatorium des Alpes ».

Mais ce roman de Satta n’a sinon rien en commun avec le livre de Mann, même si on a l’impression de se « reconnaître » quand on a fait l’autre lecture.
La vie est réglée est bien réduite à des petites habitudes. Ainsi les jours commencent avec le repos sur la véranda et le moment fatal de la mesure de températures. Des jalousies voient le jour en comparant les degrés et le plus souvent les pensées tournent autour le gain de poids. Tous des indicateurs importants pour le suivi de cette maladie.

Mais il y a naturellement bien plus dans ce roman qui va faire découvrir tout un petit monde au lecteur. Des gens de toute l’Italie se retrouvent dans ce sanatorium, de toutes les classes différentes de la société et bien qu’ils partagent une même maladie, faut voir comment la vie de communauté se fait à partir de cela.

Et naturellement il doit y avoir dans un monde si clos l’aspect de l’amour. Le dortoir des femmes est si bien gardé hors vue des hommes qu’il n’y a que le « drame » qui s’ensuit après des semaines et des mois d’abstinence…

C’est écrit très fluide, on s’immerge dans ce sanatorium à côté des patients et la sortie de son héros à la fin est tout à fait jouissive.

Très bon moment de lecture

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Salvatore Satta [Italie]   Jeu 6 Nov 2014 - 15:19





Le jour du jugement
est le chef d' oeuvre de Satta. Un livre posthume.


Dans ce roman en partie autobiographique, l' auteur nous fait voyager dans le temps et parmi les morts.
Une visite au cimetière familial fait resurgir en lui des souvenirs enfouis depuis longtemps.
Les siens et ceux des autres qu' il a connus.


Son regard est lucide et n' épargne rien ni personne. La plupart de ses personnages sont veules,

hypocrites  ou ridicules.
Les souvenirs se melent parfois à des songes amers et des sombres visions.

C' est aussi un témoignage sur une  Sardaigne qui n' existe plus et que l' auteur ne regrette pas.
Enfin, c' est le dernier livre de Satta et c' est aussi une méditation sur la vie et sur la mort.
Un roman apre, tragique, dense, très émouvant.

Ce livre, je l' ai lu il y a longtemps, mais il reste gravé dans ma mémoire comme l' un des grands livres
de la littérature italienne.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 32
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Salvatore Satta [Italie]   Lun 5 Oct 2015 - 18:22

Je n'ai pas ressenti ce même engouement à la lecture du Jour du jugement, je préfère arrêter ma lecture, j'en suis environ à la moitié.
Je pense que ce n'est pas le bon moment pour moi et ce livre, peut-être après un futur voyage en Italie?

L'écriture est remarquable, très détaillée. Mais l'histoire et les personnages m'ennuient.
Un auteur à essayer, si le parfum de la Sardaigne vous appelle.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Salvatore Satta [Italie]   Lun 5 Oct 2015 - 18:46

ArturoBandini a écrit:
Je n'ai pas ressenti ce même engouement à la lecture du Jour du jugement, je préfère arrêter ma lecture, j'en suis environ à la moitié.
Je pense que ce n'est pas le bon moment pour moi et ce livre, peut-être après un futur voyage en Italie?

L'écriture est remarquable, très détaillée. Mais l'histoire et les personnages m'ennuient.
Un auteur à essayer, si le parfum de la Sardaigne vous appelle.
Cet auteur est très atypique comme pas mal d' auteurs italiens venus à l' écriture sur le tard. Satta était notaire pendant sa vie active.
Et il a utilisé les souvenirs de toute une vie. Et Dieu sait, si les notaires voient et enregistrent , professionnellement ou non !
Tel autre, Pizzuto, était un haut fonctionniare de police avant de devenir un auteur d' avant garde...
Ou  encore Lampedusa,  seigneur de l' ile du meme nom et auteur du Guépard.
Il te plairait peut etre Lampedusa si tu ne l' as pas lu...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 32
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Salvatore Satta [Italie]   Lun 5 Oct 2015 - 19:53

Non pas encore lu, je l'avais repéré il y a un moment, d'ailleurs ils en parlent dans la quatrième de couv' du Satta.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salvatore Satta [Italie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salvatore Satta [Italie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» l italie a moto
» Recherche d'un emploi d'ingénieur système orienté Linux... En Italie
» venise (italie)
» guide - s'installer en Italie, où, quand, comment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: