Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Antoine Choplin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Antoine Choplin   Lun 5 Fév 2007 - 1:40


 
Citation :
Né en 1962 à Châteauroux, Indre
Vit en Isère

Je suis né en 1962, trois ans après l'enregistrement par Miles Davis de Kind of Blue.
Je me souviens que j'ai toujours aimé les livres, leur texture et leur odeur, avant même leur contenu. Je me souviens qu'à l'âge de 8 ans, j'ai écrit un (pitoyable) Club des Cinq. Je me souviens qu'adolescent, fasciné par l'Oulipo, j'ai composé quelques lipogrammes et des mots croisés sans cases noires. Je me souviens d'être allé au théâtre avec mon père ; une fois, c'était Audience et vernissage, une pièce de Vaclav Havel, en prison à l'époque, mise en scène par Jean Bois au Théâtre de l'Essaion. Je me souviens aussi de la première fois que j'ai vu Saturne dans un télescope, ou encore de mon incrédulité devant le Théorème dit « des quatre couleurs »...
J'ai étudié l'économie mathématique et exercé quelques métiers où il était conseillé de porter la cravate.
J'aime jouer, aux échecs, de la guitare, un peu de piano. J'aime la montagne, la moyenne et la haute, et tout ce qui se cache derrière et que l'on découvre une fois au sommet. Je lis tous les jours et je ne me souviens pas de tous les livres que j'ai lus. De Fernando Pessoa, de Luciano Bolis, de Samuel Beckett, de Franz Kafka, de Boris Vian, de Erri De Luca, de Georges Perec, de Louis Calaferte, de Raymond Federmann, d'Albert Camus..., je me souviens bien.
Aujourd'hui, je partage mon temps entre l'écriture et l'action culturelle.

AUTEUR,
Je vois mon écriture comme une aire de fouilles du monde sensible, curieuse des énigmes, des complexités, des étrangetés et des imaginaires. Par son parti pris intime et parfois ludique, tendue vers une observation appliquée des insignifiances (ou supposées telles), elle constitue peut-être une quête pour un regard singulier, distancié et lucide sur nos « paysages »... Avec le désir fervent de rendre un peu de l'épaisseur réelle des choses, avec la certitude pourtant de leur insaisissabilité (j'aime les propos d'Alberto Giacometti sur ces thèmes)... A.C.
source
 
 
Bibliographie
 
Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)
 
Romans
2001 La Manifestation, Pages  3
2001 Tambour et peignoir incarnat,
2002 Des âmes en goguette,  
2003 Radeau, Pages 1, 5, 7
2004 Léger fracas du monde, Pages 1, 2
2006 L’Impasse, Lyon, Pages 1, 2, 6,
2007 Cairns : et autres fragments paysagers pour marcheur en terrain pentu,
2009 Cour Nord, Pages 3, 5, 6
2006 Apnées, Pages 3 , 7 ,
2011 Le Héron de Guernica, Pages 3, 4, 5, 6,
2012 La Nuit tombée, Pages 4, 5, 7
2014 Les gouffres Page 6,
2015 L'incendie (avec Hubert Mingarelli) Page 6
2015 Une forêt d'abres creux, Page 6, 7

Poésie
2012 Debout sur la terre,

Citation :
mise à jour le 01/02/2016, page 7
 
 
 
L’impasse
 
Dans une ville qui n’est pas nommée mais qui pourrait être de Tchétchénie, quelques semaines après l’arrêt des combats, parmi les décombres, au fond d’une impasse, s’est organisée la vie des survivants.
Parmi eux, le jeune Timour avec toute sa famille.
Après avoir calfeutré les béances des murs à la veille de l’hiver et ramené un vieux poêle, ils voudraient reprendre la danse et jouer de la musique pour oublier un peu la guerre.
 
Mais les forces d'occupation, multiplient les exactions à l'égard des civils qui se terrent dans des appartements en ruine. Surgissent dans l’impasse quatre soldats. Sous les ordres du capitaine Kalinski, haineux et impitoyable, ils sont chargés de « nettoyer » l’impasse…de traquer d’éventuels terroristes…profitant de leurs armes pour semer la terreur et commettre des actes d’une grande violence.
 
Parmi les quatre, un géant, Oleg Youssov, qui semble subir douloureusement les ordres et s’y soumet dans une moindre mesure que les autres, sous les railleries et le mépris du capitaine.
 
En plein cœur de la guerre, Timour et Oleg, qui ont vingt ans, se sont rencontrés dans une bibliothèque désertée. Ils sont devenus amis. L’un enseignait à l’autre le lancer du poids ; en échange de quoi l’autre enseignait à l’un comment jouer aux échecs. Et tous deux feuilletaient les livres , surtout un consacré à l'oeuvre de Giacometti.
 
Et voilà que les soldats arrivent à la porte de l’appartement où vit la famille de Timour…
 
153 pages…
Pour raconter une énième très belle histoire d’amitié au cœur de la guerre. Une de ces histoires où compte plutôt la « chair » que la « tunique »…
Pour montrer les deux visages de l’humain : sa dignité et sa barbarie.
Pour croire qu’avec l’Art, même aux heures les plus sombres, une fleur a des chances de "pousser sur une pierre".

J'ai trouvé ce livre très beau.


Dernière édition par coline le Jeu 17 Juil 2008 - 0:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Lun 5 Fév 2007 - 1:41

L'impasse

Extrait:

"Oleg dit:
Je n'ai pas enviede parler de la guerre. Enfin, pas comme ça. Pas tout de suite. J'aurais plutôt envie, d'abord, comment dire, de me retrouver. Me retrouver, sous lesdécombres. Nous retrouver. Qu'on se souvienne de notre vraie matière d'homme. Je crois que j'ai oublié tout ça.
Pour se retrouver, dit Timour, il faut pouvoir faire le chemin dans l'autre sens. Savoir par où on est passé.
Oleg: moi, j'ai plutôt l'impression que ce serait l'occasion de se perdre à nouveau. De s'enfoncer un peu plus vers les régions sombres. Je préfère croire que la lumièreest encore là, passi loin, à portée de pas et qu'un regard neuf saura la distinguer. J'ai confiance
."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Lun 5 Fév 2007 - 1:43

J'ai failli renoncer dès la lecture des premières pages...Et puis non, heureusement...Car il y avait de la lumière au coeur de la nuit dans ce livre...
Il est pourtant très dur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Lun 5 Fév 2007 - 10:07

Très beau livre, c'est vrai. J'ai aimé le style à la fois sobre et puissant de l'auteur qui parvient à nous faire ressentir toute la souffrance de cette ville dévastée, anéantie,où l'enlisement d'une trève bien fragile permet à quelques-uns de trouver un exutoire à la barbarie qui les gangrène...

I
ls étaient partout . En reconnaissance ,en surveillance ,dans les chars et les hélicoptères ,dans les bistrots . Les lois s'édictaient dans l'instant . La menace ,le forfait ,le crime s'étaient trouvé un allié parfait . L'impunité . Le sang rougissait les pierres sans que l'on comprenne pourquoi . Du reste ,avec cette mort de coin de rue ,insolente et facile ,la question ne se poserait bientôt plus .
Avant tout ,c'était cette pertelà qu'il flairait ,Timour ,dans l'air de la cité meurtrie . Celle du sens et qui portait les consciences au seuil du vacillement . De la vie humaine ,l'élan s'était brisé .E lle ne serait désormais que de courte vue ,sans attention possible à autre chose qu'elle-même ,ici et maintenant .Elle irait son chemin à tâtons ,dans l'exiguité des espaces vacants ."

Mais au milieu du chaos, l'espoir. Il faut retrouver cette petite parcelle de vie dans les moindres recoins, réapprendre à vivre, chercher la part d'humanité et la force qui poussent les hommes à continuer.

" Nous devons faire face , nous souvenir de la fragilité des choses ,de nos souffles.Et aussi voir combien ils sont précieux. Bien palper tout ça .Nous sommes assez forts tu sais. Notre facture d'homme est magnifique . Dans la pénombre, les pupilles s'agrandissent et si les yeux nous brûlent, il y a le secours des larmes "

Il y a de très beaux moments d'amitié aussi entre Oleg ,"le lanceur de poids " rude et généreux et le jeune Timour qui nous laissent sur une note lumineuse à la fin du récit et nous montrent qu'au travers des pires atrocités le seul rempart à la barbarie reste parfois ce lien si intense.

Un livre poignant


Dernière édition par aériale le Dim 13 Sep 2009 - 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Mer 14 Fév 2007 - 18:03

RADEAU

Un court roman divisé en deux parties :

- 1940. Louis, au volant d’un camion, trouve sur sa route une jeune femme enceinte et mystérieuse qui chemine pieds nus. Il va enfreindre pour elle, Sarah, l’ordre qu’il a reçu de ne jamais s’arrêter et de ne prendre aucun passager.
En effet, Louis est en fait conservateur et historien d'art. Et sa cargaison est précieuse : il transporte des tableaux du Louvre afin de les mettre à l’abri des Allemands.

« Dans le silence de ces premiers kilomètres, il plane comme du bonheur à prendre, parmi les campagnes de coquelicots et de bleuets, arrosées par la lumière du matin. »

- 1943 : Louis, Sarah et le petit Toine se sont installés dans un château du Lot. C’est la guerre. Avec son corollaire, la mort. C’est aussi le bonheur, parmi un groupe de partisans, tous attachants.

Le Radeau, quant à lui, c'est celui de la Méduse, le tableau de Géricault qui a trouvé refuge avec de nombreux autres dans le château du Lot.
Par une belle journée de 1943, il est déroulé et installé sur l’herbe pour être aéré. Au milieu d’autres toiles de maîtres (Géricault, Fra Angelico, Delacroix, Le Caravage, Uccello, Mantegna…)
Autour de lui chacun se met à parler…surtout Louis qui aide à voir ce que l'artiste n'a pas montré.

« Ayant choisi un sujet brûlant, il en a fait un support de sa libre parole. Et quand tant d’autres peintures d’actualité sont passées dans la désuétude et puis dans l’oubli, lui a donné à cette scène de naufrage une valeur universelle. Son œuvre est promise à continuer son voyage dans le temps, à conserver son emprise sur les imaginaires. Il me semble que toujours, elle trouvera du sens.
Peut-être parce qu’en fin de compte, elle ne me raconte pas grand’chose. C’est juste qu’elle me prend bien fort au ventre, qu’elle me précipite vers d’autres hommes en lutte.
En lutte contre quelque chose dont la puissance, comment dire, échappe.
»

Ce premier roman d’Antoine Choplin, paru en août 2003, est un roman d’amour attachant et profond sur fond de guerre et d’Art.
La prose en est toute simple et pourtant très évocatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie
Sage de la littérature


Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 40
Localisation : Tahiti

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Dim 22 Juil 2007 - 5:27

Moi j'ai lu Radeau et j'ai beaucoup aimé cete jolie histoire sur fond de Seconde guerre mondiale, traitée différemment de bien des autres romans; car cacher des oeuvres d'art est un sujet peu abordé.

Et j'ai beaucoup aimé aussi la qualité du papier, la couverture, livre édité chez La fosse aux ours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Marie
Zen littéraire


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Sam 1 Déc 2007 - 23:38

Un petit mot sur Radeau avant de le rendre à sa propriétaire ( merci Sophie!).
Perdue au milieu des pavés que je lis actuellement, j'ai été contente de retrouver quelques minutes cette écriture très épurée,une histoire qui parle de la résistance de manière originale, et une réflexion sur la représentation picturale d'un drame , quand les différents personnages évoquent leur propre image du Radeau de la Méduse..
Bien sûr, je suis restée un peu sur ma faim, j'aurais aimé plus de détails historiques sur le sauvetage des toiles du Louvre pendant l'occupation, mais là, c'est par curiosité et goût des longues histoires très documentées!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Dim 25 Mai 2008 - 22:17



Léger fracas du monde

En principe je dois dire que je fais beaucoup attention où et quand je déniche des nouveaux livres/auteurs chez les Parfumés.. mais en ce qui concerne ce livre j'ai perdu la trace.
Je crois me rappeler qu'Aériale en a parlé sur un fil - couverture, nouveaux achats, ...?
En tout cas - j'ai vu cette couverture quelque part chez les Parfumés - et je savais - je veux donner une chance à cet auteur.

:heart:

Citation :
Présentation de l'éditeur
Evariste, artiste-peintre singulier, se rend au bord du lac du Bourget. Il veut peindre son ultime tableau. Pourtant, une fois devant sa toile vierge, il est comme impuissant. Ce trouble le renvoie à son histoire dont on devine l'épaisseur et les heures sombres. Mais ce séjour est aussi l'occasion de rencontres peu communes qui transformeront Évariste et surtout les personnes qu'il côtoie. Son regard différent, son appétit du monde et sa capacité d'émerveillement révèlent en Évariste une profonde humanité.

Les avis des autres Parfumés sur ce fil vous donnent déjà une idée de l'écriture de Antoine Choplin - et même si ce livre que je viens de lire en est un autre - cette même sensation devant tant de talent m'a pris.

En ligne j'ai trouvé ces mots:
Citation :
Des personnages qui habitent les livres d'Antoine Choplin émane une grande douceur. Ils ont cette sorte de grâce qui suscite chez le lecteur empathie et questionnement, désir de les approcher au plus près pour capter une part de leur mystère. Mais il faudra se résoudre à prendre congé d'eux avec pour seul butin quelques bribes de leur vie, l'ombre de leur secret portée sur la page
Jean Lorenti - Lien
Et c'est tout à fait vrai.
Le héros de ce livre, Évariste, est d'une telle douceur, bonté.. naïveté aussi - mais on tombe amoureux.. et on aurait envie de faire sa connaissance parce qu'il a le talent de voir les choses d'un angle si différent qu'on a l'impression que la vie dans sa compagnie ne peut que devenir plus léger et agréable.

Quel coup de cœur!
drunken
"Radeau" est déjà en commande!

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Dim 25 Mai 2008 - 22:21

Extraits de
Léger fracas du monde

Au matin, les brumes sur le lac sont courtes et immobiles. Sortes de fumeroles, tirées vers le ciel avec douceur par le soleil déjà chaud. Une belle journée.



Je crois que ce lac a été un bon compagnon pour moi, durant ces années.
C’est comme une petite mer qui se serait perdue dans les montagnes.
[...]
Évariste dit qu’il aimerait beaucoup voir la mer, la vraie. Quelque chose dont on ne voit pas la fin.
Après quelque temps, il dit : remarquez, c’est vrai qu’il y a le ciel, déjà, c’est pas mal. Mais c’est pas pareil, parce que la mer, ça vient mourir à vos pieds.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Dim 25 Mai 2008 - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Dim 25 Mai 2008 - 22:35

kenavo a écrit:
Quel coup de cœur!
drunken
"Radeau" est déjà en commande!

Je note ce titre-là parce que j'ai bien aimé lire Radeau...mais surtout L'impasse (beaucoup plus fort)...


Dernière édition par coline le Dim 25 Mai 2008 - 22:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Dim 25 Mai 2008 - 22:42

kenavo a écrit:
Je crois me rappeler qu'Aériale en a parlé sur un fil - couverture, nouveaux achats, ...?
En tout cas - j'ai vu cette couverture quelque part chez les Parfumés - et je savais - je veux donner une chance à cet auteur.
Eh bien c'est une chance que tu l'aies remarqué Kenavo!
Ton commentaire ne peut que me faire regretter d'avoir reposé ce livre l'autre jour à la Fnac...simplement parce que je me suis raisonnée et que je n'avais pas le temps matériel de le lire dans l'immédiat.

Ma liste de cerclage touche à sa fin (ouf!) et je vais pouvoir re-choisir les livres qui me tentent. Celui-ci en faisait partie (j'ai dû vous en parler effectivement sur le fil "tentations" ou quelque chose approchant)

Un auteur qui mérite amplement que l'on parle de lui tant son écriture est poignante, authentique ...Un très beau souvenir que l'Impasse :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Dim 25 Mai 2008 - 22:46

coline a écrit:
Je note ce titre-là parce que j'ai bien aimé lire Radeau...mais surtout L'impasse (beaucoup plus fort)...
innocent je ne vous dis pas tout.. il se peut que j'ai commandé les deux innocent
aériale a écrit:
Eh bien c'est une chance que tu l'aies remarqué Kenavo!
attentif mais tu me connais Very Happy
aériale a écrit:
Un auteur qui mérite amplement que l'on parle de lui tant son écriture est poignante, authentique ...Un très beau souvenir que l'Impasse :heart:
si tu ne veux pas l'acheter - je peux le mettre au cerclage??

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Dim 25 Mai 2008 - 22:50

kenavo a écrit:
si tu ne veux pas l'acheter - je peux le mettre au cerclage??
Merci Kenavo, c'est super gentil de me proposer...
Mais je suis quasi certaine (surtout après t'avoir lue) que je vais aimer.
Donc celui-ci il me le faudra chez moi! Very Happy

D'autant que cette collection (La fosse aux ours) est une petite merveille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Dim 25 Mai 2008 - 22:54

aériale a écrit:
D'autant que cette collection (La fosse aux ours) est une petite merveille.
oui une collection qui tient spécialement au coeur de mon libraire et il n'arrête pas de faire de la pub pour eux Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Mar 10 Juin 2008 - 20:49

Radeau

Coline, Sophie et Marie vous ont déjà dit toutes les bonnes choses qu’on peut dire de ce livre, que j’ai – tout comme elles – aimé !

Comme j’ai lu le dernier livre paru de cet auteur, je dois dire que j’ai tout de suite reconnu la voix assez unique d'un auteur dont j’ai fait la ‘connaissance’ ces derniers temps.. mais j’ai aussi constaté qu’il a nettement progressé dans son style depuis son premier livre.

Une belle histoire, raconté avec une belle plume – mais tout comme Marie, j’ai pris goût à cette histoire des peintures du Louvre, et même si je suis d’accord qu’il ne s’est pas engagé plus dans cette direction dans son livre – je vais tenter de trouver d’autres livres/récits.. sur ce sujet.

En tout cas un livre, mais surtout un auteur à recommander.
Et le prochain de lui est sur ma PAL !

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Aujourd'hui à 10:39

Revenir en haut Aller en bas
 
Antoine Choplin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le héron de Guernica (Antoine Choplin)
» Antoine RUFENACHT démissionne de la mairie du Havre
» Antoine
» ANTOINE Didier (né à BREST en 1962)
» Enigme: Antoine Lapensee Decouane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: