Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Giuseppe Pontiggia [Italie]

Aller en bas 
AuteurMessage
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Giuseppe Pontiggia [Italie]   Dim 9 Nov 2014 - 20:38

Giuseppe Pontiggia (1934 - 2003)



Giuseppe Pontiggia, né en 1934 à Côme et mort en juin 2003 à Milan est un écrivain et critique littéraire italien.

En 1961, sur les conseils d'Elio Vittorini, il abandonne la banque pour l’enseignement et pour l'écriture, et approfondit sa connaissance des auteurs grecs et latins et traduit Ausone, Macrobe, Salluste, Lucain,...
Il a fait partie du mouvement littéraire d’avant-garde Gruppo 63 et est l’auteur de recueils d’essais et de romans.

Bibliographie en français :  

-  Le Joueur invisible, éd. Maurice Nadeau, 1985 (Il giocatore invisibile , Prix Campiello 1978)  

-  Le Rayon d’ombre, éd. Maurice Nadeau, 1988 (Il raggio d’ombra, deuxième édition : 1988 )

-  La Comptabilité céleste, Albin Michel, 1991 ; Le Livre de Poche, 1993 (La grande sera, Prix Strega 1989)

-  Vies des hommes non illustres, Albin Michel, 1995 (Vite di uomini non illustri , 1994 )

-  Le jardin des Hespérides, J. Corti, 1996 (Il giardino delle Esperidi, 1984)

- Portrait de l'artiste de taille, Tour De Babel 1995

- Nés deux fois, Seuil, 2002 ( Nati due volte, 2000)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Giuseppe Pontiggia [Italie]   Dim 9 Nov 2014 - 20:58

Le rayon d'ombre


Le rayon d'ombre (Il raggio d’ombra, 1988), traduit par Nino Franck et François Bouchard, éd. Maurice Nadeau, 1988, 170 p.

Ce bref roman au  titre un peu étrange se situe en 1927 en plein régime fasciste. Enrico militant communiste va trouver un ami perdu de vue depuis longtemps Mariano, médecin un peu  falot et totalement désintéressé par la politique, il lui demande les clés de sa maison de campagne. Il veut  y cacher un camarade, Losi, qui est recherché par la police.

L’intrigue est rendue au travers des dialogues entre différents protagonistes dont on sait finalement peu de choses, ce qui intéresse Pontiggia ce sont leurs peurs, leurs indécisions.

Losi, personnage mystérieux, sur lequel toutes les informations possibles sont recherchées, est-il bien le militant que l’on doit  protéger au risque de sa vie ou un espion, un  traître qui cherche à infiltrer les réseaux clandestins ?  reste une ombre sans visage et sans voix durant tout le roman.

L’enquête sur Losi nous conduit à une belle et touchante rencontre avec le professeur Perego, acheteur invétéré de livres :
Citation :
Il y avait une question à laquelle Perego, comme tous ceux qui possèdent une bibliothèque, parvenait rarement à échapper. Une question qui, à ses yeux était une preuve parmi les moins connues mais les plus inquiétantes

de la bêtise universelle :  « Tu les as tous lus ?
»

Cette rencontre suffit à elle seule pour que je n'en reste pas là avec Pontiggia. Un bon moment de lecture que Le rayon d'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Giuseppe Pontiggia [Italie]   Dim 9 Nov 2014 - 21:11

J' ai lu trois livres de Pontiggia mais, hélas, j' ai oublié... J' ai la mémoire qui flanche. Mais je vais
renouer avec lui. Promis !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Giuseppe Pontiggia [Italie]   Mar 13 Jan 2015 - 15:07

"En cherchant à convaincre les autres, nous tentons souvent d' apaiser nos propres doutes : il
ne faut pas s' étonner d' essuyer un double échec."


Pontiggia : La Comptabilité céleste

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Giuseppe Pontiggia [Italie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Giuseppe Pontiggia [Italie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» l italie a moto
» Recherche d'un emploi d'ingénieur système orienté Linux... En Italie
» venise (italie)
» guide - s'installer en Italie, où, quand, comment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: