Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Antonio Moresco [Italie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Antonio Moresco [Italie]   Ven 14 Nov 2014 - 22:25

Antonio Moresco 1947 -



Antonio Moresco est né en Italie à Mantoue , le 30 Octobre 1947.
Il passe une partie de son enfance comme séminariste dans un collège religieux, puis débute une longue période d’activisme politique . Il exerce différents métiers (portier de nuit, ouvrier...) et se consacre à l’écriture.
Son premier livre, Clandestinità, ne sortira qu’en 1993, il est l’auteur d’une trentaine de romans, récits, textes pour le théâtre et essais.

Bibliographie :

- La petite lumière, Verdier, 2014.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Antonio Moresco [Italie]   Sam 15 Nov 2014 - 0:09

La Petite Lumière



La Petite Lumière (La lucina, 2013), traduit par Laurent Lombard, Verdier, 2014, 124 p.

C'est le sixième livre d'Antonio Moresco, le premier traduit en français.

" Je suis venu ici pour disparaître, dans ce hameau abandonné et désert dont je suis le seul habitant. Le soleil vient tout juste de s'effacer derrière la ligne de crête. La lumière s'éteint. En ce moment, je suis assis à quelques mètres de ma petite maison, face à un abrupt végétal. Je regarde le monde sur le point d'être englouti par l'obscurité. "

Cet homme, le narrateur,  mène ainsi une existence d’ermite, ne descendant que rarement au village pour quelques courses. Il vit là au milieu d’une nature qui n'a rien d'apaisant, la région est sismique, les insectes agressifs,  les chats peu engageants, les petits animaux quand ils ne luttent pas pour leur territoire le jour, cavalent dans le grenier la nuit.

" Le ciel est traversé par les dernières hirondelles qui volent, çà et là, comme des flèches. Elles passent en rase-mottes au-dessus de moi, s’abattant tête la première sur de vastes sphères d’insectes suspendus entre ciel et terre. Je sens le vent de leurs ailes sur mes tempes. Je vois distinctement devant moi le corps noir, plus caréné et plus grand, de quelque insecte englouti par une hirondelle qui le suivait le bec grand ouvert en lançant des cris. Le silence est tel que j’arrive même à entendre le craquement de son corps qui continue à souffrir, broyé et démembré, dans le corps de l’autre animal qui remonte grisé dans le ciel ".

Chaque soir, il aperçoit au loin une petite lumière :

" Et puis, quand le soleil disparaît derrière la ligne de crête et qu’il commence à faire nuit, et que ce monde végétal devient invisible et noir comme une grande éponge nocturne, de l’autre côté, là-bas, au loin, chaque nuit, chaque nuit, toujours à la même heure, s’allume soudain cette petite lumière."

Il se renseigne, d’où peut provenir cette lumière, quelqu’un habite-t-il là-bas, on ne sait où ?

Il va aller à la recherche de cette lumière, découverte étrange, début d’un récit entre réalisme et fantastique, quête existentielle,  dans une langue si empreinte de poésie,  soucieuse de chaque détail,  où on entend aussi respirer le silence.

" Comment savoir si au-dessus du ciel il y a un autre ciel ? je suis en train de me demander, assis devant le précipice. Du moins celui qu'on voit d'ici, de cette gorge, au-dessus de cet agglomérat de maisons et de ruines abandonnées. Comment savoir si la lumière n'est pas elle aussi à l'intérieur d'une autre lumière ? "

C’est un bien beau roman que nous offre là Antonio Moresco, j’espère que d’autres traductions vont suivre, car je ne demande qu’à être à nouveau envoutée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Antonio Moresco [Italie]   Sam 15 Nov 2014 - 5:34

très tentant, je note!

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Antonio Moresco [Italie]   Sam 15 Nov 2014 - 7:50

je voudrais aussi savoir ce que cache la petite lumière ! et ma médiathèque possède ce livre !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Antonio Moresco [Italie]   Sam 15 Nov 2014 - 10:00

J'ai hâte de connaître vos impressions Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 49
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Antonio Moresco [Italie]   Sam 15 Nov 2014 - 12:28

Moi aussi je veux savoir d´où vient cette petite lumière!

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Antonio Moresco [Italie]   Mer 26 Nov 2014 - 21:56

La petite lumière

Il faut éviter de trop en dire pour préserver un maximum de mystère. Seulement dire que c'est un homme dont on ne connait pas l'âge mais qu'on imagine ayant déjà suffisamment vécu et d'un enfant qui habite en face. La crête d'en face dans un hypothétique coin d'Italie dont des villages se videraient et qui se situeraient dans une marge hors d'âge sans être tout à fait coupés du monde. Divers signe d'actualité indiquant l'actualité.

Le reste c'est une nature très présente. Alternance du jour et de la nuit, saisons, animaux (oiseaux beaucoup) et végétaux. Chaque petit chapitre rend le cycle destructeur de la nature omniprésent. Destructeur mais constant, immuable. C'est peut-être envers cette destruction, cette noirceur insinuante et méthodique que j'ai le plus de réserves.

A côté de ça la petite histoire fait son chemin et on y trouve rapidement et sereinement un confort indéniable. Dans les temps du récit ou dans la simplicité du cadre il y a un repos. Il y a une attente, un doute, des inquiétudes (ah les tremblements de terre) mais une égalité tranquille des conditions qui fait un peu plus que compenser. Une sorte, non pas de paysage mental mais d'espace mental, familier, un familier idéalisé. Peut-être.

Et puis le texte est clair et précis, minutieux, avec un soupçon d'hésitation. A la lecture j'ai retrouvé de façon frappante le rythme de la parole de l'auteur (comprend rien à l'italien mais le rythme je peux percevoir), pas trop rapide mais constant, il y a une longueur suffisante dans le souffle et la pensée. D'ailleurs le traducteur, Laurent Lombard, qui est celui du livre a semble-t-il fourni dans les deux cas le même très beau travail.

Pour conclure sur ce livre assez court (120 pages environ) je dirai que je pensais en avoir entendu beaucoup dessus avant de le lire et qu'effectivement j'ai reconnu ce que j'avais entendu mais heureusement il y en avait encore dedans. Pas des moindres l'effet de la lecture, du texte, qui est une partie du sens.

Il m'avait semblé comprendre que d'autres traductions étaient dans les cartons (et plus épaisses je crois). Tant mieux (surtout que l'auteur n'est pas un inconnu dans son pays).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 49
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Antonio Moresco [Italie]   Ven 28 Nov 2014 - 16:59

Malgré la noirceur, ça m'a l'air bien bon. Et très mystérieux quand on ne l'a pas lu!

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Antonio Moresco [Italie]   Mer 23 Sep 2015 - 21:30

La petite lumière

Un homme qui vit dans un village abandonné par ses habitants, comme pas mal de village alentour. Mais le soir, à une certaine heure une petite lumière qui s'allume quelque part, à un endroit où il ne devrait rien avoir. Elle finit par devenir important pour cet homme, qui finit par aller chercher qui l'allume. Après, il vaut mieux ne pas raconter la suite, pour ne pas ôter le plaisir de la découverte à ceux qui voudront tenter cette lecture.

Vraiment un beau texte, que ce soit au niveau de la forme que du fond. Poétique et réaliste. Plein de nostalgie, de quelque chose qui a disparu, mais qui vit encore. Rempli d'une solitude qui se cache dans les gestes du quotidien, qui font que l'on se sent moins seul, mais qui ne sont pas toujours suffisants. Mais ce n'est pas désespéré, il y a une paradoxale vitalité dans cette histoire, dans cette façon de raconter.

Un auteur à découvrir, vraiment.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 49
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Antonio Moresco [Italie]   Mer 23 Sep 2015 - 21:49

J'avais bien envie de le lire. je veux vraiment connaitre le mystère de cette petite lumiere. ça viendra.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Antonio Moresco [Italie]   Mer 23 Sep 2015 - 22:06

J" avais déjà noté l' avis de Silou. Je ne suis pas étonné.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Antonio Moresco [Italie]   Mer 23 Sep 2015 - 22:26

pia a écrit:
J'avais bien envie de le lire. je veux vraiment connaitre le mystère de cette petite lumiere. ça viendra.

Je pense que tu ne seras pas déçue.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Antonio Moresco [Italie]   Jeu 24 Sep 2015 - 8:11

Je le prends à la médiathèque ce soir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Antonio Moresco [Italie]   Jeu 24 Sep 2015 - 13:55

topocl a écrit:
Je le prends à la médiathèque ce soir!

Curieuse d'avoir ton avis, même si spontanément je penserais plus à Pia qu'à toi pour ce livre.

Animal, as-tu finalement acheté Fable d'amour ? innocent

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Antonio Moresco [Italie]   Jeu 24 Sep 2015 - 14:40

pas encore. bien occupé pour un certain temps encore avec L'Arrière saison je contourne soigneusement dans mes escapades l'emplacement de la librairie. Cool

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Antonio Moresco [Italie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Antonio Moresco [Italie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» La storia dell'Unità d'Italia per ragazzi a fumetti - L'histoire de l'unification de l'Italie pour les enfants en bande dessinée
» l italie a moto
» Recherche d'un emploi d'ingénieur système orienté Linux... En Italie
» venise (italie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: