Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
ArturoBandini
Sage de la littérature
ArturoBandini

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 33
Localisation : Aix-en-Provence

LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse   LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 EmptyDim 5 Avr 2015 - 19:33

Bédoulène a écrit:


Arturo oui lis Rabhi !

oui (Bédoulène tu es terrible, à vouloir allonger ma PAL comme ça dentsblanches )

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Chymère
Sage de la littérature
Chymère

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 36
Localisation : Dijon

LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse   LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 EmptyDim 5 Avr 2015 - 19:35

Tu sauras qu'ici, les PAL n'ont AUCUNE limite...
(quand je vois la mienne, je me dis qu'un de plus ou de moins, de toute façon au point où ça en est... Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse   LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 EmptyVen 8 Mai 2015 - 13:38

C'est un peu tard mais je reviens sur le livre :


Vers la sobriété heureuse (2010)


LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 41ywh810

Pierre Rabhi ne se risque pas à proposer une destination et un kilométrage pour préciser l’horizon du trajet qu’il nous incite à accomplir. D’ailleurs, malgré quelques références exactes à des faits sociétaires, économiques et écologiques actuels, Pierre Rabhi se présente moins comme un maître faisant profession d’enseigner à des élèves ignorants les principes rationnels qui devraient nous engager vers une sobriété heureuse, que conteur habile à éveiller chez ses lecteurs des sentiments troublants, héritages d’un regret ancien, tristesse d’une solitude aux origines incernables. Perd-on seulement la qualité de vie liée à l’entretien d’un environnement riche et frémissant, ou perd-on encore davantage ?


Pierre Rabhi exprime simplement son espoir : « Je rêve souvent à l’avènement d’un nouveau paysan gouvernant sa petite ferme comme un souverain libre en son petit royaume ». On peut très souvent relier les réflexions de Pierre Rabhi à celles de Simone Weil dans l’Enracinement. Il évoque le souvenir de son père forgeron qui a dû se soumettre au rythme de travail imposé des mineurs. Le forgeron fier qu'était son père est alors devenu un esclave -muet, inconsistant, lointain. Le monde du travail avait séparé l'enfant de son père. Le travail avait provoqué l'arrachement du fils à son père. Et cela me rappelle cette proposition de Weil, qui souhaitait que l'enfant puisse redonner du sens au travail de son père en faisant du travail un art de vivre total en créant de petits ateliers :  « coopératifs ou non, ces petits ateliers ne seraient pas des casernes. Un ouvrier pourrait parfois montrer à sa femme le lieu où il travaille, sa machine, comme ils ont été si heureux de le faire en juin 1936, à la faveur de l'occupation. Les enfants viendraient après la classe y retrouver leur père et apprendre à travailler, à l'âge où le travail est de bien loin le plus passionnant des jeux ».


L’originalité de Pierre Rabhi est de souligner l’importance cruciale du maintien de liens sociaux purs, c’est-à-dire non corrompus par des intérêts financiers directs ou indirects (le divertissement égoïste et consumériste fait ainsi partie de cette dernière catégorie). Serions-nous à la fin d’une ère qui a été jusqu’au bout de sa conception hégémonique d’une certaine rationalité ?


« C’est sous l’inspiration d’une rationalité sans âme que s’est construit le monde actuel. Il est comme dépoétisé, propice à l’ennui et au désabusement. »


On pourrait à la limite s'amuser de cette rationalité-divine si elle n'avait pas la tendance malfaisante à nier les tendances irrationnelles de l'esprit humain et, partant, des institutions qu'il met parfois en place :


« Il sera toujours impossible de comprendre la marche du monde sans tenir compte de l’irrationalité humaine. Les pires violences, telles les guerres, ont pour mobile les croyances, les nationalismes, les idéologies, des mythes et des symboles plus que des enjeux tangibles, comme les territoires souvent évoqués, qui ne sont que des alibis. »


Les propositions de Pierre Rabhi sont utopiques s’il s’agit de les appliquer telles quelles à notre monde. Ce qu’il faudrait ? Un renversement de toutes les structures actuelles. Mais cela ne se ferait pas sans violence, et Pierre Rabhi ne veut pas déborder dans l’imaginaire révolutionnaire. Tout ce qu’il propose en attendant la résolution de l’antagonisme,  c’est de se mettre en cohérence à chaque fois qu’il est possible de le faire.


« La sobriété […] devient facteur de justice et d’équité, mais cela nécessite obligatoirement de renoncer au modèle actuel, fondé sur la toute-puissance du lucre et à lui dévoué. »


Pierre Rabhi ne tarit pas d’initiatives et on trouvera à la fin de son ouvrage la liste de toutes les associations et projets qu’il a mis en place depuis de longues années. Ces alternatives tournent autour de l'idée de créer des structures à taille humaine. On ne se situerait plus dans l'immensité du monde, d'un continent ou même d'un pays, mais dans la proximité des relations d'échange et de connaissance.  De plus en plus de réseaux de cette nature se développent récemment: AMAP, commerces de proximité, services d'échange local... et il semblerait que dans un premier temps, Pierre Rabhi souhaite surtout développer cet aspect-là.Il n’est pas qu’un intellectuel spéculant, il est aussi un homme de terrain et cette situation est déjà, à elle seule, un premier remède au désenchantement. Vers la sobriété heureuse n’est pas un livre de greenwashing de plus, dans la déferlante actuelle parfois cynique qui semble vouloir faire son beurre de la famine de l’humanité.


LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 Arthur10

En évoquant ses souvenirs de jeunesse dans son village, Pierre Rabhi montre que la pratique religieuse n'est pas seulement le sentiment religieux, contrairement à ce que voudrait nous faire croire une société capitaliste moderne qui se revendique laïque. Celle-ci a sans doute bien compris que ces pratiques, malgré un risque de dérives inhérent à toute communauté, pouvait également procurer une puissante solidarité capable de desservir ses intérêts.

Citation :
« Ils disaient les bénédicités autour de la lourde table familiale et, animés par un sentiment de gratitude, consacraient la précieuse manne d’un signe de croix sur la miche de pain, avant de la rompre pour la partager. Pratique religieuse ? Certes, mais pas seulement. J’ai toujours ressenti la filiation qui rattachait cette pratique au sentiment qui, initialement, était partagé par l’ensemble de l’humanité. »

Citation :
« Bien que n’appartenant plus à aucune religion –je leur dois toutefois d’avoir été éveillé à la transcendance-, je me suis aperçu que la sobriété heureuse, pour moi, relève résolument du domaine mystique et spirituel. Celui-ci, par le dépouillement intérieur qu’il induit, devient un espace de liberté, affranchi des tourments dont nous accable la pesanteur de notre mode d’existence. »


« J'avais alors vingt ans, et la modernité m'est apparue comme une immense imposture. »


Exploration des initiatives de Pierre Rabhi :

- Amanins : association à but informatif et performatif : Les Colibris.
- La ferme des enfants : CLIC
- Le MAPIC, insurrection des consciences : CLIC
- Le mouvement des oasis en tous lieux
- Le monastère de Solan : CLIC
- Terre & humanisme : CLIC


*Peinture d'Arthur Rackham

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse   LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 EmptyVen 8 Mai 2015 - 13:53

L'image est très chouette, coli, elle vient d'où?
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse   LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 EmptyVen 8 Mai 2015 - 16:26

colimasson a écrit:


Pierre Rabhi se présente moins comme un maître faisant profession d’enseigner à des élèves ignorants les principes rationnels qui devraient nous engager vers une sobriété heureuse, que conteur habile à éveiller chez ses lecteurs des sentiments troublants, héritages d’un regret ancien, tristesse d’une solitude aux origines incernables.

Et cela me rappelle cette proposition de Weil, qui souhaitait que l'enfant puisse redonner du sens au travail de son père en faisant du travail un art de vivre total en créant de petits ateliers :  « coopératifs ou non, ces petits ateliers ne seraient pas des casernes. Un ouvrier pourrait parfois montrer à sa femme le lieu où il travaille, sa machine, comme ils ont été si heureux de le faire en juin 1936, à la faveur de l'occupation. Les enfants viendraient après la classe y retrouver leur père et apprendre à travailler, à l'âge où le travail est de bien loin le plus passionnant des jeux ».


« C’est sous l’inspiration d’une rationalité sans âme que s’est construit le monde actuel. Il est comme dépoétisé, propice à l’ennui et au désabusement. »

Ce qu’il faudrait ? Un renversement de toutes les structures actuelles. Mais cela ne se ferait pas sans violence, et Pierre Rabhi ne veut pas déborder dans l’imaginaire révolutionnaire.





Exploration des initiatives de Pierre Rabhi :

- Amanins : association à but informatif et performatif : Les Colibris.
- La ferme des enfants : CLIC
- Le MAPIC, insurrection des consciences : CLIC
- Le mouvement des oasis en tous lieux
- Le monastère de Solan : CLIC
- Terre & humanisme : CLIC


C'est tout bon tout ça. Poétisé le monde, renversement  sans violence et  donc....propositions qui font suite à ses réflexions...J'aurais du le lire. Mais il n'est pas encore trop tard!

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse   LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 EmptyVen 8 Mai 2015 - 22:48

merci Coli pour ton commentaire qui me remet en mémoire cette lecture que j'ai fait seule (enfin Je sentais Rabhi à mes côtés) après votre LC

J' avais noté plusieurs des passages que tu cites.

Oui Pia il n'est jamais trop tard pour le lire ! sourire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse   LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 EmptyDim 10 Mai 2015 - 21:14

Oui Pia, tu peux tenter la lecture bientôt. Le livre est court.

topocl a écrit:
L'image est très chouette, coli, elle vient d'où?

Elle est d'Arthur Rackham.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Sigismond
Agilité postale
Sigismond

Messages : 875
Inscription le : 25/03/2013

LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse   LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 EmptyLun 18 Mai 2015 - 15:20

Merci, Coli !

Un point de vue distinct de celui de Pierre Rabhi sur le passage
colimasson a écrit:

« Il sera toujours impossible de comprendre la marche du monde sans tenir compte de l’irrationalité humaine. Les pires violences, telles les guerres, ont pour mobile les croyances, les nationalismes, les idéologies, des mythes et des symboles plus que des enjeux tangibles, comme les territoires souvent évoqués, qui ne sont que des alibis. »

Et si c'était tout le contraire ?
Il me semble que le but très tangible est l'accaparement, de plus en plus court-termiste, au demeurant, (de territoires, de ressources naturelles et fossiles, d'argent, de puissance, de pouvoir), et que "les croyances, les nationalismes, les idéologies, des mythes et des symboles" sont l'instrumentalisation auprès du vulgum pecus permettant d'y parvenir avec l'assentiment des êtres humains, assise nécessaire de l'ambition dirigeante.

Lire Rabhi jusqu'au bout incite à se libérer de la confiance grossière et naïve dans la bonté de ceux qui détiennent le pouvoir économique (et politique, c'est la même caste nourrie aux mêmes mamelles, issue des mêmes écoles et abreuvée des mêmes systèmes de pensée), et dans les mécanismes sacralisés du système économique dominant.
Ce n'est pas une mince affaire, au demeurant, et Rabhi me semble, sinon équivoque, du moins faire un refus au moment d'aller au bout des conclusions que laissent deviner ses mises en évidence par petites touches.  

Comme affirmé en son temps par K. Marx, n'est-il pas envisageable que "les pensées de la classe dominante sont aussi les pensées dominantes" ?
Une position "à la Gramsci" sur ces "croyances, nationalismes, idéologies, mythes et symboles" me paraît appropriée, là où P. Rabhi pose l'"irrationnel", qui est peut-être juste une borne indiquant là où Rabhi n'ose aller, du moins publiquement (?):
A savoir ce que nous tous, spontanément, pensons relever de notre libre-arbitre n'est que la résultante d'un vaste travail de sape effectué par une sorte d'appareil civil -ou de bras invisible-, qui englobe la culture, les idées, les mœurs et jusqu'au sens commun afin que nous considérions telle ou telle chose comme "allant de soi", générant une transformation des idées générales, équivalant à une lente subversion des esprits, ce qui déclenche l'ouverture de la porte automatique "There Is No Other Alternative".

De cette adhésion spontanée de la majorité des esprits à une conception du monde, la "Dirigeance" retire tout le bénéfice: ce fameux assentiment à une vue du monde, qui le conforte dans ce qu'il est - sa politique-, et le tout sans coercition, inodore, incolore et insoupçonnable.  

Lutter contre ce léviathan, c'est aussi mettre la planète et l'être humain, ce que nous avons de plus précieux et de plus fragile (et en commun !), au centre. Parce que je suis entièrement d'accord avec vous. M. P. Rabhi, sur le constat de ce qui est actuellement au centre du système, et vous conviendrez que ce n'est pas du tout l'irrationnel, qui mieux qu'un ex-insider peut en parler (NB: important: l'individu lui-même est fort controversé, je m'arrête aux propos) ?
Jérôme Kerviel a écrit:
Le système se nourrit de catastrophes et malheurs puisque tout est prétexte pour spéculer pour faire de l’argent, sans avoir rien fabriqué au préalable. Comprenez-moi bien, la spéculation ne crée rien. Pour vous donner un exemple de la perversité du système spéculatif, il suffit de se souvenir que les journées de trading les plus profitables pour les banques sont celles où se déroulent de grandes catastrophes : attentats, tsunami, déclarations de guerres…).

Laissons-lui d'ailleurs la conclusion:
Jérôme Kerviel a écrit:
les dérives de la finance sont traitées avec la même désinvolture que le dérèglement climatique : tout le monde comprend que nous courrons à la catastrophe sans être capable de mobiliser l’énergie suffisante permettant un sursaut collectif et des réformes en profondeur.
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse   LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 EmptyLun 18 Mai 2015 - 16:00

Intéressant ce que tu évoques Sigismond. Cela m'oblige à penser l'épuisement de l'Idée, le fait qu'à un moment donné ou à un autre l'Idée est obligée de transmuter dans un autre corps pour pouvoir continuer à exister, elle peut alors devenir Dieu, Argent, Progrès, Lutte des classes, toutes ses formes d'agencement de l'Idée (des idées...) qui ont généré d'autres idées et ont parfois fini par dégénérer. Et puis, cela m'amène également à réfléchir sur cette nécessité (?) pour certains êtres de devoir se rattacher à un Idéal pour avoir l'impression d'exister, pour se donner les moyens de lutter ou d'appartenir à un ensemble d'êtres regardant dans la même direction (l'Amour ?). Et si l'Idéal est fluctuant c'est que peut-être il est à double face...
Pardon pour cette réponse un peu confuse. Je te rejoins sur certains points concernant la frustration que l'on peut éprouver en lisant Rabhi. La sensation qu'il n'ose pas aller au bout de ses dénonciations. Cependant, en renonçant en partie au plaisir offert par une certaine forme de progrès, Rabhi a déjà démontré une grande force de caractère, une volonté qui fait souvent défaut aux décideurs ou aux 'politiques' (fais ce que je dis mais pas ce que je fais...). Il ouvre une voie, que certain juge radicale, d'autre trop tiède... mais au moins la porte de la bergerie est ouverte.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse   LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 EmptyLun 18 Mai 2015 - 16:23

si je t'ai compris Sigismond, tu reproches à P. Rabhi de ne pas aller au bout de sa pensée alors que le lecteur la voit comme tu dis "par petites touches" ; par là doit-on entendre qu' il ne dit pas clairement qu' elles sont les responsabilités  mais seulement les conséquences apparentes ?

Ce n'est pas l'irrationalité humaine qui est responsable des  idées mais les choix  politiques, comme l'est d'ailleurs la préhension du dérèglement climatique.  Et ces idées apparaissent hélas comme un choix unique pour la majorité du Peuple. (mais j' espère que tu ne nous fourres pas tous dans le même sac)

Rabhi semble toutefois être un contradicteur pacifique, mais non passif.

peut-être que je suis larguée et que je ne t'ai pas compris ?

oups je n'ai vu ton message Shanidar qu'après avoir lancé le mien

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse   LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 EmptyLun 18 Mai 2015 - 16:28

Planants vos échanges! Continuez!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse   LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 EmptyLun 18 Mai 2015 - 22:03

Pas facile sans doute pour Rabhi de reconnaître des envies de cruauté qui lui permettraient de faire disparaître son cauchemar de la modernité et de l'argent.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Sigismond
Agilité postale
Sigismond

Messages : 875
Inscription le : 25/03/2013

LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse   LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 EmptyMar 19 Mai 2015 - 1:51

Je crois surtout que Rabhi se place davantage dans le constat pragmatique que comme théoricien. On peut lui savoir gré d'être un authentique témoin engagé.
@Bédoulène: je ne reproche rien à Pierre Rabhi, ni à personne du reste si ce n'est à ceux qui mènent le monde et que nous avons, en principe, choisis - et qui ne se sentent guère obligés à agir de façon significative.
Comme nous tous - ou du moins la plupart de nos contemporains, je veux le croire - Pierre Rabhi se rend compte que l'orchestre joue plus fort à mesure que l'iceberg se rapproche !
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse   LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 EmptyMar 19 Mai 2015 - 8:00

Je suis assez d'accord avec ta conclusion !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse   LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse - Page 7 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
LC Pierre Rabhi - Vers la sobriété heureuse
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» film: pierre bourdieu: la pensée en mouvement
» SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON
» Énigme 163 - La filature Levavasseur de Fontaine-Guérard à Pont-Saint-Pierre (27)
» Félicitations Heureuse Maman/Maud !!!!
» quand un enfant a des vers ... ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Nos lectures en commun :: Par titre ou auteur-
Sauter vers: